La Colère et l’Orgueil

Synopsis

La Colère – Niveau de frustration, du fait ce ne pas obtenir ce que l’on veut. Ce niveau peut vous inciter à l’action vers de plus hauts niveaux, ou il peut vous laisser englué par la haine. Dans une relation abusive, vous pourrez souvent observer un couple composé d’une personne en colère et d’une personne craintive.

L’Orgueil – Le premier niveau où vous commencez à vous sentir bien, mais c’est une sensation fausse. Elle est liée à des circonstances extérieures (les revenus, le prestige, etc.), elle est donc vulnérable. Mais elle peut mener au nationalisme, au racisme, aux guerres de religion. Pensez aux nazis. Un état de déni et de défensive irrationnel. Le fanatisme religieux, c’est pareil. Vous êtes si fermement pris au piège de vos croyances, que vous voyez dans une attaque à vos croyances, une attaque à vous-même.

Progression

La Colère

Quand on sort de l’apathie pour aller vers le chagrin puis vers la peur, on commence à vouloir. La volonté insatisfaite mène à la frustration et enfin à la colère. Cette colère peut soit nous faire décoller de ce niveau, soit y stagner.

Nous expérimentons tous la colère. Utilisée de la bonne façon, la colère peut s’avérer positive – comme un drapeau rouge indiquant que ça va de travers, un catalyseur de changement, un vecteur bénéfique. Si on l’utilise à mauvais escient, elle peut nous donner des problèmes de santé ou relationnels.

Parfois les gens se sentent irritables à cause du stress, du manque de sommeil ou d’autres facteurs, mais le plus souvent, il y a une raison plus spécifique à la colère. Dans tous les cas, vous êtes capable de savoir ce qui se cache derrière votre colère si vous tenez un “journal de colère” (une liste de ce qui vous a mis en colère dans la journée), et ceci pendant une ou deux semaines. Parlez-en ensuite avec un bon ami, ou allez voir un thérapeute qui vous dévoilera les sources fondamentales de votre colère. Une fois que vous aurez pris conscience des sources de votre colère, vous pourrez la dominer pas à pas.

Votre colère vous dit quelque chose. La première étape pour contrôler sa colère, est de l’observer et d’écouter ce qu’elle vous raconte sur votre vie. L’étape suivante est d’assumer l’action. Savoir ce qui vous dérange peut vous amener loin, mais   éradiquer votre colère et réparer vos troubles est également crucial. Peut-être ne pourrez-vous pas éliminer chaque chose qui vous met en colère et vous frustre dans votre vie, mais éliminer ce que vous pouvez vous amènera loin.

L’Orgueil

Comme la majeure partie des gens est en-deçà de ce point, ceci est le niveau auquel la plupart des individus aspirent. Cela fait les choux gras d’Hollywood. En comparaison avec la disgrâce et la culpabilité, voici du positif. Mais c’est du faux positif. Car cela entraîne à des conditions extrêmes, telles que le luxe ou le pouvoir. C’est également la source du racisme, du nationalisme ou du fanatisme religieux.

L’orgueil nous rend aveugles à nos défauts. Nous pensons que nous sommes meilleurs que les autres et regardons avec condescendance ceux que nous considérons comme nos inférieurs. L’orgueil est toujours associé à la cruauté car il dissimule nos faiblesses.

Un collier est un bijou qui embellit le cou, tout en détournant l’attention des autres qualités de la personne qui sont beaucoup moins belles. De la même façon, un être orgueilleux s’attardera sur ses exploits, son apparence, son pouvoir ou quoi que ce soit qui le rende fier mais qui dissimule ses faiblesses. Pour d’autres, c’est la fierté d’être né dans une famille influente, ou d’être d’un rang privilégié, mais l’idée générale est de se sentir meilleur que les autres.

Ne vous centrez pas sur votre situation actuelle, et commencez à vous comparer à d’autres personnes qui, pensez-vous, font mieux que vous. L’orgueil est sans repos, car nous nous demandons sans cesse si quelqu’un possède ou a accompli plus que nous. L’humilité nous amène à mettre les autres en avant et à éprouver du plaisir à ce qui n’est arrivé.

reussite_7j_force_caractere_L

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *