ARGILOTHÉRAPIE

Description

L’argilothérapie est en quelque sorte une méthode qui va permettre de soigner en ayant recours à l’argile. En effet, il faut savoir que l’argile possède de nombreux secrets qui vous permettront de profiter d’un bien-être absolu. Vous pourrez profiter des astuces en matière d’argilothérapie afin de retrouver forme et vitalité. Vous pourrez profiter d’un choix complet en ce qui concerne les soins à base d’argile. Entre l’argile verte, l’argile blanche, les masques de beauté, les cataplasmes, les bains de boue ou encore les massages thérapeutiques, vous n’aurez que l’embarras du choix.

L’argile est une roche terreuse qui lorsque qu’elle est imprégnée d’eau devient véritablement imperméable. Celle-ci dispose une propriété particulière puisqu’elle possède une texture plastique ce qui lui confère une certaine malléabilité. Il existe différents types d’argiles possédant des vertus complètes. Entre la terre à faïence, l’argile réfractaire, la terre à grès, le ball clay ou encore le kaolin, le choix est complet. En ce qui concerne l’argilothérapie, elle se révèlera être véritablement efficace afin de soulager de nombreux maux. Cet élément naturel provenant de la terre qu’est l’argile, vous permettra de profiter d’une cure de remise en forme. L’argile verte est riche en micro-nutriments ce qui lui confère de nombreux bienfaits. Entre le fer, le calcium, l’aluminium, le magnésium ou encore le potassium, la liste est longue. L’argile verte possède donc des vertus reminéralisantes et anti-inflammatoires. Elle vous permettra donc de trouver des solutions si vous souffrez de fatigue, de rhumatismes ou si vous avez des varices.

Pour en savoir plus

-Argilothérapie: Les argiles et les compléments naturels, Jean-François Olivier, Encre, 2009

-L’Argile : médecine ancestrale, Philippe Adrianne, Amyris, 2003

Annuaire des praticiens

Se renseigner auprès des instituts de beauté.

50 thérapies remarquables

COMMENT FONCTIONNE L’ACUPRESSION?

L’acupression suit les concepts fondamentaux de la médecine chinoise, qui compte 5000 ans d’histoire : l’énergie vitale, les méridiens, le yin et le yang, et les 5 éléments.

L’énergie vitale

La tradition orientale décrit le monde en termes d’énergie. Tout est considéré comme une manifestation de l’énergie vitale universelle. C’est la substance élémentaire et la force motrice de la vie. C’est aussi un synonyme de « souffle ».
Le Qi évoque le souffle, le mouvement, la force de vie. Il est divisé en deux aspects complémentaires, le Yin et le Yang. Sans énergie, pas de vie. L’énergie vitale, ou « souffle vital », circule dans le corps de tout être vivant. L’énergie vitale va bien au-delà de la simple énergie musculaire. Cette appellation recouvre la totalité des énergies que peut mobiliser un corps humain, aussi bien physiques que mentales, physiologiques que psychiques.

Ce courant a différents noms dans le monde. Au japon, c’est l’idéogramme « Ki » (qui se retrouve dans « aïkido »). En chinois, c’est le même idéogramme, écrit « Qi » comme dans « Qi gong », ou « Ch’i » comme dans Tai Chi Chuan, et prononcé « t’chi ». Dans l’ayurveda, pratique de santé originaire d’Inde, on retrouve l’énergie vitale sous le terme « Prana ». A noter que l’occident a aussi ses termes : la bio-électricité (scientifiques), et l’orgone (appellation donnée par le Dr W. Reich).

Les médecins de la Chine ancienne ont constaté que la santé de chaque individu dépend de la bonne circulation de l’énergie vitale dans le corps et de ses 2 polarités, le Yin et le Yang.

Selon la médecine chinoise, le Qi dans le corps humain n’est pas constant : il circule et est alimenté régulièrement par les apports externes (nourriture, boisson, air, soleil). Il dépend aussi du potentiel interne de chaque individu. Le Qi qui circule dans le corps est, selon les Classiques chinois, formés notamment du « Qi originel », donné à la naissance par ses parents, puis de l’énergie nourricière ou « ying Qi » qui provient des aliments et de la respiration. Deux autres types de Qi interviennent : le « Shen Qi » ou énergie psychique, puisque le corps n’est pas séparé de l’esprit, et le « Wei Qi » ou énergie de défense qui régit notamment les fonctions immunitaires.

Les méridiens

Le corps est traversé de canaux subtils par où circule le courant immatériel qu’est le Ki. Ces canaux d’énergie sont appelés « méridiens ». Ils ont été identifiés depuis 5 000 ans par la médecine chinoise.

Les principaux sont au nombre de douze. Onze d’entre eux passent dans leur trajet par un organe : Poumon, Gros intestin, Estomac, Rate, Cœur, Intestin grêle, Vessie, Reins, Péricarde, Vésicule Biliaire, Foie. Le 12ème, le Triple Réchauffeur, ne correspond pas à un organe.

Ces douze méridiens sont associés en 6 paires de un méridien Yin et un méridien Yang.

A des endroits bien précis de chaque méridien, les mêmes pour tout être humain, le Ki se rapproche de la surface du corps.

Ces point-clés sont les fameux points d’acupuncture, dits « tsubos » en japonais. Ces points sont particulièrement sensibles au courant bio-électrique, et le transmettent rapidement. (La science moderne a prouvé l’existence de ce réseau de points, en utilisant l’électricité). Lorsque le Ki circule mal, les tsubos se trouvent congestionnés ou vides, créant des dysfonctionnements physiques et psychiques.

Il existe également huit méridiens particuliers, dits “vaisseaux merveilleux”, qui relient les autres méridiens et assurent la régulation énergétique entre méridiens, et donc entre fonctions de l’organisme. Les vaisseaux merveilleux n’ont pas de points qui leur sont propres (ils passent par certains points des autres méridiens), mais parmi ces points empruntés un point est dit Point Maître : ce point peut être manipulé seul pour réguler tout son vaisseau merveilleux.

Le yin et le yang

YIN_YANGLe Yin et le Yang représentent les deux faces de toute chose dans l’univers. L’endroit et l’envers, le chaud et le froid, le jour et la nuit, l’action et le repos, la dureté et la douceur, le superficiel et le profond, ne peuvent exister l’un sans l’autre. Le symbole chinois du Yin et du Yang montre parfaitement cette opposition/liaison : le Yin (noir) et le yang (blanc) sont séparés, mais se créent l’un l’autre (cercle), et chacun contient le germe de l’autre (petit rond de couleur opposée).
Le Ki, comme l’électricité, peut se mouvoir grâce à deux pôles opposés. En électricité il s’agit du + et du -. En médecine chinoise il s’agit du Yin et du Yang.

Si le Yin et le Yang ne sont pas en harmonie et équilibrés, le Ki circule mal (trop ou pas assez, par exemple).

Sur le plan de la structure corporelle, certains organes sont yin (ex.: reins), d’autres sont yang (ex.: estomac); sont yin : le devant, la droite du corps, le côté interne des membres, les os, les pieds ; sont yang le dos, la gauche du corps, le côté externe des membres, la peau, les muscles, la tête.

Le Yin représente les ressources internes de l’individu, le Yang ses relations avec l’extérieur.

Le praticien évalue le niveau d’équilibre du Yin et du Yang (intensité de chaque, et comparaison entre les deux) chez le sujet de plusieurs façons, parmi lesquelles :

  • évaluation énergétique des 12 méridiens (6 yin et 6 yang), soit par prise du pouls énergétique, soit par toucher des zones d’évaluation (dans le dos, l’abdomen)
  • différence de sensibilité entre la face du corps et l’arrière, la droite et la gauche du gauche
  • questionnement en rapport avec la théorie des 5 éléments.

Les 5 éléments

Les Chinois considéraient la vie et l’Univers comme un échange incessant entre le Yin et le Yang, pôles opposés mais néanmoins complémentaires de toute chose. Pour décrire le phénomène, ils ont défini cinq caractéristiques majeures de la nature et des êtres humains, appelées « Eléments » : le Bois, le Feu, la Terre, le Métal, et l’Eau.

Le Bois : le bois est créatif et innovateur. Il symbolise l’énergie nécessaire pour faire éclore, et donne la capacité d’aller de l’avant et d’explorer de nouvelles capacités. Il peut être souple comme le saule ou dur comme le chêne. Le bois correspond au printemps, à la couleur verte, à l’est. Il est associé au Foie et à la Vésicule Biliaire.

Le Feu : le feu amène l’énergie, la chaleur et l’enthousiasme. Il intervient lorsque l’énergie débordante du printemps (Bois) porte ses fruits. Mais le feu est tantôt agréable lorsqu’il réchauffe et tantôt destructeur lorsqu’il brûle et qu’il détruit. Le feu correspond à l’été, au rouge, au sud. Il est associé au Cœur, à l’Intestin grêle, au Péricarde et au Triple Réchauffeur.

La Terre : c’est elle qui amène la stabilité. Elle symbolise la fécondité et la capacité maternelle de fournir de la nourriture et la sécurité. La terre est patiente, juste, honnête mais elle peut être aussi exigeante. La terre correspond à la couleur jaune et au centre. Elle est associée à l’Estomac et à la Rate.

Le Métal : le métal évoque les valeurs, les principes, les affaires. Il intervient lorsque la nature renouvelle la terre, comme en automne. Il symbolise la capacité à renoncer à ce qui nous est devenu inutile, ou à ce que nous sommes impuissants à retenir. Il peut aussi faire penser à l’épée et au couteau, par son aspect violent et destructeur. Sa couleur est le blanc, et il correspond à l’automne et à l’ouest. Il est associé aux Poumons et au Gros intestin.

L’Eau : l’eau est la source de la vie. Elle a la propriété de couler et de produire. Elle représente l’énergie à l’état latent, comme en hiver, lorsque la vie végète pour reprendre des forces et pour donner un nouvel élan à l’explosion du printemps. L’eau a la douceur de la bruine et la violence des déluges. L’eau correspond à l’hiver, au noir et au bleu, et au nord. Elle est associée à la Vessie et aux Reins.

Chaque élément est associé à un organe yin, un organe yang, un tissu du corps, un sens, une saveur, une odeur, un moment de la journée, une activité, une capacité mentale, une émotion et un type de voix.
Exemple : Bois = foie, vésicule biliaire, ligaments et tendons, yeux, acide, rance, matin, début, planification suivi et contrôle, colère, voix forte/cris.

Chaque individu est constitué des cinq éléments mais un seul prédomine en chacun de nous. Cette théorie est un outil de diagnostic supplémentaire pour comprendre le puzzle de chaque individu. Il faut des années d’expérience et de réflexion à un praticien de médecine chinoise pour comprendre en profondeur et appliquer la théorie des cinq éléments.

Un trio indissociable : le corps, l’esprit et les émotions

Comme on le comprend à travers les concepts décrits plus haut, pour la médecine chinoise le corps et l’esprit s’influencent continuellement. Les émotions s’inscrivent dans le corps et les douleurs physiques conditionnent l’esprit. Notre santé et notre harmonie dépendent de la circulation libre et régulière de l’énergie vitale à l’intérieur de notre corps, de notre mental et de nos émotions.

Quand le stress de la vie quotidienne interrompt cette circulation, toutes les dimensions de notre être en sont affectées. Non seulement nous succombons à la peur, à la colère ou à la tristesse, mais nous aggravons notre propension à tomber malade. La dépression et l’anxiété peuvent s’installer.

Au contraire, quand le corps et l’esprit sont équilibrés l’un avec l’autre, et que l’énergie circule librement, nous nous adaptons plus facilement à un éventail d’émotions et nous ressentons plus de joie.

La fatigue, le stress, les dysfonctionnements physiologiques, une alimentation déséquilibrée, le manque d’exercice, une mauvaise circulation sanguine, produisent un excès d’acide lactique, qui à son tour contracte les fibres musculaires. Une tension musculaire chronique, voire des spasmes, peut en résulter.

Cette tension tend à se concentrer sur les points de méridiens. En pressant ces points, le muscle est amené à s’allonger et se détendre, laissant ainsi passer librement le flux sanguin. Les toxines sont relâchées et éliminées. L’augmentation de flux sanguin permet d’acheminer plus d’oxygène et de nutriments dans le corps et ses organes. Le corps devient plus résistant à la maladie.

Les tensions et douleurs trouvent souvent leur origine dans l’accumulation et/ou la répression des émotions négatives, et dans les chocs psychologiques. C’est pourquoi l’acupression est un précieux allié pour restaurer et renforcer notre équilibre émotionnel et psychique.

En résumé…

L’acupression aide à:

  • apaiser les tensions musculaires
  • soulager la douleur physique
  • renforcer la résistance à la maladie
  • réguler l’humeur et les émotions
  • renforcer l’énergie vitale

sante_50_Holistiques_l

LE GINKGO (GINKGO BILOBA)

Vous avez un certain âge et votre circulation est déficiente ? C’est un point fort important : une mauvaise circulation au niveau du cerveau affecte nécessairement vos capacités cérébrales.

Si vous êtes encore assez jeune et que vous souhaitez améliorer ou préserver votre rendement cérébral en général et avoir plus de mémoire, le gingko peut également vous aider. Dans l’immédiat et à long terme, de manière préventive.

Des preuves éloquentes

Suite à des problèmes d’athérosclérose (encrassement et durcissement des artères dus à des dépôts graisseux), un homme de 60 ans souffrait de confusion mentale et sa mémoire était de plus en plus défaillante. De plus, il ressentait des douleurs intermittentes dans les jambes et il devait se servir d’une béquille pour marcher.

On l’amena dans une clinique naturopathique de Portland, aux États-Unis.

À la clinique, on lui recommanda certains changements au niveau de son alimentation. On lui prescrivit aussi des suppléments alimentaires et du … gingko.

Un mois plus tard, sa mémoire s’améliorait déjà et son esprit devenait plus clair. Au bout du deuxième mois, tout allait encore mieux. Il n’avait plus mal à la jambe et il pouvait marcher sans béquille.

Cet homme rapporta que, dès qu’il oubliait de prendre quelques doses de gingko, les symptômes refaisaient surface.

Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres de l’extraordinaire potentiel de ce vieil arbre chinois.

La science officielle s’intéresse maintenant de très près au gingko. En témoigne bien ce numéro spécial que La Presse Médicale lui a consacré en septembre 1986. Et un peu partout dans le monde, des centaines d’articles lui ont été consacrés dans les revues scientifiques.

Tout indique bien que le ginkgo permet d’élargir les vaisseaux sanguins et d’améliorer la circulation sanguine.

Tous vos troubles cérébraux associés à une déficience de la circulation artérielle seront donc grandement soulagés par l’administration de ginkgo.

Il est notamment indiqué pour les bourdonnements d’oreille, les vertiges, les migraines, les troubles de la vigilance, les pertes de mémoire et la dépression. Il peut aussi soigner les troubles auditifs et visuels liés à une insuffisance du flot sanguin.

Si vous êtes en bonne santé, le gingko peut également favoriser votre fonctionnement cérébral. Dans une série de tests sur la mémoire à court terme, les chercheurs ont pu remarquer des améliorations significatives chez des sujets en bonne santé.

Certains chercheurs ont même recommandé l’emploi d’extraits de gingko pour traiter la maladie d’Alzheimer.

Dosage

En Europe, vous trouverez surtout des extraits de concentré en liquide ou en comprimés. Mais vous pouvez aussi utiliser le gingko sous forme de tisane ou de teinture-mère.

Les extraits les plus efficaces proviennent de la feuille d’automne.

– Pour une cure efficace, prenez 3 comprimés par jour d’extraits standardisés à 24 %, sur une période de 3 à 6 mois.

Et n’oubliez pas que le gingko n’est pas une plante qui agit du jour au lendemain. Il est important de prendre des doses standardisées sur d’assez longues périodes.

Attendez au moins 3 mois avant d’affirmer que le gingko ne vous fait aucun effet.

Si le ginkgo est particulièrement utile pour les personnes âgées, il vous aidera à tout âge. Ne fût-ce qu’à titre préventif, en cas de période de stress prolongé.

En guise de traitement, il est plus spécialement indiqué pour les problèmes d’attention et de concentration, les pertes de mémoire occasionnelles, ou encore les maux de tête liés aux vertiges.

sante_7J_cerveau_l

L’INFLUENCE DU STRESS

I – LE BON

  •  Le corps est doté d’un « tampon » naturel face aux stress : le diaphragme

Le diaphragme est relié directement au cerveau par un nerf. Face aux stress répétés, il devient

hypertonique, son amplitude diminue et son pouvoir d’absorption également. Ainsi naissent les phénomènes d’angoisse (nœud à l’estomac, boule dans la gorge*), les tensions vertébrales avec douleurs dorsales (entre les omoplates), les troubles circulatoires de la moitié inférieure du corps.

 (*) cf. relation entre les 3 diaphragmes au chapitre IV)

  • Ensuite, le stress emprunte un deuxième circuit : le système nerveux sympathique, qui naît de la colonne vertébrale et assure l’automatisme des fonctions de l’or

 Ce système nerveux a des connections avec la glande médullosurrénale qui libère deux hormones, l’adrénaline et la noradrénaline provoquant suée, pâleur, accélération cardiaque, hérissement des poils. Ces réactions face au danger sont normales, c’est un bon stress de défense.

 Le diaphragme est non seulement le muscle respiratoire principal mais le premier réceptacle du stress

II – LE MAUVAIS

  •  Les micro-stress répétés (soucis, tensions psychiques, vexations, contrariétés, chagrins) rançon de notre vie quotidienne, les grands stress (maladies graves, accidents, deuils rapprochés) ouvrent une troisième porte d’entrée : l’axe cortico-hypothalamo-endocrinien.

La corticosurrénale secrète les corticoïdes en charge du système de défense de l’organisme. L’hypothalamus régit notre comportement laissant s’installer un état de nervosité, de dépression, d’anxiété.

Le déséquilibre endocrinien (hormonal) peut déclencher un kyste, un fibrome, un cancer.

 Toutes les maladies auto-immunes (polyarthrite, vitiligo…) et un grand nombre de cancers, sont déclenchés par un stress important ou répétitif.

 Le mauvais stress cible le point de faiblesse de la personne et peut déclencher un dysfonctionnement à l’origine de la maladie

III – LES ANTI-STRESS

Le repos

Le repos permet de recharger ses « batteries ». La perte du sommeil marque une étape importante du déséquilibre du système nerveux.

Les loisirs tels que la lecture, le jardinage procurent une détente dès lors où ils ne sollicitent pas de grande réceptivité du système nerveux. Quand l’esprit est préoccupé, il est important de ne pas solliciter un effort supplémentaire de réflexion ou de concentration.

L’activité physique régulière

Un moyen efficace pour évacuer le stress car elle libère les endorphines, morphine naturelle qui anesthésie la douleur physique et psychique.

Au terme d’un arrêt prolongé, la reprise d’une activité physique doit cependant être progressive et complétée par une remise en santé pour éviter les blessures et retrouver l’énergie suffisante à poursuivre l’entraînement.

L’activité physique est indispensable pour entretenir un bon état circulatoire et articulaire (80% des vaisseaux traversent nos muscles). Une colonne vertébrale souple est moins sujette à subir les forces de tension susceptibles de modifier sa statique et de comprimer ainsi les ganglions nerveux para vertébraux qui régissent toutes nos fonctions. Ces ganglions font partie intégrante des racines nerveuses qui partent de la moelle épinière et se situent au niveau cervical, dorsal et sacré. Seule la région lombaire n’en dispose pas ce qui, compte tenu de la fréquence des lésions lombaires, est plutôt heureux.

Le hammam et le sauna, de tous temps prescrits pour entretenir la santé, sont conseillés en remplacement de la suée physique quotidienne sans pouvoir prétendre remplacer l’activité physique.

La peau est un organe puissant pour éliminer les toxiques. Dès l’enfance (varicelle…) puis à la puberté (acné), elle intervient pour prendre le relais des organes d’élimination.

Mais son rôle s’étend bien au delà. La sueur acide complexe

Le rire et l’Amour

 Le rire et l’Amour libèrent de la sérotonine, hormone régulatrice du système nerveux qui procure une sensation apaisante.

 Les régulateurs du Système nerveux

  •  Les acides aminés qui servent à la synthèse des hormones cérébrales
    •  Le tryptophane à partir duquel la sérotonine est synthétisée se trouve en grande quantité dans les bananes
    •  La méthionine nécessaire à la synthèse de l’adrénaline se trouve dans les graines de millet et le pollen
  •  Les acides gras : lécithine, acides linoléique et linolénique, protecteurs naturels des cellules nerveuses, ne sont pas fabriqués par l’organisme, se trouvent dans les huiles de tournesol, maïs, soja, arachide, noix, colza en assaisonnement et dans les poissons
  •  Le calcium et le magnésium, dont les carences sont responsables de troubles nerveux tels que la spasmophilie et la tétanie. Ces sels minéraux sont d’excellents régulateurs de l’influx nerveux.
  •  La Vitamine B

7 jours pour déstresser

CELLULITE : LES SOLUTIONS QUE VOUS PROPOSE LA MÉDECINE OFFICIELLE

Parmi l’impressionnante panoplie de techniques médicales proposées pour lutter contre la cellulite, plusieurs médecins sont d’avis que la lipoaspiration est la seule méthode qui ait une certaine efficacité.

Toutes les autres méthodes, que l’on pense aux ultrasons en usage externe, au laser ou à l’électrolipolyse, ne donnent souvent que des résultats mitigés.

Comme le mentionne le médecin québécois Robert Precott, un spécialiste des traitements de l’obésité, aucune documentation scientifique sérieuse ne démontre l’efficacité des ultrasons à long terme.

Pour ce qui est du type de lasers utilisés à des fins esthétiques, comme ils ne pénètrent pas la peau, ils ne peuvent avoir d’effets sur la cellulite.

Le Dr Prescott émet aussi de fortes réserves en ce qui concerne les techniques qui ont recours aux électrodes (électrolipolyse et adipocylolyse), aux injections d’enzymes et à l’ionisation.

Les résultats ne sont toujours que limités, locaux et temporaires.

Cela étant dit, examinons cette technique fort valable qu’est la liposuccion.

La lipoaspiration

La lipoaspiration ou liposuccion, une technique mieux documentée et souvent efficace, vise à supprimer les amas de graisses prisonniers des tissus conjonctifs. Elle réduit véritablement une culotte de cheval bien implantée.

Par ailleurs, si vous n’avez pas au départ la peau bien tendue, vous risquez fort de voir votre coussin capitonné remplacé par une “feuille de tôle ondulée”.

Pour obtenir un résultat satisfaisant, vous avez également intérêt à bien choisir votre chirurgien. Si vous confiez votre cellulite à des mains qui manquent de dextérité, vous risquez aussi de vous retrouverez avec des cuisses couvertes de creux et de bosses.

Comment se déroule l’intervention ?

Après avoir pratiqué une anesthésie locale, le chirurgien fait une ou plusieurs petites incisions par lesquelles il introduit une canule dans les tissus graisseux afin de les déloger et de les aspirer.

Plus les canules utilisées sont petites, moins vous risquez de déformations cutanées et plus vos cicatrices seront discrètes.

Comme les tunnels creusés sont plus fins, l’intervention provoque moins de traumatismes.

Par contre, vous devrez passer un peu plus de temps sur la table du chirurgien.

Certains médecins utilisent des ultrasons pour liquéfier la graisse avant de l’aspirer. Selon le Dr Robert Precott mentionné ci-dessus, cette technique ne comporte que des désavantages.

L’intervention est plus longue, plus douloureuse, la guérison plus difficile, les saignements plus abondants et la quantité de gras retiré moindre.

Après la lipoaspiration, le médecin suture les petites incisions et il enveloppe les parties traitées avec des vêtements compressifs afin de limiter l’œdème et de faciliter la cicatrisation des tissus.

Plus la zone traitée est importante, plus la convalescence est longue. Après une lipoaspiration de la culotte de cheval, par exemple, attendez-vous à avoir du mal à vous asseoir et à marcher durant au moins 48 heures.

Vous devrez porter votre vêtement de compression durant quelques semaines.

L’intervention provoque aussi d’importantes ecchymoses qui mettent de 6 à 8 semaines avant de s’estomper, tandis que l’œdème disparaît au bout de 2 semaines.

Pour une amélioration permanente

Bien qu’elle élimine une partie importante des graisses accumulées dans les tissus conjonctifs, la lipoaspiration ne fait pas disparaître la cellulite pour autant.

Sans une saine alimentation et des exercices réguliers, vous reprendrez rapidement les quelques centimètres éliminés grâce au traitement.

7 jours pour bruler les graisses

LES PÂTISSERIES : UNE BOMBE POUR LES ARTÈRES

Comme pour les diabétiques, les sucres rapides raffinés sont interdits aux sujets souffrant d’artériosclérose, élevant dangereusement la pression osmotique.

Le miel est légèrement préférable au sucre, car il contient assez peu de saccharose, et plus de fructose et de glucose.

Le chocolat est acceptable à petites doses.

En revanche, les pâtisseries sont – comme les fromages – des aliments d’agrément, mais de plus, sans aucun intérêt nutritionnel, combinant tous les inconvénients des graisses hydrogénées saturées, du saccharose, de la farine raffinée… Voici là une véritable petite bombe pour vos pauvres artères.

Les pâtisseries sont à consommer occasionnellement lors d’invitations, et restent totalement interdites en cas d’hypercholestérolémie.

7 jours pour le cholesterol

LE GINGEMBRE

Le gingembre est un bon stimulant du cerveau. Il peut même en fait représenter une solution de rechange valable au café ou au thé.

Bien sûr, il ne produira pas l’effet explosif d’une tasse de café matinal. C’est plutôt un stimulant léger qu’un excitant. Mais son effet est très nettement ressenti et fort plaisant.

De plus, il stimule la circulation sanguine et favorise donc l’apport de sang au cerveau. On peut dire qu’il “ouvre le coeur”.

Plusieurs recherches indiquent d’ailleurs qu’il peut aider à contrôler le taux de cholestérol.

Pour le consommer sous forme de tisane

Dans ce cas, vous pouvez employer la poudre ou de petits morceaux de racine fraîche :

  • Si vous utilisez la poudre, il suffit de verser de l’eau bouillante dessus.
  • Pour ce qui est des morceaux de racine fraîche, vous devrez les faire bouillir pendant quelques minutes.

Dans l’un et l’autre cas, ajoutez ensuite un peu de miel – voire un peu de lait – pour édulcorer le goût fort du gingembre.

Si vous désirez une stimulation directe et puissante

Dans ce cas, coupez la racine en lamelles. Ensuite, croquez ou sucez comme une pastille ces lamelles de gingembre.

Effet garanti !

Mais attention, il faut avoir le palais “solide”. C’est un peu comme avaler d’une traite un verre d’alcool à 40%.

Si vous devez passer un examen ou faire face à une situation exigeante sur le plan cérébral, amenez avec vous des morceaux de racine de gingembre.

Dès que vous sentez une baisse d’énergie ou une trop forte tension, croquez-en ou sucez-en discrètement un morceau. Vous serez étonné des résultats.

Utilisez-le souvent

De façon générale, le gingembre peut renforcer ou augmenter votre énergie vitale. Pour cela, mettez-en souvent dans vos plats, à titre de condiments.

Prenez aussi des capsules de poudre de gingembre.

Le gingembre a d’autres propriétés qui vous aideront à mieux penser. Ainsi :

  • En période de grippe ou de rhume, il vous remontera le moral et vous éclaircira l’esprit. Il a aussi d’intéressantes propriétés bactéricides et libère vos voies respiratoires.
  • Il a un effet aphrodisiaque non négligeable, ce qui ne peut manquer d’avoir un effet positif sur votre humeur et donc votre fonctionnement mental.

sante_50_Holistiques_l

COMMENT MAGNETISER LES ETOFFES ?

Toutes les étoffes peuvent être magnétisées mais la soie est à éviter. Les meilleurs conducteurs du fluide magnétique sont, d’abord, le fil et la laine, puis le coton. Ces étoffes favorisent singulièrement la transmission du fluide.

Pour les magnétiser, on les retourne en tous sens, on les pétrit avec les mains pendant quelques minutes ; mais la méthode la plus active et la plus prompte est, comme pour l’eau, l’emploi des insufflations en contact avec l’étoffe.

50 thérapies remarquables

LA DOULEUR ARTICULAIRE

I – UN SIGNAL D’ALARME

  • En anatomie, l’embryon est composé de trois couches de cellules qui se développent et se différencient pour constituer le corps humain dans ses trois Grâce à cette organisation, la position anatomique des organes ou des viscères (estomac, foie, reins, intestin, pancréas…) reste toujours la même dans le corps.

douleurs articulairesLe foie et l’estomac sont enveloppés par des membranes reliées par des ligaments directement suspendus sous le diaphragme, lui même maintenu en suspension grâce à un système de haubanage qui s’attache sur le squelette.

  • Une alimentation déséquilibrée perturbe la fonction digestive qui se traduit progressivement par une modification de la densité ou du volume de l’organe (foie) ou des viscères (estomac, intestin, colon) qui crée une tension sur le diaphragme et une compression des vaisseaux de l’abdomen.

Cette tension se projette sur l’axe vertébral, déséquilibre sa statique et comprime le ganglion de la racine nerveuse qui part de la moelle épinière, celle même qui transmet les informations nerveuses (principe de traitement mécanique utilisé par les ostéopathes et les chiropracteurs).

 Pour exemple : une gastrite crée une tension sur la coupole diaphragmatique gauche qui projette une force de tension au niveau de la quatrième vertèbre dorsale d’où partent justement les racines nerveuses qui transmettent les informations à l’estomac.

Ce cercle vicieux dont l’origine est très souvent digestive, freine l’efficacité des traitements anti-douleurs et entretient la plupart des douleurs articulaires et/ou musculaires chroniques sauf en cas de traumatisme direct (chute, coup…).

II – UN INDICE PRECIEUX

  •  Les forces de tension qui se transmettent dans le corps rayonnent à l’instar d’une toile d’araignée dont le centre se situe au niveau de l’ombilic. Ceci s’explique par l’organisation embryonnaire des tissus du corps humain et conforte la pratique médicale orientale qui privilégie le système digestif.
  •  Ces forces impriment à notre organisme un mouvement de vie comparable à celui d’une Elles subissent l’influence de deux chaînes de forces qui s’enroulent autour de l’axe vertébral selon une image comparable à celle des chaînes d’ADN. L’une correspond à la fonction métabolique et correspond aux premières vertèbres cervicale, dorsale et lombaire (C1, D1, L1) l’autre à la fonction endocrinienne et correspond aux troisièmes vertèbres cervicale, dorsale, lombaire (C3, D3, L3).

Pour exemple :

Une douleur à l’épaule droite se manifeste au réveil chez une femme à la veille de ses règles et au lendemain d’un stress professionnel. Ni faux mouvement, ni effort, ni traumatisme, ne peuvent expliquer la survenue de cette douleur.

 Une corrélation entre la période prémenstruelle, le ralentissement du transit intestinal, le stress et cette douleur, explique le processus d’installation de cette douleur.

  • La seconde partie du cycle sollicite normalement le foie et la thyroïde pour synthétiser les hormones et se traduit souvent par un ralentissement du transit à la veille des règles. Le stress a contrarié ce processus naturel et perturbé la sécrétion de la bile qui lubrifie l’intestin et la fonction thyroïdienne qui stimule la contraction du
  •  Le colon descendant fixé sous la partie gauche du diaphragme a transmis une tension sur le diaphragme qui s’est transmise aux Cette traction fait pivoter le gril costal autour de son axe vertébral positionnant ainsi l’épaule droite en avant.
  •  Cette position anatomique forcée comprime le paquet vasculo-nerveux en direction de cette épaule. Les muscles de l’épaule moins bien vascularisés deviennent hypertoniques et exercent une tension sur leurs
  •  Ces tensions modifient la position anatomique de l’épaule et créent une traction ligamentaire qui s’exprime par la douleur.
  •  Rien apparemment n’aurait pu mettre en évidence une relation entre le colon et l’épaule droite. Et pourtant la guérison durable de cette épaule sera subordonnée à la résolution du problème de transit.

Or la régulation du transit passe par une meilleure hydratation, une meilleure qualité de bile (rôle de protection et de lubrification du colon) donc une bonne fonction hépatique qui justement assure la synthèse des œstrogènes à partir du cholestérol.

IMG002

L’organe crée une tension sur son tissu de soutien 1 qui comprime l’artère qui le nourrit 2. Mal vascularisé, l’organe fonctionne moins bien, la tension du tissu de soutien augmente et transmet au diaphragme sous lequel l’organe est suspendu 3 La tension du diaphragme se projette sur les vertèbres dorsales, les déséquilibre et distend les ligaments à l’origine de la douleur 4 Le problème réside dans le fait que, selon un principe physique, le maximum de force se concentre au niveau vertébral où se situe le ganglion nerveux qui commande l’organe 5 Ainsi, mal vascularisé et privé d’informations nerveuses correctes, la fonction de l’organe se dégrade progressivement 6

Ce double cercle vicieux, qui se traduit initialement par une douleur, est à l’origine de la dégradation des fonctions hépato-digestives de l’organisme

 

7 jours pour l'arthrite

UN MASSAGE QUI RAVIVE LA CHEVELURE

Pour que le sang puisse apporter aux cheveux toutes les substances nutritives que ceux-ci réclament, la peau de votre crâne doit être bien détendue. Ce qui n’est pas toujours le cas. Surtout en période de stress!

Pour réactiver la circulation sanguine vous pouvez alors masser votre cuir chevelu. Voici comment procéder :

  1. Écartez légèrement les doigts des deux mains et appliquez-en le bout sur la peau de votre tête de part et d’autre d’une ligne médiane.
  2. Inculquez à vos doigts de petits mouvements circulaires afin de faire bouger la peau. Ce ne sont pas vos doigts qui glissent sur la peau mais bien la peau qui glisse sur le crâne.
  3. Couvrez ainsi toute la surface du crâne en prolongeant un peu le massage là où vous sentez des adhérences.
  4. Saisissez de petites mèches de cheveux et tirez-les doucement par secousses. Là encore, couvrez ainsi toute la surface du crâne.
  5. Répétez quotidiennement ou quand le besoin se fait sentir.

Si vous avez des pellicules ou que vos cheveux sont secs, effectuez ce massage avec un peu d’huile d’amande douce tiède et couvrez-vous ensuite la tête d’une serviette chaude pour accroître la pénétration de l’huile. Après quelques heures, lavez soigneusement vos cheveux avec un shampooing de bonne qualité. Votre chevelure sera souple et brillante.

7 jours pour votre peau et cheveux