Exercices spéciaux pour l’éducation de l’esprit et l’entretien de la santé. 1

Avec le cours Pelman, nous vous présentons un système complet d’Exercices Physiques. Ces Exercices, qui correspondent aux besoins de l’esprit et du Corps, conviendront à la plupart des Etudiants. Ils ne sont pas obligatoires, mais nous les recommandons fortement. C’est à dessein que nous ne donnons aucun schéma: nous voulons forcer l’Etudiant à faire attention

PREMIERE LECON

Des exercices physiques bien appropriés sont très importants pour diverses raisons. En voici quelques-unes:

1. La régularité des habitudes: le psychologue William James affirmait qu’il est bon d’accomplir un acte régulièrement, surtout si cet acte n’est pas très agréable, afin d’éprouver l’empire qu’on a sur soi-même. L’accomplissement régulier, la répétition de certains mouvements physiques réagit sur la volonté et la fortifie, de sorte qu’on trouve de plus en plus facile de diriger son attention et son énergie vers un point donné.

Les malades et les faibles devront consulter un médecin afin de savoir s’il est des mouvements de culture physique qui leur seraient nuisibles.

Lorsqu’il s’agit d’exercices appropriés, cette pratique régulière est d’autant plus utile que à l’encontre de tant de corvées qui nous incombent-elle nous procure la santé et l’adresse.

2. Des exercices appropriés tendent aussi à augmenter le respect de soi. L’éducation de la main gauche en est un bon exemple. Chez la plupart des gens cette main est très maladroite, et s’ils se respectaient vraiment, ils s’efforceraient de la rendre plus habile. De plus, l’éducation de la main gauche influence une partie de l’hémisphère droit du cerveau. Que les gens éduquent donc leur main gauche – non pour qu’elle soit l’égale de leur dextre, mais pour qu’elle s’en rapproche – et ils tireront mieux parti de leur corps en général.

3. Des exercices appropriés, faits consciencieusement, assurent également une bonne santé. On s’étendra sue ce point dans d’autres Leçons.

4. Comme vous allez le voir, l’imagination et la mémoire peuvent être cultivés par centaines méthodes et par certains exercices.

La plupart de nos leçons seront divisés en deux parties, les exercices exécutés au lit et ceux qui s’exécutent hors du lit. Leurs bons effets sont indiscutables. En faisant de la gymnastique au lit, un certain M. Benett parvint à se rajeunir à l’âge de 70 ans. Nous ne recommandons pas absolument son système à tout le monde. Les personnes ayant dépassé la cinquantaine doivent souvent s’abstenir d’exercices au lit. L’afflux du sang dans le cerveau est déjà facilité par la position horizontale; l’augmenter par l’effort physique serait exposer à une tension inutile des vaisseaux capillaires du cerveau, qui n’ont plus leur élasticité du jeune âge; mieux vaut consulter un médecin. Mais l’idée de faire des exercices avant de se lever est excellente.

Au lit.

Etant couché bien à plat sur le dos, les couvertures rejetées, allongez le plus possible la jambe et le pied droits, les doigts du pied en extension, le genou effacé. Maintenez un moment la jambe et le pied dans cette position, puis étirez-les un peu plus encore, même si cela commence à vous faire mal. N’exagérez pas. Alors, tout en gardant la jambe raidie et le genou effacé, portez le talon le talon le plus possible en avant, et restez ainsi un moment; ensuite nouvelle extension des doigts, puis du talon. Enfin, relâchez la jambe te le pied. Repos. Recommencez avec l’autre jambe et l’autre pied. Pour terminer, mêmes mouvements, cette fois simultanées, des deux jambes et des deux pieds.

Cet exercice offre plusieurs avantages; l’un d’eux, est qu’il vous empêche d’avoir froid aux pieds. Il peut aussi guérir certains maux de tête en empêchant la pression du sang sur le cerveau. Il améliore la circulation en général.

Exercices de Respiration.

Vous êtes encore étendu sur votre lit. Placez vos deux sur votre abdomen, l’une plus haut que l’autre. Fermez la bouche, et pendant que vous aspirez l’air par le nez, gonflez l’abdomen. Maintenez-le tendu à la fin de l’aspiration: au début, une seconde ou deux suffiront. Ensuite, expirez l’air avec lenteur, videz à fond vos poumons, tout en creusant l’abdomen; quand le retrait de l’abdomen est au point le plus bas, opérez une pression, de haut en bas, avec les mains.

C’est là une forme de la respiration diaphragmatique; c’est celle qu’on enseigne généralement dans les écoles comme premier exercice de respiration. Elle a d’heureux effets sur les nerfs et sur notre force de résistance.

Exécutez cet exercice une ou deux fois, mais évitez de vous fatiguer. S’il vous étourdit, si peu que ce soit, ne le répétez pas tout de suite.

Hors du lit.

Maintenant, levez-vous et commencez un exercice pour l’hygiène de l’épiderme. Il n’est pas nécessaire d’y apporter la minutie que préconisent certains professeurs. Vous pouvez, si vous le préférez, garder quelques vêtements. Frictionnez-vous la peau, partout, avec la paume des mains, une éponge, une brosse, ou un gant de crin, et tantôt d’une manière, tantôt de l’autre. Cet exercice régularise la circulation du sang et débarrasse le peau de toute particule morte ou nuisible. Vous pourrez vous frictionner de cette manière avant, après, ou, jusqu’à un certain point, pendant que vous prendrez votre bain. Quand vous aurez fini, fermez les yeux quelques minutes; et, tout en restant immobile, les bras et les mains le long du corps, essayez de vous rappeler les mouvements exécutés et les sensations éprouvées, c’est-à-dire recommencez l’exercice en imagination. Il est généralement admis que le meilleur moyen de se souvenir d’une chose, c’est de se la remémorer immédiatement après qu’elle a eu lieu et avant qu’elle se soit effacée de l’esprit.

Pour le premier jour, ne consacrez pas trop de temps, ni trop d’énergie à cette hygiène de l’épiderme. Il se peut qu’une minute suffise. Couvrez, si vous voulez une partie de votre corps pendant que vous frictionnez l’autre.

Il n’est pas nécessaire de toujours frotter la peau, vous pouvez parfois la tamponner.