Qu’est-ce que le contrôle de l’esprit

Le contrôle de l’esprit est également connu sous le nom de lavage de cerveau, persuasion coercitive, contrôle de la pensée et manipulation mentale. Tous ces termes signifient, en fait, un processus qu’utilise systématiquement un groupe ou un individu pour obliger quelqu’un à faire ce qu’ils veulent via le processus de pensée de cette personne. Ces procédés systématiques sont pour la plupart, réalisés sans la connaissance consciente de la personne.

Il existe des moments où nous pouvons utiliser le contrôle de l’esprit sur nous-mêmes pour différentes raisons. L’autohypnose entre dans cette catégorie. Nous utilisons ce genre de contrôle de l’esprit, qui est volontaire de notre part, avec notre consentement conscient, pour renforcer une idée positive ou changer nous-mêmes notre esprit.

Toutefois, ce n’est pas la même chose que la phase appelée “Contrôle de l’esprit” ou qui implique le lavage de cerveau. Ces phases signifient réellement que l’esprit de la personne est modifié de manière systématique sans qu’elle le sache, soit être d’accord et même contre son gré.

Elles sont réalisées via des tactiques manipulatrices non éthiques et d’autres moyens, tous destinés à contrôler l’esprit de quelqu’un. Dans ces cas, elles sont réalisées pour qu’une personne ou un groupe puisse prendre le contrôle total de la pensée et des actes des autres. Donc, lorsque les termes “contrôle de l’esprit” et “lavage de cerveau” sont utilisés, ce qui est dit est que les tactiques spécifiques sont utilisées pour prendre le contrôle d’un autre aux dépens de la personne manipulée.

C’est intéressant parce que l’idée de « lavage de cerveau » tombe sous la catégorie de l’influence sociale. C’est parce que l’idée de lavage de cerveau est utilisée pour induire une manipulation mentale à la victime. Cela signifie que le lavage de cerveau et le contrôle de l’esprit sont utilisés pour changer totalement la façon dont quelqu’un pense et perçoit les choses en relation avec ses croyances dans un dispositif sociétal particulier. Cela est réalisé en utilisant divers moyens destinés à changer les attitudes, les comportements et les croyances d’une personne. La personne est comme un pantin qui fait tout ce que veut le manipulateur. Voici quelques exemples basiques de techniques de contrôle de l’esprit.

  1. Méthode de respect – La “méthode de respect” est lorsque le manipulateur n’est pas soucieux des croyances de la victime. Il se préoccupe d’une seule chose : que la victime fasse ce qu’il demande. La méthode de conformité est également considérée comme la tactique “Fait comme je dis”.
  2. Tactique de persuasion – Le style de la “tactique de persuasion” s’efforce de changer l’attitude de la personne. Le manipulateur de persuasion travaille pour que la victime pense que ce qu’il essaie de forcer en elle est bon pour elle. Il veut que la victime pense que si elle réalise ce que demande le manipulateur, elle sera heureuse, en pleine réussite et en bonne santé.
  3. Méthode d’éducation – La “méthode d’éducation”, également appelée “méthode de propagande” est également une méthode d’influence sociale. Elle se concentre sur la reprogrammation des pensées idéologiques, religieuses ou politiques et la manière de les replacer dans l’agenda des manipulateurs. Elle suit l’idée “ne croyez pas ce qu’ils vous disent” pour réaliser un changement ; et “faites-le » parce que c’est la bonne chose à faire pour que la victime se conforme. Le lavage de cerveau en tant que tel est une forme grave d’influence sociale utilisant “toutes” les méthodes ci-dessus pour manipuler une victime. Il définit les pensées de la victime contre sa volonté et sans son consentement.

Le contrôle de l’esprit est une approche invasive. Il vise à isoler la victime pour la rendre dépendante de celui qui inflige le contrôle de l’esprit, que nous appellerons “l’agent”. La cible de l’agent est appelée la victime, que l’agent prépare pour le lavage de cerveau. Pour réussir à prendre le contrôle d’une victime, l’agent doit avoir le contrôle total de la cible. Les choses telles que le sommeil, les habitudes quotidiennes et même, dans les cas les plus graves, aller au toilette, sont toutes contrôlées par l’agent pour réaliser un changement particulier devant être implanté dans la victime. Ces choses sont contrôlées pour donner à l’agent la domination totale de la victime.

La plupart des psychologues pensent qu’en dépit de l’éradication de l’identité des personnes par l’agent, qui elles sont vraiment se cache toujours dans le subconscient. Ils pensent que le contrôle de l’esprit possède un effet à court terme parce que dès que la nouvelle identité n’est plus forcée, la personne revient à elle-même. Les anciennes idées et les anciens comportements reviendront lentement une fois que les personnes ne sont plus sous l’influence de l’agent. C’est parce que le contrôle de l’esprit est réalisé en manipulant le subconscient. Parce qu’il s’agit d’implanter des pensées dans le subconscient des gens tout en en supprimant d’autres, le changement survient pendant le processus de contrôle de l’esprit.

D’autres tactiques employées par un agent et son organisation pour essayer de laver le cerveau ou de contrôler l’esprit d’une victime ou d’une cible inclut des choses telles que :

  1. Contrôler la communication – ce qui inclut contrôler avec qui les victimes communiquent ; de nos jours, les choses telles que les écoutes téléphoniques sont utilisées pour contrôler avec qui communique la victime.
  2. Manipulation émotionnelle et comportementale – Peut, par exemple, être destinée à induire la peur ou la paranoïa chez la victime en faisant des choses telles que les suivre pour confiner leurs mouvements.
  3. Exigences d’un respect absolu des désirs de l’agent.
  4. L’agent veut que la victime accepte le fait que ses désirs sont irréprochables.
  5. Exigences obsessionnelles de la part de l’agent pour que la victime s’exécute.
  6. Manipulation via le langage et les médias pour renforcer les désirs de l’agent. Un exemple serait un mot ou une image répétitive.
  7. Instiller un ré-endoctrinement des perceptions de l’expérience et des émotions humaines chez la victime.
  8. Obtenir que la victime croie que tout autre croyance ou pensée autre que celle que veut l’agent est mauvaise ou inférieure.

Si nous allons un peu plus loin dans l’idée des choses que l’agent utilise comme critères pour établir un contrôle de l’esprit, nous obtenons :

  1. Contrôle du milieu – Cela implique que la victime est isolée socialement. L’isolation sociale est réaliser principalement en contrôlant les informations et les communications de la victime à l’intérieur de son environnement, y compris amis et être aimés. L’agent contrôle les contacts que la victime possède avec les choses et les personnes.
  2. Manipulation mystique – Ici, les choses sont destinées à apparaître spontanées ou naturelles, mais la vérité est totalement opposée. Tout est calculé par l’agent ou le groupe pour faire comme si une intervention divine survenait dans le problème de la victime. Tout cela est réalisé pour que la victime sente que l’agent possède des pouvoirs surnaturels travaillant pour lui. Pour la victime, le résultat est que si elle n’exécute pas les volontés de l’agent, le surnaturel prendra le pouvoir. Ainsi, l’agent essaie d’insuffler son pouvoir en tant que peur. Le manipulateur essaie également d’imposer l’idée que si la victime s’exécute, les mêmes pouvoirs magiques lui seront accordés. Toutefois, cela ne surviendra que si la victime exécute totalement toutes les exigences de l’agent.
  3. Exigence de pureté – La victime est poussée à croire que le groupe et l’agent sont le bien ultime. Tout est vu en noir et blanc. Il n’existe aucune zone grise de pensée. La culpabilité et la honte sont, ici, les outils utilisés par le manipulateur si des pensées et idées indépendantes sont toujours présentes.
  4. Confession – Il n’existe aucun droit de libre pensée ou de vie privée. Toute différence dans l’attitude peut être vue comme maléfique ou même comme un crime. Cela est exploité selon la volonté du manipulateur. Par exemple, l’agent encouragera les victimes à dire qu’elles possèdent des libres pensées ou des idées “maléfiques” pour elles-mêmes.
  5. Science sacrée – Le manipulateur essaie d’insuffler l’idée que sa vérité est “l’ultime vérité”. Il n’existe aucune autre vérité si ce n’est celle que veut l’agent.
  6. Charger le langage de sens – Le manipulateur ou le groupe utilise des mots et un langage qu’eux seuls comprennent. Cela est réalisé pour altérer le processus de pensée de la victime.
  7. La doctrine au-dessus de la personne – Le manipulateur regarde la victime de haut et affirme que tous les événements de la vie de la victime sont secondaires par rapport à celles de l’agent. L’agent rend également les croyances de la victime inexistantes. Seule la doctrine de l’agent est “sacrée” et valide.
  8. Dispensateur d’existence – Ce sont l’agent et le groupe qui décident qui et quoi possède ou non le droit d’exister. Cela inclut l’idée que n’importe qui hors du groupe est ignorant, négatif et ne mérite pas d’être sauvé. Si la victime ne rejoint pas l’agent, elle sera rejetée. Cela est réalisé pour faire que le monde extérieur ne possède aucune crédibilité.