,

La Loi de l’Attraction

«Ce qui est semblable attire ce qui lui ressemble»

Une formulation simple pour une loi universelle simple qui gouverne tout ce qui existe. La Loi de l’Attraction est une loi universelle en ce sens qu’elle s’applique à l’Univers dans sa totalité, aussi bien aux mondes physiques, aux réalités spatio-temporelles, qu’aux mondes non-physiques. Elle gouverne tous les êtres, physiques comme non-physiques.

Ces lois qui gouvernent notre réalité spatio-temporelles, comme le temps ou la gravité, ne sont pas universelles car elles ne s’appliquent qu’à notre réalité. Ce sont des conventions établies lors de la création de notre monde, de notre planète, de notre réalité.

La Loi de l’Attraction se situe en amont des conventions de notre réalité, elle gouverne ces conventions. Elle est la loi la plus puissante de l’Univers et régit tout. Rien ne peut échapper à la Loi de l’Attraction. Il n’y a aucune exception à la Loi de l’Attraction et nous sommes tous soumis à cette loi, que nous en soyons conscients ou pas.

La Loi de l’Attraction maintient l’Univers et tout ce qui existe dans un équilibre parfait. Elle s’applique partout, pour toute forme de vie, pour toute chose, pour tout événement.

La pensée crée la réalité

Les pensées créent et modèlent la réalité grâce à la Loi de l’Attraction.

Les pensées sont comme de puissants aimants qui attirent les manifestations qui leur correspondent.

Dès qu’une pensée est émise, elle attire un événement, une chose ou une personne.

La réalité est constamment créée, modelée, modifiée par des pensées. Chaque expérience de vie est créée, modelée, modifiée par des pensées. Notre expérience de vie est donc créée, modelée, modifiée par nos pensées.

Nous sommes des êtres essentiellement vibratoires. Chaque pensée que nous avons modifié notre vibration.

La Loi de l’Attraction répond à cette vibration en apportant un événement, une chose ou une personne qui correspond à cette vibration.

Cependant, même si les pensées sont les impulsions qui mettent en oeuvre la Loi de l’Attraction, ce sont les émotions qui leur donnent leur pouvoir d’attraction.

Ainsi, l’équilibre de nos pensées et de nos émotions, la combinaison de nos pensées et de nos émotions, détermine l’expérience que nous vivons.

La manifestation n’est pas instantanée. L’attraction n’est pas instantanée. Elle est toutefois très rapide. Il suffit de 17 secondes de focalisation d’une pensée pour attirer l’objet de cette pensée, en commençant par l’attraction d’autres pensées similaires, qui complètent, renforcent la pensée initiale et augmentent ainsi son pouvoir d’attraction.

Une pensée associée à une émotion crée une vibration qui est une force d’attraction très puissante, modifiant l’expérience de vie en attirant la manifestation correspondante.

Lorsque vous pensez à quelque chose que vous voulez, que vous aimez, et que vous ressentez une émotion de joie, d’excitation ou de plaisir, vous attirez fortement à vous cette chose que vous désirez.

Lorsque vous pensez à quelque chose que vous ne voulez pas, que vous n’aimez pas, et que vous ressentez une émotion de peur, de haine ou de rejet, vous attirez fortement à vous cette chose que vous ne désirez pas.

La Loi de l’Attraction ne fait pas la distinction entre ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas. Elle ne fait pas la distinction entre les émotions positives et les émotions négatives. Elle réagit simplement et systématiquement à l’association pensée-émotion.

Le schéma de pensées

Tout ce que nous vivons correspond exactement à notre schéma de pensées. Ce que nous sommes correspond exactement à notre schéma de pensées. Toutes les choses qui nous entourent, toutes les personnes qui nous entourent, tous les événements que nous vivons, toutes les informations que nous recevons, tous les stimuli sensitifs que nous percevons correspondent exactement à notre schéma de pensées.

Le schéma de pensées est un édifice, une construction complexe et stable de pensées, de croyances, de peurs, de souvenirs, d’idées, de désirs, de certitudes, de doutes. C’est un édifice à plusieurs niveaux, de la base au sommet.

La base de l’édifice des pensées sont les certitudes de l’existence humaine, le temps, l’espace, la gravité, le cycle de la vie et de la mort, l’environnement, la nature, les cinq sens, le corps, les organes, etc. Le niveau intermédiaire représente les croyances liées à la vie en société, à la santé, la psychologie de la personne, son chemin de vie, etc. La couche la plus superficielle du schéma de pensée représente les fluctuations du quotidien, les relations avec les autres, les variations de bien-être, etc.

Même ce que nous considérons comme immuable et hors de notre contrôle est lié à notre schéma de pensées par la Loi de l’Attraction, découle de notre schéma de pensées par la Loi de l’Attraction.

Nous avons pris l’habitude de définir nos croyances selon l’expérience de la réalité que nous avons. Pourtant, c’est l’inverse qui est vrai. L’expérience de la réalité que nous vivons découle de nos croyances.

Ainsi nous savons que si nous tombons, nous nous faisons mal ou qu’il faut travailler pour gagner de l’argent, car c’est l’expérience que nous en avons eu, c’est l’expérience que les personnes autour de nous en ont eu.

En vérité, ce sont nos croyances, en d’autres terme nos habitudes de penser, qui ont créé ces expériences.

Ces expériences sont-elles universelles ? N’y a-t-il pas d’exceptions à ce que nous croyons réel ? Oui, certes, et nous avons élaboré des explications, d’autres croyances pour expliquer ces exceptions et, miraculeusement, nous pouvons même en obtenir des preuves.

Les preuves que nous voyons, que nous vivons, ne sont pas les preuves que nos croyances sont exactes.

Ce sont les preuves que la Loi de l’Attraction est constamment à l’oeuvre. Ce ne sont que les conséquences de la Loi de l’Attraction.

Ce que nous vivons n’est pas la preuve que nos croyances sont justes et que nous avons correctement analysé la réalité. Ce que nous vivons a été créé, à partir de nos pensées, grâce à la Loi de l’Attraction.

C’est pourquoi il y a tant de polémiques. Les croyances des uns créent les preuves qu’ils ont raisons et les croyances des autres créent aussi les preuves qu’ils ont raison, même s’ils croient le contraire. Ainsi, tout le monde a raison et personne n’a raison.

Notre vie est le reflet de nos pensées

Tout ce que nous vivons au cours de notre existence est le reflet de nos pensées, de notre schéma de pensées. Ce que nous sommes est l’expression de notre schéma de pensées. Ce que nous faisons est le reflet de notre schéma de pensées. Ce que nous possédons est le reflet de notre schéma de pensées. Tous les événements que nous vivons et toutes les personnes qui nous entourent sont le reflet de nos pensées.

Les personnes qui parlent le plus de richesse sont celles qui sont les plus riches.

Les personnes qui parlent le plus de pauvreté sont celles qui sont les plus pauvres.

Celles qui parlent constamment de maladie subissent la maladie.

Celles qui parlent de bien-être sont en bonne santé.

Plus nous pensons à une chose, à un état d’être, et plus les émotions qui y sont associées sont intenses, plus nous attirons, dans notre vie, cette chose, que nous le voulions ou pas.

Si vous pensez : «Je veux cette chose qui me plait, je serai heureux de l’obtenir, cela me procure de la joie» et que vous ressentez cette joie en vous à l’idée de cette chose, alors vous attirez rapidement et efficacement cette chose que vous désirez, dans votre vie.

Si vous pensez : «Je ne veux pas de cette chose, j’en serai vraiment malheureux, cela ne devrait pas exister, j’en ai peur…» et que vous éprouvez une forte émotion négative vis-à-vis de cette chose, alors vous l’attirez rapidement et efficacement dans votre vie.

Plus nous pensons à un sujet, plus nous rassemblons d’information à ce propos, plus nous l’attirons, plus nous actualisons sa manifestation. Ainsi, lutter contre une chose que nous ne voulons pas est non seulement vain, mais cela ne fait que créer plus de cette chose. Plus nous luttons contre la guerre et plus la guerre éclate. Plus nous luttons contre la maladie et plus la maladie se répand. Plus nous luttons contre la pauvreté et plus la pauvreté s’étend.

Bien souvent, en voulant plus d’une chose, les gens essaient surtout de lutter contre son opposé. Pour avoir la paix, ils veulent abolir la guerre. Pour avoir la santé, ils veulent éradiquer la maladie. Pour obtenir la prospérité, ils veulent éliminer toute forme de pauvreté.

Ce qu’ils obtiennent en réalité, ce qui se manifeste dans leur expérience de vie, ce qu’ils côtoient dans leur environnement, c’est la manifestation de leurs pensées les plus fortes, les plus présentes. Et ce n’est que leur propre réalité. Ce n’est pas la réalité absolue car ce qu’ils vivent et ce qu’ils perçoivent est le reflet exact de leur schéma de pensées.

Ainsi, la personne qui pense très souvent à la maladie sera souvent malade et sera aussi entourée de personnes malades. Elle aura la vision d’un mode où la maladie est très répandue. Celle qui pense le plus souvent à la bonne santé, au bien-être, sera en bonne santé et entourée de personnes en pleine forme.

Cette personne aura donc la vision d’un monde où règne le bien-être.

Lorsque nous regardons uniquement ce que nous vivons et ce qui nous entoure et que nous ne pensons qu’à cela, c’est cela même qui continue à se manifester, à se répéter, constamment. Rien ne peut changer.

Si, en revanche, nous commençons à penser à ce que nous voulons, même si rien n’indique encore que c’est possible, si nous nous focalisons, avec conviction que cela va arriver, alors nous initions le changement dans notre vie et la manifestation de ce changement aura lieu progressivement puis de plus en plus rapidement.

Les «visionnaires» sont en fait des créateurs. Ils n’ont jamais eu une vision du futur, qu’ils ont suivie et qui les a guidés vers la réussite. Ils ont simplement créé le futur, leur réussite, à partir de leurs désirs, de leurs pensées. La preuve que leur vision était juste n’en est pas une, c’est seulement la manifestation de cette «vision».

Il n’y a pas de hasard, pas de coïncidences et pas de chance. Il n’y a que l’attraction. Tout est manifestation de la pensée.