QU’EST CE QUE L’AUTOGESTION ?

Vivre avec une maladie chronique – (comme l’arthrite, le cancer, le diabète, la dépression, les défaillances cardiaques, l’asthme ou les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC)) – peut vouloir dire confronter la douleur ou la peur, s’adapter à de nouvelles limitations physiques, ou lutter contre un stress lié à la vie personnelle ou professionnelle, en plus de devoir faire face aux symptômes de la maladie.

Le terme autogestion désigne « les tâches qu’une personne doit effectuer pour vivre bien avec une ou plusieurs maladies chroniques. Ces tâches comprennent l’acquisition de la confiance requise pour gérer l’aspect médical, gérer le rôle et gérer les émotions liées à leur état de santé6 ».

L’autogestion est à la fois un processus et un résultat.

En tant que résultat, l’autogestion désigne les comportements positifs des patients, par exemple manger sainement, faire de l’exercice, surveiller ses symptômes, prendre ses médicaments et savoir quand demander une aide professionnelle. Le processus d’autogestion regroupe les actions que font les gens pour faire et garder des changements de comportement.

En voici des exemples : déterminer des objectifs, concevoir des plans d’action, décider comment surmonter les obstacles, et suivre ses progrès envers ses objectifs.

Pour beaucoup de patients et leur famille, le cheminement sur la voie de l’autogestion commence par l’éducation des patients – c’est-à-dire par l’apprentissage des compétences techniques liées à l’état de santé personnel. Par exemple, les diabétiques doivent savoir comment surveiller leur glycémie, tandis que les asthmatiques doivent savoir comment utiliser un médicament d’urgence. Cette formation peut se faire individuellement avec l’aide d’une infirmière qui travaille avec un médecin généraliste, ou en groupe dans une clinique ou un centre de santé communautaire avec d’autres patients dans la même situation. De plus en plus, les patients et les prestataires de soins utilisent Internet pour compléter cette éducation formelle, grâce à des renseignements en ligne parfois donnés par des spécialistes et parfois par d’autres patients ou prestataires.

50 traitements holistiques

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *