Affirmation de soi

Vos schémas d’affirmation

Face à l’autorité ?

Avec un supérieur hiérarchique dans votre travail ?

En famille, avec vos enfants, mari, femme, parents ?

Quand vous arrivez quelque part et ne connaissez personne, allez-vous spontanément vers les autres ou non ? Non ? Pourquoi ?

Si quelqu’un vous fait un compliment, l’acceptez-vous facilement ? Non ? Pourquoi ?

Votre mère, père savaient-ils s’affirmer ?

Vous laissaient-ils vous exprimer lorsque vous étiez enfant ?

Pensez-vous répéter certains de leurs comportements ?

Depuis déjà quelques décades les psychologues américains emploient le mot ASSERTIVITÉ ou ÊTRE ASSERTIFS en parlant de l’affirmation de soi. C’est aujourd’hui une expression qui s’emploie tout à fait couramment dans la communication.

Mais qu’est-ce que l’ASSERTIVITÉ (ou AFFIRMATION DE SOI) ?

Selon Eric SCHULER (“S’affirmer au quotidien”) : “l’assertivité/affirmation de soi, est l’aptitude, face à une situation quelconque, à définir clairement sa position, à la faire connaître, à la défendre sans agressivité tout en admettant des positions différentes de la part des autres”.

Cela veut dire qu’être assertifs ou faire preuve d’assertivité, est la faculté de pouvoir exprimer ce que nous désirons, sentons, voulons et ne voulons pas.

Cela veut dire aussi que nous ferons respecter nos droits naturels.

Cela veut dire que nous pourrons avoir un point de vue différent de notre interlocuteur. Nous n’aurons aucunement peur d’exposer notre point de vue même si celui de notre adversaire, ou interlocuteur, est diamétralement opposé au nôtre.

Cela veut dire que nous serons en accord avec ce que nous désirons, sentons, voulons ou ne voulons pas.

Cela veut dire que nous ferons respecter nos choix et respecterons ceux des autres.

Cela veut dire que pour être assertif, s nous devons avoir une excellente estime de nous-mêmes.

Accepter d’être authentiques, vrais, viser l’excellence et non la perfection, voilà le secret de l’ESTIME DE SOI.

Pour avoir une BONNE ESTIME DE SOI, il faut :

AVOIR CONFIANCE EN SOI

et

S’ACCEPTER INCONDITIONNELLEMENT

Je vais me servir d’une métaphore. Celle de nos jambes; nos jambes qui nous permettent de marcher, d’avancer.

L’estime de soi est comparable à nos deux jambes. Pour fonctionner, il faut que les deux jambes soient capables de marcher.

La première jambe est la confiance en soi. J’ai des capacités pour faire ceci ou cela et d’autres dont je ne suis pas capable.

Par exemple : je suis une excellente marcheuse mais serais totalement incapable d’escalader le Mont Blanc. Primo parce que je n’en aucune envie et en second parce que je n’ai aucune préparation pour ça. Suis-je pour autant une incapable ? Bien sûr que non. Escalader le Mont-Blanc n’entre pas dans mes capacités. Point. Je suis capable de faire beaucoup d’autres choses mais pas celle-là.

Comme je le disais plus haut, nous ne sommes pas parfaits, nous avons des capacités pour certaines choses et pas pour d’autres. Cela ne veut en aucun dire que nous sommes des incapables. Prendre conscience de cela nous permet d’avancer et de ne pas stresser quand survient quelque chose que nous ne savons pas faire.

Un assertif dira : “je ne sais pas faire cela” ou “je ne connais pas” Un non-assertif perdra temps et énergie (se stressera) pour dissimuler son ignorance du sujet.

Et vous n’arriverez pas à marcher avec la jambe de la confiance en soi.

Maintenant, voyons l’autre jambe. Celle de l’amour inconditionnel.

Vous avez dit AMOUR INCONDITIONNEL ? Oui, si vous voulez avancer dans la vie, il sera absolument nécessaire de vous aimer inconditionnellement. Quel programme !

L’autre jambe représente donc, cette acceptation de soi-même. Par exemple : Je ne suis pas Brad Pitt et j’aimerais bien avoir quelques centimètres en plus. Cela veut-il dire que je ne vais pas rencontrer l’âme soeur parce qu’il me manque quelques centimètres ?

Là encore, bien sûr que non. Si je m’accepte, les autres m’accepteront.

C’est un jeu qui se joue à deux. Si je m’aime, les autres m’aimeront mais si je ne m’accepte pas comme je suis, les autres en feront autant.

Pourquoi voulez-vous que les autres vous acceptent si vous-même ne vous acceptez pas ?

S’accepter inconditionnellement, c’est connaître ses faiblesses, sa vulnérabilité et ne pas essayer de les dissimuler aux autres.

Quelqu’un qui s’aime INCONDITIONNELLEMENT dira : “c’est vrai que j’aimerais vraiment avoir la taille et la tête de Brad Pitt mais je suis très heureux comme je suis et, en plus, j’ai un succès fou”

Quelqu’un qui ne s’aime pas INCONDITIONNELLEMENT dira : “Mais pourquoi est-ce que je ne suis pas comme Brad Pitt, pourquoi est-ce que je ne suis pas assez grand, pourquoi? Pourquoi ? et il passera sa vie à “ruminer” sur tout ce qu’il n’est pas et deviendra frustré, insatisfait, stressé et malheureux.

Et il n’arrivera pas à marcher avec la jambe de la confiance en soi. Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi souvent nous n’avançons pas. Parfois, il manque à certains la première jambe, à d’autres la deuxième et souvent il leur manque les deux.

Plus vous vous accepterez, plus vous vous aimerez, plus grande et forte sera votre auto-estime. L’ESTIME DE SOI est la base même de notre équilibre psychique.

Sans elle, nous sommes comme une maison qui n’aurait pas de fondations.

À la première tempête, la maison s’envolera ou s’écroulera.

Mais comment S’ACCEPTER INCONDITIONNELLEMENT ?

Et bien, il faut accepter son OMBRE, en positif ou négatif.

L’OMBRE ? C’EST QUOI ?

L’ombre est tout ce que nous avons refoulé dans l’inconscient par peur d’être rejetés, jugés, pas aimés par ceux qui étaient chargés de notre éducation: parents, grands-parents, éducateurs.

Ignorée, elle provoque des ravages. Reconnue, elle nous permet de vivre en paix avec les parties les plus conflictuelles de notre psyché.

L’OMBRE est donc composée de tout ce qu’il nous a fallu dissimuler pour plaire ou être acceptés : certaines qualités – l’ OMBRE BLANCHE.

Par exemple, si nous avons grandi dans un milieu où la spontanéité était mal vue, nous l’avons peut-être cachée sous un masque de petite fille modèle alors que nous bouillons à l’intérieur…

certaines faiblesses : l’ OMBRE NOIRE

Par exemple, vous êtes colérique et parfois violemment mais vous vous dites que vous êtes coléreux. Que ce n’est pas très grave.

ou

vous vous êtes un peu envieux et jaloux mais vous ne le reconnaissez pas.

L’OMBRE est composée de toutes ces parties que nous ne reconnaissons pas, que nous laissons enfouies bien au fond. Elle se matérialise souvent à travers des maladies psychosomatiques ou de troubles divers.

Elle est tout ce que nous voyons chez les autres. Ce sont nos projections. Les autres sont rancuniers, grossiers, racistes mais …pas nous bien sûr.

Carl Gustav JUNG, qui l’a mise en évidence dans le cadre de sa psychologie analytique, dit : « L’ombre est la personnification de tout ce que le sujet refuse de reconnaître et d’admettre en lui. Se mêlent en elle les tendances refoulées du fait de la conscience morale, des choix qu’il a faits pour sa vie ou d’accéder à des circonstances de son existence, et les forces vitales les plus précieuses qui n’ont pas pu ou pas eu l’occasion d’accéder à la conscience…

Ceux qui ignorent leur ombre, ou ne la reconnaissent pas, sont assis sur un volcan qui peut entrer en éruption à n’importe quel moment”

Donc pour conclure, vous aurez compris que pour avoir une bonne estime de soi, il est nécessaire d’avoir reconnu et intégré son ombre

L‘amour de l’ennemi en moi

Un jour de sabbat, un fils de rabbin alla prier dans une synagogue autre que celle de son père. À son retour, le rabbin lui demanda : “eh bien, as-tu appris quelque chose de nouveau ?

Et le fils de répondre :”Oui, bien sûr”.

Le père un peu vexé dans sa fierté de rabbin, reprit “Alors qu’est-ce donc qu’ils enseignent là-bas ?” “

“Aime ton ennemi” dit le fils.

Le père s’empressa de répliquer “ils prêchent la même chose que moi.

Comment peux-tu prétendre avoir appris quelque chose de nouveau ?”

Le fils répondit : “ils m’ont appris à aimer l’ennemi qui habite en moi, alors que je m’acharne à le combattre”

reussite_7j_6_cles_confiance_soi_L