Articles

COMMENT FONCTIONNE L’ACUPRESSION?

L’acupression suit les concepts fondamentaux de la médecine chinoise, qui compte 5000 ans d’histoire : l’énergie vitale, les méridiens, le yin et le yang, et les 5 éléments.

L’énergie vitale

La tradition orientale décrit le monde en termes d’énergie. Tout est considéré comme une manifestation de l’énergie vitale universelle. C’est la substance élémentaire et la force motrice de la vie. C’est aussi un synonyme de « souffle ».
Le Qi évoque le souffle, le mouvement, la force de vie. Il est divisé en deux aspects complémentaires, le Yin et le Yang. Sans énergie, pas de vie. L’énergie vitale, ou « souffle vital », circule dans le corps de tout être vivant. L’énergie vitale va bien au-delà de la simple énergie musculaire. Cette appellation recouvre la totalité des énergies que peut mobiliser un corps humain, aussi bien physiques que mentales, physiologiques que psychiques.

Ce courant a différents noms dans le monde. Au japon, c’est l’idéogramme « Ki » (qui se retrouve dans « aïkido »). En chinois, c’est le même idéogramme, écrit « Qi » comme dans « Qi gong », ou « Ch’i » comme dans Tai Chi Chuan, et prononcé « t’chi ». Dans l’ayurveda, pratique de santé originaire d’Inde, on retrouve l’énergie vitale sous le terme « Prana ». A noter que l’occident a aussi ses termes : la bio-électricité (scientifiques), et l’orgone (appellation donnée par le Dr W. Reich).

Les médecins de la Chine ancienne ont constaté que la santé de chaque individu dépend de la bonne circulation de l’énergie vitale dans le corps et de ses 2 polarités, le Yin et le Yang.

Selon la médecine chinoise, le Qi dans le corps humain n’est pas constant : il circule et est alimenté régulièrement par les apports externes (nourriture, boisson, air, soleil). Il dépend aussi du potentiel interne de chaque individu. Le Qi qui circule dans le corps est, selon les Classiques chinois, formés notamment du « Qi originel », donné à la naissance par ses parents, puis de l’énergie nourricière ou « ying Qi » qui provient des aliments et de la respiration. Deux autres types de Qi interviennent : le « Shen Qi » ou énergie psychique, puisque le corps n’est pas séparé de l’esprit, et le « Wei Qi » ou énergie de défense qui régit notamment les fonctions immunitaires.

Les méridiens

Le corps est traversé de canaux subtils par où circule le courant immatériel qu’est le Ki. Ces canaux d’énergie sont appelés « méridiens ». Ils ont été identifiés depuis 5 000 ans par la médecine chinoise.

Les principaux sont au nombre de douze. Onze d’entre eux passent dans leur trajet par un organe : Poumon, Gros intestin, Estomac, Rate, Cœur, Intestin grêle, Vessie, Reins, Péricarde, Vésicule Biliaire, Foie. Le 12ème, le Triple Réchauffeur, ne correspond pas à un organe.

Ces douze méridiens sont associés en 6 paires de un méridien Yin et un méridien Yang.

A des endroits bien précis de chaque méridien, les mêmes pour tout être humain, le Ki se rapproche de la surface du corps.

Ces point-clés sont les fameux points d’acupuncture, dits « tsubos » en japonais. Ces points sont particulièrement sensibles au courant bio-électrique, et le transmettent rapidement. (La science moderne a prouvé l’existence de ce réseau de points, en utilisant l’électricité). Lorsque le Ki circule mal, les tsubos se trouvent congestionnés ou vides, créant des dysfonctionnements physiques et psychiques.

Il existe également huit méridiens particuliers, dits “vaisseaux merveilleux”, qui relient les autres méridiens et assurent la régulation énergétique entre méridiens, et donc entre fonctions de l’organisme. Les vaisseaux merveilleux n’ont pas de points qui leur sont propres (ils passent par certains points des autres méridiens), mais parmi ces points empruntés un point est dit Point Maître : ce point peut être manipulé seul pour réguler tout son vaisseau merveilleux.

Le yin et le yang

YIN_YANGLe Yin et le Yang représentent les deux faces de toute chose dans l’univers. L’endroit et l’envers, le chaud et le froid, le jour et la nuit, l’action et le repos, la dureté et la douceur, le superficiel et le profond, ne peuvent exister l’un sans l’autre. Le symbole chinois du Yin et du Yang montre parfaitement cette opposition/liaison : le Yin (noir) et le yang (blanc) sont séparés, mais se créent l’un l’autre (cercle), et chacun contient le germe de l’autre (petit rond de couleur opposée).
Le Ki, comme l’électricité, peut se mouvoir grâce à deux pôles opposés. En électricité il s’agit du + et du -. En médecine chinoise il s’agit du Yin et du Yang.

Si le Yin et le Yang ne sont pas en harmonie et équilibrés, le Ki circule mal (trop ou pas assez, par exemple).

Sur le plan de la structure corporelle, certains organes sont yin (ex.: reins), d’autres sont yang (ex.: estomac); sont yin : le devant, la droite du corps, le côté interne des membres, les os, les pieds ; sont yang le dos, la gauche du corps, le côté externe des membres, la peau, les muscles, la tête.

Le Yin représente les ressources internes de l’individu, le Yang ses relations avec l’extérieur.

Le praticien évalue le niveau d’équilibre du Yin et du Yang (intensité de chaque, et comparaison entre les deux) chez le sujet de plusieurs façons, parmi lesquelles :

  • évaluation énergétique des 12 méridiens (6 yin et 6 yang), soit par prise du pouls énergétique, soit par toucher des zones d’évaluation (dans le dos, l’abdomen)
  • différence de sensibilité entre la face du corps et l’arrière, la droite et la gauche du gauche
  • questionnement en rapport avec la théorie des 5 éléments.

Les 5 éléments

Les Chinois considéraient la vie et l’Univers comme un échange incessant entre le Yin et le Yang, pôles opposés mais néanmoins complémentaires de toute chose. Pour décrire le phénomène, ils ont défini cinq caractéristiques majeures de la nature et des êtres humains, appelées « Eléments » : le Bois, le Feu, la Terre, le Métal, et l’Eau.

Le Bois : le bois est créatif et innovateur. Il symbolise l’énergie nécessaire pour faire éclore, et donne la capacité d’aller de l’avant et d’explorer de nouvelles capacités. Il peut être souple comme le saule ou dur comme le chêne. Le bois correspond au printemps, à la couleur verte, à l’est. Il est associé au Foie et à la Vésicule Biliaire.

Le Feu : le feu amène l’énergie, la chaleur et l’enthousiasme. Il intervient lorsque l’énergie débordante du printemps (Bois) porte ses fruits. Mais le feu est tantôt agréable lorsqu’il réchauffe et tantôt destructeur lorsqu’il brûle et qu’il détruit. Le feu correspond à l’été, au rouge, au sud. Il est associé au Cœur, à l’Intestin grêle, au Péricarde et au Triple Réchauffeur.

La Terre : c’est elle qui amène la stabilité. Elle symbolise la fécondité et la capacité maternelle de fournir de la nourriture et la sécurité. La terre est patiente, juste, honnête mais elle peut être aussi exigeante. La terre correspond à la couleur jaune et au centre. Elle est associée à l’Estomac et à la Rate.

Le Métal : le métal évoque les valeurs, les principes, les affaires. Il intervient lorsque la nature renouvelle la terre, comme en automne. Il symbolise la capacité à renoncer à ce qui nous est devenu inutile, ou à ce que nous sommes impuissants à retenir. Il peut aussi faire penser à l’épée et au couteau, par son aspect violent et destructeur. Sa couleur est le blanc, et il correspond à l’automne et à l’ouest. Il est associé aux Poumons et au Gros intestin.

L’Eau : l’eau est la source de la vie. Elle a la propriété de couler et de produire. Elle représente l’énergie à l’état latent, comme en hiver, lorsque la vie végète pour reprendre des forces et pour donner un nouvel élan à l’explosion du printemps. L’eau a la douceur de la bruine et la violence des déluges. L’eau correspond à l’hiver, au noir et au bleu, et au nord. Elle est associée à la Vessie et aux Reins.

Chaque élément est associé à un organe yin, un organe yang, un tissu du corps, un sens, une saveur, une odeur, un moment de la journée, une activité, une capacité mentale, une émotion et un type de voix.
Exemple : Bois = foie, vésicule biliaire, ligaments et tendons, yeux, acide, rance, matin, début, planification suivi et contrôle, colère, voix forte/cris.

Chaque individu est constitué des cinq éléments mais un seul prédomine en chacun de nous. Cette théorie est un outil de diagnostic supplémentaire pour comprendre le puzzle de chaque individu. Il faut des années d’expérience et de réflexion à un praticien de médecine chinoise pour comprendre en profondeur et appliquer la théorie des cinq éléments.

Un trio indissociable : le corps, l’esprit et les émotions

Comme on le comprend à travers les concepts décrits plus haut, pour la médecine chinoise le corps et l’esprit s’influencent continuellement. Les émotions s’inscrivent dans le corps et les douleurs physiques conditionnent l’esprit. Notre santé et notre harmonie dépendent de la circulation libre et régulière de l’énergie vitale à l’intérieur de notre corps, de notre mental et de nos émotions.

Quand le stress de la vie quotidienne interrompt cette circulation, toutes les dimensions de notre être en sont affectées. Non seulement nous succombons à la peur, à la colère ou à la tristesse, mais nous aggravons notre propension à tomber malade. La dépression et l’anxiété peuvent s’installer.

Au contraire, quand le corps et l’esprit sont équilibrés l’un avec l’autre, et que l’énergie circule librement, nous nous adaptons plus facilement à un éventail d’émotions et nous ressentons plus de joie.

La fatigue, le stress, les dysfonctionnements physiologiques, une alimentation déséquilibrée, le manque d’exercice, une mauvaise circulation sanguine, produisent un excès d’acide lactique, qui à son tour contracte les fibres musculaires. Une tension musculaire chronique, voire des spasmes, peut en résulter.

Cette tension tend à se concentrer sur les points de méridiens. En pressant ces points, le muscle est amené à s’allonger et se détendre, laissant ainsi passer librement le flux sanguin. Les toxines sont relâchées et éliminées. L’augmentation de flux sanguin permet d’acheminer plus d’oxygène et de nutriments dans le corps et ses organes. Le corps devient plus résistant à la maladie.

Les tensions et douleurs trouvent souvent leur origine dans l’accumulation et/ou la répression des émotions négatives, et dans les chocs psychologiques. C’est pourquoi l’acupression est un précieux allié pour restaurer et renforcer notre équilibre émotionnel et psychique.

En résumé…

L’acupression aide à:

  • apaiser les tensions musculaires
  • soulager la douleur physique
  • renforcer la résistance à la maladie
  • réguler l’humeur et les émotions
  • renforcer l’énergie vitale

sante_50_Holistiques_l

DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (1)

Les applications de l’acupression sont nombreuses, car toutes les sphères de l’être peuvent en bénéficier: physique, émotionnel, mental.

Gestion du stress

Du point de vue occidental, l’acupression travaille directement sur le système nerveux autonome, ce qui a pour effet de calmer les tensions nerveuses et d’accroître la résistance au stress. En stimulant la circulation du sang et de la lymphe dans le corps, l’acupression régule le tonus musculaire et les fonctions des organes internes.

Les bienfaits de l’acupression incluent la relaxation du corps, et les effets positifs de celle-ci sur l’esprit. Lorsque la tension disparaît, on se sent mieux non seulement physiquement, mais également émotionnellement et mentalement. Lorsque le corps se relâche, l’esprit se relâche aussi, et atteint un autre état de conscience. Cette expansion de la conscience amène clarté mentale et bien-être physique, réduisant ainsi la frontière entre corps et esprit.

Un suivi régulier permet donc de réduire la sensibilité au stress, et de faire disparaître petit à petit les symptômes d’un stress trop important (voir « Dysfonctionnements »).

Dysfonctionnements physiques et psychologiques

Parce qu’elle stimule les capacités naturelles d’autoguérison du corps, l’acupression aide à réguler des dysfonctionnements dans de nombreuses sphères.

On peut citer :

  • Anxiété
  • Arthrose
  • Crampes, spasmes
  • Déprime
  • Dérèglements alimentaires
  • Douleurs (tête, dents)
  • Fatigue, épuisement
  • Fragilités gastriques
  • Hyperactivité
  • Insomnie
  • Irrégularités du cycle menstruel
  • Jambes lourdes
  • Mal de dos
  • Nervosité
  • Perte de confiance
  • Sinusite
  • Stress
  • Tensions musculaires

Par ailleurs, en facilitant et renforçant le flux d’énergie vitale, l’acupression tend à renforcer le système immunitaire.

Bien que l’acupression ne soit pas un substitut des traitements médicaux, c’est un soin complémentaire approprié à de nombreux cas. Cette technique peut par exemple accélérer la cicatrisation d’un os fracturé après sa remise en place. Elle peut aider un patient en traitement lourd (ex. : chimiothérapie, radiothérapie) à supporter les effets secondaires de tels traitements (douleur, anxiété, nausée).

De la même façon, l’acupression est un complément efficace à l’ostéopathie. En aidant à détendre les muscles, elle aide aux remises en place et ajustements, et augmente la durée des résultats. De fait, ces deux thérapies étaient pratiquées conjointement en Chine ancienne.

 

365 jours pour votre santé

DANS QUELS CAS NE PAS UTILISER L’ACUPRESSION?

Quand l’acupression est pratiquée de façon appropriée, ses bienfaits sont nombreux. Entre autres, elle procure fréquemment un sentiment d’apaisement général, une restauration de chacun des principaux systèmes de l’organisme et une amélioration notoire des symptômes qui affligent le sujet.

Il existe malgré tout des situations où l’application de l’acupression est délicate, voire déconseillée. Sans être des contre-indications absolues, il convient de se montrer prudent en présence de maladie contagieuse ou inflammatoire, d’ostéoporose avancée, de problèmes sérieux de la colonne vertébrale (hernie, scoliose) ou encore de trouble cardiaque ou de cancer.

Par ailleurs, certains points d’acupuncture sont interdits pendant la grossesse. Ils peuvent être stimulés en acupression, mais il est vivement conseillé de s’adresser à un praticien certifié.

La pratique de l’acupression demeure un outil de choix pour soulager les malaises pouvant affecter le sujet. Ceci parce que l’acupression permet d’intervenir à distance de la zone affectée par l’entremise du système de méridiens et d’avoir quand même un effet sur l’état du sujet. En plus, il aura pour effet de soutenir l’effort global de l’organisme dans sa lutte afin de se rétablir au mieux de ses possibilités du moment.

21 jours pour retrouver la santé

DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (4)

Décompression émotionnelle

Pour diverses raisons, dont biologiques, la femme est en contact étroit avec ses émotions, et a besoin de les gérer et de les évacuer régulièrement. Si le mode privilégié qu’est la parole ne lui est pas possible, elle trouvera dans l’acupression un moyen efficace de rééquilibrer les charges émotionnelles de la vie quotidienne (avec ou sans verbalisation, selon son choix).

Déprime, dépression, souffrance

Si l’on en croit les statistiques, toutes dépressions confondues, on compte deux femmes pour un homme. Celles-ci souffrent aussi plus souvent de formes atypiques, comme la boulimie, l’hypersomnie, les achats compulsifs. Bien sûr, il y a les causes hormonales comme le baby blues, la dépression hivernale ou le mal de vivre de la ménopause, mais d’après les experts, cela n’explique pas tout. D’aucuns pensent que les femmes ne seraient pas plus touchées que les hommes, mais l’exprimeraient davantage. Il est vrai qu’elles consultent et parlent plus facilement, mais force est de constater qu’elles sont soumises à des charges et à des pressions plus lourdes. On sait que le stress altère les « hormones du bonheur » – mélatonine, noradrénaline, sérotonine, endorphines – qui régulent l’humeur et le bien-être. L’acupression permet de les stimuler pour mieux résister. Voir « Equilibre émotionnel ».

Violence & harcèlement

La violence, qu’elle soit physique (coups, abus sexuel) ou verbale (harcèlement, humiliation, chantage émotionnel), laisse de profondes traces dans le corps et l’esprit. L’acupression, couplée à des techniques verbales de soin, et pratiquée dans un contexte de confiance et de bienveillance, s’avère une aide précieuse sur le long et difficile chemin de la guérison.

Seniors

L’acupression douce est particulièrement adaptée aux seniors : elle permet de soulager bien des maux avec douceur et compassion, renforce l’énergie vitale (qui tend à diminuer avec l’âge), et réintroduit les bienfaits du toucher dans la vie.

Elle permet de mieux supporter, voire diminuer, l’ingestion de nombreux médicaments chimiques.

Et enfin, l’acupression pratiquée conjointement à des pratiques verbales offre aux seniors un espace sécurisé et bienveillant au sein duquel s’exprimer et partager leurs difficultés.

Les bienfaits de l’acupression pour les seniors incluent :

  • Le soulagement des douleurs, arthrose, raideur des membres, fatigue chronique, refroidissements, indigestion ;
  • L’amélioration de la mémoire et de la concentration, de la vivacité cérébrale en général ;
  • Le renforcement de l’énergie sexuelle ;
  • L’accompagnement psychologique des chocs et changements liés au processus de vieillissement : angoisse de vieillir, stress associé à la diminution des capacités physiques, stress associé à la maladie, hypersensibilité à l’environnement extérieur.

 Enfants

Le premier langage de l’enfant est le toucher. L’acupression et le massage sont des moyens de réduire le stress, les désordres gastriques, les rhumes, les irrégularités du sommeil, la douleur dentaire, l’incontinence nocturne, l’agitation.

21 jours pour retrouver la santé

DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (3)

Femmes

L’acupression est une technique particulièrement adaptée aux femmes, tant dans son essence (chez la femme, le corps et l’esprit, le physique et le psychologique/émotionnel sont fortement liés), que dans sa forme (technique douce, non invasive, se recevant habillée). L’acupression est une réponse adaptée à leurs besoins spécifiques.

Santé générale

Syndrôme pré-menstruel, crampes, sautes d’humeur, irrégularités du cycle menstruel, fertilité, kyste ovarien, fibrome, cystite, hyperthyroïdie, endométriose, mascoses du sein, inflammation pelvienne, infections de la vessie et vaginales, dysfonctionnement alimentaire, anémie, sont des désordres féminins courants. L’acupression est un bon complément de la médication pour réguler le système génito-urinaire de la femme, et est un outil puissant de régulation des émotions.

Maternité

L’acupression aide à gérer les changements, risques et spécificités de la grossesse, de la conception à l’accouchement, puis pendant la période délicate après l’accouchement.

  • Prénatal: se relaxer, évacuer le stress et la tension, équilibrer son humeur et ses émotions, renforcer le lien avec son enfant, soulager les symptômes physiques associés à la grossesse tels que ballonnement et rétention d’eau, crampes musculaires, douleurs dans le cou, le dos, les hanches, sciatique, maux de tête, nausée, pression artérielle, circulation sanguine, etc.
  • Accouchement: provoquer un accouchement tardif, faciliter le processus d’expulsion, soulager la douleur.
  • Postnatal: renforcer la capacité naturelle du corps à guérir après un accouchement par voie vaginale ou césarienne. De nombreuses femmes souffrent de tensions musculaires dans le cou et les épaules, stress et fatigue, dépression postnatale, problèmes de lactation, et dysfonctionnements génitaux liés au type d’accouchement. Un travail après l’accouchement aide à diminuer ces symptômes naturellement.

 Attention: certains points d’acupression sont interdits pendant la grossesse. Il est vivement conseillé de s’adresser à un praticien certifié.

Ménopause

Les symptômes de la ménopause sont la partie visible de l’ouragan d’origine hormonale qui se déchaîne dans le corps de la femme. Comme l’acupression travaille sur l’équilibre, elle aide à calmer cette tornade, et accompagne la femme pendant cette période.

21 jours pour retrouver la santé

DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (2)

Mal de dos

Quatre personnes sur cinq souffrent au moins une fois dans leur vie d’un mal de dos sévère.

La Médecine Traditionnelle Chinoise, principalement l’acupuncture et l’acupression considère que dans la majeure partie des cas, le mal de dos est du à une accumulation de tension ou à un vide dans certains points d’acupuncture/acupression.

Une mauvaise circulation du Qi dans les méridiens qui courent le long du dos peut tendre et affaiblir les muscles du dos, qui ne sont plus alimentés correctement en énergie, et en fluides (sang, etc).

Dans de nombreux cas, cette tension des points d’acupression est générée par une blessure mineure des muscles, une mauvaise posture, une posture fixe pendant longtemps, ou le stress. Le stress tend les muscles du cou, des épaules et du dos, ce qui forme des barrières à la libre circulation du Qi. La surcharge pondérale et des muscles abdominaux atrophies sont une autre cause du mal de dos.

Enfin, un déséquilibre énergétique du dos peut également être généré par des problèmes gastriques, l’estomac noué, un plexus solaire serré. Ces tensions à l’avant du tronc se répercutent au dos du tronc.

Une séance complète d’acupression permet de :

  • Relaxer l’individu, et diminuer les effets physiques et physiologiques du stress (estomac noue, plexus solaire serre, muscles dorsaux, de la nuque et des épaules tendus…)
  • Travailler sur les points fermés, et ainsi « rouvrir » les vannes  » (dos, ventre, plexus)

Attention: L’acupression, comme toute pratique non conventionnelle, n’est pas en Occident un substitut à la médecine allopathique. Elle est un excellent complément. Vous devez consulter un praticien conventionnel pour toute douleur récurrente et/ou intense.

Beauté

En tant que technique de pression des doigts, l’acupression est une technique idéale de massage facial. Une simple pression des doigts décongestionne les zones obstruées, et détend les muscles en même temps. Ainsi, les toxines sont expulsées et éliminées, ce qui purifie notre apparence extérieure.

Mais au-delà de cet aspect physiologique, de nombreux méridiens traversent le visage, le cou et le crâne. Par le massage des points situés sur les chemins du Qi, l’acupression permet d’accéder aux niveaux profonds du corps humain, et de travailler sur le bien-être général, ce qui en retour se reflète sur le visage (qui n’a pas remarqué combien une personne amoureuse reste radieuse en toute circonstance!). L’énergie vitale est l’élément le plus important du lifting par l’acupression. Elle régit notre santé, notre bien-être, et notre apparence.

La stimulation de certains points améliore donc la qualité de la peau, tonifie et détend les muscles faciaux, ce qui diminue la profondeur des rides, et donne un air reposé. Les Chinois utilisent l’acupression pour améliorer leur forme physique et leur beauté depuis des milliers d’années. Cet art multimillénaire s’est avéré efficace pour tonifier les muscles, améliorer la texture et l’aspect de la peau, soulager l’acné, les problèmes de sinus, la tension dans les mâchoires, et les maux de tête. Parmi les points utilisés pour ces dérèglements, de nombreux portent un nom qui révèle leurs bienfaits en matière d’apparence physique, par exemple Beauté du Visage, et Apparence Divine.

Aucun outil (à part vos doigts), aucun traitement coûteux ou long, ne sont nécessaires.

Une fois appris les programmes d’Acupression pour le Visage, vous pouvez les utiliser tout au long de votre vie!

Sport

Le massage est utilisé depuis de nombreuses années par les athlètes avant et après les épreuves. L’acupression apporte un complément aux traitements médicaux traditionnels et à d’autres techniques corporelles à différentes phases de l’acte sportif :

  • Prévention des blessures: réchauffements des muscles et tendons (en association avec d’autres techniques) ;
  • Amélioration de la performance: augmentation du tonus musculaire, renforcement de l’endurance physique, meilleure circulation ;
  • Rétablissement: accompagnement du refroidissement musculaire après un exercice physique intense, blessures, soulagement de la douleur, des problèmes neuro-musculaires ;
  • Premiers secours: attaque cardiaque, autres attaques, douleur généralisée, luxations, douleurs du dos et du cou, refroidissement.

21 jours pour retrouver la santé

DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (3)

Equilibre émotionnel

La tension résultant de chocs et traumatismes peut entraîner des symptômes sur le plan physique. L’acupression aide à relâcher cette tension, et à rouvrir le flux d’énergie vitale, ce qui est propice à un état émotionnel équilibré. L’acupression est en particulier une aide précieuse pour les personnes victimes d’abus physique, émotionnel, psychologique ou sexuel.

La stimulation de certains points et méridiens permet de travailler sur les attaques de panique, l’anxiété, le stress post-traumatique, la dépression, les phobies, la souffrance, l’excès d’inquiétude, parmi toutes les manifestations possibles.

Les personnes qui suivent une psychothérapie bénéficient des apports de l’acupression dans les domaines suivants : renforcement de la conscience du corps, gestion du stress, facilitation de la verbalisation, évacuation des émotions négatives verbalisées (lorsque des émotions puissantes sont refoulées, le corps stocke la tension afférente dans les muscles et organes ; l’acupression aide à libérer cette tension).

D’OÙ VIENT L’ACUPRESSION

Les origines de l’acupression sont aussi anciennes que le geste instinctif de porter sa main sur son front ou ses tempes lorsqu’on a une migraine. Tout le monde a au moins une fois spontanément posé ses paumes et doigts sur des parties tendues ou douloureuses de son corps.

Il y a plus de 5 000 ans, les Chinois découvrirent que presser certains points sur le corps soulageait la douleur, et avait également des bienfaits sur d’autres parties du corps, éloignées du point pressé. Petit à petit, ils trouvèrent d’autres points qui non seulement faisaient disparaître la douleur, mais influençaient également le fonctionnement de certains organes internes.

Le recueil de médecine chinoise classique le plus ancien connu est le Huangdi Nei Jing, le Classique Interne de l’Empereur Jaune. Dans cet ouvrage, l’empereur légendaire questionne son médecin, Ch’i Po, à propos de la médecine, des maladies et problèmes de santé de son peuple. Dans un des passages les plus connus, Ch’i Po explique que diverses formes de médecine se sont développées dans différentes régions en fonction du climat local prédominant et des problèmes constitutionnels en résultant chez les êtres humains. Des traitements utilisant des herbes, des aiguilles, et la chaleur furent attribués aux régions septentrionale, méridionale, orientale et occidentale, mais la mise au point des thérapies corporelles fut attribuée à la Chine. Ces méthodes se firent connaître vers 530 av. J.-C. sous le nom de Tao Yin, art de guider les énergies subtiles dans le corps pour les faire circuler librement. Le Tao Yin comporte une série d’auto-massages et de pression des doigts en certains points clés du corps, destinés à éliminer les toxines et à rajeunir l’organisme. Le Tao Yin, devenu partie intégrante des pratiques de santé, gagne peu à peu la Corée et l’ensemble du Sud-Est asiatique, en même temps que les autres techniques chinoises.

Chaque région va ensuite développer ses propres styles : Vietnam, Thailande, Japon, etc.

7 jours pour vaincre anxiete stress