LES RYTHMES DU SOMMEIL. DÉCOUVREZ VOTRE PROPRE RYTHME

Maintenant que vous connaissez la théorie sur les rythmes du sommeil, exercez-vous à comprendre votre propre fonctionnement. Il est fort possible que vos insomnies soient aggravées par le non-respect de vos propres rythmes.

  1. Quels sont vos cycles d’endormissement ?

Si vous sautez un cycle d’endormissement, vous devrez attendre environ 2 heures avant le prochain, de quoi vous imaginer que vous êtes insomniaque et vous énerver en vain.

Observez vos réactions pendant 1 à 2 semaines et notez les heures de la journée et de la soirée où vous avez sommeil. Essayez ensuite d’organiser vos horaires d’endormissement en fonction de votre cycle.

Notre vie actuelle nous impose un rythme uniforme, les pauses repas entre 12 h et 14 h, le début de la soirée entre 20h et 21 h en fonction du programme T.V. et l’heure du coucher vers 23h, à la fin du film. Or de nombreuses personnes s’endorment en particulier devant leur téléviseur, non que le programme soit insipide, mais simplement parce qu’elles ont une phase d’endormissement vers 22h. Elles réussissent une double performance: rater le film et un bon début de nuit.

  1. Respectez-vous

Avec vos bourdonnements d’oreilles vous devez impérativement vous respecter et vous chouchouter car ils sont une cause extrêmement aggravante de vos troubles du sommeil.

Vous n’avez donc pas le droit de perdre une minute de repos. Si, par exemple, vous avez systématiquement envie de dormir à 22h devant votre téléviseur, pourquoi lutter ? Vous pouvez enregistrer votre programme T.V. sur un magnétoscope, quitte à le regarder ensuite à 3 h du matin si le sommeil vous a quitté à ce moment là. Vous aurez dormi, vous pourrez de surcroît discuter de ce que vous aurez vu en différé avec votre famille le lendemain et vous ne serez ni isolé de vos proches, ni épuisé.

  1. Combien d’heures dormez-vous ?

Après la découverte de vos propres horaires de sommeil, il vous faut découvrir votre propre quota d’heures nécessaires à votre équilibre. Chaque être est une entité particulière avec un fonctionnement entièrement personnel.

S’il existe des moyennes sur les heures de sommeil recommandées en fonction de l’âge, de l’activité et de l’état de santé, elles ne sont que des moyennes, c’est à dire qu’elles oscillent entre un plus et un moins. Ne vous obnubilez pas sur les chiffres. Nombre de personnes souffrant d’insomnies s’imaginent qu’elles devraient dormir, oubliant qu’elles n’en ont peut-être pas envie.

Profitez de votre sommeil lorsqu’il se présente mais n’en faites pas une obsession. Bien entendu vos acouphènes vous rendent peut-être les nuits plus difficiles, mais nous verrons ci-après comment occuper positivement les laps de temps sans dormir.

sante_7J_insomnie_l