,

LES BIENFAITS DE LA MÉTHODE DU DR VITTOZ

Nous l’avons choisie parce qu’elle convient à tous, de l’anxieux léger au profondément angoissé. On peut l’adjoindre à toute thérapie.

En vous aidant à “nettoyer” votre cerveau des affects, peurs et consœurs, elle participe au rééquilibre de ses deux hémisphères et prévient son vieillissement.

Plus qu’une rééducation et une relaxation, la méthode du Dr Vittoz vous propose de vivre en conscience, et donc de donner plaisir et sens à votre vie.

La dialectique des deux cerveaux

Revenons à cette anxiété existentielle, normale, comme nous l’avons dit précédemment. Elle a poussé l’homme à aller au bout de ses rêves (comme d’aller sur la lune) et à mettre au point des machines si perfectionnées que l’on ne peut qu’être admiratif en contemplant son génie.

Malheureusement, l’Homo Sapiens n’a pas encore compris qu’à force de vouloir perfectionner à l’obsession sa technologie par orgueil (et pour s’enrichir), il perd contact avec lui-même, oublieux qu’il est du revers de la médaille. Et qu’en l’occurrence, à chercher par tous les moyens à vaincre la mort, il surdéveloppe son cerveau gauche, élaborateur de la pensée, mais aussi émissif, rationnel et analytique, au détriment de son cerveau droit, véritable “repos du guerrier”, réceptif, sensitif et intuitif.

Ainsi, votre éducation, les diktats de notre société (qui veut des “intellos” à tout prix), les temps troublés et peut-être votre solitude personnelle, vous poussent à être constamment “dans votre tête” pour fuir la réalité.

Sans en avoir conscience, vous avez tendance à tout intellectualiser. Vous ne voyez pas que vous vous coupez de votre ressenti et que vous devenez esclave des débordements incessants de votre mental qui :

– fuit dans une rêverie anesthésiante qui le coupe de la réalité ;

– vagabonde : sa pensée papillonne d’une idée à l’autre sans s’arrêter sur aucune ;

– se dédouble : vous écoutez sans entendre, lisez en pensant à autre chose, ne comprenez pas votre lecture, etc.

Résultat : vous vivez en automate et vous maîtrisez de moins en moins votre vie. Votre mémoire se troue comme un gruyère et vous perdez confiance en vous-même. Et en prime, vous vous faites une fausse idée de la réalité : vous interprétez tout et tombez facilement dans l’illusion qui vous fait croire être la victime d’événements extérieurs.

Votre équilibre cérébral et organique normalement liés étant perturbés, vous devenez le terrain de somatisations et de troubles en tous genres, l’anxiété, l’angoisse et la dépression étant leurs expressions.

Le contrôle cérébral du Dr Vittoz, que esa co ?

Il le définissait ainsi : “Nous entendons par équilibre cérébral normal ,lorsque chaque idée, impression ou sensation peut être contrôlée par la raison, le jugement, la volonté, c’est-à-dire qu’elle peut être jugée, modifiée ou écartée”.

Cela veut dire que vous devez :

– Avoir la volonté de vous prendre en charge et de participer activement à votre guérison.

– Devenir conscient de vos actes et de vos pensées, en ne perdant pas de vue qu’“avoir conscience d’un acte, ce n’est pas le penser mais le sentir” (cf. “Angoisse ou contrôle, notes et pensées”, Dr Vittoz, Éd. du Levain) et éliminer vos automatismes qui vous font vivre “à côté de votre vie”.

– Vous concentrer sur l’idée ou sur l’acte que vous accomplissez.

– Et rendre ces derniers volontaires.