LES ACOUPHÈNES DUS AUX CIRCONSTANCES

De nombreux évènements risquent d’avoir une influence sur la naissance ou l’aggravation d’acouphènes. Certains, comme l’avancée en âge sont inéluctables, d’autres, comme l’exposition à des sources sonores violentes peuvent souvent être évités.

Dans tous les cas des solutions existent et il suffira peut-être pour vous de prendre conscience de la source de vos bourdonnements d’oreille pour vous orienter déjà vers une amélioration de votre état de santé.

I. L’AVANCÉE EN ÂGE

Il est fréquent que le processus normal de vieillissement entraîne malheureusement une baisse de l’acuité auditive. L’avancée en âge entraîne une dégradation des cellules auditives de même que la vue baisse ou que la masse musculaire s’appauvrit à ce stade là de la vie. Il est important de veiller alors à établir un bon équilibre physique, une santé vasculaire rigoureuse, un métabolisme satisfaisant, une hygiène de vie consciencieuse, afin de ne pas laisser le champ à l’installation éventuelle d’une baisse de l’ouïe.

Cette possible surdité progressive peut en effet entraîner avec elle la perception d’acouphènes.

II. LES BOUCHONS DE CÉRUMEN

Le cérumen présent dans les oreilles est sécrété par les glandes sébacées du conduit auditif externe et il remplit plusieurs fonctions importantes : il protège l’oreille des infections, il participe à la souplesse du canal auditif et il constitue une barrière contre des intrusions éventuelles de l’extérieur (insectes, particules diverses…).

Mais lorsqu’il n’est plus éliminé naturellement par l’oreille il forme un dépôt, le bouchon de cérumen, qui perturbe la bonne perception auditive et peut générer alors des acouphènes.

N’essayez jamais de lutter contre les bouchons de cérumen au moyen d’instruments pointus, vous risqueriez d’endommager sérieusement et durablement vos oreilles. Il existe différents produits et méthodes pour venir à bout facilement de ces bouchons, votre médecin saura vous conseiller.

III. LES PROBLÈMES DENTAIRES

Certains problèmes d’acouphènes proviennent d’une mauvaise dentition ou d’un mauvais fonctionnement des mâchoires.

En effet, si pour diverses raisons, usures des dents, pose de prothèses incorrectes, malformations, négligence des soins dentaires pendant l’enfance et l’adolescence, les 2 mâchoires ne s’emboîtent pas correctement, des perturbations peuvent survenir dans le corps humain.

Ce que l’on nomme malocclusion a de grandes répercussions dans le corps humain et différents organes peuvent être perturbés, ainsi celui de l’ouïe. Pour le Bernard Montain, Docteur en chirurgie dentaire à la Faculté de Médecine de Paris VII, 10 à 80 % des cas d’acouphènes seraient d’origine occluso-dentaire et nécessiteraient des soins de praticiens odonto-stomatologistes. Dans ce cas, la consultation de dentistes spécialistes en occlusodontie pourrait être la clef de la guérison.

IV. LES BRUITS DU CORPS

Le corps est en perpétuel mouvement, tous les organes travaillent sans relâche. Imaginez un instant les bouillonnements du flot sanguin dans vos veines et vos artères, les frottements de vos articulations, les craquements de vos os, la tension de vos muscles, les travaux de digestion et d’élimination de vos viscères, sans parler de la mastication, de la respiration ou des battements de coeur que vous percevez chaque jour.

Tout cela bouge, circule, et par-là même peut être perçu comme un vaste réservoir de sons. Pour peu que vous soyez hyper réceptif ou hypertendu, inquiet ou nouvellement conscient de la vie de votre corps, vous risquez alors de ressentir ces sons comme des acouphènes.

V. LES TRAUMATISMES

Les chocs, les traumatismes crâniens, les suites d’accidents peuvent donner naissance à des acouphènes qui disparaissent généralement avec les troubles eux-mêmes. Dans ce cas là il est très important de respecter le suivi médical exigé par la gravité du mal, afin d’éradiquer au plus vite les nuisances auditives qui s’y rattachent.

VI. L’USAGE DES MÉDICAMENTS

Certains médicaments suscitent des acouphènes ou augmentent la perception des troubles existant déjà.

Il existe également des médicaments inoffensifs en eux-mêmes qui peuvent se révéler facteur de bourdonnements d’oreille en association avec d’autres remèdes.

La liste est longue des médicaments déconseillés en cas de bourdonnements d’oreille. Vous aurez intérêt à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien et dans tous les cas de consulter attentivement la notice d’information.

Voici une petite liste de médicaments susceptibles de favoriser l’apparition d’acouphènes :

  • la quinine
  • l’aspirine
  • certains anti-inflammatoires
  • certains antibiotiques
  • certains antidépresseurs
  • certains diurétiques

VII. UNE TROP FORTE EXPOSITION AU BRUIT

Le bruit est l’un des principaux accusés en ce qui concerne les bourdonnements d’oreille. En effet, de très longues expositions à des sources sonores trop élevées fragilisent les organes de l’ouie, allant jusqu’à être responsables de lésions irréversibles.

Même si vous ne souffrez pas consciemment du bruit de votre environnement, il peut très bien être la cause première de vos acouphènes. Rien que les rumeurs sonores d’une rue à grande circulation, d’un magasin en période de pointe, ou de matériel d’électroménager bruyant peuvent être, à votre insu, la source de bourdonnements d’oreilles. Et bien entendu, tous les bruits violents, forts, fréquents, mettent votre confort auditif en danger.

VIII. UNE MAUVAISE HYGIÈNE DE VIE

Une mauvaise alimentation, l’abus d’excitants, le manque d’exercice physique, le stress, un mauvais sommeil sont des facteurs de déséquilibre pour la santé.

Le corps est une entité et toute atteinte à son bon fonctionnement en perturbe, selon les individus, telle ou telle partie.

Ce n’est pas parce que les acouphènes ne concernent que les organes de l’ouïe que vous devez négliger les autres parties de votre organisme. Vos bourdonnements d’oreilles sont la manifestation d’un déséquilibre physique et en révisant vos habitudes de vie peut-être parviendrez vous à rétablir la balance et à vous débarrasser de ces bruits invalidants.

IX. LE FACTEUR STRESS

Tout le monde parle du stress, tout le monde l’a expérimenté mais rares sont les personnes qui ont appris à y échapper.

En ce qui vous concerne, c’est un axe sur lequel vous devrez concentrer vos efforts pour améliorer votre état de santé de manière durable et efficace.

Le stress en effet risque de vous entra~mer bien malgré vous dans un douloureux cercle vicieux. Si vous êtes stressé, pour diverses raisons, vous supporterez très difficilement vos bourdonnements d’oreille. Et ces mêmes bourdonnements d’oreille ne feront qu’accroître votre stress.

La seule solution pour vous sera de retrouver un équilibre intérieur.

Formation 7 jours pour atténuer les acouphènes

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *