HOMÉOPATHIE : LES SUBSTANCES UTILISÉES

L’homéopathie est très proche de la nature et les remèdes utilisés proviennent des substances végétales, animales et minérales. Les noms parfois étranges des médicaments homéopathiques sont les termes latin d’identification des substances choisies.

  1. Les substances végétales

Certaines d’entre elles vous sont très familières. Saviez-vous que la substance de base d’Allium cepa, qui soigne à merveille les rhumes et les écoulements du nez, était en fait l’oignon ? C’est le plus bel exemple pour comprendre la loi de la similitude.

Voici quelques exemples des substances végétales les plus couramment utilisées :

Aconitum napellus : raconit

Arnica montana : l’arnica des montagnes

Belladonna : la belladone

Berberis vulgaris : répine-vinette

Calendula officinalis : le souci des jardins

Hypericum perforatum : le millepertuis

Pulsatilla : l’anémone pulsatille

Urtica urens : l’ortie

  1. Les substances animales

Le règne animal permet à l’homéopathie de trouver par exemple des remèdes en matière de piqûres, de démangeaisons, d’inflammations cutanées avec :

Apis mellifica : l’abeille

Coccus cacti : la cochenille

Formica rufa : la fourmi rouge

Moschus : le musc

Naja tripudians : le venin de cobra

Sepia officinalis : l’encre de seiche

Tarentula hispanica : la tarentule

Vipera redi : le venin de vipère

  1. Les substances Minérales

Les métaux, les roches trouvent leur place dans la médication homéopathique et vous serez étonné de découvrir :

Aurum metallicum : l’or

Carbo vegetabilis : le charbon végétal

Ferrum phosphoricum : le phosphate de fer

Graphites : la mine de plomb

Natrum muriaticum : le chlorure de sodium naturel

Stannum metallicum : l’étain

Sulfur : le soufre

Sulfuricunl acidum : l’acide sulfurique

7 jour pour compdre l homeopathie