Réécrivez votre réalité

Dans le dernier chapitre, nous avons vu la fenêtre de Johari et trois de ses quadrants. Maintenant, nous allons travailler dans le quadrant #4. C’est la partie de votre personnalité que personne ne connait. C’est cette partie de vous qui contient les possibilités infinies de succès. Nous pouvons ne pas savoir ce qu’il y a dans cette partie, mais nous savons réellement que c’est la partie qui créé avec l’univers les processus et réalise le succès.

Pour réécrire votre réalité, il faut vous réinventer. Pour ce faire, vous devez changer votre façon de penser, votre discours et vos actions/réactions. Vous ne pouvez pas changer votre vie actuelle avec le même esprit qui l’a créé. Vous devez changer votre façon de penser. Changez votre esprit – changez votre réalité.

Nous avons déjà fait référence aux éléments mentaux que vous devez résoudre; programmation d’acculturation, besoin d’avoir raison, négativité et « auto-discours ». Maintenant, nous allons voir comment changer votre esprit, comment transformer ces obstacles en succès.

Programmation

Vous savez ce qu’est la programmation et pourquoi elle est préjudiciable à la réalisation de votre rêve. Dans l’exercice #2, vous avez déterminé quelques détails de votre programmation. Nous avons tous beaucoup de programmation pendant notre croissance. C’est un processus continu de nous en libérer, ainsi que de la nouvelle programmation en tant qu’adulte. Rappelez-vous, vous pouvez tout faire correctement dans votre vie, vous n’en n’avez pas écrit les règles – quelqu’un l’a fait pour vous. C’est maintenant le moment d’écrire vos propres règles.

Premièrement, vous voulez oublier votre passé. Cela ne signifie pas nier qui vous êtes, votre famille ou votre culture. Cela signifie éliminer la programmation et les événements cycliques négatifs qui vous programment.

Par exemple, vous quittez toujours vos emplois à cause de vos employeurs abusifs.
Vous pensez ne jamais vous libérer de cette routine.
Vous pensez ne jamais faire le métier que vous aimez, avec un bon patron.

C’est un événement cyclique qui vous programme de façon négative, parce que si vous croyez que vous ne trouverez jamais l’emploi idéal, vous ne le trouverez pas. Souvenez-vous la citation de Henry Ford – Que vous pensiez que vous pouvez, ou que vous pensiez que vous ne pouvez pas, vous avez toujours raison!

Le passé n’affecte pas votre avenir, à moins que vous ne lui permettiez. Parce que les choses ont évolué d’une façon spécifique jusqu’aujourd’hui, cela ne signifie pas que ça doit continuer dans le même sens. Permettre qu’un événement cyclique négatif contrôle votre avenir, fait de vous une victime.

En laissant continuer votre programmation, vous habilitez votre passé plutôt que votre présent. Vous gardez les vieilles habitudes, croyances et comportements contre-producteurs.

Nous valorisons les souvenirs de notre passé- les événements, les sentiments et les personnes. Nous faisons face et acceptons le mauvais parce que rien ne se passe dans notre vie par hasard. Peu importe comment les choses ont été mauvaises dans votre passé, vous ne seriez pas la personne que vous êtes aujourd’hui sans votre passé et les événements que vous avez vécu. Vous deviez traverser tout cela pour être VOUS.

Vous n’êtes pas ce que vous avez fait, vous n’êtes pas ce que vous avez été, vous n’êtes pas ce que l’on vous a enseigné ou ce que l’on vous a fait. Le passé et tous ses dégâts ne sont plus dans cette réalité à moins que vous ne leurs permettiez d’être toujours présent pour continuer à causer des dommages, conflits et événements cyclique négatif. Vous ne pouvez pas changer votre passé, mais vous pouvez modifier votre réponse.

Modification de la programmation. Chaque fois que vous reconnaissez de la programmation dans votre esprit, écrivez sur une feuille de papier, déterminez de qui vient cette programmation, remerciez mentalement l’auteur (ce qui supprime tout sentiment négatif que vous pouvez avoir), et écrivez une nouvelle réponse pour votre avenir.

Continuez avec les exemples de l’exercice #2:

Programmation: on m’a toujours dit que j’étais timide, que je réagissais toujours avec timidité.

Qui: Ma mère

Nouvelle programmation: je ne suis pas timide. J’aime les gens et j’agis de façon à m’assurer qu’elles sont confortables, à titre de prévention.

———-

Programmation: on m’a toujours enseigné que la vie se gagne en travaillant dur. Mon chef ne fait rien.

Qui: Mon père

Nouvelle programmation: le travail « plus intelligent » (pas plus difficile) fait des succès.

Maintenant, utilisez les réponses de la nouvelle programmation comme des affirmations, et écrivez-les sur quelque chose (comme un miroir), que vous verrez tous les jours, matin et soir.

Lisez l’ensemble des affirmations, quand vous vous réveillez et avant d’aller dormir. Ne pas retirer une affirmation tant qu’elle n’est pas devenue une conviction, non seulement dans votre esprit mais aussi qu’elle se reflète aussi dans vos discours et actions/réactions.

Il s’agit d’abandonner votre passé et éliminer votre programmation.

Le temps, l’immobilisateur

Un autre obstacle à un esprit ouvert et à la réalisation du succès, est une branche de la programmation. Cet obstacle c’est le temps!

Le temps peut être notre pire ennemi. Nous essayons de récupérer le passé. Nous évitons les défis et les pressions du présent. Et nous avons peur de ce que l’avenir peut nous apporter.

Nous connaissons tous quelqu’un qui vit dans le passé. Terry était un vieil ami du lycée. Plus de 25 ans ont passés et le type ne peut pas oublier ses jours de gloire et l’adoration qu’on lui vouait en tant que capitaine de l’équipe de football. Il avait signé un contrat en tant que professionnel dans une équipe de football, mais il eut un accident de voiture avant de commencer dans sa nouvelle équipe. Terry s’était abimé un genou, ce qui mit fin à sa carrière de star du football. Il ne fait pas son possible pour oublier l’accident de voiture qui a mis fin à sa carrière, revivant ses jours de lycée. Cela lui a déjà coûté sa famille et toute carrière décente parce que rien n’est aussi bon que ses jours de gloire. Il ne voit pas tout ce qu’il rate de la vie. Il est seul et alcoolique. Le plus triste est que Terry est vraiment un bon garçon mais il ne le comprend même pas.

Dans le cas d’une personne qui vit pour l’avenir:

La femme qui attend toujours son âme-sœur et refuse de changer sa vie.

Le type qui passe d’un business à un autre, rêvant du jour où il sera riche.

Le gars qui pense toujours à son ex-femme et qui attend le jour où elle reviendra (déjà dix ans ont passés).

La femme qui gaspille presque tout son salaire en achetant des billets de loterie en espérant gagner le jack pot et laissant ses factures s’accumulées.

Ces personnes comme beaucoup d’autres sont en train de perdre le présent comme Terry. Elles perdent également des opportunités de réussite de carrière et des relations. Comme elles vivent constamment dans le passé ou l’avenir qui n’est pas encore arrivé, elles ne seront jamais heureuses dans la vie et ne réussiront jamais dans ce qu’elles désirent – on ne peut pas refaire le passé dans le présent ou désirer quelque chose dans le futur, vous éloignerez cette chose de vous, en vous maintenant « désireux ».

Tout ce que vous avez réellement, c’est aujourd’hui! Le passé est le passé et l’avenir est encore à venir. Vivre dans le passé ou l’avenir vous fait perdre l’instant présent.

C’est dans le présent que vous pouvez faire une différence dans votre vie et non pas dans le passé ou le futur. C’est dans le présent que vous trouvez le bonheur et la paix intérieure. C’est dans le présent que vous aimez ce que l’univers vous a donné- la famille, les amis, et tout ce qui apporte de la joie. Ils peuvent ne pas être là demain. C’est dans le présent que vous devez planter les graines pour la réussite de demain.

Prévoyez une section dans votre journal pour le temps. Chaque fois que vous remarquez que vous vivez dans le passé ou dans le futur, notez-le. Écrivez la pensée et ensuite révisez-la pour le présent:

Terry qui revis ses jours de gloire – révision pour le présent:
Quand j’étais jeune, le sport m’a appris à être leader, le travail d’équipe et comment avoir du succès. J’analyserai comment ces enseignements peuvent m’aider maintenant, dans le présent.

Vivre dans le passé, c’est du passé. Bon ou mauvais, vous l’avez affronté et vous devez l’accepter, maintenant faite face au présent. Voyez le passé comme une « étape » de votre succès actuel, une étape en direction de votre objectif final.

La femme qui attend toujours son âme-sœur – révision pour le présent:
Je sais que mon âme-sœur se manifestera dans ma vie, lorsque je serai prête à avoir une relation d’affection et d’engagement. Pour l’instant, je vais vivre ma vie, développer des amitiés, flirter sans évaluer immédiatement l’homme comme mon possible mari et acheter la maison que je veux. Quand je trouverai mon âme-sœur, je lui offrirai une femme avec une vraie vie.

Vous comprenez les problèmes qui peuvent se produire si vous vivez dans la passé ou le futur? Tenez-vous à l’écart de ces pensées. Concentrez-vous sur quelque chose de positif en ce moment présent.

Soyez conscient de votre état d’esprit qui influe sur vos discours et actions. Ne laissez pas le passé ou vos « désirs » du futur, vous immobiliser dans le présent.

Besoin d’avoir raison

Dans l’exercice #2 avez-vous remarqué les moments où vous ressentez le besoin d’avoir raison. Soyez vigilants à ces moments. Essayez de vous surprendre dans ces moments. Puis…

  • Dites-vous que rien dans l’univers n’est personnel. C’est juste de l’énergie qui va et vient. Par conséquent, ne prenez pas la vie, les personnes ou les événements trop aux sérieux.
  • Si une personne vous « agresse » personnellement, elle veut vous irriter. La personne est mécontente de quelque chose (qui n’a peut-être rien à voir avec vous)) et a accumulée beaucoup d’énergie négative intérieure. Elle veut se sentir mieux, elle doit libérer son énergie négative. Vous êtes sa cible. Si vous ne réagissez pas négativement et gardez une attitude positive, alors l’autre personne retiendra son énergie négative

Voici quelques idées pour vous aider à changer le réflexe conditionné, d’avoir « besoin d’avoir raison »:

  • Changez votre façon de vous « voir ».

Comparez les exercices #3 et #6. Quelle est la différence entre les deux? Qu’ont dit les autres sur vous que vous ne saviez pas?

  • Profitez des caractéristiques élogieuses que vous avez appris sur vous. Assurez-vous de vous sentir bien (pas égoïste) quand vous pensez à ces caractéristiques élogieuses.
  • Quant aux caractéristiques qui ont été moins favorables, ne les ignorez pas ou ne soyez pas en désaccord. Ces caractéristiques défavorables peuvent-elles entraver votre chemin vers le succès? Soyez honnête. Vous n’avez à en parler à personne, mais vous pouvez les transformer en opportunités pour votre croissance. Écrivez-les sur un papier dans une colonne. Dans une deuxième colonne, écrivez ce que vous pouvez faire pour les transformer en positives. Ensuite, commencez à travailler dessus (n’essayer pas de tout faire en même temps, vous serez surchargé).
  • Maintenant, comparez les exercices #4 et #5. Donniez-vous aux autres l’image que vous pensiez ou que vous vouliez?

Sylvie est une personne très sociable et directe, elle pensait qu’elle avait l’air agressive et dominante au premier abord. Elle pensait que c’était de cette façon que ses collègues la voyaient. Quand elle a fait cet exercice, elle a été agréablement surprise de voir que les cinq personnes la voyaient comme une personne sociable, pas dominante mais directe. Même deux personnes avec qui Sylvie avait seulement travaillé occasionnellement, pensaient la même chose.

Espérons que votre expérience soit aussi positive que celle de Sylvie. Si cela n’est pas le cas, et si « les autres » vous voient négativement alors que vous pensiez leurs donner une image positive, alors vous devez être honnête avec vous-même et inflexible. Vous aviez les yeux fermés. A l’avenir, accorder plus d’attention à la façon dont les gens vous réagissent. Si vous voyez des signes de réactions négatives, n’hésitez pas à poser des questions.

Le but de cet exercice n’est pas de vous conformer aux attentes des autres. Vous n’êtes pas votre réputation. Vous n’êtes pas ce que les autres pensent que vous êtes. Mais aujourd’hui, pour « changer votre esprit, changer votre vie », vous avez besoin de toutes les informations que vous pouvez obtenir. La fenêtre de Johari vous donne accès à l’information sur votre état d’esprit qui ne serait pas disponible autrement. Elle vous permet également d’évaluer les caractéristiques personnelles qui peuvent entraver votre succès.

  • Soyez heureux et en paix. Trop souvent, nous pensons que si un événement (c’est-à-dire gagner à la loterie, trouver notre âme-sœur) se produit, nous serons heureux et en paix. Le problème est qu’une fois que nous avons ce que vous cherchions, nous sommes très vite désappointés, déçus et mécontents de nouveau. Et nous ne savons sans doute même pas pourquoi. C’est parce que nous lions des conditions à notre bonheur et à notre paix. Vous ne vous apporterez pas ou ne recevrez pas de quelqu’un ou quelque chose de plus de bonheur et de paix.

Personne ni rien ne peut vous rendre plus heureux et en paix. Vous l’êtes, ou vous ne l’êtes pas. Vous décidez d’être heureux et vous décidez d’être en paix. Encore une fois, c’est la détermination et la conviction. Une fois que vous décidez que vous êtes heureux et en paix, vous pratiquez dans la paix et le bonheur. Quand une situation négative se présente, il suffit de vous rappeler que vous êtes heureux et en paix. Cela vous permet de renverser la situation mentalement et avoir une réaction positive.

  • Ayez l’esprit ouvert à toutes les situations. Répondez à des nouvelles situations, idées et connaissances avec un esprit ouvert. Pour repousser le « besoin d’avoir raison », dites-vous,

« Je n’avais jamais pensé à cela de cette façon. Je veux écouter sans commentaire, même si ce n’est que pour en apprendre plus sur la personne qui parle. « 

Vous verrez que les gens deviennent plus intéressants. Vous commencerez à aimer les conversations et les autres commenceront à vous engager plus souvent dans leurs conversations.

  • Lorsque vous rencontrerez une personne qui pense qu’il n’y a qu’une seule façon de faire quelque chose et qu’elle est déterminée à argumenter pour que vous soyez d’accord, souvenez-vous de ce qui suit:
  • En comparaison avec l’immensité de l’univers, cette conversation n’a que très peu de sens.
  • Que vous soyez d’accord ou pas, si la personne pense vraiment ce qu’elle dit, alors:
  • Vous ne changerez pas votre point de vue indépendamment de ce que vous pouvez lui répondre.
  • Si la personne croit en ce qu’elle dit, alors c’est vrai pour ELLE, cela ne vous affecte pas ou n’affecte pas celui ou celle que vous êtes.
  • Lorsque vous voyez que cela n’aboutit à rien, cherchez une ouverture. Et dites: « Vous avez raison, je suis heureux d’en avoir discuté » ou alors « cela semble intéressant. Je suis heureux que vous ayez mentionné cela ». Puis éloignez-vous et évitez que le sujet ne resurgisse pas de nouveau.

Énergie Négative

Dans le premier chapitre, nous vu comment l’énergie négative vous affaibli et comment l’énergie positive vous donne du pouvoir. Dans l’exercice #1, vous avez écrit une liste de pensées négatives, discours et actions que vous avez eu pendant sept jours. Dans ce chapitre, vous avez appris comment reprogrammer vos pensées, l’importance du temps et de vivre dans le présent contre le passé ou le futur et comment surmonter le besoin d’avoir raison. Une fois que vous avez modifié ces caractéristiques, vous allez toujours faire face à l’énergie négative. C’est parce que cela devient une habitude et les habitudes doivent être changées.

reussite_7j_6_cles_confiance_soi_L

1= Partie consciente du cerveau

A & B= Partie subconsciente du cerveau
stockage des pensées

A= Mémoire facile d’accès

B= Informations stockées mais non accessible,
sans une « clé pour en ouvrir la porte »,
nous allons appeler cette partie, »Stockage froid »

Comme nous laissons des pensées positives ou négatives dans notre esprit, elles sont stockées dans le cerveau. Les plus récentes sont dans la partie (1) conscient.

Comme nous avons toujours des pensées, les plus anciennes de la partie (1), sont poussées vers le subconscient, plus précisément devant le stockage ou partie facile d’accès (A). Pour faire de la place pour ces pensées, les pensées les plus anciennes déjà dans la partie facile d’accès sont poussées vers le Stockage Froid(B).

Pour accéder aux pensées de la mémoire facile d’accès, il vous suffit d’avoir la volonté de le faire et les pensées sont de nouveau dans la partie de votre cerveau conscient (1), prêtes à être utilisées. L’accès est presque immédiat. Le léger retard est insignifiant.

Pour accéder aux pensées du Stockage Froid (B), en revanche, c’est plus difficile. Vous avez besoin d’une « clé pour ouvrir la porte ». Le Déjà-vu est un exemple de clé. Le fait de parler de vieilles histoires avec un ami rappelle des souvenirs (pensées) que vous ne vous souveniez pas depuis très longtemps. Vous n’avez jamais pensé ou dit, « je l’ai au bout de la langue », quand vous savez quelque chose qui ne vous vient pas à l’idée d’un seul coup? Ceci est un exemple de clé de la partie de Stockage Froid de votre cerveau – quelques fois, la clé est assez forte pour ouvrir la porte, d’autres fois elle ne l’est pas.

Comme l’énergie négative construit, vos pensées, discours et actions deviennent plus négatifs avec plus de fréquence en proportion directe de l’énergie négative que vous avez en vous et l’énergie négative qui vous entoure. Comme vos pensées négatives se développent, elles poussent les pensées positives (que vous aviez l’habitude d’avoir) dans la partie facile d’accès de la mémoire (A). Par conséquent, elles vont dans la partie Stockage Froid (B).

Qu’est-ce que cela fait à vos pensées et votre énergie intérieure? Cela attire plus de la même chose. En conséquence, toutes les pensées positives finissent par être oubliées et rarement vous trouverez une clé pour déverrouiller la porte. Tel est l’effet négatif de la pensée qui va loin dans l’avenir – à moins que vous ne l’arrêtiez tout de suite, maintenant.

Pour arrêter cet effet boule de neige, vous devez modifier ce qui est en vous, en positif. Comme vous pouvez le voir sur le graphique, la seule façon de changer ce qui est déjà là (en négatif) et de le remplacer par des pensées positives. Vous devez éviter toutes les pensées qui affaiblissent (négatives). Pour ce faire,

  • Devenez plus conscient de vos pensées, continuez de faire l’exercice # 1. Plus vous ferez attention à vos pensées, plus vous en deviendrez conscient. Au final, vous serez en mesure d’arrêter ces pensées dans votre esprit avant qu’elles ne deviennent des discours ou des actions.
    · Chaque fois que vous remarquerez que vous pensez quelque chose de négatif, arrêtez et éloignez vous mentalement de la pensée.
  • Ensuite, remplacez-la par une pensée positive. Voici un exemple de changement de vos pensées:

Dans le passé: Vous n’étiez pas d’accord avec quelque chose fait par le gouvernement. Vous avez parlé pendant des heures en disant que les législateurs étaient stupides.

Modifiez votre réflexion: Le gouvernement à fait quelque chose qui vous irrite. Avant de parler, vous vous arrêtez et vous éloignez mentalement votre émotion. Cet événement a-t-il un effet drastique sur ma vie? Sur ma famille? Cela a-t-il une importance par rapport à l’immensité de l’univers? Naturellement, la réponse est non. Alors, oubliez.

Rappelez-vous le texte suivant:

  • Les pensées négatives sont notre manière d’éviter la douleur que l’ego éloigne à n’importe quel prix. Alors affrontez et acceptez la douleur ou le négatif, puis laissez-les aller et continuez votre vie … de préférence, avec quelque chose de plus positif qui vous donne du plaisir.
  • Les genres de pensées positives qui vous ouvrent la porte, sont: l’amour, l’harmonie, la bonté, la paix, la joie, la générosité, le bonheur et la bonne volonté envers les autres.
  • Laissez le monde être comme il est. Acceptez qu’il est censé être comme il est, c’est être positif sur vous et votre vie.
  • Préoccupez-vous seulement des choses que vous pouvez changer. Le reste n’a pas d’importance.
  • Les mots: problème, échec et obstacle sont des appellations incorrectes de votre part. Les problèmes et les obstacles apparaissent lorsque vous détournez les yeux de votre objectif, autrement vous les verriez simplement comme des occasions pour la croissance et le succès. L’échec est seulement un résultat et doit être interprété comme une étape vers le succès.

Lee Iacocca, qui fut un certains temps directeur général de Chrysler, disait: « si vous n’avez pas été viré d’au moins un emploi, vous n’avez pas essayé suffisamment pour réussir. » Ensuite, il a dit: « souvenez-vous, au moins vous n’a pas été viré du poste de Président Volontaire pour la rénovation de la Statue de la Liberté«  – Lui il l’a été! Vous pourriez croire que c’est un excellent exemple de transformer un négatif en positif, mais ça ne l’est pas. Les gens qui réussissent ne voient pas de négatifs. Ils ne voient que des opportunités de réussite. Et dans son cas, Iacocca a profité de chaque opportunité pour grimper plus haut dans sa carrière.

  • Les affirmations sont des déclarations positives sur vous et votre monde. Elles sont excellentes pour pousser le négatif vers dans la partie Stockage Froid (B).
    Utilisez-les chaque jour aussi souvent que vous le pouvez.

Auto-Discours

L’auto-discours est une extension de pensées négatives et de programmation. Les deux causent et contribuent à l’auto-discours négatif. Pour vous en débarrasser, vous devez changer votre attitude à l’égard de vous-même et cultiver une voix intérieure qui vous appuie et vous aime.

Lorsque vous supprimerez la programmation et modifierez vos pensées négatives en positives, vous allez automatiquement commencer à parler et penser moins négatif sur vous-même, mais souvenez-vous, l’auto-discours est aussi une habitude.
Changer vos habitudes par:

  • Arrêter d’utiliser des étiquettes pour vous décrire. Arrêtez de vous décrire comme timide, gros, laid, petit, trop grand, obèse etc. Les étiquettes vous enferment dans une « boîte » à partir de laquelle il est difficile de vous évader et découvrir qui vous êtes vraiment. Si vous devez utiliser des étiquettes, alors n’en utilisez que des positives à partir de maintenant. Vous êtes assertif, vous avez le juste poids, vous avez la taille idéale, vous êtes attrayant(e)etc. Chaque fois que vous vous surprendrez à utiliser une étiquette négative, créez une affirmation positive et répétez-la de nombreuses fois pour l’enregistrer.
  • Apprenez à vous aimer et à vous respecter. Prévoyez dans votre agenda, un jour par mois pour vous. Cela signifie que vous planifierez de faire quelque chose juste pour vous et par vous qui vous dorlote et vous apporte de l’amour propre. Si vous vivez avec d’autres personnes, faites-le à l’extérieur de la maison pour veiller à ce que votre temps avec « vous » ne soit pas interrompu. Cela peut être une journée à faire quelque chose que vous aimez faire, marcher dans un parc – qu’est ce qui vous ferait vous sentir détendu, avoir de l’estime et du respect pour vous-même? Finalement, cet amour et ce respect pour vous-même se répercutera en incluant la manière dont vous vous sentez et dont vous traitez les autres, puis comme l’énergie attire la même l’énergie, vous allez recevoir de l’amour et le respect des autres. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais cela se fera.

“Il n’est jamais trop tard pour être qui vous auriez pu être.”
George Eliot

 Exercice #7 Réinventez-vous

Maintenant que vous pensez, parlez et réagissez avec un esprit ouvert, vous êtes prêt à déterminer.

  • Prenez l’objectif de succès que vous avez précédemment choisi, imaginez le résultat idéal de cet objectif. Imaginez-le en détail. Notez-le dans votre journal. Prenez le temps nécessaire.
  • Que faut-il pour atteindre cet objectif? Notez tout le contenu de votre journal. Vous aurez peut-être besoin de faire quelques recherches pour écrire tout cela en détail.
  • Mettez les « nécessités de faire les choses » dans l’ordre d’importance (l’ordre peut toujours être modifié). Souligner les plus importantes et désignez-les comme vos étapes.
  • Décidez une date pour commencer. Souvenez-vous, commencer veut peut-être dire faire des recherches mais rarement quitter son emploi ou se lancer dans des affaires risquées. Si les recherches ne faisait pas partie de votre liste de choses à faire, revenez en arrière et révisez.
  • Une fois que vous avez une date pour commencer, créez un plan d’action et définissez des date pour les différentes étapes. Donnez-vous une certaine marge de manœuvre entre les étapes pour être honnête dans votre quête. Il est important d’équilibrer votre temps pour votre famille, vos amis et le reste de votre vie.

Puis ayez la volonté de travailler pour influencer votre objectif chaque jour. Ce ne sont pas forcément de grands efforts. Si vous devez manquer un jour ou deux pour ne pas perturber votre vie, ne vous inquiétez pas. Assurez-vous seulement de revenir sur votre chemin de succès le plus rapidement possible.

Détermination

La détermination est: faire une affirmation de fait et ensuite l’exécuter. Vous affirmez que vous êtes ce que vous désirez être. Vous supprimez tous les doutes sur vos possibilités et le monde qui vous entoure. Vous savez que tout est possible et vous êtes en mesure d’atteindre le succès. Vous êtes tellement enthousiaste et passionné sur vous et votre objectif que les autres vont le ressentir. Vous êtes en paix et heureux. Vous connaissez votre objectif à ce stade de votre vie. Vous prenez les risques nécessaires sachant qu’ils vont vous faire évoluer vers votre objectif.

Si vous commencez à sentir des obstacles, tournez votre regard vers votre objectif. Désorienté, frustré? Vous vous éloignez de votre objectif? Focalisez-vous de nouveau. Ne rêvez pas de votre réussite, restez seulement focalisé et concentré sur chaque étape de votre plan d’action.

Comme votre détermination vous fera évolué vers votre objectif, vous commencerez à voir les résultats se manifester. Notez-les dans votre journal. Notez chaque étape accomplie et n’oubliez pas de célébrer chacune d’entre elle.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *