LA MICRONUTRITION

Les micronutriments sont apportés par nos aliments, les macronutriments. Ils activent toutes les fonctions de notre organisme.

Même parfaitement équilibrée, l’alimentation moderne ne peut apporter tous les nutriments indispensables en quantité suffisante. L’industrialisation des aliments et l’utilisation de pesticides et de conservateurs de synthèse, dénaturent nos aliments qui perdent de leur consistance nutritive et deviennent plus difficiles à digérer.

La consommation de toxiques par excès, les déséquilibres alimentaires, les insuffisances digestives, la sur médication, le stress amplifient ce phénomène et, plus particulièrement lors de certaines périodes de vie qui engendrent une modification physiologique de l’organisme : croissance, grossesse, allaitement, pratique sportive, ménopause, vieillissement.

Ce sont ces carences qui affaiblissent notre organisme et font le lit de pathologies légères (fatigue, anxiété, mal de dos, nervosité, insomnie, troubles fonctionnels digestifs et circulatoires, certains maux de tête…).

Les études épidémiologiques montrent que les français sont déficitaires pour de nombreux nutriments comme le calcium, le potassium, l’iode, le fer, le magnésium, les vitamines D, B9 etc.… Dans une population normale on observe plus de 60% de personnes déficitaires d’un élément et plus de 40% déficitaires en 2 ou plusieurs éléments. Ces déficits proches de réelles carences, ne sont pas sans répercussion sur la santé et de nombreuses maladies nécessiteraient non seulement un traitement médicamenteux mais également une complémentation alimentaire.

A titre d’exemple, les retards scolaires sont en grande partie liés à un déficit en iode par suite de non consommation de poisson de mer. Un autre exemple nous est donné par les déficits en potassium associés à l’apparition de l’hypertension. Un apport de 1 gramme jour de potassium diminue les valeurs de la systolique et de la diastolique de 2 points chacune.

On peut ainsi définir pour chaque micro-élément et chaque vitamine des pathologies associées. Le traitement médicamenteux peut s’avérer nécessaire car le malade est dans une phase de décompensation. Il devrait être associé à une prise de compléments alimentaires dans le but de rétablir un fonctionnement physiologique normal ce qui est long à rétablir.

La Micronutrition apporte des éléments indispensables (vitamines, oligo-éléments, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés…), comble les carences et redonne la vitalité aux fonctions déficientes.

Toutefois, il faut savoir manier les micronutriments car, s’ils sont utiles en cas de carence, ils deviennent toxiques en cas de surdosage. Ces produits de « santé » sont prescrits lors de la consultation.

CURE D’ENTRETIEN

L’organisme fonctionne simplement grâce à une pompe : le cœur, des tuyaux : les vaisseaux, et des filtres : foie, intestin et reins. Même en cas d’une bonne hygiène de vie, les filtres naturellement

« s’encrassent » et il est normal de les « nettoyer » pour soulager la pompe cardiaque et protéger la qualité des vaisseaux.

Il est recommandé aux changements de saison de faire une cure de 3 semaines pour rétablir l’équilibre digestif et drainer l’organisme : FOIE, INTESTIN, REINS.

365 jours pour votre santé