Médecine ancestrale

Les médecines ancestrales sont parfaitement complémentaires aux médecines quantiques.

L’histoire des médecines ancestrales remonte à l’aube de l’humanité. Ainsi, au fil des millénaires, les hommes ont appris à connaître les plantes et à en cerner les vertus thérapeutiques.

La médecine ancestrale réhabilite le patient comme sujet et non objet. Réintégrer la personne et le vivant au cœur de toute démarche alliant conscience et science au-delà des raisonnements logiques, cartésiens et matérialistes. Les médecines ancestrales reconnaissent et intègrent les arts et l’expression (musique, arts visuels, écriture, chant, danse, etc.) à des interventions thérapeutiques intégratives pour atteindre une santé et une guérison optimales. C’est un système de diagnostic et d’écoute plus «holistique».

Les techniques de guérison traditionnelles étaient reconnues comme des médecines de l’âme et des médecines énergétiques car elles traitaient l’humain dans sa globalité en s’adressant au niveau physique, psychologique, énergétique et spirituel de son être. Les psychothérapies occidentales soulagent la souffrance psychique mais peuvent difficilement atteindre la source de nos blessures qui réside dans les couches énergétiques et spirituelles.