COMMENT RAJEUNIR VOTRE CERVEAU PAR DES TONIQUES NATURELS (2)

Les phospholipides cérébraux

Voilà des substances étonnantes vendues (avec d’autres composés) notamment sous le nom de LECITONE SENIOR par l’Institut de Recherche Biologique Yves Ponroy, situé en France. Utilisés – et testés scientifiquement – depuis les années 1970, les phospholipides cérébraux réparent et régénèrent la membrane des cellules nerveuses. Ils améliorent ainsi de beaucoup les facultés cérébrales (concentration, mémoire) tout vous assurant un meilleur sommeil.

Mais que sont au juste les phospholipides ?

Il s’agit de lipides (ou matières grasses) composés d’acides, d’alcool et d’un reste d’acide phosphorique. Ces lipides entrent dans la composition des membranes des neurones (ou cellules nerveuses). De ce fait, ils jouent un rôle-clé dans la transmission et le traitement de l’information qui circule dans votre cerveau.

Voici ce qu’en dit le biologiste Yves Ponroy lui-même :

“C’est ce réseau d’interconnexions qui fait notre capacité intellectuelle, notre intelligence. Mais ces membranes semi-perméables et fluides étant d’une extrême fragilité, toute perturbation, par exemple, un choc, un traumatisme crânien provoque la rupture de celles-ci en occasionnant de grands désordres psychologiques et intellectuels. Les membranes cellulaires sont également très sensibles à l’agression des radicaux libres, qui, en provoquant une peroxydation des phospholipides, altèrent leurs propriétés de semi-perméabilité ou de sélectivité. Dès qu’il y a perte de ces propriétés, il se produit des dérèglements internes qui occasionnent, suivant les cas, des pertes de mémoire, des troubles psychologiques ou des difficultés de sommeil. Et, bien entendu, lors du vieillissement, ces perturbations s’aggravent.”

(Top Santé naturelle, Québec (P.Q), décembre/janvier 1999, p. 3)

Notez que nombreuses sont les causes susceptibles d’expliquer la destruction pathologique des phospholipides cérébraux.

Il y a en particulier :

– l’alcool ;

– divers solvants ;

– des agents chimiques contenus dans l’alimentation ;

– les polluants de l’environnement ;

– divers médicaments.

Le remède à cette dégénérescence réside donc, bien sûr, dans la prise de phospholipides.

Sachez cependant que les phospholipides d’origine végétale – comme ceux du soja – que vous fournit votre alimentation, ne peuvent suffire. Il faut vraiment avoir recours à des phospholipides provenant de cervelles animales.

C’est ce que vous aurez en consommant les produits Yves Ponroy, faits à partir de cervelle de porc. (Cet animal est le plus proche de l’homme, sur le plan physiologique.)

sante_7J_cerveau_l