COMMENT FAIRE DANS LE CAS OU LA PARTIE DU CORPS QU’ON VEUT MAGNETISER N’EST PAS A LA PORTEE DES MAINS ?

Le contraire arrivera souvent. On aura alors recours à la magnétisation intermédiaire qui consiste à magnétiser un objet quelconque, solide ou liquide, pour l’employer ensuite comme appli­cation, compresse ou boisson.

Cette magnétisation intermédiaire s’obtient par l’imposition digitale et par un autre pro­cédé, plus énergique encore, qui est l’insuffla­tion chaude. Elle se fait de 2 manières, par le contact et à distance.

Contact : les lèvres, légèrement séparées, sont appliquées sur l’objet qu’on veut magnéti­ser, et, en pressant, on pousse le souffle énergiquement par une expiration prolongée ;

2° Souffle à distance : on souffle à 1 ou 2 centimètres de l’objet ou du liquide à magné­tiser.

Tous les corps inertes peuvent être magné­tisés, mais alors leur influence est quelquefois fâcheuse. C’est le cas pour la plume, la soie, les fourrures, la résine, la paille. Les métaux sont presque tous bons conducteurs du fluide magné­tique mais on ne sait pas encore bien tirer parti de cette propriété.

Je n’en parlerai pas et m’occuperai seulement des liquides et des étoffes dont la conductibilité magnétique est plus grande, l’action plus efficace et le maniement plus com­mode.

sante_30J_Douleurs_l