La peur et la volonté

Synopsis

La Peur – Voir le monde comme quelque chose de grave et dangereux. La paranoïa. Souvent, vous aurez besoin d’aide pour surmonter ce niveau, sinon vous serez pris au piège pendant longtemps, comme dans une relation abusive par exemple.

La Volonté – A ne pas confondre avec le fait de fixer et de réaliser des buts, c’est le niveau de la dépendance, du besoin et de la luxure, les revenus, l’approbation, le pouvoir, la renommée, etc. La Consommation. Le Matérialisme. C’est le niveau où l’on fume, l’on boit et l’on se drogue.

Les Niveaux Suivants

La Peur

On peut trouver à ce niveau les gens qui sont sous la coupe d’une dictature ou ceux qui subissent une relation abusive. On peut y trouver de la paranoïa, quand on pense que tout le monde vous court après ou vous en veut. La suspicion et la défensive en sont la base.

Nous avons de nombreuses peurs : la peur du terrorisme, la peur de la mort, la peur de la séparation d’avec nos proches, la peur de perdre le contrôle, la peur de l’engagement, la peur de l’échec, la peur du rejet, la peur de perdre notre emploi, la liste est sans fin ! Beaucoup de nos peurs sont enracinées dans ce que l’on appelle nos “désillusions”, des moyens déformés de nous voir nous-même et le monde autour de nous. Si nous apprenons à contrôler notre esprit, à réduire et éventuellement à éliminer ces désillusions, la source même de notre peur, saine ou malsaine, est éradiquée.

Une crainte équilibrée de nos désillusions et la souffrance qu’elle engendre inévitablement est saine, car elle sert à engager une action constructive qui nous évitera un réel danger. La peur n’est qu’une impulsion jusqu’à ce que nous ayons rayé les causes de notre vulnérabilité, en nous faisant découvrir un refuge intérieur et spirituel. Une fois que nous y sommes parvenus, nous sommes sans peur car plus rien ne peut nous faire du mal.

La Volonté

La volonté est le vecteur majeur de notre société. Bien que la volonté puisse être un déclic vers le changement, l’inconvénient est qu’elle mène à l’esclavage. C’est le niveau de la dépendance à des choses telles que le sexe, l’argent, le prestige ou le pouvoir.

Nos volontés peuvent nous mener à accomplir de grandes choses ou des choses atroces. Chaque jour, nous sommes confrontés avec nos volontés. Nous sommes confrontés avec la volonté de faire des choses que nous savons mauvaises, et avec la volonté de faire des choses que nous savons justes.

Beaucoup de nos volontés sont illusoires ou au mieux exagérées. Il a été établi que quand nous n’accomplissons pas nos volontés, notre insatisfaction est un fait répandu, à cause de la fatigue du manque d’aboutissement de nos quêtes.

La conclusion finale est que l’on peut avoir une vie tolérable, non pas en éliminant toute volonté, car cela pourrait mener à l’ennui, mais en devenant un observateur détaché de notre propre volonté, et en gardant constamment à l’esprit que l’on ne peut pas assouvir tous ses désirs.

reussite_7j_vaincre_timidite_L

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *