Articles

ALOE VERA : 250 SUBSTANCES EN SYNERGIE

De nombreuses études sont menées dans le monde entier (universités et hôpitaux): si la plante n’a pas encore livré tous ses secrets, on sait déjà qu’elle soulage les douleurs – migraines et courbatures -, inhibe les inflammations, favorise et accélère la guérison des plaies, régénère les muqueuses (en bain de bouche ou en application locale), influe positivement sur la digestion et renforce le système immunitaire. Et oui, rien que ça!

L’aloé vera est constitué à 99 % d’eau de végétation. C’est dans le 1 % restant qu’il faut chercher les petits miracles d’une incroyable richesse qui fonctionnent en synergie, parmi lesquels 75 composants doués de propriétés biologiques:

  • 18 des 22 acides aminés dont 7 des 8 essentiels,
  • des sels minéraux (calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc),
  • des vitamines (A, C, E, B1, B2, B3, B6, B9),
  • des enzymes (amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase, et phosphatase),
  • des sucres (cellulose, glucose, mannose),
  • des polysaccharides (acémannane, glucomannane),

et de nombreux autres principes actifs comme des anti-oxydants, des agents anesthésiques, antiseptiques, antibactériens, antifongiques, anti-viraux, anti-inflammatoires ou des stimulants immunitaires.

sante_7J_cellulite_l

L’HUILE DE PERILLA : UNE AUBAINE POUR LES ALLERGIQUES

Chez des personnes asthmatiques, l’huile de périlla supprime certaines substances biochimiques associées à la maladie et semble être un traitement utile.

Les allergies, c’est:

  • le rhume des foins (pollinose ou rhinites saisonnières),
  • l’asthme,
  • les allergies aux acariens, aux poils, aux plumes…,
  • l’eczéma atypique,
  • les allergies alimentaires (produits laitiers, arachide, gluten…),
  • la bronchite chronique allergique,
  • l’écoulement nasal, lacrymal, nez bouché.

On constate en particulier:

  • une inhibition de la libération d’histamine,
  • une normalisation de la production d’IgE responsable des états inflammatoires (diminution moyenne de 75 % en 3 semaines de traitement),
  • une inhibition de la lypoxygénase (5Lo), enzyme libérant des substances hautement inflammatoires dans les réactions allergiques.

Les principes actifs:

On y distingue: la lutéoline, l’acide rosmarinique, le chrysoériol, l’apigénine, qui œuvrent en synergie avec les bioflavonoïdes de la plante.

Il est à remarquer que l’on assiste ici à une inversion du terrain pathologique, que son action s’exerce aussi bien en prévention qu’en cas de crise sans avoir à augmenter les doses quotidiennes, ce qui n’est le cas d’aucun autre produit.

21 jours pour retrouver la santé

ELIXIR DE GRENADE DU DR JACOBS

Connue depuis l’Antiquité, la grenade surnommée « fruit des Dieux » est assimilée au fruit du paradis, tant elle riche en antioxydants contenus dans ses éléments phénoliques et ses tanins, ce qui contribue à soutenir nos défenses cellulaires.

L’élixir de grenade fermenté du Dr Jacobs est un concentré de principes actifs et ses vertus en font un breuvage de longue vie, un soutien et une protection pour la bonne santé de l’ensemble de nos cellules.

Avec ses puissantes propriétés antioxydantes (60 fois supérieure au vin rouge de qualité, ou encore 80 fois supérieure à l’infusion de thé vert), qui agissent en véritables capteurs de radicaux libres, cette préparation est obtenue à partir de la pulpe et du jus concentrés  de 50 grenades issues d’une agriculture contrôlée sous vide et à basse température pour préserver ses propriétés puis enrichi du condensé fermenté du fruit entier, de l’écorce, des bourgeons et des fleurs.

La fermentation vivante par bio-activation probiotique, processus unique et exclusif, dure 3 semaines et élève la concentration d’antioxydants du produit de base (brevet européen du Dr L.M. Jacob).   1400 mg de polyphénols/litre pour un simple jus de grenade à 30.000 mg de polyphénols/litre pour l’Elixir original de Docteur Jacobs. Plus de 21 fois supérieure au simple jus de grenade, outre sa biodisponibilité incomparable (dégradation moléculaire lors de la fermentation).

Plus de 250 études scientifiques réalisées au cours de ces dernières années en attestent: les substances contenues dans la grenade peuvent protéger contre le stress oxydatif, les maladies cardio­vasculaires, la démence, les réactions inflammatoires excessives et le cancer.

  • protection cardiovasculaire : artériosclérose et maladies cardiovasculaires ;
  • protection du cerveau : démence, sclérose en plaques, maladies de Parkinson et d’Alzheimer ;
  • action anti-inflammatoire : inflammations chroniques, arthrite, infections virales (grippe) ;
  • action anti-cancer (cancer de la prostate, du sein etc.).

Cette vertu protectrice, l’élixir de santé la doit à sa haute teneur en polyphénols (tanins, flavonoïdes). Ce sont de puissants antioxydants qui ont une action bénéfique dans les domaines suivants :

Avertissement aux consommateurs :

Ne s’appelle pas Elixir de Grenade qui veut!! Attention aux produits de compositions différentes. La fermentation est un brevet protégé qui détermine l’extraordinaire bio-disponiblité de l’Elixir de Dr Jacob’s ; il apparaît que le spectre, la structure et la teneur des polyphénols actifs de l’Elixir de Dr Jacob’s ne peuvent être ni comparés ni assimilés à un produit qui se présenterait “façon Elixir” ou qui prétendrait qu’on aurait pu l’appeler Elixir”. L’Elixir de Dr Jacob’s reste un produit unique.

La biodisponibilité des polyphénols apparaît renforcée s’ils sont pris de préférence seuls, à jeun, 20 minutes avant les repas, ou sinon, deux heures après le repas. 10 à 20ml, pur ou mélangé à de l’eau, à un jus ou des fruits. Si estomac fragile, ne pas consommer à jeun, évitez de les mélanger à des repas riches ou à des protéines animales. Agiter avant emploi. 1 dose par jour.

Un Elixir de Grenade correspond à environs 25 jours de cure à raison de 2 fois 10ml/jour, pour une personne.

Tenir hors de portée des jeunes enfants.  Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.  Ne pas oublier de conserver votre Elixir de Grenade au FRIGO.

7 jours pour votre poids

LA BECHE-DE-MER

La bêche-de-mer, c’est ce que les anglophones appellent le Cucumber Sea (ou “concombre de mer”), et les habitants d’Extrême-Orient le tripang. Il s’agit en fait d’une grosse holothurie, animal marin très proche de l’étoile de mer.

La bêche-de-mer est bien connue des Chinois et des Japonais et ce, depuis des millénaires.

Ceux-ci l’utilisent non seulement en cuisine (dans les soupes et les hors-d’œuvre, notamment), mais aussi comme remède pour soigner les douleurs articulaires en général.

La bêche-de-mer contient des mucopolysaccharides, un constituant entre autres du tissu conjonctif et du cartilage des os.

Son utilisation à des fins thérapeutiques est assez récente. Elle est due principalement aux Australiens, qui l’ont commercialisée sous forme de poudre mise en capsule.

Elle est surtout recommandée dans les cas d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde et de spondylarthrite ankylosante.

Selon le Dr Donald J. Carrow, médecin en Floride, elle donne des résultats inespérés.

Après l’avoir lui-même prescrite à ses patients atteints d’arthrose (“Je dois avouer qu’au début, j’étais quelque peu sceptique quant à l’usage que l’on m’en proposait”, dit-il), il a constaté une nette amélioration chez 65 à 75 % de ceux-ci.

Où pouvez-vous trouver la bêche-de-mer ?

N’étant pas réglementée, elle est normalement disponible dans les boutiques diététiques, sous forme de capsules.

À noter : comme il s’agit d’un reconstituant du cartilage, les fabricants la proposent de plus en plus en formule comprenant sulfate de chondroïtine et sulfate de glucosamine (voyez un peu plus bas).

Bref, vous pourriez faire d’une pierre… 3 coups.

 

sante_7J_diabete_l

ACOUPHÈNES ET ALIMENTATION. LES VITAMINES

Dans la perspective d’un bon équilibre alimentaire et d’une hygiène de vie équilibrée, les vitamines et les oligo-éléments ne doivent pas être négligés.

Bien entendu ce n’est pas en prenant une dose triple de vitamines ou en avalant un flacon d’oligo-éléments que vous allez faire disparaître vos acouphènes, mais en évitant des carences sur le long terme, vous favoriserez l’apaisement de vos troubles.

I. POURQUOI LES VITAMINES ?

Les vitamines participent au bon fonctionnement de l’organisme en assurant la transformation et l’assimilation des éléments indispensables contenus dans les aliments.

Un corps équilibré et en bonne santé bénéficie d’un apport vitaminique satisfaisant. En contrepartie les carences vitaminiques engendrent une fragilité et provoquent même des maladies dont la plus connue a été le scorbut qui a sévit pendant des générations parmi les marins privés de vitamine C.

Chaque vitamine agit sur des maladies déterminées et s’il ne suffit sans doute pas d’une cure de vitamines pour éradiquer vos acouphènes, un régime équilibré et adapté à votre cas vous permettra d’améliorer votre état.

II. QUELLES VITAMINES POUR VOUS ?

  1. La vitamine A

Vous la trouverez dans les végétaux, c’est le carotène ou provitamine A et dans les animaux, c’est le rétinol. C’est la vitamine de la croissance et de la vue et elle accroît le système de défense de l’organisme. Elle permet en outre d’assurer un bon équilibre nutritionnel, élément indispensable d’une santé satisfaisante.

– Pour les végétaux, vous trouverez la vitamine A dans la partie colorée des fruits et des légumes, en particulier dans les abricots, les amandes, les carottes, les brocolis, les avocats, les bettes, le persil, les épinards, la salade et le pissenlit.

– Pour les animaux, vous trouverez la vitamine A dans le foie de veau, l’huile de foie de morue, le beurre, le fromage, les produits laitiers les oeufs, les poissons et la volaille.

  1. La vitamine B3 ou PP

Elle agit entre autre sur la circulation sanguine et sur les troubles de la zone O.R.L.

– Pour les végétaux, c’est la levure alimentaire qui en contient le plus mais vous consommerez également du germe de blé, des fruits secs, des pâtes alimentaires, du pain complet et les céréales complètes.

– Pour les animaux, vous privilégierez le foie, les rognons et les huîtres.

  1. La vitamine D

C’est la vitamine contre le rachitisme et elle vous sera utile si vos acouphènes résultent de problèmes osseux (maladie de Paget par exemple). Elle provient de 2 sources :

– Elle se trouve essentiellement dans les produits animaux, huiles de foie de poisson, les anguilles, le saumon, le thon, la morue, les sardines à l’huile, le hareng, le jaune d’oeuf, les foies de veau, porc, boeuf, agneau et le beurre.

– Mais c’est le soleil qui est la source indispensable de la vitamine D, car il la fixe dans l’organisme. En hiver, profitez des belles journées pour prendre l’air le plus longtemps possible. En été, n’oubliez pas de protéger votre peau, avant de profiter des bienfaits du soleil.

  1. La vitamine E

Elle est recommandée contre les troubles nerveux, le diabète, l’otospongiose et ses sources sont d’origine végétale ou animale.

– Pour les végétaux, la vitamine E est présente dans les germes céréales, les légumes verts, l’huile de germe de blé et le soja.

– Pour les animaux, on trouve la vitamine E dans le foie de boeuf, le jaune d’oeuf, la crème fraîche, le beurre, le hareng.

III. COMMENT ABSORBER LES VITAMINES

Les vitamines sont présentes dans les produits alimentaires et le plus simple et le plus attrayant consiste à introduire ou à augmenter dans vos repas les légumes, fruits, produits laitiers et produits animaux précédemment cités.

Mangez des carottes crues, en salades et en jus, ajoutez de la levure de bière et du germe de blé, sur vos salades, vos pâtes, vos produits laitiers, utilisez de l’huile d’olive, d’arachide ou de palme.

Les besoins en vitamines peuvent être couverts par une alimentation ciblée mais si vous préférez faire une cure de vitamine intensive et médicale, consultez votre médecin. En effet, des excès de vitamines A, D ou E peuvent causer divers troubles physiques et vous faire plus de mal que de bien.

Vous trouverez davantage de vitamines dans les produits issus de l’agriculture biologique qui veille à préserver les constituants naturels des produits. Et les viandes et volailles également d’élevage biologique vous garantiront une meilleure qualité des produits.

IV. QUELQUES CONSEILS

– Ne stockez pas trop longtemps les fruits et légumes, ils perdent très vite leurs vitamines. Préservez-les de la lumière qui détruit rapidement les vitamines D et E.

– Ne laissez pas les fruits et les légumes tremper trop longtemps dans l’eau, les vitamines disparaîtraient. Préférez un lavage rapide à l’eau courante.

– La cuisson détruit les vitamines. Essayez de consommer les légumes crus et sinon privilégiez la cuisson à la vapeur. Autant que possible, réutilisez l’eau de cuisson des légumes, en soupe, en sauce, car ils contiennent les vitamines diluées par la cuisson.

– N’hésitez pas à cuire les légumes avec leur peau, surtout s’ils sont issus de culture biologique. Cela est très facile à réaliser avec les pommes de terre, les tomates, les aubergines, les courgettes, les poivrons par exemple.

– En règle générale, évitez les fritures et les graisses cuites qui sont nocives pour la santé.

– Ne préparez pas plusieurs jours à l’avance vos légumes et vos soupes, ils perdraient tout intérêt vitaminique.

– Méfiez-vous de l’alcool et du tabac qui tuent les vitamines et en nécessitent un apport accru.

– Si vous faites un régime, méfiez-vous de ne pas vous carencer en vitamines. Les aliments qui vous sont conseillés ne font pas grossir, ne les oubliez pas.

Certains médicaments empêchent l’assimilation des vitamines, vérifiez leur action auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Formation 7 jours pour atténuer les acouphènes

CHLOROPHYLLE MAGNÉSIENNE PURE. PRÉSENTATION

Présentation

La chlorophylle est le pigment vert des feuilles. En grec, kloros signifie « vert » et phyllos signifie « feuille ». Produite par les chloroplastes, elle est le siège central de la merveilleuse photosynthèse permettant aux plantes de fabriquer du sucre (fructose) à partir du gaz carbonique atmosphérique et de l’eau.

La molécule de chlorophylle ressemble à un anneau dont le centre est composé de magnésium pendant que l’hémoglobine du sang (en particulier l’hémine) avec une structure moléculaire identique, présente un noyau de fer. Curieusement, la couleur VERTE de la chlorophylle est de couleur complémentaire du ROUGE du sang.

Une transfusion verte

La chlorophylle a des propriétés étonnantes: une fois ingérée, elle passe immédiatement dans la circulation sanguine. Aussi est-elle la source immédiate et naturelle de minéraux la plus élevée et efficace. En effet, ces minéraux, étant très ionisés (chargés électriquement) par certaines enzymes, créent des liaisons privilégiées avec les vitamines et les acides aminés de l’organisme. C’est le cas en particulier des ions de calcium ca++ et de magnésium Mg++, indispensables à la plupart des métabolismes.

Hélas, la chlorophylle absorbée par voie alimentaire, sous forme de légumes verts, est assez inefficace car elle reste enfermée pour la plupart dans les parois cellulosiques cellulaires et, par ailleurs, fortement liée aux protéines. Même sous forme de suc végétal pur, elle reste encore peu active. Par contre, absorbée pure, elle se comporte comme un puissant générateur sanguin favorisant en particulier la formulation de l’hémoglobine.

C’est une sorte de transfusion végétale avec

Conversion d’un sang vert en sang rouge,

Accompagnée d’un apport d’énergie vitale universelle considérable.

Ceci explique en partie son pouvoir particulier de régénération de la formule sanguine, en particulier dans l’anémie ainsi que son apport énergétique très important.

D’autre part, par sa formulation biochimique, la chlorophylle a la capacité de convertir le gaz carbonique en oxygène, amenant ainsi une oxygénation supplémentaire à l’état ionique au niveau des tissus. Il s’en suit une augmentation du rendement énergétique global de tous les métabolismes, une stimulation de toutes les guérisons et une activation des cicatrisations.

Voilà en outre l’explication de l’action élective de la chlorophylle et particulièrement de la QUANTAPHYLLE dans toutes les pathologies liées à l’asphyxie cellulaire en tant qu’adjuvant majeur.

Enfin, elle intervient dans la synthèse de la vitamine A dont on connait le rôle antioxydant et anti-radicalaire.

Les applications

USAGE EXTERNE

C’est un des agents naturels les plus efficaces pour nettoyer et désodoriser les plaies nécrotiques (tissus gangréneux, brulés, etc.).

La chlorophylle accélère la régénération des tissus conjonctifs par exemple dans le cas d’ulcère diabétique des jambes. De plus, elle absorbe les toxines et les odeurs.

On peut l’indiquer aussi dans les dermatites séborrhéiques, les neurodermatites, pyogéniques, les infections vaginales à Candida albicans, les brulures, ulcères et plaies en tous genres et le psoriasis.

USAGE INTERNE

  1. Gaz et mauvaises odeurs

La chlorophylle réduit la production des gaz et des toxines d’origine digestive, ce qui est très utile dans les cas d’haleine forte, de relents alimentaires (ail) et même d’odeurs menstruelles. En outre, on a introduit depuis fort longtemps de la chlorophylle dans les désodorisants corporels ainsi que pour les hydroses axillaires et plantaires.

  1. Fermentations intestinales

Dans notre société ou l’on utilise largement les antibiotiques, les hormones, les corticoïdes et les immunodépresseurs, les fermentations mycosiques (Candida albicans) sont très fréquentes. Ces infections sont très résistantes et difficiles à traiter. Dans la nature, la chlorophylle est l’arme principale qu’utilisent les plantes vertes pour se défendre contre les moisissures. La chlorophylle par voie interne produit les même effets chez l’homme aussi; elle est particulièrement indiquée pour le muguet (de la bouche), les mycoses vaginales en relation avec le Candida albicans et de source digestive.

  1. Neutralisation des toxines

La chlorophylle neutralise les toxines bactériennes, même celles des staphylocoques dorés ou du Colstridium perfringens qui retardent les processus de cicatrisation.

Une étude de 400 cas de plaies infectées traitées par la chlorophylle a montré la stimulation de régénération par un bourgeonnement actif et une épithélialisation de façon bien meilleure qu’avec tous les autres agents essayés. Toutes les études chimiques ont montré que la chlorophylle s’adaptait à toutes les formes de lésions dermatologiques, y compris les lésions gingivales.

  1. Le retour à l’équilibre de la bouche au rectum

Une des principales propriétés de la chlorophylle est de rétablir l’équilibre acido-basique. Or, une acidité tissulaire importante est souvent la cause principale des échecs des traitements, en particulier homéopathiques et phytothérapiques.

La chlorophylle améliore le péristaltisme de l’estomac et de l’intestin, augmente la lubrification des valves œsophagiennes, pylorique et iléo-caecale pour un meilleur passage du bol alimentaire en réduisant les gaz et les acides. Par ce fait, elle fait disparaitre les distensions abdominales digestives après repas, cicatrise les ulcères gastriques et duodénaux, réduit les formations ulcératives, les hémorroïdes, les irritations rectales et protège le foie.

  1. L’augmentation des défenses

La chlorophylle protège l’organisme contre la pollution. Elle augmente la résistance cellulaire contre différents germes (staphylocoques, streptocoques).

On peut l’utiliser contre la conjonctivite, les otites chroniques, la pyorrhée alvéolaire, suite aux extractions dentaires, dans les rhumes, sinusites, angines, bronchites, abcès, vaginite, et toutes inflammations infectieuses.

  1. Etudes sur l’action anti-anémique

L’administration de chlorophylle seule ou accompagnée de composés contenant du fer, entraine une stimulation de la production d’hémoglobine et de globules rouges chez les animaux rendus anémiques (réf: Recherches sur l’anémie provoquée, essais de thérapeutiques expérimentale de Binet et Stunza, 1937). Par exemple, des lapins anémiques dont l’alimentation est suppléée en chlorophylle, récupèrent totalement en 14 jours contre 23 jours chez les contrôles de base.

D’autres études chez les animaux anémiques traités par la chlorophylle (0,05 g/kg) montrent 70 à 83% d’augmentation des globules rouges, avec normalisation de taux d’hémoglobine en 10 à 16 jours. Tous les types d’extraits de chlorophylle pure non cuivrique ont montré ces effets anti-anémiques. Le fait d’ajouter du fer bio-disponible augmente encore la rapidité de cet effet. Ces expériences ont été confirmées par plusieurs chercheurs (Bereskov, Petrvas, Isotfva en 1980, Levshin 1958, Kelentri, Fekete Kun 1958, Borisenko, Sofonova 1965).

  1. Incontinence fécale ou urinaire

Il suffit de 200 mg par jour de chlorophylle pour faire disparaitre les mauvaises odeurs chez les personnes ayant eu une colostomie, cela sans aucun effet secondaire. Les mêmes posologies sont efficaces pour contrôler les odeurs liées à l’incontinence urinaire ou fécale. Ces odeurs disparaissent en une semaine de traitement, et le maintien du traitement permet de maintenir cet effet à long terme. La chlorophylle a été reconnue sans danger et efficace par la U.S. Food and Drug Administration (FDA).

  1. Nouvelles applications

En 1980, le Dr Yoshida a publié au Japon une étude sur le traitement de la pancréatite chronique par la chlorophylle. Les lésions étant liées à des modifications induites par des enzymes, la chlorophylle s’avère capable de modifier différentes réactions enzymatiques. Statistiquement, la douleur disparait dans plus de 80% des cas.

Les effets anti-mutagènes de la chlorophylle ont aussi été étudiés. Elle s’est révélée très active contre de nombreux carcinogènes lors de tests.

La prise orale de chlorophylle augmente le nombre de leucocytes chez les enfants souffrant de leucopénie. Dans certains cas, la chlorophylle peut prévenir la chute des leucocytes, mais aussi, combinée avec des traitements traditionnels, améliorer les résultats du traitement des thrombocytopénies.

Ainsi, la chlorophylle a été utilisée pour prévenir et traiter la leucopénie liée à une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Panorama des indications

EN USAGE EXTERNE

  • Nettoie et désodorise les plaies nécrotiques (gangrènes – brulures – ulcères…)
  • Ulcère diabétique des jambes
  • Dermatites séborrhéiques
  • Neurodermites
  • Eczéma suintant
  • Impétigo contagieux
  • Parasites fongiques
  • Champignons pyogéniques
  • Infection vaginales à Candidas
  • Psoriasis
  • Active toutes cicatrisations
  • Accélère la circulation locale
  • Empêche les bactéries de se protéger par un vernis de fibrine

Plaies: Ouvrir une gélule de QUANTAPHYLLE.

Saupoudrer la chlorophylle sur la plaie, 2 fois par jour et mettre un pansement dessus.

Dermatoses:  Ouvrir une gélule dans un peu de vaseline et enduire la zone atteinte 1 fois par Jour.

NOTA: L’efficacité est augmentée en adjoignant un traitement interne de QUANTAPHYLLE.

EN USAGE INTERNE

Système digestif

  • Constipation (relance le péristaltisme intestinal)
  • Lubrifie les valves œsophage pylore et iléo-caecale – donne des selles propres!
  • Réduit l’acidité et les gaz
  • Distensions digestives de l’abdomen
  • Ulcère gastrique et duodénal
  • Colite ulcérative
  • Hémorroïdes
  • Irritations rectales
  • Protège le foie

Défenses

  • Conjonctivite
  • Neutralise les toxines des staphylocoques dorés, streptocoques, colstridium
  • Pyorrhée alvéolaire
  • Suites d’extractions dentaires
  • Rhumes – bronchite
  • Sinusite – angine
  • Abcès
  • Vaginite
  • Pancréatite
  • Otite chronique

Sang

  • Stimule la production d’hémoglobine et des globules rouges
  • Anémie
  • Leucopénie suite chimio ou radiothérapie
  • Déséquilibre acido-basique

Mycoses

  • Fermentations mycosiques (Candidas)
  • Mauvaises odeurs – haleines fétide
  • Muguet (Champignons dans la bouche)
  • Mycoses vaginales

Incontinences

  • Incontinence urinaire ou fécale
  • Suite colostomie (anus artificiel)

Superoxygénation cellulaire (Méthode Dr Lanka)

  • Cancers – SIDA – Arthrose

Composition

Il faut noter que seule, la chlorophylle magnésienne est dotée des propriétés énoncées ci-dessus. Par contre, la chlorophylle cuprique, la plus courante, peut s’avérer toxiques à moyen terme, compte tenu de sa teneur importante en cuivre.

Les gélules titrées à 250 mg sont composées de chlorophylle magnésienne pure (200 mg) et de propolis (50 mg). L’adjonction de propolis renforce encore le pouvoir bactériostatique et mycostatique de la chlorophylle et protège d’autre part la muqueuse des colons irritables.

Posologie

Une à deux gélules par jour selon la pathologie.

A noter que la puissance particulière de QUANTAPHYLLE permet de diminuer de moitié les posologies par rapport aux autres chlorophylles du marché

  • Action anti-odeurs: 2 gélules le soir
  • Candidoses ou mycoses intestinales: 2 gélules matin et soir
  • Fatigue et anémie rebelles: 2 gélules matin et soir
  • Dermatoses: 2 gélules matin et soir pendant 5 semaines, puis 2 gélules le soir pendant 2 mois.
  • En externe:
  • Ouvrir une gélule dans la vaseline et appliquer (très actif dans les eczémas), 2 fois par semaine, ouvrir 2 à 3 gélules dans un bain de 20 minutes.

sante_50_Holistiques_l

COMMENT PRATIQUER LE DRAINAGE INTESTINAL

Votre cure peut durer de 10 jours à 3 semaines. Pendant ce temps, vous devrez éviter ou, au contraire, consommer en priorité certains aliments.

Par ailleurs, vous aurez également tout intérêt à consommer divers aliments ou produits ayant une action laxative douce.

Les aliments que vous éviterez

Ce sont :

– les produits raffinés (durcisseurs des selles) : céréales raffinées, riz, pâtes et pain blancs, farines blanches, etc. ;

– le sucre blanc (raffiné) favorisant la prolifération bactérienne et induisant des fermentations ;

– l’alcool, la bière, les sodas et toutes les boissons gazeuses ;

– la viande, favorisant la putréfaction ;

– le lait, le beurre, le fromage et les produits laitiers ainsi que les graisses animales qui fragilisent la muqueuse intestinale en augmentant sa porosité ;

– les aliments frits, bouillis ou encore passés aux micro-ondes ;

– les huiles raffinées, la margarine.

Les aliments que vous mangerez en priorité

Ce sont :

– les céréales complètes (avec modération) ;

– les fibres végétales : légumes verts et fruits mûrs (de saison et, si c’est possible, issus de l’agriculture biologique) ;

– les graisses non saturées : huiles végétales de première pression à froid (HVPPF d’origine bio) ;

– les graisses oléagineuses : tournesol, lin, sésame, Carthame, amande, noix, etc.

Mangez aussi des aliments draineurs de l’intestin

Les principaux sont :

  • l’huile d’olive (extra vierge, de première pression à froid), que vous consommerez à raison d’une cuillère à soupe, à jeun, le matin, avec le jus d’un demi-citron. Ajoutez-en une cuillerée à soupe le midi sur les crudités, ainsi que le soir, sur la salade ;
  • les pruneaux, les figues et les abricots secs, que vous mettrez à tremper dans un peu d’eau, la veille au soir. Vous en consommerez à jeun le matin. Vous ne boirez pas l’eau qui, trop sucrée, pourrait favoriser la constipation et la fermentation ;
  • le son de blé (de qualité bio), que vous pourrez consommer en comprimés ou sous forme de biscuits, à raison de 1 à 5 cuillerées à soupe par jour avec de l’eau. Contre-indiqué en cas de côlon irritable ;
  • les graines de lin, que vous croquerez, vont lubrifier vos intestins.
  • les graines de psyllium, que vous mettrez à tremper à raison d’1 cuillerée à soupe durant au moins 1 heure dans 1 verre d’eau. Consommez-les à jeun le matin (si le trempage a duré toute la nuit) ou bien encore, entre les repas, 1 à 2 fois par jour. Au cas où le psyllium serait mal toléré, prenez-le au cours des repas.
  • l’huile de ricin, que vous pourrez utiliser mais avec modération.

Remarque : Tous ces aliments draineurs fourniront une évacuation intestinale rapide, un désencroûtement des matières fécales collées à la paroi colique. Ils vous éviteront ainsi la réabsorption des toxines au niveau intestinal.

Ayez aussi recours aux laxatifs, lors du drainage intestinal

  • Le laxatif le plus doux, non irritant, convenant à tout individu, est le jus de pruneau. Ainsi, un verre (15 à 20 cl) pris à jeun, le matin assurera un bon transit, alors qu’en bouteille de 75 cl à 1 litre ingéré à jeun, en une seule fois, aura pour effet de vider l’intestin de son contenu.
  • Le pollen (en pelotes) possède un pouvoir reconstituant réputé si on n’y est pas allergique. La propolis a des vertus antiseptiques.
  • De même, certaines plantes possèdent des vertus laxatives :

– parmi les plus douces, citons : la mauve, le lin (graines), la réglisse, etc. ;

– parmi les plus énergiques (mais irritantes), citons : le séné, le cascara, le nerprun, la bourdaine, l’eupatoire d’Avicenne, le polypode.

Faites une cure combinée argile-charbon de bois

Toujours durant l’étape du drainage intestinal, vous pratiquerez aussi une cure mixte avec l’argile et le charbon végétal. Cette cure débute en même temps que le drainage intestinal et s’étend sur 3 semaines.

Lors du drainage intestinal, la prise de laxatifs est toujours associée à une cure d’argile et/ou de charbon végétal. Ces produits permettent un drainage en profondeur, au niveau tissulaire, des toxines et des bactéries.

La cure d’argile

  • L’argile verte pure se consomme à raison de 2 cuillerées à café (non métalliques) dans un verre d’eau de source, que vous aurez préparé la veille au soir et bu le lendemain matin à jeun.
  • La propargile est un complément nutritionnel à base d’argile, de pollen et de propolis. Il pourra remplacer efficacement la cure d’argile pure. Vous en prendrez 2 à 4 gélules avec un grand verre d’eau, le matin, à jeun.

La cure au charbon végétal

Le charbon végétal se consomme à raison de 3 à 4 cuillerées à soupe dans un verre d’eau, pris le soir, au coucher.

Notez qu’il existe aussi des compléments nutritionnels sous forme de gélules ou de comprimés à base de charbon végétal.

N’oubliez pas les suppléments de vitamine B et de F.O.S.

Dès que le nettoyage intestinal est entrepris, il est important de nourrir correctement les bactéries intestinales en leur fournissant des aliments appropriés ainsi qu’en ayant recours à une supplémentation nutritionnelle en vitamines du groupe B (graines germées, germe de blé, boissons et aliments lacto-fermentés) et en fructo-oligo-saccharides (F.O.S.). Cela, dans le but de maintenir la prédominance des bactéries bénéfiques (état d’eubiose) et d’empêcher la prolifération des bactéries pathogènes.

En ce qui concerne les F.O.S, des études ont montré qu’une supplémentation en F.O.S. favorisait la multiplication de la flore saprophyte. De plus, on savait déjà que les F.O.S. normalisaient le transit intestinal et qu’elles participaient à l’amélioration des lipides sanguins (ex. : cholestérol).

Très important : tenez compte de vos réactions propres

  • Si vous avez tendance à être constipée, consommez des aliments laxatifs tels que : salades vertes, épinards, et ayez recours à certains aliments draineurs (son, figue, etc.).
  • Si vous êtes plutôt de type “colitique”, vous éviterez de consommer des crudités et vous préférerez une soupe épaisse au dîner, préparée avec des légumes riches en fibres, tout en ajoutant à votre alimentation des laxatifs ou draineurs doux (graines de lin, psyllium, etc.).

Une thérapie auxiliaire : le lavement rectal

En comparaison des laxatifs courants, cette méthode n’irrite pas la muqueuse intestinale.

Il est préférable de procéder au lavement le soir et, pour le pratiquer, procédez comme suit :

  1. Utilisez un bock à lavement (2 litres) muni d’un tuyau, d’une canule et d’un robinet. Ajoutez-y une sonde rectale (d’environ 30 cm de longueur) de façon à ce que l’eau puisse aller le plus loin possible dans le côlon.

En pharmacie, il existe aussi des poches à lavements uniques (1,5 litre).

  1. Préparez ensuite le liquide de lavement. Une infusion de camomille romaine, par exemple. Pour l’obtenir :

– Faites infuser 3 sachets ou 10 têtes de camomille durant 10 minutes.

– Puis, laissez refroidir à 35-37ºC avant d’en remplir le bock ou la poche.

Notez que, pour faire l’infusion, il est préférable d’utiliser une eau minérale. Vous pouvez y ajouter 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive (ou de tournesol).

  1. Après avoir introduit la canule ou la sonde dans le rectum, ouvrez le robinet en laissant ainsi s’écouler la plus grande quantité d’infusion possible.
  2. Pendant l’écoulement, respirez amplement. Détendez-vous bien et massez-vous le ventre.
  3. Dès que vous trouverez difficile de garder le liquide, fermez le robinet, arrêtez le lavement et allez évacuer.
  4. Ensuite, recommencez à nouveau en rajoutant à chaque fois de l’eau dans le bock ou la poche, de façon à atteindre au moins 1 litre 1/2.
  5. Après le lavement, lorsque l’on a bien tout évacué, 2 procédés peuvent être utilisés :
  • l’injection rectale d’huile de tournesol (4 à 6 cuillerées à soupe, soit 50 à 60 ml) tiédie (à 35-37ºC) à l’aide d’une poire à lavement, munie d’une canule dont la longueur peut aller jusqu’à 30 cm.

L’huile injectée devra être gardée toute la nuit, si possible.

  • l’injection de jus de blé tiédi (environ 250 ml) obtenu à partir de jeunes pousses de blé broyées. Ce liquide sera retenu si possible 20 à 30 minutes avant évacuation.

Autres précisions

– Le nettoyage intestinal par lavement, effectué à raison d’un lavement par semaine, dure 4 semaines et devrait être mené ainsi :

  • 1ère semaine : 1 lavement de 1,5 à 2 litres.
  • 2e semaine : 1 lavement de 3 à 4 litres (représentant la quantité à supporter avant d’aller évacuer) ;
  • 3e semaine : 1 lavement en début et en fin de semaine atteignant si c’est possible 5 à 6 litres (à garder) ;
  • 4e semaine : 1 lavement de 1,5 à 2 litres.

– En règle générale, le lavement est toujours précédé par l’injection d’une purge à base de laxatifs, la veille au soir, ainsi que le matin du jour du lavement.

sante_7J_intestins_l

LA BROMELAINE

Qu’est-ce que la Bromelaine?

La Bromelaine est une enzyme protéolytique active aux propriétés multiple, que l’on tire de la tige d’ananas. Le fruit en contient aussi en quantité mais est surtout logé dans le cœur et la peau. Une composition gastro-résistante est vendue en pharmacie sous le nom d’Extranase.

Elle est produite au Japon, Hawaï et Taiwan.

La majeure partie des recherches a été réalisée dans les deux premiers pays.

Des chercheurs Européens s’y sont intéressés et elle est devenue en 1995 la 13ème substance à base de plante la plus couramment vendue en Allemagne.

Bromelaine ou ananas?

La question qui vient à l’esprit: « Si je mange des ananas, n’est-ce pas pareil? ».

Il faut savoir que 100 g d’ananas contiennent seulement 100 mg de bromélaine et il faudrait se rendre malade à manger de l’ananas pour atteindre les doses requises.

Par ailleurs, l’ananas est un fruit de pays chauds et lointains pour un Européen.

Il sert donc à lutter contre la chaleur. Pour peu que l’on veuille se soigner en plein hiver… il y a quelques problèmes en vue, car ce fruit très yin fait pour compenser le yang de la chaleur va ici aggraver le yin du froid.

A noter aussi, que l’ananas en boite et le jus d’ananas en bouteille n’ont aucun effet thérapeutique car la chauffe nécessaire à la stérilisation a détruit complètement les enzymes.

Propriétés

  • Anti-agrégeante plaquettaire
  • Fibrinolytique directe sur les caillots
  • Anti-inflammatoire directe et indirecte
  • Anti-tumorale
  • Anti-métastasique
  • Immunostimulante (induit la production de cytokines)
  • Escarres, brulures, engelures (en application à 35% sur base huileuse)
  • Potentialise l’action des antibiotiques (tétracycline, amoxylline)
  • Action mucolytique (bronchites, pneumonie)
  • Action digestive. Remplace avantageusement la trypsine et la pepsine (insuffisance pancréatiques)
  • Ballonnements, flatulences
  • Ulcères gastriques
  • Œdèmes post chirurgicaux (préventif ou curatif)
  • raumatismes sportifs
  • Résolution rapide des hématomes
  • Thrombose et thrombo-phlébite
  • Plaques d’athérome

Posologie

3 gélules par jour en dose normale.

A prendre à jeun ou au minimum 30 mn avant les repas en 3 prises.

Pour des doses plus importantes, voir votre thérapeute.

Le dénominateur commun des remèdes complémentaires est souvent que pour avoir des résultats probants, il ne faut pas hésiter à multiplier les dosages conventionnels par 5 ou 10.

Il n’y a aucun risque. Il est même possible que les dosages aient été légalement limités pour que les résultats restent relativement médiocres.

Recommandations:

Lorsque l’on fait un traitement à la Bromélase, il est conseillé de consommer beaucoup de crudités et d’éviter les produits laitiers d’origine animale (yaourts, fromage, lait).

Il existe aujourd’hui des produits laitiers végétaux qui les remplacent avantageusement.

Des remèdes complémentaires en synergie

  • Association Bromélase et Lapacho

En plus de la posologie habituelle concernant la prise de Bromélase 2500:

1 gélule de LAPACHO / 3 kg chaque jour, répartis en 3 prises.

Ex : pour une personne pesant 60 kg: 3 fois 7 gélules par jour.

Ceci jusqu’à guérison complète.

De plus, cette association diminue fortement les effets de la chimio qui abime les cellules saines et prédispose aux rechutes. Comme la Bromélaine, (sauf allergie à l’ananas) le Lapacho n’a pas d’effets indésirables. Habituellement, les résultats sont très rapides.

Toutefois, rien n’est absolument universel. En cas d’échec, inutile de persister au-delà de 3 semaines.

  • Association Bromélase et Vitamine C

Une tumeur qu’elle soit maligne ou pas résiste rarement à l’association Bromélase + Vitamine C, même en phase avancée.

Pourquoi ajouter de la vitamine C?

Parce que contrairement aux humains, les animaux ont la faculté de fabriquer chaque jour de la vitamine C fraiche qui correspond à 10 g ramené au poids moyen de l’humain. Ceci explique les résultats souvent plus spectaculaires chez les animaux, car la vitamine C potentialise l’effet de la Bromélaine, du Lapacho et de tous les traitements en général (Voir les travaux de Linus Pauling).

Il est possible d’associer avec Bonheur Bromélase 2500 + Lapacho + Vitamine C

NB: Préférer la prise de vitamine C naturelle (Acérola) à raison de 5 à 6 g maximum par jour.

Bien que ce ne soit pas dangereux en soi, les doses supérieures peuvent entrainer des troubles digestifs, des nausées et des ballonnements.

Attention: Les cellules cancéreuses à reproduction rapide ont besoin d’un réseau capillaire important pour acheminer les « vivres »: cela s’appelle des formations angiogéniques.

La thérapie au cartilage de requin comme certaines « chimio » ont pour but de les dessécher.

Malheureusement, une fois isolée, il n’y a plus de voie d’accès pour agir sur les cellules cancéreuses.

Mise en garde contre les conseilleurs patentés

A la vue de résultats stupéfiants, les médecins demandent souvent: « Qu’avez-vous fait? »

Faites attention à qui vous donnez votre secret. Le mieux est de dire que vous avez été à Lourdes ou que vous avez prié. Notre expérience nous a montré que lorsque le patient avoue son traitement, la plupart des médecins, pétris dans leurs peurs, exercent une telle pression psychologique que le malade risque d’arrêter son traitement guérisseur pour reprendre les traitements orthodoxes, sans garantie et très toxiques, et l’on retombe dans le cas classique de ceux « qui meurent par politesse ».

Précisions

Le nom BROMELASE 2500 donne son indice GDU (2500).

Cette mesure indique la pureté de l’enzyme et donc son degré d’activité. Il n’existe pas d’indice supérieur à 2500 sur le marché aujourd’hui, ce qui explique notre choix.

D’autres produits ont des indices inférieurs (l’Extranase, par exemple, est à 900 GDU) et si l’on veut faire des comparaisons, c’est une mesure qu’il faut connaitre.

Donc, si l’indice GDU est plus faible que 2500, le produit proposé est moins actif.

Compte tenu des pathologies pour lesquelles cette enzyme est prescrite par les thérapeutes, l’efficacité optimum est de mise.

La toxicité éventuelle est estimée à environ 10 g/kg de poids, soit plus de 1000 gélules/jour pour un adulte de 60 kg.

Elle n’est donc jamais toxique même à dose prescrite importante.

sante_50_Holistiques_l

ALOE VERA

De nombreux bienfaits

L’Aloe Vera vous apporte:

  • de nombreux nutriments et nous préserve des effets néfastes que provoquent les carences alimentaires sur la santé
  • de meilleures défenses naturelles
  • un meilleur confort digestif
  • une régulation dupoids
  • un meilleur niveau d’énergie
  • elle apaise les brûlures
  • elle hydrate et nourrit la peau

Anti oxydent

Associé à une alimentation saine, le jus d’aloé entretient l’élasticité des parois vasculaires grâce à ses propriétés anti-oxydantes.

Il apporte en faible quantités le trio des vitamines anti-oxydantes (provitamine A, C, E) et de Sélénium; des études indiquent qu’il augmenterait également l’absorption de vitamine B12, indisponible dans les végétaux, ce qui en fait un supplément intéressant pour les régimes végétariens, les convalescents et les personnes âgées.

Immuno stimulant

Les enzymes contenus dans la pulpe de l’aloé protègent notre organisme des bactéries et des virus tout en stimulant les défenses immunitaires par l’action de ses nombreux vitamines et minéraux.

Draineur du foie

Le foie est l’acteur principal du métabolisme, un acteur souvent muet car l’organe n’est pas pourvu d’innervation sensitive. Ses dysfonctions se manifestent donc presque toujours de manière indirecte: troubles digestifs, fatigue chronique, manque d’énergie.

En prévention, il est bon de faire une cure de 3 semaines au printemps et à l’automne pour une détox durable (associé à l’artichaut et au pissenlit, deux excellents draineurs du foie). La peau prend le relais d’un foie paresseux.

L’aloe vera facilite l’élimination des toxines. Résultat immédiat? Une peau plus pure, plus lumineuse. A essayer en cas d’acné, souvent lié à une paresse intestinale.

Utilisation du produit

L’Aloe Vera est disponible sous forme de crème, de gel, de jus, de gélules ou de capsules. Le Gel de l’Aloe Vera est utilisé en usage externe, en application cutané, tandis qu’en usage interne on prendra de l’Aloe Vera sous forme de gélules ou de jus.

Le produit que nous vous proposons est un jus d’Aloe Vera préparé à partir de plantes fraîches au moyen d’une technologie d’avant-garde préservant les principes actifs. Ce complexe Aloès est très riche en acides aminés (aspartiques, folique, glutamique) et en vitamines du groupe B qui sont nécessaires au bon fonctionnement du métabolisme, du système nerveux et du système immunitaire.

Ce jus frais a un effet protecteur, cicatrisant et régénérateur très puissant sur la peau.

A prendre en cure de 3 semaines à 1 mois (1 flacon).

sante_50_therapies_l

COMMENT RAJEUNIR VOTRE CERVEAU PAR DES TONIQUES NATURELS (7)

Le ginseng, plante de longévité par excellence

“Il sert à restaurer les 5 organes vitaux, à harmoniser les énergies Yin et Yang, à calmer l’esprit, à dissiper la peur, à éliminer les substances toxiques, à faire briller les yeux, à ouvrir les vaisseaux du coeur et à clarifier la pensée. Un usage continu fortifie le corps et prolonge de beaucoup la vie.”

C’est ainsi que Chen-Nong décrivait le ginseng dans la Pharmacopée du Fermier céleste. Beaucoup d’études scientifiques confirment, sans l’ombre d’un doute, ces mots écrits plusieurs siècles avant J.-C.

Les preuves

Des études sur les rats effectuées par le pharmacologue bulgare V. Petkov, ont bien montré que le ginseng stimule le cortex surrénal, augmente la mémoire, accélère la capacité d’apprendre et même, régularise l’activité cervicale.

Tout indique aussi que le ginseng peut renforcer votre volonté et vous donner des nerfs d’acier, lors de phases de travail intense où chaque minute est comptée. Il vous permet d’éviter la fatigue, le stress, le surmenage et l’anxiété. Il peut même vous aider à vous relever d’un burn-out.

Des études ont également permis de démontrer que le ginseng :

  • accroît la résistance physique et mentale des gens dont les conditions de travail sont très exigeantes : militaires, travailleurs de nuit, chirurgiens, etc.
  • est efficace pour éliminer la haute ou la basse pression, enrayer l’artériosclérose ;
  • empêche le vieillissement prématuré et tous ses symptômes : perte de mémoire, vertige, bourdonnements dans les oreilles, troubles de l’humeur, etc.

C’est aussi la plante de l’apprentissage

Quel que soit votre âge, il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. D’ailleurs, rien de tel que de vous informer et de vous initier à des domaines “branchés” pour rester jeune d’esprit.

De plus en plus de personnes d’un certain âge retourne à l’école… pour le plaisir d’apprendre.

Beaucoup commencent même à s’initier à l’informatique et aux jeux électroniques. Et il a été démontré que ce type de jeux est une excellente façon de conserver son agilité d’esprit et sa coordination mains-yeux.

Or, s’il y a bien un domaine où le ginseng a conquis ses lettres de noblesse, c’est celui de l’apprentissage et de la performance tant physique que mentale. Le ginseng est particulièrement indiqué lorsqu’on exige de vous une coordination exceptionnelle entre le corps et l’esprit.

Plusieurs expériences ont montré à quel point le ginseng était efficace dans le domaine de l’apprentissage :

  • Dans une des premières expériences russes, on donna du ginseng ou un placebo à des correcteurs d’épreuves. Ceux qui avaient reçu le ginseng lurent 12% de plus de lettres et firent 51% moins d’erreurs que ceux du groupe-placebo.
  • Une étude suédoise aboutit aussi à des résultats étonnants. Au cours de celle-ci, des élèves devaient tracer avec un stylo un labyrinthe complexe selon certaines conditions. Ceux qui avaient pris du ginseng avant firent 2 fois moins d’erreurs.

Faites cette petite expérience !

Pour constater les effets du ginseng, faites cette expérience très simple.

Prenez une bonne dose de ginseng (1.000 à 2.000 mg) 20 minutes avant de jouer à l’un de vos jeux électroniques préférés.

Vous rappelez-vous de votre meilleur score ? Et bien essayez de le dépasser. Vous avez plus de 50% de chances d’y parvenir.

Le ginseng est plus efficace que d’autres stimulants

La recherche contemporaine a bien établi que le ginseng était un stimulant sans contre-indications, contrairement au café et aux amphétamines.

Le café et les amphétamines peuvent drainer vos réserves d’énergie. Dans la même foulée, ils réduisent la consommation d’oxygène dans le corps.

Des études ont démontré que le ginseng augmente la respiration des cellules cérébrales et peut même remédier au manque d’oxygène causé par les amphétamines dans les tissus cérébraux.

Selon le chercheur I. I. Brekhman, le ginseng peut “être pris pendant une longue période sans risques d’accoutumance, de perte du sommeil ou de l’appétit”.

De plus, selon le pharmacologue bulgare Petkov, le ginseng est un stimulant équilibré. Il ne crée pas un état d’hyperactivité anxieuse comme les amphétamines et le café (en dose excessive).

sante_7J_cerveau_l

Formation

Aucune page ne correspond à votre recherche

Désolé, aucun article ne correspond à votre recherche