La Compréhension et l’Amour

Synopsis

La Compréhension – Le stade de la science, de la médecine et la soif du savoir. Votre désir d’apprendre devient insatiable. Vous ne perdez pas de temps en activités sans valeur éducative. Vous commencez à classifier la vie et ses expériences sous forme de preuves, de postulats et de possibilités. Le défaut de ce niveau est que vous ne semblez pas pouvoir séparer l’objectif du subjectif, et que par conséquent, vous loupez le coche. Vous ne pouvez pas voir la forêt car vous portez des œillères et ne voyez que les arbres. Paradoxalement, la compréhension peut devenir un obstacle à une progression dans votre conscience.

L’Amour – Si vous commencez à vous considérer comme une éventualité pour le plus grand bien de l’humanité, alors vous aurez le pouvoir d’y entrer. C’est ici que vous mettez en application ce que vous aurez appris dans votre pensée et que vous laisserez parler votre cœur plutôt que votre esprit – vous vivez par intuition. C’est le stade de l’amour fraternel, un amour désintéressé qui n’a de sens que pour le bien-être de ceux qui nous entourent. Ghandi et Mère Thérésa sont des exemples de personnes qui vivaient à ce niveau. Seulement 0,4% des humains y parviendront.

Des niveaux plus difficiles

La compréhension

A ce stade, vous transcendez les façades émotionnelles des niveaux inférieurs et vous commencez à penser de façon claire et rationnelle. C’est le stade de la médecine et de la science. A mon avis, quand vous y êtes, vous devenez capable d’utiliser vos facultés de raisonnement à leur apogée. Vous avez à présent la discipline et la proactivité nécessaires pour exploiter vos capacités naturelles.

Vous avez atteint le point où vous vous dites : « bon sang, je peux faire tout ça, et je sais que je dois en récolter les fruits. Alors, quelle est la meilleure utilisation de mes talents ? ». Vous regardez le monde autour de vous et vous commencez à y porter une contribution significative. Au sommet, on atteint le niveau d’Einstein ou de Freud. Il est clair que la plupart des gens n’atteindront jamais ce niveau dans toute leur vie.

Incontestablement, nous tirons la plupart de nos connaissances des livres, car on dit très justement que rien ne peut être pensé ou imaginé sans que ce ne soit clair. Par conséquent, quelle que soit la pensée avec laquelle quelqu’un flirte ou exprime, on sait qu’elle dénote une réflexion sur l’un des aspects de l’humanité, que la couleur en soit sombre ou dégoûtante. Elle peut propager une insinuation ou une influence des plus diaboliques, ou bien elle peut être lumineuse avec un dessein des plus purs, incitant à des actes ou des paroles nobles. Mais nous gagnons plus à voir chacune d’entre elles comme l’expression de la nature humaine qui expose son point de vue.

Celui qui veut aider l’humanité doit d’abord s’oublier lui-même, et alors il obtiendra une connaissance et un pouvoir supérieurs à chaque pas. Il ne sera pas taraudé par le doute, ni terrassé par les déceptions, mais avec la confiance simple d’un enfant, il atteindra des sommets plus hauts que dans ses rêves les plus fous. Il n’aura nul besoin de partir en quête des secrets de la Nature par des chemins détournés.

L’Amour

Ici, l’étiquette “Amour” ne signifie pas sentiment de l’amour. Il s’agit de l’amour inconditionnel, de la compréhension permanente de votre connexion avec ce qui vit autour de vous. Songez à la compassion. Pour ce qui est de comprendre, nous sommes au service de notre tête. Mais cela peut se transformer en cul-de-sac si vous tombez dans le piège de l’auto-intellectualisation.

Vous voyez bien qu’il vous faut un contexte plus grand que juste le fait de penser pour penser. Au niveau de l’amour, vous avez posé votre tête et vos autres talents et capacités au service de votre cœur (non pas vos émotions, mais votre notion du vrai et du faux – votre conscience). Je considère ceci comme votre niveau d’éveil à votre véritable objectif. A ce niveau-là, vos motivations sont pures et non souillées par les désirs de l’ego. C’est le niveau de l’espérance de vie de l’humanité. Songez au Mahatma Gandhi, à Mère Thérésa, au Docteur Schweitzer. A ce stade, vous commencerez aussi à être guidé par une force plus grande que vous-même. C’est un sentiment de renoncement. Votre intuition se renforce terriblement. Seulement 1 personne sur 250 parvient à ce stade.

Quand vous ressentez l’amour inconditionnel des autres, vous possédez le plus précieux des trésors. Les blessures du passé guériront – des blessures produites pas le manque d’un véritable amour – et vous vous sentirez entier et heureux. Comme votre vide et votre peur s’en trouvent éliminés, vous n’avez plus besoin de mal vous comporter. Sans cela, vous aurez des relations avec les autres sans aucun effort et vous trouverez le bonheur dont vous avez toujours rêvé.

reussite_7j_6_cles_confiance_soi_L

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *