DIABÈTE : DES SOLUTIONS A NE SURTOUT PAS NÉGLIGER

L’alimentation n’est pas la seule façon de combattre naturellement le diabète. Mettez également en pratique les solutions qui suivent et vous ne le regretterez pas.

Mettez-vous à l’exercice

Le contrôle du poids constitue une mesure importante dans plusieurs cas de diabète. Par conséquent, vous avez tout avantage à multiplier les occasions de vous dépenser.

Voici quelques suggestions :

– Déplacez-vous à pied aussi souvent que possible.

– Montez et descendez les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur.

– Inscrivez-vous à un centre d’activités physiques.

– Nagez.

– Faites du vélo, etc.

Apprenez à maîtriser le stress

Attention aux excès de stress ! Toutes les formes de stress affectent le taux de sucre sanguin. Dans plusieurs cas, un grave stress émotionnel peut même être l’élément déclencheur d’un diabète latent.

Souvent, le stress contribue aussi à intensifier les manifestations diabétiques.

Rappelons qu’il y a essentiellement 2 manières de remédier au stress :

– Voyez comment vous pourriez mieux gérer votre temps en ne vous fixant pas des objectifs impossibles à réaliser.

– Apprenez une méthode de relaxation et pratiquez-la régulièrement.

Des nutriments indispensables

Le Médecin américain, Julian Whitaker, éditeur-rédacteur de l’excellente newsletter Health and Healing, est d’avis que la prise de suppléments alimentaires constitue une mesure essentielle pour tout diabétique.

Comme les personnes diabétiques perdent une grande quantité d’éléments nutritifs solubles via l’urine, elles sont particulièrement sujettes à plusieurs carences organiques.

C’est notamment le cas pour les vitamines B1, B6, B12 et, parmi les minéraux : pour le magnésium, le zinc et le chronium.

En plus de surveiller votre apport en sucre, d’adopter une alimentation riche en hydrates de carbone complexes et faible en matières grasses, la prise des certains suppléments alimentaires est donc tout à fait indiquée.

Voici ceux qui vous conviennent particulièrement.

Le picolinate de chrome et la niacine (B3)

Comme le démontrent plusieurs études, le picolinate de chrome en combinaison avec d’autres substances telles que la niacine, l’acide glutamique et la cystéine, aide à stabiliser le glucose sanguin.

Magnésium

La détérioration de la rétine représente un risque important pour les personnes diabétiques. Selon une étude menée par le Dr P. NcNair en 1978, ce risque augmente au fur et à mesure que le taux de magnésium intracellulaire des personnes souffrantes diminue.

Le Dr P. NcNair est d’avis que des suppléments de magnésium seraient donc une mesure essentielle pour prévenir ce problème majeur.

  • Posologie du Dr Whitaker: 1.000 mg par jour.

Zinc

Le zinc joue un rôle important dans la production de l’insuline. D’ailleurs, l’étude sur 4 démontre que les diabétiques sont carencés en zinc.

Comme le fait justement remarquer Patrick Quillin, auteur de Healing Nutriments, plusieurs problèmes liés au diabète s’apparentent à ceux que provoquent un manque de zinc.

Parmi ces symptômes figurent notamment le manque d’appétit et une grande vulnérabilité aux infections.

  • Posologie du Dr Whitaker: 30 mg par jour.

Pyridoxine (B6)

Une étude portant sur 518 diabétiques a démontré un taux moyen de vitamine B6 équivalant à 25% du taux normal.

D’autres études ont aussi démontré qu’une supplémentation en vitamine B6 améliorait sensiblement la condition des personnes souffrantes.

  • Posologie du Dr Whitaker: 50 mg par jour.

Cobalamine (B12)

Il est également démontré que les personnes diabétiques manquent souvent de vitamine B12, une vitamine essentielle à la formation des cellules et qui prévient l’anémie.

  • Posologie du Dr Whitaker: 40 mcg par jour.

Aimantez-vous !

La magnétothérapie consiste à employer des aimants à des fins thérapeutiques. Cette forme de thérapie est maintenant bien documentée sur le plan scientifique. Au Japon, le ministère de la Santé la reconnaît même officiellement.

Dans le cas du diabète, l’emploi quotidien d’1 ou 2 litres d’eau aimantée peut revitaliser le pancréas. Mais cela ne se fait pas du jour au lendemain. Persévérez !

L’application prolongée de la face SUD d’un gros aimant dans la région du pancréas peut également stimuler le fonctionnement du pancréas. Faites cela dans le cadre d’une sieste, par exemple.

Regardez aussi du côté des plantes

– Les feuilles de myrtille, cueillies juste avant la maturation des fruits, sont réputées pour leur action régulatrice sur le pancréas, organe associé au diabète.

La myrtilline, contenue dans les feuilles, fait descendre de façon significative le taux de sucre dans l’organisme : certains chercheurs l’appellent d’ailleurs l’“insuline végétale”.

  • Faites bouillir pendant 5 minutes, 40 g de feuilles dans un litre d’eau et laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez boire jusqu’à 1 litre par jour.

– Pour les mêmes raisons, faites chaque année, une cure d’ortie que vous prendrez en infusion, à raison de 30 à 60 g par litre d’eau. Pendant quelques mois, buvez 3 tasses par jour puis, passez à une tasse par jour, pour le restant de l’année.

Vous pouvez également récolter les jeunes pousses au printemps et les faire cuire comme les épinards. Toute la plante est hypoglycémiante.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *