Élaborer un Plan d’Action

Vous pouvez considérer qu’un plan d’action planifie étape par étape l’avancement dans la « bataille » pour votre réussite. Toute bataille nécessite une stratégie.

Construire la stratégie

Mettons-nous au boulot. Premièrement, posez-vous quelques questions à propos du scénario général.

  1. Qu’est-ce que je veux accomplir ?
  2. Quels sont les dégâts et les pertes acceptables ? Il peut ne pas en avoir !

Maintenant, faites le point au sujet des individus présents dans le scénario, en commençant par votre « adversaire ».

  1. À quoi ressemble-t-il/elle ?
  2. Quels sont ses points forts ?
  3. Quelles sont ses points faibles ?
  4. Connaissez-vous certaines choses au sujet de son passé ?
  5. Que ferait-il habituellement ?
  6. Comment répondrait-il au stress ou à l’épreuve ?
  7. Avec toutes ces données, quelle technique efficace pouvez-vous utiliser ?

Ensuite, à l’inverse posez-vous ces questions à votre sujet.

Il existe deux manières d’approcher ces informations. Tout d’abord, posez les questions de votre point de vue. L’autre choix consiste à vous placer dans les chaussures de votre adversaire et de vous poser ces questions à partir de ce point de vue-là. Vous serez étonné des idées qui en surgiront, particulièrement si vous êtes honnête. Cependant, vous pourriez être mal à l’aise.

Imaginez avoir un voisin bruyant, Michel. Il met de la musique à fond à trois heures du matin et empêche tout le monde de dormir. Vous voulez faire quelque chose à ce sujet, mais vous manquez d’assurance. Pour cet exemple, préparer de la manière dont nous venons de l’expliquer peut être un peu disproportionné, mais c’est un exemple assez « générique » pour que vous puissiez l’adapter à vos propres besoins.

Faisons le point sur Michel. Il est bruyant et autoritaire. Il mesure deux mètres et c’est un ex-culturiste avec un cou de taureau. Il n’a pas de défauts, mais vous savez qu’il aime se voir comme un homme juste. Vous vous souvenez également qu’il déteste la rusticité et qu’il répond en utilisant sa taille pour intimider. Maintenant, pensez à tout ce que vous connaissez au sujet de son passé. Ses menaces sont-elles suivies de violence physique ou possède-t-il assez de bon sens pour ne pas aller jusque là ?

Passez maintenant à vous. Votre plus grande faiblesse est un manque d’assurance et vous bégayez lorsque vous parlez à des personnes imposantes. Mais mettez-vous à sa place et vous obtiendrez de nouvelles idées. Vous voit-il comme un voisin amical, un maigrelet ou se souvient-il que vous lui avez emprunté un DVD et lui avez rendu rayé ?

Pouvez-vous déterminer comment cela pèsera sur votre approche ? Manifestement, la politesse est l’attitude à employer puisqu’il se souvient certainement du DVD. Mais si vous êtes trop timide, vous pourriez décider d’écrire une note. Parce qu’il est en colère au sujet du DVD, ce pourrait être une bonne idée de calmer le jeu à l’aide d’un gage de réconciliation. Maintenant, peut-être pensez-vous que c’est du bon sens, mais jusqu’à ce que ce soit un processus formel, vous pourriez passer à côté de beaucoup de choses.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *