Le jour où tout a basculé

Tout ça pour ça ? … Le jour où j’ai ouvert mon coeur

mini-quote

On ne voit bien qu’avec le Cœur
L’essentiel est invisible par les yeux.
-Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince-

Tout comme moi, peut être n’avez-vous jamais entendu parler de points de bascule avant aujourd’hui ? Vous savez, ce sont ces événements plus ou moins agréables qui peuvent faire chavirer toute votre existence… Essayez de contrôler le mouvement général de votre Vie, d’éviter ou de ne pas assumer vos points de bascule et vous déraillerez. Que ceux qui ont des oreilles entendent, que leurs yeux voient et que leur âme comprenne…

Je suis né, il y a bientôt 40 ans, dans une famille aimante où la réussite professionnelle prend une place importante. Aujourd’hui à la retraite, mes parents avaient des fonctions importantes, dans l’associatif médico-social pour ma mère et dans l’industrie pharmaceutique et chimique pour mon père.

J’ai eu une scolarité chaotique pendant laquelle les professeurs étaient persuadés que je n’arriverais à rien et le disaient clairement à mes parents. Je souviens d’un professeur de physique qui avait convoqué ma mère un jour pour lui dire « Madame, dans la vie, il y a des ouvriers et des ingénieurs, votre fils ne sera jamais ingénieur ».

Je me suis tout de même réveillé, sans doute le jour où j’ai vu pleurer ma mère après mon échec au BAC. Je finis par le décrocher à la seconde tentative, avec mention Assez Bien, et suis même admis Classes Préparatoires pour les Grandes Ecoles d’Ingénieur, après avoir hésité entre un avenir de médecin et d’ingénieur. J’ai choisi ingénieur, je trouvais déjà la médecine allopathique trop analytique et symptomatique. Choisir, c’est savoir renoncer.

Pourtant voué à l’échec, je finis pourtant major en Classes Préparatoires, admis à l’Ecole des Mines d’Alès, l’une des meilleures écoles d’ingénieur Française, diplômé avec mention Bien, suivi d’un diplôme obtenu avec Félicitation du Jury, en Management à HEC, la meilleure Business School Française, classée dans le top 10 mondial.

Merci à mes professeurs de lycée qui sans le vouloir m’ont fait comprendre que pour développer une connaissance, l’Homme doit porter attention à ce qu’il fait, développer ses capacités sensorielles et développer sa capacité à manier les abstractions.

En 2000, à l’époque étudiant à HEC, j’avais intégré un cabinet de conseil, parmi les plus prestigieux au monde, convoité par tous les jeunes diplômés ambitieux issus de ces écoles d’élite. Bref, un nouveau millénaire commençait et j’étais devenu le portrait robot du «looser» qui devenait un «winner», celui d’un jeune premier à haut potentiel qui avait tout pour réussir professionnellement, selon la définition du magazine Challenges.

Je m’étais enfin trouvé… croyais-je… j’allais suivre les traces de mon père… et pourtant…

Mon univers s’effondre à l’annonce de la maladie de mon père, qui devra être opéré à cœur ouvert. Ce fut le choc ! Je me souviens que je tremblais intérieurement, ma vision était trouble et que mes oreilles entendaient ce qu’elles ne voulaient pas.

Je me souviendrai toujours de la projection que cet incident a eu sur ma propre Vie.  L’effet de surprise était maximal. J’étais chamboulé!

Sans le savoir, c’est à travers son épreuve, que mon père m’a fait prendre conscience de l’importance de la Vie et de l’importance de mes choix.

Alors que j’étais devenu un jeune homme de 25 ans ambitieux qui avait réussi avec ses tripes et son cortex, là, c’était mon cœur, comme celui de mon père qui était atteint. J’avais failli perdre mon père et mon plan de carrière obtenu avec la sueur n’avait plus de sens.

« Tout ça pour ça ! », me disais-je en analysant le parcours professionnel de mon père. Un investissement énorme pour répondre aux attentes de la firme qui l’employait, mais cela l’avait usé. Le prix à payer était lourd, trop lourd et totalement disproportionné. C’était décidé, dès que je le pourrais, je travaillerais à mon compte, même si je devais gagner moins d’argent. Je serais responsable, libre et autonome. Depuis cette époque, ces 3 adjectifs sont les moteurs de mon existence.

Quelques mois plus tard, alors que je commençais mon 1er travail, le DRH m’annonçait qu’un plan social se profilait et qu’il ne pourrait pas me garder.

Le rythme scolaire hyper soutenu à HEC, le problème de mon père et l’annonce du plan social m’avaient mis totalement à plat; sans plus aucune source d’énergie.

En plein hiver, cet état de fatigue s’était traduit par des acouphènes, vous savez, ce sont des bruits dans les oreilles aigus ou graves, les plus souvent subjectifs qui sont insupportables. Quelle angoisse de dormir en entendant le bruit d’une télévision mal réglée !

Tous les ORL que j’ai consulté m’ont dit avec le sourire « Monsieur, il n’y a rien à faire, il faudra apprendre à vivre avec ».

Evidemment, vous imaginez que ces réponses ne pouvaient me satisfaire, mais encore aujourd’hui, je remercie ces 3 médecins ORLs qui ont eu l’honnêteté de leur incompétence. Ils auront impacté la suite de ma Vie.

Devant l’impuissance de la médecine allopathique vis à vis de ma pathologie chronique, j’ai décidé de consulter une autre médecine qui avait fait ses preuves depuis des millénaires.

Je parle de la M.T.C. (Médecine Traditionnelle Chinoise), dont la philosophie taôiste m’intriguait bien avant d’avoir eu des acouphènes. Selon la M.T.C., les acouphènes proviennent, soit d’un excès du Foie, soit d’une déficience des Reins. En rentrant dans la période froide, en hiver, le yang du rein manque de chaleur. Cela va compenser le vide du rein. Le rein va augmenter son yang. Dans le cas d’acouphènes de plénitude, il faut s’intéresser aux points du Shou Shao Yang et du Zu Shao Yang pour rafraîchir le Foie, disperser le feu, activer la circulation du sang et désobstruer les orifices.

Vous n’êtes pas acupuncteur, c’est du chinois pour vous ? Normal me diriez-vous !

Au bout de quelques séances, mes acouphènes avaient totalement disparu et mon état de fatigue se conjuguait à l’imparfait. J’étais guidé par une envie d’apprendre cette médecine venue d’ailleurs qui s’intéressait aux malades avant de soigner la maladie.

La Vie offre des cadeaux, j’avais appris un nouveau mot que je cultivais pourtant depuis la fin du lycée, sans savoir le nommer: L’Espérance.

Un jour, au cours d’une de mes lectures, mes pensées se sont arrêtées sur une parole de Bouddha. Mon histoire rentre tellement en résonnance avec cette citation que j’ai envie de vous l’offrir.

mini-quote

Ne crois rien parce qu’on t’aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien.
Ne crois rien sur l’autorité des maîtres ou des prêtres.
Mais ce qui s’accordera avec ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien,
cela tu pourras l’accepter comme vrai et y conformer ta vie.
-Bouddha-

Longtemps, je me suis interrogé sur la cohérence et l’atypisme de mon parcours d’ingénieur, diplômé en Business Management, tout juste formé et très rapidement reconverti en Entrepreneur & Praticien de Santé. Aujourd’hui, c’est évident. Mon parcours est atypique, et alors, c’est le mien. Combinées avec de solides compétences en Santé, mes compétences en gestion de projet, informatique et marketing sont les clés de voute de la réussite de mes projets actuels.

Depuis 18 ans, avec passion, je n’ai cessé de me former et de pratiquer, la M.T.C., la naturopathie, l’ostéopathie, l’Heilpraktiker, des techniques de coaching, pour arriver tout naturellement à une médecine plus initiatique, celle de Paracelse. J’ai passé plusieurs Diplômes Universitaires en France et aux USA….pour finir par un Doctorat en Médecine Naturelle (D.M.N). Un D.M.N est un Medical Doctor avec une spécialisation en médecine naturelle. Aujourd’hui, en tant que praticien de Santé « Globe Trotter », j’adopte aujourd’hui une thérapie à la fois intégrative & holistique.

La thérapie intégrative est une approche personnalisée. Chacun des patients souffrant d’un même problème sera soigné d’une manière différente selon les traitements qui lui conviennent le mieux. L’un des principes de base de la médecine intégrative est de tirer profit des meilleurs soins offerts selon les approches conventionnelles et les approches alternatives dans le but de parvenir le plus rapidement possible à la guérison du patient.

La thérapie holistique s’appuie sur une approche holistique de l’Homme et de l’Univers. Le dictionnaire la définit comme étant la thérapie qui, par une approche globale et synthétique de l’Homme replacé dans l’environnement, vise à rétablir le terrain individuel dans toutes ses composantes.

En particulier, en thérapie holistique, on considérera que chaque partie de l’être humain est indissociable du tout, et que chaque partie représente le tout.

L’approche holistique de l’Homme peut être précisée en étudiant les relations entre l’énergie et la matière. Ces relations sont universelles, et donc s’appliquent aussi bien à l’être humain, dans toutes ses composantes, qu’à l’Univers, dans tous ses éléments.

Parce que La Santé est en chacun de nous. Que Ma Santé dépend de Moi, Alors La Santé est en Moi.

Je terminerais mon récit ainsi.

Que ceux qui ont des oreilles entendent, que leurs yeux voient et que leur âme comprenne.

Ayez de la gratitude envers la Vie,
Croyez en vous,
Gardez espoir,

Bertrand,
Tout le monde a le droit de vivre en bonne santé