LA GEMMOTHÉRAPIE ET L’AROMATHÉRAPIE CONTRE LES ACOUPHÈNES

Ce sont 2 branches encore méconnues de l’utilisation thérapeutique des plantes et vous aurez peut-être du mal à vous procurer les produits indiqués. Renseignez-vous dans les magasins diététiques, dans les pharmacies, auprès d’un naturopathe ou d’un homéopathe.

I. LA GEMMOTHÉRAPIE

En botanique, gemme signifie bourgeon et la gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui utilise les substances embryonnaires contenues dans les bourgeons. À la manière homéopathique, les bourgeons, après une macération de 3 semaines dans un mélange d’alcool et de glycérine, sont plus ou moins dilués suivant les effets recherchés.

  1. Comment utilise-t-on les dilutions ?

Les dilutions sont commercialisées dans des flacons que vous trouverez dans les magasins spécialisés. Elles s’absorbent sous forme de gouttes, à raison, en moyenne, de 15 à 25 gouttes, avec un peu d’eau, 3 fois par jour.

  1. Comment agit la gemmothérapie ?

C’est avant tout une excellente méthode de drainage naturel, qui vise à rétablir l’équilibre de l’organisme en le débarrassant de ce qui l’encrasse. L’organisme purifié devient alors plus réceptif à la fonction curative elle-même de la plante et le processus de guérison se met en place.

Ces dilutions sont très puissantes car elles sont élaborées à partir des bourgeons, partie de la plante extrêmement riche en principes actifs du fait de leur forte concentration.

  1. Gemmothérapie et acouphènes

La gemmothérapie sera surtout efficace pour vous si vos bourdonnements d’oreilles proviennent d’une mauvaise circulation. Dans votre cas, l’action tout d’abord drainante, ensuite curatrice concernera les veines et votre remède sera : Sorbus dom (Sorbus domestica = le cormier, espèce voisine du sorbier des oiseleurs).