Le Kama Sutra. De la pression, ou marque, ou égratignure avec les ongles

Lorsque l’amour devient intense, c’est le cas de pratiquer la pression ou l’égratignure du corps avec les ongles.

Cette pratique a lieu dans les occasions suivantes : lors de la première visite ; au moment de partir pour un voyage ; au retour d’un voyage ; au moment de la réconciliation avec un amant irrité ; et enfin, lorsque la femme est ivre.

Mais la pression avec les ongles n’est familière qu’aux amants à passion intense. Ceux qui s’y plaisent associent cette pratique à la morsure.

La pression avec les ongles est de 8 sortes, suivant la forme des marques qui en résultent, savoir :

1. Sonore

Lorsqu’une personne presse le menton, les seins, la lèvre inférieure ou le jaghana d’une autre, si doucement qu’il n’en reste aucune marque ou égratignure, et que le poil seul se dresse sur le corps au contact des ongles, qui eux- mêmes rendent un son, cela s’appelle une pression sonore avec les ongles.

Cette pression est usitée à l’égard d’une jeune fille, lorsque son amant la masse, lui gratte la tête, et veut la troubler ou l’effrayer.

2. Demi-lune

La marque courbe avec les ongles, qui est imprimée sur le cou et les seins, s’appelle la demi-lune.

3. Cercle

Lorsque les demi-lunes sont imprimées l’une contre l’autre, cela s’appelle un cercle. Cette marque avec les ongles se fait généralement sur le nombril, sur les petites cavités à l’entour des fesses, et sur les jointures des cuisses.

4. Ligne

Une marque en forme de petite ligne, qu’on peut faire sur n’importe quelle partie du corps, s’appelle une ligne.

5. Griffe de tigre

La même ligne, si elle est courbe, et tracée sur la poitrine, s’appelle une griffe de tigre.

6. Patte de paon

Lorsqu’on trace une ligne courbe sur la poitrine au moyen des 5 ongles, cela s’appelle une patte de paon. On fait cette marque dans le but d’en tirer honneur, car il faut beaucoup d’adresse pour l’exécuter proprement.

7. Saut de lièvre

Lorsque cinq marques avec les ongles sont faites l’une très de l’autre aux environs de la mamelle, cela s’appelle le saut du lièvre.

8. Feuille de lotus bleu

Une marque faite sur la poitrine ou sur les hanches en forme de feuille de lotus bleu s’appelle la feuille de lotus bleu.

Lorsqu’une personne, au moment de partir en voyage, fait une marque sur les cuisses ou sur la poitrine, cela s’appelle un signe de souvenir. Il est d’usage, en pareille occasion, d’imprimer 3 ou 4 lignes l’une près de l’autre avec les ongles.

Les endroits sur lesquels doit porter cette pression avec les ongles sont : le creux de l’aisselle, la gorge, les seins, les lèvres, le jafhana ou partie médiane du corps, et les cuisses.

Mais Suvamanabla est d’avis que, si l’impétuosité de la passion est excessive, il n’y a pas à se préoccuper de l’endroit.

Les qualités requises pour de bons ongles, c’est qu’ils soient brillants, bien plantés, propres, entiers, convexes, doux et polis.

Les ongles sont de 3 sortes, suivant leur grandeur, savoir :

Les grands ongles, qui donnent de la grâce aux mains et attirent, par leur apparence, le cœur des femmes, sont possédés par les Bengalis.

Les petits ongles, dont on peut se servir de diverses manières, mais seulement pour donner du plaisir, sont possédés par les gens des districts méridionaux.

Les ongles moyens, qui ont les propriétés des 2 autres sortes, appartiennent au peuple de Maharashtra.

Ici finit la marque avec les ongles. On peut encore, par leur moyen, taire d’autres marques que celles ci-dessus décrites ; car, suivant l’observation des anciens auteurs, autant sont innombrables les degrés l’adresse parmi les hommes qui tous connaissent la pratique de cet art, autant sont innombrables les manières de faire ces marques.

Et comme la pression ou la marque avec les ongles dépendent de l’amour, personne ne peut dire avec certitude combien de sortes différentes il en existe réellement.

La raison de ceci, pour Vatsyayana, c’est que, si la variété est nécessaire en amour, l’amour doit être produit par la variété des moyens. Voilà pourquoi les courtisanes, qui font bien au fait des diversités de voies et moyens, sont si désirables car cette variété que l’on recherche dans tous les arts et amusements, tels que le tir à l’arc et autres exercices, à combien plus forte raison doit-on la rechercher en matière d’amour ?

Les marques d’ongles ne doivent pas être faites sur des femmes mariées ; mais on peut imprimer, sur leurs parties secrètes, des sortes particulières de marques, pour remémorer ou accroître l’amour.

Il y a aussi, sur ce sujet, quelques versets dont voici le texte :

“L’amour d’une femme qui voit des marques d’ongles sur les parties secrètes de son corps, même si elles sont anciennes et presque effacées, se ravive et se renouvelle. S’il n’y a pas de marques longues pour rappeler à une personne le passage de l’amour, alors l’amour diminue comme il arrive lorsqu’on laisse passer un long temps sans qu’il y ait d’union.”

Lorsqu’un étranger aperçoit, même de loin, une jeune femme avec des marques d’ongles sur les seins (il paraîtrait, d’après ceci, que dans les anciens temps les femmes avaient les seins découverts ; c’est ce qu’on voit dans les peintures de l’Ajunta et autres caveaux, où les seins des grandes dames et des princesses de sang royal sont représentés à nu), il est saisi pour elle d’amour et de respect.

Pareillement, un homme qui porte des marques d’ongles ou de dents sur certaines parties de son corps, influence l’esprit d’une femme, si ferme qu’il soit d’ailleurs.

Bref, rien n’est puissant pour accroître l’amour comme les marques d’ongles ou de morsures.