Exercices spéciaux pour l’éducation de l’esprit et l’entretien de la santé. 7

Septième Leçon

Au lit.

Faites d’abord les exercices de dilatation de la poitrine. Tenez les mains, comme il a été prescrit, vers le milieu des côtes. Pendant que vous aspirez l’air, la bouche fermée, soulevez et dilatez les côtes ; maintenez-les dans cette position un moment; puis, tandis que vous expirez, contractez-les ; et, à la fin de l’expiration, pressez-les doucement en dedans avec les mains.

Exécutez alors la respiration musculaire indiquée dans la Leçon VI.

Quand vous avez aspiré, retenez votre haleine, contractez l’abdomen, et rentrez-le s’il est encore tendu. Rentrez également les parois de la poitrine et pressez-les avec les mains ; vous permettrez ainsi à l’air que vous avez absorbé de circuler librement dans les poumons, spécialement au sommet de ces organes, où tant de poussières et de microbes s’accumulent, foyer dangereux de la tuberculose.

Alors, toujours étendu sur le dos, gardez les mains et les bras mous à vos côtés, ainsi que la jambe et le pied gauches. Etirez la jambe et le pied droit raidis, les orteils en complète extension. Puis, tout en maintenant cette position, levez la jambe aussi haut que vous pourrez sans vous faire mal. N’avancez pas la tête, et rentrez le menton. Surtout, exécutez le mouvement sans violence. Abaissez ensuite cette jambe, secouez-la, et laissez-la se reposer.

Répétez cet exercice avec la jambe et le pied gauches.

Faites-le ensuite avec les deux jambes.

Hors du lit.

Debout, les pieds suffisamment écartés, exercez-vous à un mouvement de golf. Si la chambre est petite, servez-vous d’un bâton, ou gardez les mains vides. Un petit morceau de papier rond posé sur le plancher représentera la balle. Tâchez qu’un bon joueur vous montre à tenir le « club » ou crosse, et, si possible, laissez-le critiquer votre coup. Mais le but de cet exercice n’est pas de réussir un mouvement de golf : c’est de fortifier le foie et plusieurs muscles importants du tronc.

D’abord, jetez les mains en travers de votre corps à droite, en haut, et bien en arrière, les bras plies de façon que la crosse arrive au-dessus de votre épaule droite. Abaissez-la alors, d’un geste arrondi, très lentement, d’abord de droite à gauche, puis très largement, en bas et à gauche. Ne raccourcissez pas le mouvement.

Pendant que vous l’exécutez, votre poids passe du pied droit sur le gauche, et le droit est soulevé par le mouvement de rotation. Alors, faites l’exercice en sens inverse et portez le coup de la main gauche.

Détendez vos muscles, tout en restant debout, puis refaites cet exercice en imagination, mais sans bouger.