Les aliments fournis par la nature

“Que Votre Honneur me pardonne, dit le paysan, ce dessert ne me plaît pas ; rendez-moi mon arbre creux, une croûte de pain et ma liberté !” Alexandre POPE

Les fruits et l’eau, 2 des meilleurs produits nutritifs de la nature, sortent de son laboratoire, prêts à être absorbés. Ils ne réclament aucune préparation qui les rende plus agréables au goût. Les plus savants arrangements du cuisinier le plus habile ne peuvent ajouter quoi que ce soit à leur saveur.

Tout ce qui nourrit le corps se retrouve dans la chimie du soleil, du sol et de l’humidité.

Les fruits

Les fruits sont du soleil et de la force condensés. Ils conviennent à tous les âges et à toutes les conditions, et sont tout particulièrement recommandables aux personnes avancées en âge.

Leur valeur nutritive réside dans le sucre, les sels, les acides, l’eau, la potasse, la chaux, le fer, etc., qu’ils contiennent. Quelques fruits sont particulièrement riches en éléments importants comme le fer et la chaux.

Toutes ces substances sont d’une grande valeur pour la nutrition et la reconstruction du corps, mais elles ne produisent tout leur effet que lorsque le fruit a mûri au soleil.

L’opinion générale que le fruit est salutaire est très juste. Mais trop de personnes croient que tout fruit est bon ; il n’en est rien.

Évitez de manger des fruits mal mûrs

Par exemple, un fruit qu’on cueille avant sa maturité, afin de l’expédier à de grandes distances, n’a pas été exposé au soleil assez longtemps pour que les acides nuisibles qu’il contenait aient pu être extraits.

Ces acides hâtent la digestion d’une façon anormale et font passer trop rapidement à travers le tube digestif leurs éléments nutritifs, de telle sorte qu’ils ne profitent pas au corps comme ils le devraient.

Les transformations chimiques qui s’opèrent dans de tels aliments, à moitié digérés, engendrent des poisons qui sont nuisibles.

Il en résulte que ceux qui se nourrissent de fruits mal mûrs, non seulement n’ont pas le bénéfice des sucs d’un fruit bien mûr dont l’amidon a été transformé en sucre, mais ils emmagasinent des acides qui ne leur font aucun bien.

Le soleil est le grand dispensateur de vie, et il faut lui laisser le temps d’accomplir son œuvre. Sa chaleur est aussi nécessaire pour mûrir les fruits que la chaleur du four l’est pour la cuisson du pain. Elle change leur composition chimique et développe leur saveur et les substances salutaires qu’ils renferment.

Le temps viendra où ces vérités seront reconnues officiellement, et où les inspecteurs des denrées feront détruire tous les légumes et les fruits mis en vente à moitié mûrs.

Le mot d’ordre égoïste du commerce actuel : “tout ce qui peut être vendu doit se vendre” ne sera pas toléré. Il ne sera plus possible, comme maintenant, de mûrir artificiellement des fruits pour pouvoir les expédier et les vendre à de grandes distances.

Défiez-vous de ces produits de la cupidité commerciale ! Mangez moins de fruit si cela est nécessaire, mais qu’il soit bien mûr, nourrissant et sain.

Les fruits et leurs bienfaits

Heureusement, nous avons une grande variété d’excellents fruits, de notre pays et de l’étranger, frais ou séchés, à des prix si abordables qu’ils sont à la portée de tous, même des plus pauvres.

Les bananes, quoiqu’elles aient perdu une partie de leur valeur nutritive en étant cueillies avant leur maturité, forment encore une bonne nourriture, et ce n’est pas pour rien qu’on les a surnommées le “bifteck du pauvre”. Bien mastiquées et mangées seules, elles sont facilement digérées.

Les oranges, les citrons et les raisins sont d’excellents fruits populaires ; on peut se procurer les 2 premiers presque toute l’année. Tous 3 aident à la digestion. Une orange ou un peu de raisin pris à jeun, avant le déjeuner, sont particulièrement à recommander.

Les citrons sont peut-être encore les plus sains des 3. Ils sont des stérilisateurs de substances nuisibles. Les docteurs disent qu’ils peuvent même stériliser les liquides contenant le bacille de la fièvre typhoïde ou des germes d’autres maladies.

Le jus de citron aseptise le canal digestif. La limonade est une boisson excellente, délicieuse et rafraîchissante pendant les chaleurs de l’été. Bien des personnes se porteraient mieux si elles consommaient davantage de citrons.

Rien n’est plus sain que les pommes qui, comme les oranges et les citrons, peuvent s’obtenir presque toute l’année. Elles facilitent aussi la digestion, de même que la plupart des fruits, frais ou séchés.

Les prunes, les cerises, les fraises, les poires, les raisins, les ananas, les groseilles, les framboises, les pêches doivent être consommés en grande quantité en leur saison. Les fruits peuvent-ils nourrir complètement ?

Il ne faut cependant pas manger trop de fruits, ce qui serait aussi nuisible que d’abuser de toute autre nourriture.

Trop de fruit, comme trop de légumes ou trop de viande, fatigue le foie par une trop grande sécrétion de la bile, et cause des éruptions, de la constipation, etc.

Certaines personnes, ayant lu un article sur la grande valeur nutritive des fruits, s’en nourrissent presque exclusivement, jusqu’à ce qu’elles éprouvent quelque affaiblissement.

Ce n’est pas que les fruits leur fassent du mal, mais dans notre climat ils ne peuvent nourrir complètement, et il est nécessaire de leur adjoindre d’autres aliments, plus solides, renfermant certaines substances que les fruits et les légumes ne contiennent pas en quantité suffisante.

Bien des personnes mangent les fruits avec du lait et du sucre. Cette manière de procéder change les acides naturels des fruits en un produit anormal.

En règle générale, il vaut mieux manger les fruits seuls, sans sucre ni crème, ni aucun autre assaisonnement. Chaque fruit, même le citron, renferme une certaine quantité de sucre naturel, dans la proportion nécessaire pour le rendre salutaire.

Il n’y a pas de fruit plus délicieux que la fraise, par exemple, mais tant de gens l’enveloppent de sucre ou de crème qu’ils lui enlèvent, avec sa saveur si agréable, une bonne partie de ses effets salutaires.

Le jus des fruits mûrs est particulièrement bon pour le foie, tandis que le sucre le fatigue. En hiver, où il nous est difficile de nous approvisionner de fruits frais, nous avons les fruits secs, tels que les dattes, les figues, les raisins, les pruneaux qui peuvent les remplacer avec avantage.

La Nature a pourvu à ce que nous ayons la plus grande variété de fruits, et en abondance, dans les saisons comme le printemps et l’automne où nous en avons le plus besoin, pour que notre corps soit nettoyé et rafraîchi.

La maladie de scorbut est due au manque de fruits et légumes

Il y a une centaine d’années, les marins qui entreprenaient des voyages au long cours, sur les voiliers, étaient souvent atteints de la terrible maladie du scorbut. Il leur manquait certains éléments que renferment les fruits et les légumes.

Comme il était, dans ce temps-là, impossible de conserver de la nourriture fraîche, les marins vivaient de viande salée, de biscuits secs et de boissons alcooliques. Il leur manquait les sels de potasse et de chaux nécessaires au sang pour le maintenir pur.

Le capitaine Cook, qui fit le premier le tour du monde, étudia le scorbut et en découvrit la cause, et quoiqu’il ne pût pas emporter une quantité de fruits et de légumes pour plusieurs mois, il trouva que le citron était un excellent substitut.

Après un voyage de 4 ans, le grand explorateur revint en Angleterre n’ayant perdu que 4 hommes du scorbut.

Les explorateurs d’aujourd’hui craignent le scorbut plus que tout au monde, à cause des ravages effrayants qu’il fait dans tout l’organisme.

Le commandant Evans, un des compagnons de l’héroïque capitaine Scott dans sa fameuse expédition au pôle sud, disait dans une conférence qu’il a donnée à New York : “J’aurai toujours les cicatrices que je me suis faites en me mordant les lèvres jusqu’au sang, dans l’agonie des souffrances que m’infligeait le scorbut.”

Et, montrant la valeur des fruits et des légumes pour guérir cette maladie, il continuait : “Je me rétablis assez pour pouvoir me nourrir d’oignons frits, et, 1 ou 2 jours plus tard, je pus manger un peu de fruit.”

Bien des personnes atteintes de rhumatisme ne mangent presque pas de fruits parce qu’elles en redoutent l’acidité. Mais elles découvriront, par l’expérience que certains d’entre eux, au lieu de leur faire du mal, les aideront à se débarrasser des acides déposés dans leurs tissus, amélioreront leur santé, et prolongeront leur vie. 59

L’eau

À côté de l’air, l’eau est indispensable. Son effet, en dehors de celui qu’elle exerce en purifiant les tissus et en facilitant la distribution des éléments nutritifs solides, n’est pas connu.

Nous ne savons pas que l’eau constitue plus du 70 % du poids total du corps, qu’elle entre en une grande mesure dans la structure de tous nos tissus.

D’autre part, quoiqu’il entre une assez forte proportion de minéraux dans sa composition, nous savons qu’elle ne peut ni reconstruire nos tissus, ni nous fournir de la chaleur ou de l’énergie.

Il n’en est pas moins vrai qu’une grande quantité d’eau doit faire partie de notre alimentation, et que la vie humaine peut être soutenue, pendant de longues périodes, avec de l’eau seule. Les dangers de la déshydratation

Quand, pour une raison ou une autre, l’eau manque dans notre organisme, nos muscles perdent leur élasticité, et leurs cellules se ratatinent. Toutes les cellules du corps seraient détruites si elles se desséchaient.

Aucune des cellules cervicales ne pourrait survivre à la perte de son eau. Ainsi, quoique l’eau ne soit pas une nourriture par elle- même, elle répond à un besoin urgent du corps. Quand nous en absorbons trop peu, des poisons chimiques se dégagent de l’oxydation des aliments, et s’accumulent dans l’organisme où ils causent des ravages.

Peu de personnes boivent suffisamment d’eau. Des multitudes d’employés dans les magasins, les ateliers, les bureaux, ne boivent pas une seule goutte d’eau dans la journée.

Il en résulte que les parties solides de leur nourriture ne sont pas assez diluées, que les déchets produits par l’activité musculaire et l’activité cérébrale, ne sont pas éliminés, parce qu’il n’y a pas assez d’eau dans le sang pour nettoyer les cellules. Le sang est trop épais.

Beaucoup de personnes, particulièrement des femmes, se retiennent de boire de l’eau parce qu’elles craignent d’engraisser. C’est une grande erreur, car il a été prouvé que, dans aucune circonstance, que l’on boive l’eau en mangeant ou entre les repas, cette eau n’a produit de la chair.

Quoique boire en mangeant ne soit pas aussi nuisible que tant de gens le croient, il vaut mieux boire l’eau entre les repas, en grande quantité, à moins qu’on n’ait une circulation faible.

Dans ce dernier cas, il ne faut pas boire beaucoup avant de faire un exercice violent, parce que cette quantité de liquide exercerait une pression inutile sur le cœur. Les eaux minérales ne doivent être employées qu’avec circonspection, particulièrement celles qui renferment beaucoup de sels minéraux.

Que se passe-t-il au niveau des organes digestifs lorsqu’on boit trop d’eau ?

Quelques personnes se trouvent mal d’adopter un régime aqueux. Ayant entendu dire par les docteurs que la majorité des gens souffrent de prendre trop peu de liquide, elles se lancent dans l’autre extrême et boivent beaucoup trop.

Elles diluent ainsi les sucs digestifs de l’estomac, hâtent le passage du bol alimentaire dans le canal digestif, et souffrent de digestion imparfaite et de mauvaise assimilation. Trop d’eau exerce une trop grande pression sur les organes digestifs.

Nous devons faire usage de notre bon sens et de notre jugement dans tout ce qui concerne la nourriture et la boisson, et ne jamais nous laisser aller aux régimes extrêmes.

L’organisme a besoin d’une eau pure

Quoique tout aliment renferme une certaine proportion d’eau, il est nécessaire d’en introduire dans l’organisme, sous sa forme liquide, une plus ou moins grande quantité.

Nous en perdons beaucoup par l’évaporation, et quand la quantité nécessaire à notre corps se trouve au-dessous de la normale, les tissus ne peuvent recevoir la nutrition qu’ils réclament des aliments solides.

L’homme a tout autant besoin d’eau que les plantes. Il l’absorbe comme elles. Nous avons probablement tous observé que se baigner enlève la soif, parce que le liquide est absorbé par les pores.

Une dernière recommandation : assurez-vous que l’eau que vous buvez est absolument pure. Rien n’est plus dangereux pour la santé et la vie elle-même qu’une eau impure.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *