HYDROTHÉRAPIE DU COLON. Deuxième partie

Indications

Toute personne devrait effectuer une série complète d’irrigations du colon au moins une fois dans sa vie, puis, quand elle en éprouve le besoin.

Cette technique fait du bien à tout le monde!

On l’évite chez les enfants pour ne pas les « médicaliser ». Mais dans certains cas, c’est une aide précieuse (paralysie, grosse constipation, acné, grosseur du ventre…).

Contre-indications

Il y en a peu pour peu que le thérapeute ait une bonne expérience et soit délicat.

Une opération sur l’intestin de moins de six mois.

De grosses hémorroïdes, si la canule ne peut passer. Mais si elle peut passer, la technique améliore beaucoup cette pathologie.

L’insuffisance rénale: pour ne pas surcharger le rein. Ceci est vrai quand on utilise de l’eau douce car celle-ci rentre dans le corps par l’intestin, ce qui augment beaucoup la diurèse. Si le rein suit, cela lui fait du bien et cela hydrate le corps. Peu de gens boivent suffisamment.

Si le rein ne suit pas, il est surchargé, il fatigue et l’insuffisance peut s’aggraver.

Pour éviter cela et faire quand même des séances, il faut utiliser de l’eau salée à légèrement plus de 9 grammes par litre pour attirer l’eau du corps vers l’intestin.

Le problème est le même pour les insuffisances cardiaques sévères.

Les fistules et les fissures graves.

Les nécroses par irradiation.

Les suites d’hémorragie importante.

Pour les grossesses, pas de réelle contre-indication :

Quelques femmes font une séance la veille d’un accouchement afin de le faciliter.

Dans les rectocolites ulcéro hémorragiques, il faut être très délicat. Mais cela peut beaucoup les améliorer.

A quel rythme?

Les spécialistes en hygiène intestinale recommandent une à cinq séances, à raison d’une fois par semaine, de préférence aux changements de saisons, principalement au printemps et à l’automne, et ce, une ou deux fois par an.

Ce rythme est une bonne façon de procéder.

Il y a aussi des cures de 4 à 6 séances, à raison de une ou deux par jour…L’effet n’est pas le même.

Il est surprenant de constater, alors que chaque séance se termine quand plus aucun déchet ne sort de l’intestin, qu’il en revient encore en quantité souvent très importante à la deuxième, troisième, quatrièmes quelquefois jusqu’à la sixième séance, y compris chez des personnes qui jeûnent depuis quelques jours…

L’effet de régénération est tel que les gens retrouvent des sensations perdues comme si quelque chose se libérait en eux, comme s’ils sortaient d’une sorte d’enlisement.

Nous leur demandons juste de rester attentifs à ces sensations.

Quand ils se sentent à nouveau encombrés, c’est le moment d’une nouvelle libération. Cela peut se faire au bout d’un an, de deux ou plus.

Nous stockons dans les intestins ce que nous stockons dans la tête. Plus nous apprenons à lâcher prise, à ne pas retenir dans la vie ce qui ne lui convient pas mais à le laisser partir, moins notre intestin se surcharge et moins les toxines physiques et émotionnelles viennent nous empoisonner le corps et l’existence.

Pendant la cure

Pendant la cure, nous invitons à une mono diète de fruits ou de riz, voire à un jeûne complet.

Les personnes urinent souvent beaucoup quand les irrigations se font à l’eau douce: celle-ci rentre dans le corps par l’intestin.

Faite avec de l’eau trop salée, au contraire, donne soif par déshydratation.

Après la cure

Il faut reprendre une alimentation douce, biologique, en évitant les produits laitiers de vache, souvent le gluten, les sucres raffinés ainsi que la viande.

Après une irrigation du colon, le corps réagit très vite aux produits qui ne lui conviennent pas. Ceux-ci entraînent immédiatement une pesanteur digestive, un éternuement, une obstruction nasale ou un écoulement, une douleur ou une démangeaison qui se réveille. Une attention à ces sensations permet à chacun de repérer ce qui ne lui convient pas, des éventuelles intolérances…

Évidemment alcool et tabac ne sont pas souhaitables.

Résultats

Tout programme conçu pour nettoyer, détoxiquer et reconstruire le côlon s’adresse à plusieurs zones clefs :

-Aider à revivifier le côlon en stimulant ses mouvements péristaltiques.

-Stimuler la matière à se mouvoir dans le système.

-Freiner la putréfaction.

-Évacuer les vieilles matières fécales de la paroi du côlon et hors des interstices des intestins.

-Désinfecter.

-Éliminer les poisons et les toxines.

-Aider à expulser les métaux lourds comme le mercure et le plomb.

-Éliminer les résidus chimiques.

-Éliminer même les substances radioactives comme le strontium 90.

-Apaiser et stimuler la guérison de la muqueuse de tout le tube digestif.

-Aider à stimuler le corps à commencer à guérir et réparer ses hernies internes.

-Augmenter le flux de bile pour aider à nettoyer la vésicule biliaire, les conduits biliaires et le foie.

-Stimuler une flore intestinale saine.

-Détruire et expulser les parasites.

-Détruire l’excès de Candida albicans.

-Maintenir la régularité.

-Amener à réduire les efforts d’évacuation.

-Accélérer le temps de transit des selles par le gros intestin.

-Stimuler la croissance de colonies de bactéries bénéfiques dans le tube digestif.

-Autres effets :

La peau devient plus vivante, plus tonique, plus lumineuse,

Les yeux sont plus lumineux également.

Le cerveau semble se libérer. La pensée s’éclaire. Des prises de conscience se font, une meilleure créativité/concentration.

Les organes se régénèrent.

Le bassin est libéré.

La libido s’améliore.

Les règles peuvent se régulariser. La fécondité revenir.

Le transit se régularise.

Une meilleure respiration (plus profonde).

Une sensation de légèreté.

Certaines douleurs disparaissent.

Une régulation de l’humeur.

Le ventre est plat.

Le cœur s’ouvre…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *