La Nature de l’Esprit Humain

Aucune espèce, y compris la nôtre, ne possède un objectif au-delà des impératifs créés par sa propre histoire génétique
L’esprit humain est un dispositif de survie et de reproduction, et la raison n’est qu’une de ses techniques variées.
Edward O. Wilson

Sur Terre, l’homme occupe une place particulière qui le différencie des autres entités de la planète. Alors que les autres choses – animées ou inanimées, vivantes ou non – se comportent en fonction d’un modèle régulier pour équilibrer la nature, l’homme semble apprécier – à l’intérieur de ce qui définit les limites – une petite quantité de liberté. L’homme contrôle sa manière de vivre, parle sa propre langue, perçoit et apprend énormément de connaissances, gère ses émotions et affronte correctement les problèmes auxquels il fait face. Tout cela est unique à l’être humain. Il existe, en fait, à l’intérieur de l’expansion infinie de l’univers, un petit champ dans lequel l’homme conduit de manière consciente le cours des événements.

C’est cette chose qui fait que l’être humain se distingue d’un monde extérieur sujet à une nécessité irrésistible et interminable, sa faculté de penser, de vouloir et d’agir. En philosophie, esprit ou raison sont opposés à la matière, quelque chose qui est étendu dans l’espace et dure dans le temps. Totalement conscient que notre propre corps est sujet aux mêmes forces qui déterminent toutes les autres choses et les autres êtres, l’homme attribue sa capacité de penser, de vouloir et d’agir à un facteur invisible et intangible, mais puissant, qu’il appelle son esprit.

L’esprit, y compris les processus qu’il permet, tels que penser, apprendre, mémoriser, etc. est une des caractéristiques qui distingue l’homme de tout autre être dans le monde. La nature de l’esprit humain est telle un miroir et possède différentes fonctions et outils : (a) ouvert et vaste, (b) reflète en entier et précise les détails, (c) impartial vis-à-vis de n’importe quelle impression, (d) distingue clairement et (e) possède le potentiel d’avoir déjà tout accompli.

  1. Ouvert et vaste

Selon Martin H. Fischer (1879-1962), un Américain né en Allemagne, médecin et écrivain, “Le monde entier est un laboratoire pour l’esprit curieux.” N’est-il pas ironique de voir combien l’endroit du cerveau humain où l’esprit réalise ses processus est petit et pourtant, il contient autant de matière que l’univers ? L’esprit peut être aussi ouvert et vaste que cela. Il peut contenir des choses aussi triviales que le nombre de grains de beauté que vous avez sur le corps ou aussi essentielles que combien de doses de sirop pour la toux vous devez prendre lorsque vous êtes malade. Il peut créer illusion ou réalité, amener plaisir ou tristesse, déclencher un conflit ou la paix et générer de l’amour ou de la haine. Et, plus important encore, il peut vous créer en influençant la manière de tirer le meilleur de vous-même, ou vous briser en vous couvrant de toutes les craintes, embarras et honte dont vous avez le moins besoin chaque jour.

L’exposition de l’esprit lui permet de découvrir tout secret que le monde nous dévoile. Mais de nouveau, toutes les informations que nous pouvons facilement réunir depuis l’extérieur ne sont pas toujours délimitées par la société – ce qui est bien et ce qui est mal ou ce qui est divin et ce qui est maléfique. Par conséquent, l’esprit, en tant que système universel, accède à tout et donc, ne nous limite en rien.

En réalité, nous devons être d’accord avec Fischer : le monde n’est qu’un laboratoire pour l’esprit curieux. Un monde gigantesque de l’esprit existe auquel nous sommes presque totalement exposés. La totalité de ce monde est créé par l’esprit. Nos esprit le construisent et placent les choses ensemble. Chaque écrou et chaque vis ont été placés l’un à la suite de l’autre par l’esprit. Ce monde est le monde de l’esprit – le produit de l’esprit.

  1. Reflète en entier et précise les détails

Dans un de ses livres, Pam Golden écrit : « Prenez l’histoire de deux frères jumeaux. Un grandit et devient un clochard alcoolique. L’autre devient un riche homme d’affaires. Lorsqu’on demande à l’alcoolique pourquoi il est devenu poivrot, il répond ‘Mon père était un poivrot.’ Lorsqu’on demande à l’homme d’affaires pourquoi il a réussi, il dit, ‘Mon père était un poivrot.’ Mêmes origines. Même éducation. Choix différents. »

Bie qu’ayant vécu la même expérience, les deux frères ont choisi différentes pensées. Un a pris le fait que son père était un alcoolique comme un exemple à imiter. A l’opposé, l’autre a décidé que c’était un exemple à ne pas copier, il a pensé différemment jusqu’à atteindre la réussite. Au fil des ans, leurs façons de penser ont modelé les circonstances dans lesquels ils vivent maintenant. Le point de vue qu’ils avaient sur la situation s’est reflété sur la manière dont ils sont maintenant.

En d’autres termes, tout ce qui se trouve dans votre esprit peut être reflété totalement, et plus précisément dans vos actions. Cela est dû au processus via lequel penser créé des images dans notre esprit. A leur tour, ces images contrôleront les émotions telles que la joie ou la tristesse. De tels sentiments feront que nous agirons pour gérer chacun d’entre eux. Et au final, ces actions créeront des résultats. Donc, l’esprit et plus particulièrement la pensée, implique réflexion et création de résultats. Cela est simplifié par la phrase bien connu de James Allen : “Vous êtes ce que vous pensez.”

  1. Impartial vis-à-vis de n’importe quelle impression

A chaque fois que nous regardons le monde extérieur, nous avons tendance à avoir une très forte impression de sa substantialité. Ce que nous ne réalisons probablement pas est que la forte impression est simplement l’interprétation que notre esprit réalise suite à ce qu’il perçoit. Nous pensons que la réalité solide et forte existe réellement à l’extérieur et lorsque nous regardons à l’intérieur de nous-mêmes, nous nous sentons peut-être vide. C’est une fausse idée très répandue. L’attitude mentale incorrecte qui ne réalise pas que la forte impression qui apparaît comme existant réellement à l’extérieur de nous est, en fait, projetée par notre esprit. Tout ce que nous éprouvons et ressentons – sentiments, sensations et même formes et couleurs – vient de notre esprit.

Pour illustrer ce point de manière claire, imaginez qu’un matin, vous vous réveillez avec un esprit brumeux et une vision vague de la journée devant vous. Le monde devant vous n’apparaît-il pas également sombre et brumeux ? D’un autre côté, lorsque le monde semble beau et lumineux, vous devrez comprendre qu’à la base, ces impressions viennent de votre propre esprit plutôt que d’un changement de votre environnement extérieur. Par conséquent, plutôt que mal interpréter ce que vous éprouvez dans la vie via des conceptions fausses du jugement, vous devriez réaliser que cela n’est pas dû à la réalité extérieure, mais uniquement à l’esprit.

Par exemple, lorsque tout le monde dans une classe regarde un objet unique, l’enseignant et chaque étudiant possède une notion différente de lui, même si simultanément, tous regardent le même objet. Ces expériences différentes ne viennent pas de l’enseignant. Elles proviennent de l’esprit des étudiants. Même s’ils regardent tous le même visage, le même corps et les mêmes vêtements, leurs interprétations sont toujours superficielles. L’analyse profonde, la manière dont ils le perçoivent et la manière dont ils l’estiment, est individuelle et différente – comme tout ce qui vient de l’esprit des étudiants et pas de la manifestation physique de l’enseignant.

Cette sorte de sagesse égale de l’esprit ne créera certainement aucune préférence injuste vis-à-vis de n’importe quelle impression. Elle ne fait qu’affirmer que toutes les interprétations réalisées sur un sujet du monde extérieur ne sont pas un fait, mais une idée de l’esprit.

  1. Distingue clairement

Ce que nous voyons n’est pas toujours ce que nous obtenons. Certaines choses dans ce monde possèdent une apparence physique très différente de leurs attributs réels. En utilisant seulement nos 5 sens corporels, nous pouvons accepter sans difficulté ce que nous voyons, entendons, sentons, goûtons et ressentons, même si cela réfute la réalité. Mais l’esprit nous aide à distinguer clairement ce qu’est la réalité, nous aidant ainsi à prendre de sages décisions.

Par exemple, prenez cette situation : vous entendez quelqu’un dire « il va pleuvoir cette après-midi ». Sans penser ni analyser les circonstances, vous allez le croire sans hésiter. Vous pouvez même annuler vos plans de sortie pour éviter les tracas. En d’autres termes, sans aucune autre base qu’une opinion de quelqu’un que vous ne connaissez même pas, vous acceptez l’idée comme vraie. Et vous effectuez des ajustements.

En utilisant l’esprit, nous ne pouvons pas toujours croire ce que nous sentons. Cela non seulement si c’est en contradiction avec nos observations, analyses et évaluations, mais également s’ils diffèrent d’une vérité générale. Dans la situation ci-dessus, l’esprit peut intervenir de différentes manières – observer si les nuages sont plus sombres qu’à l’accoutumée, vérifier la météo à la télé ou dans les journaux, etc. – afin de ne pas accepter immédiatement l’idée qu’il va pleuvoir. Par exemple, ayant regardé le temps à l’extérieur, vous avez découvert que le soleil est haut dans le ciel et que les nuages sont absents. Ou, en ayant regardé la météo, vous savez qu’il ne pleuvra pas pendant la journée. Par conséquent, vous pouvez maintenant conclure qu’il ne pleuvra pas et que vous n’avez pas à annuler vos plans.

Donc, ce que nos cinq sens ne peuvent pas réaliser correctement, notre esprit le peut.

  1. Potentiel pour posséder tout ce qui a déjà été accompli

On nous a toujours dit, au moins une fois dans notre vie, de «mettre notre esprit dans ce que nous faisons », que ce soit étudier, travailler, cuisiner, jardiner, ou tout simplement lire. Quelle pourrait être la raison derrière cela? Eh bien, ces gens – nos parents, enseignants, tuteurs, patrons et amis pour n’en citer que quelques uns – veulent tellement notre bien-être qu’ils veulent que nous travaillions dur et que nous soyons concentrés et dans tout ce que nous faisons pour être performants. Ce faisant, nous pouvons facilement atteindre nos objectifs et réussir.

Il y a une grande différence entre réaliser un travail avec son corps et le réaliser avec l’esprit. Dans le premier cas, quelqu’un utilise ses mains et les autres parties de son corps pour réaliser certaines tâches qui au final, fatigueront et nécessiteront du repos. Puisque le corps humain est sujet à la faiblesse et est limité en terme de fonctionnement, en abuser peut créer fatigue et autres incapacités physiques. Ainsi, il peut affecter l’exécution et l’achèvement d’une tâche. D’un autre côté, en réalisant une tâche principalement avec l’esprit, tout le travail ne repose pas sur le corps. L’esprit pense aux moyens de minimiser, si possible, les activités physiques nécessaires pour réduire la quantité de temps requise et pour optimiser le travail réalisé. De cette manière, la tâche est certainement accomplie plus rapidement, avec moins d’effort, mais un meilleur résultat.