La puissance des mots et de la pensée positive

La pensée positive est un processus par lequel nous créons des pensées concentrées et manifestées en nous afin d’émettre de l’énergie pour les transformer en réalité. Lorsque vous créez une pensée positive, vous faites ce qui est nécessaire pour que cette pensée devienne réalité ; la positivité donne des avantages en nature, à vous et aux autres. Afin de bien comprendre la positivité et ses effets, nous devons comprendre comment fonctionne l’esprit. En maîtrisant la façon dont fonctionnent la conscience et l’inconscient, nous aidons la manifestation de la positivité dans nos vies.

Pour de créer de l’énergie positive en nous pour pouvoir émettre cette positivité à l’extérieur, nous devons examiner la façon dont nous utilisons notre énergie telle qu’elle est exprimée mentalement et émotionnellement à travers nos pensées et comment nous les exécutons physiquement dans nos vies. Toutes ces choses impliquent l’apprentissage de la manière dont nous maximisons notre potentiel de positivité. En essence, la positivité est une attitude mentale qui est le noyau de nos pensées, y compris les mots et actions qui permettent de transformer les idées positives en réalité.

Lorsque nous possédons un état d’esprit positif, nous pouvons nous attendre à rien de moins qu’un résultat favorable dans nos vies. Lorsque nous vivons dans un état positif, nous pouvons nous attendre à la joie, à la santé et à un résultat favorable pour les choses que nous souhaitons. En vérité, ce qu’attend l’esprit est ce qu’il trouve. Ne vous y trompez pas, être positif demande du travail, spécialement dans le monde d’aujourd’hui. Mais plus la positivité est inclue dans nos vies, plus elle devient facile. En fait, beaucoup de gens pensent que la notion d’inclure de la positivité dans leurs vies n’est qu’un tas de foutaises et d’âneries. C’est parce que beaucoup de gens qui sont au fond du trou, diminués ou en grande difficulté, entendent « Penses de façon positive » de personnes qui elles-mêmes ne croient pas vraiment ces mots.

Tous nos sentiments, croyances et connaissances viennent de nos pensées à la fois conscientes et inconscientes. Cela crée notre état d’esprit qui se manifeste dans la manière dont nous nous présentons à nous-mêmes et au monde extérieur. Lorsque vous dites « La vie ne vaut rien » ou « J’aimerais être mort » ou n’importe quoi de négatif, cela se reflète dans notre comportement et dans la manière dont nous nous affairons dans le monde. C’est nous, personne d’autre, qui contrôlons notre esprit et ce que nous pensons. Le conditionnement est un renforcement de notre état d’esprit. Ou nous sommes conscient de ce fait, ou nous ne le sommes pas. Si nous pensons qu’il n’y a aucun moyen de sortir du trou, que nous y mettions de la volonté ou pas, nous ne serons jamais capables de sortir du trou. Ceci dit, nous pouvons soit être positif soit être négatif, enthousiaste ou maussade, actif ou passif. C’est notre choix et celui de personne d’autre. C’est ce qui se passe lorsque nous entendons des histoires où les chances s’accumulent pour une personne qui gagne sans cesse. Il est plus que probable que ce qui rend leur histoire différente de la vôtre est leur état d’esprit.

Le plus grand facteur faisant que nous obtenons ou pas ce que nous voulons dans la vie est la manière dont notre attitude est déterminée à changer les choses. Ce sont nos attitudes plus les impressions remontant à notre passé lointain, en commençant par nos parents, nos amis et la société, qui affectent notre « moi » et la manière dont nous nous voyons. Ces choses aident à nourrir notre image de nous-mêmes et la manière dont nous nous projetons dans le monde.

L’autre chose qui nous empêche de changer notre état d’esprit est les discours intérieurs constants que nous avons avec nous-mêmes, qui font que la mauvaise idée que nous avons de nous-mêmes prospère. Nous avons ces discours avec nous-mêmes à la fois consciemment et inconsciemment, tout comme nous avons des pensées qui nourrissent notre état de conscience. La première étape vers la positivité consiste à changer les discours négatifs que nous avons en permanence avec nous-mêmes et qui se reflètent dans notre attitude. Cela peut être réalisé en suivant ces trois principes.

  1. Engagement – Réalisez l’engagement conscient d’être positif. Cela signifie vous engager dans des choses positives, telles que l’apprentissage, les amis, la famille, l’environnement et les causes positives. Lorsque vous donnez aux autres des encouragements positifs, cela nourrit votre propre positivité.
  2. Contrôle – Contrôlez « votre » esprit. Conservez votre esprit focalisé sur ce qui est important dans votre vie. Vous pouvez encourager cela en définissant vos objectifs et vos priorités puis en vous y collant. Apprenez à développer des stratégies pour gérer les problèmes. Soyez honnête avec vous-même et apprenez à vous détendre.
  3. Défi – Ayez du courage et soyez courageux dans la vie. Faites de votre mieux et ne regardez pas en arrière. Cherchez la connaissance et considérez les changements comme des opportunités, sans vous retourner. Considérez vos options pour savoir si elles correspondent à vos rêves et vos buts. Ne laissez rien ni personne faire obstacle à ce que vous voulez. Essayez de nouvelles choses. Tenez consciemment à jour votre santé mentale et physique. Soyez optimiste et ne vous entourez pas de personnes, choses ou situations négatives.

Des études ont montré que les personnes suivant ces principes sont des gagnants lorsque l’époque est bonne et des survivants lorsqu’elle est mauvaise. La recherche a également montré que les gens qui commencent à modifier et changer leurs discours internes connaissent une amélioration immédiate dans leurs performances et situations. Leurs niveaux d’énergie changent aussi immédiatement. C’est l’engagement, le contrôle et le défi qui aide une personne à devenir meilleure pour elle-même, puis pour le monde.

L’autre considération est l’idée de bonheur contre paix intérieure. Ces deux choses sont-elles les mêmes ou deux choses différentes ? Beaucoup de gens confondent les deux. Elles ne sont pas la même chose. Exemple concret : quelqu’un possède une existence misérable, mais est toujours en paix au plus profond de lui-même. C’est ce qui lui donne la force de poursuivre cette misérable existence, mais ne crée aucun bonheur. Vous pouvez souffrir de la perte d’un être aimé que ce soit à cause d’un décès ou une rupture, et être toujours en paix à l’intérieur. La paix intérieure est ce qui nous permet d’accepter la douleur avec résignation. Le bonheur est une émotion éphémère obtenue d’une chose, d’une position ou d’un confort. La paix, d’un autre côté, est une qualité interne ressentie profondément que le matériel ou le physique ne peuvent définir. La paix intérieure est la partie de nous-mêmes, profondément à l’intérieur de nous, qui dit « c’est ainsi » lorsque la vie semble nous gifler et se retourner contre nous.

Une autre chose affectant notre existence est notre vision du bien et du mal. Avant tout, nous ne pensons pas tous que la même chose est bonne ou mauvaise. Une personne peut trouver que quelque chose est horrible alors qu’une autre l’appréciera. C’est personnel. Donc, pour aider à trouver notre paix intérieure, nous devons apprendre à abandonner la notion de bien et de mal et nous dire « et bien, c’est ce que c’est ». Vous avez besoin de mauvaises expériences pour savoir ce que sont les bonnes. La vie est une question d’équilibre créant de l’harmonie qui, au final, nous apportera la paix.

Vivre un mauvais moment nous aide à comprendre que nous avons des illusions que nous devons abandonner afin de tirer paix et sens de ce mauvais moment. Cela ne signifie pas que nous tolérons tout. Cela signifie que lorsque nous voyons ce que nous considérons mauvais, nous devons découvrir ce qui nous l’a enseigné ainsi afin de pouvoir apprendre de l’expérience, puis avancer.

C’est ce qui est appelé « laisser aller », « abandonner ». La somme de toutes ces mauvaises expériences que nous affrontons dans nos vies, si nous les cultivons et continuons à nous y coller, peut vous anéantir et vous empêcher d’avancer dans votre vie, tout en ruinant la vie qui nous reste. Nos esprits et nos corps n’ont pas été conçus par la nature pour conserver les expériences et sentiments débilitants stockés dans nos corps et esprits pour notre existence entière. C’est ce qui fait la différence entre souffrir pendant toute sa vie et vivre une expérience douloureuse et s’appuyer dessus pour avancer et continuer à vivre votre vie.

La négativité est une forme de résistance à ce qui est Positif. Ce sont en fait des extrêmes opposés. Regardez une pile. Un bout est négatif et l’autre est positif. Mais vous avez besoin des deux pour faire que la pile fonctionne et que surviennent des charges ionisées. Vous ne pouvez pas avoir le bon sans le mauvais, est la même idée que négativité et positivité. La différence est le choix que vous faites pour dévider quelle charge vous choisissez d’être. La meilleure manière de laisser aller une énergie négative est de définir où elle prend racine.

La négativité peut aller de l’irritabilité à l’agitation, l’impatience, la colère violente, la haine et le désespoir total. Vous devez aller jusqu’à la source déclenchant la négativité dans votre vie et vous en débarrasser. Cela peut être difficile parce que certaines négativités sont déclenchées par des choses que nous ne pouvons pas contrôler telles que des douleurs et des personnes refusant de s’en aller. C’est ici que survient l’esprit plus fort que la matière. Une fois la source identifiée, qu’elle soit physique, émotionnelle, mentale ou spirituelle, et que vous décidez de ne pas l’abandonner, vous choisissez de conserver la négativité dans votre vie. Cela signifie que vous ne voulez pas de changement positif. Plus facile à dire qu’à faire, c’est, bien entendu, un processus, mais être ainsi est un auto-sabotage.

Le premier pas sur la route de la positivité est de rester dans l’instant. Cédez au moment en acceptant et en restant dans le présent. Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons choisir le futur.