Articles

Comment vivre vos passions. Utilisez la curiosité et la créativité

Une chose très importante, c’est la curiosité car il est la base de la passion. Il y a peut être des détails qui vous empêche de définir ce qu’est vôtre véritable passion. Voici de nombreuses façons dont vous pouvez utiliser la curiosité pour vous aider à définir ce qu’est votre véritable passion pour vous aider à réussir.

Gardez Vôtre Esprit Actif

La curiosité contribue à créer un esprit actif. Quand quelqu’un est curieux, il pose des questions et obtient des réponses. La raison est que leur esprit est actif la plupart du temps. Lorsque vous êtes curieux, vous faites travailler vôtre esprit et vous le rendez plus fort. Votre cerveau est comme un gros muscle et en travaillant, il devient plus fort.

Soyez ouvert aux nouvelles idées

La curiosité vous permet également de voir comment sont les choses sous différents angles. Lorsque vous voyez les choses d’une façon limitées, c’est parce que votre esprit n’est pas disposé à accepter les choses sous plusieurs angles. C’est un peu comme votre vie. Si vous ne voyez pas votre vie mieux réussie qu’elle ne l’est déjà, alors elle ne le sera pas. Si vous pouvez ouvrir les yeux et voir les choses sous différents angles, alors vous serez plus disposés à les essayer.

Une bonne chose au sujet de curiosité, c’est que quand les idées viennent à l’esprit, ils sont également reconnus et ne sont pas ignorées. Lorsque vous n’êtes pas curieux, les idées importantes vous échappent parce que votre esprit n’est pas préparé à s’ouvrir à elles.

Cela signifie également que vous devez être ouvert à la suggestion. Quelquefois, certaines personnes ont des points de vue que vous ne voulez pas entendre. Le point de vue d’une autre personne peut être la seule chose dont vous avez besoin pour améliorer vôtre vie. Être ouvert à la suggestion vous permettre de vous poser plus de questions et de chercher des réponses différentes.

Soyez ouvert à des nouvelles possibilités

Lorsque votre esprit est ouvert à de nouvelles suggestions, vous aurez également une vision plus élargie dans presque toutes les situations. Votre monde sera ouvert à de nouveaux mondes et possibilités, car vous serez curieux. Normalement, vous ne verrez plus les choses, comme vous les voyez aujourd’hui.

L’esprit curieux a la capacité de regarder au-delà de la normalité de la vie et de voir les choses cachées sous la surface. Ce sont des mondes et des possibilités que vous pouvez faire se produire. Vous avez le contrôle total de votre esprit curieux.

Excitation

Si vous vous ennuyez de votre vie, vous n’êtes probablement pas curieux du tout. La curiosité construit l’excitation dans votre vie parce que vous voulez voir les choses. Il y aura toujours de nouvelles choses qui attireront votre attention.

Lorsque vous êtes curieux, vous êtes aventurier, et il est très amusant d’ajouter de l’aventure de votre vie. Cela ne signifie pas que vous devrez aller faire un safari africain. Cela signifie que vous devez regarder autour de vous un peu plus que d’habitude et voir ce qui se passe. Faites un peu de recherche et découvrez comment les choses fonctionnent. Soyez curieux et ouverts à de nouvelles choses plutôt que d’avoir la même routine ennuyeuse de chaque jour.

Développer la curiosité

Si vous vous considérez curieux mais que vous êtes dans une routine quotidienne, et que vous vous ennuyez avec la vie, alors vous n’êtes pas curieux. Vous pouvez développer la curiosité pour vous aider à devenir une personne plus excitée et voir la vie que vous pouvez avoir. Quand vous devenez curieux, vous voulez savoir à quoi votre vie ressemblera lorsque vous définirez vos passions, et vous serez plus susceptible de pouvoir les vivre.

Garder un esprit ouvert est la meilleure chose que vous pouvez faire lorsque vous développez votre curiosité. Vous devez être une personne à l’esprit ouvert. Si vous avez des habitudes, la plupart du temps cela peut être la tâche la plus difficile. Travaillez à voir les choses d’un point de vue différent. Pensez à des versions différentes des choses et comment elles peuvent aboutir.

Une autre chose que vous devez faire lorsque vous développez votre curiosité, c’est de ne jamais prendre les choses pour acquises. Beaucoup de gens acceptent les choses de la manière dont elles sont. Ils ne « creuser » jamais plus en profondeur et ils perdent leur curiosité et leur excitation.

Certaines choses peuvent vous paraître anodines mais sont vraiment importantes. Votre enfant peut vouloir faire quelque chose qui vous semble ridicule. Il s’agit du temps passé et vous ne devez pas prendre ces choses pour acquises, parce qu’il peut ne pas être disponible pour vous plus tard. Il s’agit également de la perte de temps dans votre vie à regarder la télévision quand vous pouvez travailler en direction de vos passions.

Poser constamment des questions. Quand vous développez votre curiosité, il est important de poser des questions. Qui se soucie de ce que les gens pensent de vous? Vous travaillez sur vous et vous devez être curieux. Cela vous permettra de voir sous la surface des choses. Renseignez-vous sur la façon dont les choses fonctionnent et pourquoi les gens sont amis les uns des autres.

Renseignez-vous autant que vous pouvez au sujet de tout. Non seulement vous faites travailler votre cerveau, mais vous apprenez de nouvelles choses et développez une meilleure compréhension. Vous apprenez les raisons pour lesquelles les gens font ce qu’ils font. Bien que vous puissiez choisir une façon de faire quelque chose et quelqu’un d’autre peut choisir de la faire autrement. Ce que vous devez faire, c’est ouvrir vôtre esprit.

N’étiquetez jamais quelque chose comme ennuyeux. Si l’on vous demande de faire quelque chose avec quelqu’un d’autre et cela vous semble monotone, vous devez agir et traiter cette chose comme si elle était distrayante. Les choses ne sont monotones que quand vous rendez vous-même monotones. Étiqueter une activité ou corvée comme ennuyante ferme définitivement les portes à quelque chose qui pourrait être votre passion. En outre, vous pouvez penser à des façons de faire cette activité ennuyeuse et de la rendre agréable.

Voyez l’apprentissage comme un divertissement. Il y a beaucoup de choses au sujet de votre passion que vous pourriez avoir besoin d’apprendre. Vous avez peut-être retardé votre passion, dans ce cas, vous devrez peut-être prendre quelques cours. Il est fréquent que les gens pensent qu’ils sont trop vieux pour apprendre de nouvelles choses et ne suivent pas leur passion pour cette raison. Vous n’êtes jamais trop vieux pour apprendre de nouvelles choses. La meilleure chose que vous puissiez faire est de continuer votre apprentissage par la lecture autant que vous le pouvez et apprendre de nouvelles choses.

Il ne faut jamais abandonner une passion à cause de l’apprentissage. Ce que vous devez faire est de vous attaquer à l’apprentissage comme une expérience amusante qui va vous aider à atteindre un objectif à long terme. Etre curieux, c’est apprendre. La vie est un long cours et vous apprenez des nouvelles choses chaque jour. Donc, si vous devez prendre un cours ou lire un livre pour apprendre quelque chose de nouveau, l’aborder avec une nouvelle attitude, de l’excitation et du plaisir. Vous apprendrez beaucoup plus que vous ne le feriez si vous pensez que l’apprentissage est un fardeau.

Lire de nouvelles choses est une autre façon de nourrir votre curiosité et de la développer. Vous aimeriez peut-être vous concentrer sur une seule chose mais il faut être ouvert au plus grand nombre de sujets différents et de choses que possible quand il s’agit de lecture. Cela peut vous aider à bâtir votre curiosité encore plus loin. Si vous vous retrouvez concentré sur une seule chose, c’est que vous avez trouvé votre passion.

Construire la créativité

Pensez-vous que vous n’êtes pas une personne créative? Vous pouvez peut-être penser que vous êtes créatif et vous ne l’êtes vraiment pas du tout. Si vous voulez vivre vos passions et en faire une réalité, il vous faut être créatif. Il existe de nombreuses façons, vous aurez besoin de créativité pour lutter contre les entraves et à faire bouger les choses. Plus créatif vous serez, plus de succès vous aurez, vous serez dans votre vie. Voici quelques façons dont vous pouvez construire la créativité dans votre vie.

Faites un jeu de la créativité dans tout ce que vous faites. Lorsque vous êtes dans une situation, vous devez vous donner des règles. Réfléchissez sur les objectifs et les obstacles ou les contraintes stratégiques qui pourraient être un problème. Plus vous serez créatif avec ces réponses, meilleur vous serez.

Lorsque vous êtes créatif, vous devez également fixer des tâches. Des tâches avec des délais et une date limite. Lorsque vous fixez une date limite aux tâches, cela les rend plus intéressantes. Vous ne procrastinerez plus autant.

L’expression est aussi un aspect très important. Vous devez trouver toutes les occasions que vous pouvez pour vous exprimer d’une manière créative. Non seulement d’une manière créative, mais à chaque occasion. Lorsque vous recherchez des occasions de vous exprimer, vous êtes dans le processus créatif.

S’exprimer peut être dans la façon dont vous présentez le dîner dans l’assiette. Vous pouvez choisir d’habiller le repas avec des canneberges et des garnitures. Vous pouvez changer votre façon de faire une présentation sur vôtre lieu de travail et modifier complètement le style de vôtre manière de travailler. Voyez toutes les activités comme un moyen de vous exprimer et d’être créatif.

Prêtez plus d’attention dans votre vie. La meilleure chose que vous pouvez faire est d’éliminer les distractions et le bruit lorsque vous vous concentrez sur une activité. Lorsque vous vous concentrerez sur une activité très difficile, vous verrez les possibilités et les qualités. Si vous ne pouvez vraiment pas prêter d’attention à quelque chose, c’est vraiment ennuyeux. Encore une fois, trouver des moyens de rendre les activités plus intéressantes.

Lorsque vous travaillez sur des activités qui vous semblent ennuyeuses, vous devez les considérer comme des morceaux d’un puzzle. Vous devez voir le puzzle entier et tous les aspects d’une activité.

Promenez-vous autour de votre maison

Vous pouvez avoir du mal à déterminer ce qu’est votre véritable passion, et elle peut être juste en face de vous. Vous avez peut être des collections d’objets, comme des figurines, des magazines, des hobbies que vous aimez faire le week-end et plus encore. Jetez un coup d’œil autour de votre maison et regardez si certains de ces décors sont un indice sur votre véritable passion. Vous pourriez être surpris avec les objets qui vous entourent sans même l’avoir réalisé.

EXERCICES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL (10)

« Le premier bien est la santé, le deuxième la beauté, le troisième la richesse »
Platon

Mes habitudes de prisonnier

Celui qui est esclave de l’habitude perd sa disponibilité au présent. Francis Bacon

  • Quelle habitude êtes-vous prêt à changer pour gagner en souplesse ?
  • Quand mettez-vous le pilote automatique ?

 A vous de jouer !

sante_30-Jours-Energie_l

Définir des objectifs artistiques

Êtes-vous le genre de personnes qui a toujours admiré les artistes que sont les chanteurs, les acteurs, les écrivains, les poètes ou les peintres ? Vous êtes-vous toujours demandé quels chefs d’œuvres vous pourriez créer si seulement vous aviez le temps ?

Il y a de fortes chances, si vous pensez à définir des objectifs artistiques, que vous ayez déjà la passion, l’intérêt et le talent. Sinon, peut-être qu’une partie de votre objectif est d’aller à l’école.

Quelque soit la raison ou quelque soit votre niveau de compétence, vous pouvez atteindre une réalisation artistique, si vous savez comment définir l’objectif et le mettre en œuvre.

Avant d’essayer d’atteindre vos objectifs artistiques, vous devez vous assurer que vous connaissez toutes les étapes nécessaires pour commencer. Vous devez également savoir à quel niveau se situent vos compétences pour commencer sur le bon chemin.

Posez-vous ces questions avant de vous lancer:

  1. Quel type d’art m’intéresse le plus ? Musique, peinture, écriture ?
  2. Quel est mon niveau de compétence actuel ?
  3. Est-ce que je veux en faire un passe-temps ou une carrière ?
  4. Dois-je aller à l’école ou suivre un cours ?
  5. Est-ce que je recherche un diplôme ou juste des compétences de base ?
  6. Est-ce que j’ai le temps d’aller à l’école ou de suivre un cours ?
  7. Est-ce que j’essaie simplement de soulager mon stress ou est-ce que je veux créer un chef d’œuvre ou une pièce vendable ?
  8. A quel point faire cela compte-t-il pour moi ?
  9. Est-ce réellement quelque chose dans lequel je veux faire carrière ?
  10. Cela me rendra-t-il heureux ?

Lorsque vous décidez de définir des objectifs artistiques, vous devez suivre la méthode étape par étape des sections précédentes. La chose la plus importante que vous pouvez faire est de définir l’objectif et d’y coller.

Exactement. La meilleure chose à faire pour atteindre un objectif artistique est de persévérer.

L’art se compose de 90% d’inspiration et 10% de transpiration. Inspirez-vous de la manière qui vous convient le mieux. Si vous suivez notre guide et restez concentré sur vos objectifs, vous connaîtrez le succès.

Être motivé pour atteindre ses objectifs

Comment pourrais-je écrire un guide sur la mise en place et la réalisation d’objectifs sans vous donner quelques conseils sur la partie la plus importante pour se fixer des objectifs?

La clé de la définition réussie d’objectifs est votre capacité à vous motiver et à rester motivé jusqu’à ce que vous ayez atteint vos objectifs.

Être et rester motivé n’est pas aussi difficile qu’il y paraît. Cela ne demande que de la discipline. Jetons un œil aux choses que vous devez faire afin d’être et de rester motivé.

Tout d’abord, voyons ce qu’est la réelle motivation.

  • La motivation n’est pas le produit d’une influence extérieure. C’est le produit naturel de votre désir de réaliser quelque chose et votre conviction que vous êtes capable de le faire
  • Les objectifs positifs qui sont orientés vers votre plaisir sont des motivations bien plus puissantes que les objectifs négatifs basés sur la peur. La bonne combinaison des deux est le compromis le plus puissant et le plus motivant.

Maintenant, regardons ce que vous pouvez réellement faire pour vous motiver et rester motivé.

  1. Commencez en visualisant vos succès futurs et en modelant les sentiments que vous éprouverez lorsque vous les aurez atteints
  2. Parcourez mentalement le chemin en direction de ce succès et basez vos sentiments sur différents jalons en cours de route
  3. Assignez une priorité haute à chaque tâche que vous devez réaliser, ce qui donnera la priorité à chaque tâche dans votre esprit
  4. Définissez une cible pour la quantité de travail que vous effectuerez chaque jour en direction de vos objectifs
  5. Visualisez le résultat souhaité : créez une image de ce à quoi ressemblera le résultat souhaité et ayez cette vision dans votre esprit à chaque instant
  6. Repérez ce que vous aimez faire et ce à quoi vous êtes bon
  7. Utilisez un indicateur visuel pour surveiller les progrès et terminer la tâche
  8. Répétez-vous des affirmations pour vous rappeler à quel point vous êtes capable d’atteindre vos objectifs
  9. Regardez des films ou des programmes qui vous motivent
  10. Écoutez de la musique qui vous motive
  11. Si vous travaillez mieux en faisant de la compétition, faites un pari avec un ami ou un membre de la famille pour le défier.
  12. Obtenez de l’aide et de l’assistance de personnes de votre entourage ou d’un professionnel du domaine, par exemple un entraîneur personnel, un conseiller financier, etc.
  13. Définissez votre propre version de la réussite, ne laissez pas les autres la définir pour vous
  14. Ignorez toute influence ou réponse négative
  15. Faites un effort conscient pour faire mieux que dans le passé
  16. Concentrez-vous sur les réalisations positives et pas sur les négatives
  17. Partagez vos réussites avec les autres, ce qui vous permettra de rester concentré et vous aidera à exprimé vos réalisations
  18. Connaissez vos forces et vos faiblesses et travaillez sur chacune d’entre elles
  19. Entraînez-vous à terminer ce que vous commencez en refusant d’abandonner avant la fin
  20. N’ayez pas peur de faire des erreurs et ne vous punissez pas pour les avoir faites, tirez-en des leçons

Choses à faire ou ne pas faire pour définir des objectifs

Pour le final de ce guide, j’ai pensé qu’une catégorie à faire et à ne pas faire pourrait vous aider à comprendre la réalité pure et dure de manière agréable et rapide. Pensez-y : si vous lisez ce guide, vous voulez commencer MAINTENANT à définir des objectifs et les atteindre.

[table id=12 /]

 

reussite_7J_nouveaux_objectifs_L

EXERCICES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL (9)

« Le premier bien est la santé, le deuxième la beauté, le troisième la richesse »
Platon

APPRENEZ DE VOS ECHECS

Faites une liste d’au moins 3 situations échouées et pour chacune d’elles, répondez aux questions suivantes :

  • Qu’ai-je fait, ou omis de faire, qui a conduit à ce résultat ?
  • Quel enseignement puis-je en tirer ?
  • Si c’était à refaire, comment m’y prendrais-je ?

A vous de jouer ! 

sante_30-Jours-Energie_l

Définir des objectifs de relation

Pour qu’une relation soit satisfaisante, ceux qui sont impliqués doivent clairement définir des objectifs. La plupart des gens entrent dans une relation avec une vague idée de ce qu’ils veulent, ils sont souvent incapables de spécifier leurs objectifs à long terme.

Les objectifs peuvent être déclarés ou écrits, mais ils doivent être acceptés par les deux partenaires au début de la relation.

Les objectifs de relation sont parfois dictés par le comportement. Toutefois, pour qu’une relation fonctionne, les objectifs fixés ne doivent être que ceux sur lesquels les partenaires s’accordent.

Les objectifs de la relation doivent être conservés en lieu sûr et revus annuellement puisque les besoins peuvent changer. Pendant la révision annuelle, les objectifs peuvent être modifiés et de nouveaux objectifs peuvent être identifiés.

Les objectifs de relation doivent être à long terme, mais ils doivent être assez généraux pour donner aux partenaires assez de latitude pour être satisfaisants et facile à atteindre. Les objectifs annuels peuvent être plus spécifiques et à court terme, motivant les partenaires pour les atteindre avec succès dans l’année.

Les objectifs doivent être développés pour couvrir les problèmes clés impliqués dans la relation, mais ils peuvent couvrir n’importe quel domaine du comportement humain. Afin de mieux connaître comment et quels objectifs doivent être définis, vous devez vous poser une variété de questions pour vous connaître, vous et votre partenaire.

C’est un petit questionnaire qui va comme suit :

Questionnaire pour définir les objectifs de relation

  1. Comment pouvons-nous mieux développer notre soutien l’un pour l’autre ?
  2. Comment communiquerons-nous l’un avec l’autre sur une base quotidienne ?
  3. A quel point sommes-nous dépendants l’un de l’autre et est-ce sain ?
  4. Comment pouvons-nous donner une impulsion à nos relations intimes ?
  5. Combien de temps voulons-nous que dure notre relation ? Voulons-nous nous marier ?
  6. Comment nous assurer que nous respectons les droits de l’autre ?
  7. Comment aiderons-nous l’autre à évoluer dans cette relation ?
  8. Comment conserver le plaisir dans notre relation ?
  9. Comment inclurons-nous les autres dans notre relation sans perdre notre soutien l’un pour l’autre ?
  10. Comment devons-nous approcher nos problèmes dans notre relation ?
  11. Comment résoudrons-nous nos problèmes ?
  12. Comment allons-nous gérer nos différences d’opinion ?
  13. Comment allons-nous gérer l’irritation et cela vaut-il l’effort ?
  14. Comment allons-nous gérer les disputes et les résoudre sainement?
  15. A quel moment chercherons-nous de l’aide si nos disputes dérapent ou nous en soucierons-nous ? Par exemple, allons-nous chercher l’aide d’un conseiller ?
  16. Serons-nous d’accord de ne pas être d’accord ?
  17. Comment nous assurer une croissance mutuelle dans cette relation?
  18. A quel point sommes-nous ouverts à des responsabilités communes et individuelles ?
  19. Comment nous assurer que nos individualités ne se perdent pas ?
  20. Jusqu’où sommes-nous ouvert à être sûrs de nous dans notre relation ?
  21. Comment pouvons-nous utiliser nos personnalités uniques, individuelles, pour aider à faire évoluer notre relation ?
  22. Quelles mesures prendrons-nous si quelqu’un se sent étouffé par la relation ?
  23. Quelles mesures sommes-nous prêts à mettre en place si un des deux a besoin d’assistance pour sa santé mentale ?
  24. Comment allons-nous promouvoir la santé physique de l’autre et se soutenir l’un à l’autre ?
  25. Quelles mesures pouvons-nous prendre pour gérer la jalousie, le sens de compétition ou le ressentiment vis-à-vis de l’autre ?
  26. Comment allons-nous prendre le temps de faire les choses que nous voulons faire ?
  27. Comment allons-nous arranger nos emplois du temps pour pouvoir poursuivre nos intérêts uniques et individuels, tout en passant du temps en tête à tête ?
  28. Sommes-nous libres de poursuivre nos intérêts et nos relations amicales distinctes ?
  29. A quel point sommes-nous engagés à définir des objectifs de relation à long terme et à court terme pour atteindre ces objectifs ?
  30. Sommes-nous prêts à définir des moments où nous pouvons nous nourrir l’un l’autre et garder notre relation sur les rails ?
  31. Comment pouvons-nous structurer des manières d’obtenir les tâches d’entretien requises.
  32. Comment pouvons-nous déléguer les tâches d’entretien pour qu’aucun de nous deux n’est l’impression d’en fait trop ?
  33. Quelle place la religion, nos passe-temps, les sports et autres intérêts auront-ils dans notre relation ?
  34. À quel point ces choses sont-elles importantes dans notre relation ?
  35. Pouvons-nous nourrir nos différences ?

Je sais que cela semble être beaucoup de questions, mais si nous sommes réalistes, toutes ces questions ont de l’importance. Si vous ne pouvez pas prendre ce petit questionnaire au sérieux, comment vous attendez-vous à prendre votre relation au sérieux ?

Comment compter ? Pour chaque même réponse, donnez-vous 1 point et pour chaque réponse différente, retirez 1 point.

Si votre partenaire et vous avez un score sous 17, cela ne signifie pas que vous devriez rompre, mais que vous devez vous asseoir et décider ensemble de vos objectifs relationnels afin de trouver un compromis sur lequel vous pouvez être d’accord.

Toutes les relations réclament un compromis pour réussir. Vous devez juste réévaluer ce que sont vos objectifs.

Si votre partenaire et vous avez un score au-dessus de 17, cela signifie simplement que vous êtes sur le bon chemin et que vous attendez la même chose d’une relation.

Vous devrez toujours faire quelques compromis (vous êtes humains) pour maintenir la relation, mais vous vous dirigez dans la bonne direction.

Ce que vous devez réaliser est qu’il est plus facile de définir des objectifs de relation lorsque les deux parties sont impliquées dans le processus. Si une seule partie travaille à l’amélioration de la relation, elle est condamnée à échouer parce qu’elle se sentira toujours surmenée.

Définir des objectifs relationnels est semblable à n’importe quels autres objectifs. La plus grande différence est que vous devez généralement définir vos objectifs en impliquant l’autre personne.

Définir des objectifs de relation fonctionne pour tous les types de relation, qu’elles soient amicales, familiales, entre collègues ou conjoints.

Vous pouvez essayer de définir des objectifs et travailler seul dessus, mais ce sera difficile et plutôt insatisfaisant. C’est pourquoi la clé est d’avoir la totale coopération et le soutien de ceux dont vous souhaitez obtenir le meilleur.

reussite_7j_equilibrer_vie_L

Les dix secrets de la puissance hypnotique

AVANT-PROPOS

Vous trouverez dans ce livret des méthodes préparatoires qui construiront votre puissance hypnotique et qui développeront votre magnétisme personnel.

Ces « secrets » – dont certains sont révélés pour la première fois au grand public-, n’ont de valeur que grâce à l’entraînement que vous pratiquerez. N’essayez pas de’ les juger à l’avance, pratiquez-les. Car c’est par la pra­tique et par elle seule que vous parviendrez aux résultats que vous escomptez.

Si vous avez des suggestions, des félicitations ou des critiques à formuler sur ce livret et sur la « Méthode Tepperwein », n’hésitez pas à m’en faire part. C’est toujours avec plaisir que je répondrai à vos suggestions en améliorant la qualité des méthodes diffusées par le C.E.T.H.

1 – PRÉPARE·Z-VOUS

Un des secrets de la force hypnotique réside dans la préparation de l’hypnotiseur , tant sur le plan physique que sur le plan mental.

Sur le plan physique, les aliments lourds à digérer, l’alcool, le tabac, ne sont pas conseil­ lés. De façon générale , tout ce qui a tendance à disperser votre attention ou à l’affaiblir nuit à votre pouvoir hypnotique .

Un bon entraînement physique, un bon som­meil facilitent la pratique de l’hypnose.

Sur le plan mental, commencez par lire et relire chaque jour les phrases suivantes :

je veux
je peux
je suis sûr de moi

 

2 • DÉVELOPPEZ·LA FORCE DE VOTRE REGARD

la reussite est en moiPlacez le dessin ci-contre à 30 cm environ de vos yeux. légèrement au-dessus du niveau visuel. Commencez par fixer le point noir cen­tral. Si vous sentez que votre attention faiblit au début, fermez les yeux quelques Instants et recommencez, en fixant toujours le point central.

Essayez de garder les yeux ouverts le plus longtemps possible sans cligner les yeux. Au bout de quelques minutes, vous verrez le point se séparer en deux points qui s’éloi­gnent doucement l’un de l’autre jusqu’à une distance de 5 à 6 centimètres, tandis que vous vous sentez de plus en plus calme. C’est le début de l’auto-hypnose.

3 – PRATIQUEZ L’AUTO­ SUGGESTION

Lorsque vous êtes parvenu à cet état de calme, fixez les phrases suivantes, l’une après l’autre, en les répétant intérieurement:

je sens en moi une volonté

de plus en plus puissante ma puissance hypnotique se développe de jour en jour

personne ne peut résister à la puissance de mon regard

4 – CHARGEZ-VOUS D’ÉNERGIE

Respirez calmement et à chaque inspiration abdominale, représentez-vous. mentalement vous rechargeant d’énergie cosmique. A cha­ que expiration, projetez l’énergie accumulée par vos yeux . Imaginez cette énergie entou­rant votre sujet , l’enveloppant de la puissance de votre magnétisme .

Vous pouvez vous représenter votre fluide sous forme d’un rayon de couleur violette . Notez que plus vous pratiquez cet exercice longtemps, plus votre énergie est grande et votre fluide puissant.

5 – POUR HYPNOTISER FACILEMENT

Prenez l’un des dessins hypnotiques de ce livret, et tenez-le à la distance de 25 à 45 cm des yeux du sujet, dans une position telle au-dessus du front qu’un effort soit néces­saire au sujet au niveau de ses yeux et de ses paupières.

Demandez-lui de tenir constamment les yeux fixés sur le dessin et l’esprit uniquement concentré sur lui.

Ses pupilles commenceront par se contracter, puis elles se dilateront. Approchez alors la main de ses yeux,ses paupières se fermeront involontairement dans un mouvement vibra­ toire.

6 – RENFORCEZ LEFFET PAR DES SUGGESTIONS

Si le sujet ne ferme pas les yeux, recommen­cez une seconde fois, en lui demandant de fermer les paupières lorsque vous approche­ rez votre main de ses yeux

Vous pouvez renforcer l’effet en lui disent :

« Maintenant vous êtes tranquille,serein. Vos yeux fixent le centre de ce dessin. Il n’existe plus rien d’autre. Tout votre univers s’est concentré sur ce point et uniquement sur lui. Vous tenez vos yeux posés sur le centre de ce dessin… »

Puis vous enchaînez par les méthodes décri­tes dans la Méthode Tepperwein.

7 – FAITES ÉVOLUER LE DESSIN

De lents mouvements circulaires du dessin faciliteront l’effet. Vous pouvez aussi em­ ployer un appareil rotatif. Dans ce cas, c’est la spirale qui donnera les meilleurs résultats.

8 – UTILISEZ « L’EFFET MIROIR « 

Placez un des dessins de ce livret sur un grand miroir à l’aide d’un ruban adhésif.

Demandez au sujet de fixer le dessin jusqu ‘au moment ou sa propre image disparaît du champ de sa conscience.

Vous pouvez aussi lui demander d’alterner : qu’il concentre son esprit sur le dessin pen­dant une trentaine de secondes , puis concen­trer son attention sur l’environnement, puis revenir sur le dessin.

Cet exercice est un excellent entraînement à l’auto-hypnose.

9 – LES SECRETS D’UN REGARD PUISSANT

Nous avons déja vu l’un des secrets du re­ gard puissant: la fixité du regard. Le second est le point exact ou l’on doit fixer le sujet. Ce point est situé EXACTEMENT ENTRE LES DEUX YEUX, soit à la racine du nez.

Vous pouvez, tout en projetant la puissance de votre regard, vous représenter mentale­ ment ce que vous souhaitez : créez l’image de votre sujet endormi, pensez aux phrases d’induction hypnotiques décrites dans la méthode.

Souvent, en employant ce procédé, il est pos­sible d’endormir une personne sans pronon­cer un mot, par simple fixation et par sugges­tion télépathique.

10 – UTILISEZ VOS MAINS COMME ÉMETTEURS

De même que votre regard, vos mains sont de puissantes sources d’influence magnétique. (Voir à ce sujet le « cours de magnétisme » de J.P. de Kersaint).

Dirigez vos doigts vers le sujet, notamment vers ses tempes, et vous faciliterez sa mise sous hypnose.

Vous pouvez aussi, avant la séance , « char­ ger » le dessin hypnotique choisi comme point de fixation.

Inspirez, chargez-vous d’énergie , et dirigez votre fluide vers le dessin lorsque vous expi­rez.

UN DERNIER CONSEIL

L’idéal, pour hypnotiser facilement , est de cu­muler les effets du regard, du magnétisme , des dessins hypnotiques , de la voix, ainsi que des gestes.

Le cumul de ces effets vous assurera une réussite maximum dans toutes les situations.

la reussite est en moi  la reussite est en moi la reussite est en moi la reussite est en moi

 

 

reussite_7j_apprendre_puissance_hypnose_L

EXERCICES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL (8)

« Le premier bien est la santé, le deuxième la beauté, le troisième la richesse »
Platon

APPRENEZ DE VOS SUCCÈS

Faites une liste d’au moins 3 situations réussies et pour chacune d’elles, répondez aux questions suivantes :

  • Qu’ai-je fait exactement qui a contribué à ce succès ?
  • Quelles ressources ai-je utilisées ?
  • Quels éléments externes ont joué en ma faveur ?
  • Quel enseignement puis je tirer de cette expérience ?
  • Dans quelles situations futures exporter ce succès ?

A vous de jouer ! 

sante_30-Jours-Energie_l

L’Autosuggestion

Le désir est très proche parent de l’autosuggestion, cette science qui nous paraît nouvelle, mais qui a été connue dans les temps les plus reculés. Elle a actuelle­ment de nombreux adeptes, même dans le monde intel­lectuel supérieur.

Elle mérite toute notre attention, car elle peut produire d’excellents résultats.

Qu’est-ce que l’Autosuggestion ?

En anglais, autosuggestion s’appelle aussi « affirmation », ce qui nous indique déjà de quelle façon nous devons l’employer. De fait, l’autosuggestion est une pratique, je dirai matérielle ou physique de la foi.

Il s’agit d’étayer le désir d’une foi aussi puissante que possible. Pour la rendre puissante, il faut l’exprimer affirmativement, autrement dit, il faut s’affirmer la possession des choses ou des qualités qu’on veut obtenir.

Exemples : « Je possède » et non « Je voudrais posséder une bonne mémoire ». « J’acquiers le bien-être », ou s’il s’agit d’une maladie : « Je guéris rapidement », etc.

Sachons bien saisir la différence, il ne faut pas se dire « Je souhaite ceci » ou « J’espère cela », il faut affirmer que l’effet désiré se produit.

Répétons les affirmations relatives à nos désirs toutes les heures, si possible. Si nos occupations ne le permettent pas, répétons-les avant nos repas, en marchant, en nous levant le matin, et surtout le soir au moment où nous allons nous endormir.

Le résultat commencera bientôt à se produire. Beaucoup de maladies ont été guéries ainsi, que le médecin avait déclarées incurables. Ce n’est pas une raison pour nous priver des lumières des docteurs, cela va sans dire ; mais on peut affirmer que l’autosuggestion peut aider puissamment le traitement médical. Il y a, du reste, une fraction toujours plus nombreuse du corps médical qui emploie la suggestion comme unique moyen de guérison, surtout lorsqu’il s’agit de maladies nerveuses.

Comment faire pour résister aux suggestions venant d’autrui

Cette méthode d’autosuggestion est si simple qu’il est bien facile d’en saisir le sens et les conséquences.

La suggestion joue, sans que nous nous en rendions compte, un très grand rôle dans la vie de chacun de nous. Nous sommes suggestionnés par nos parents, par nos amis, par nos relations, par les marchands, par la mode, par­ les journaux, par la réclame et par d’innombrables et cetera.

Pour résister à toutes ces suggestions qui sont plus ou moins attentatoires à notre liberté, sachons suggestionner nous-mêmes, c’est-à-dire nous autosuggestionner ou, autrement dit, affirmer nos désirs. Cela constitue un facteur important pour réussir dans la vie.

Si nous ne réussissons pas d’emblée, ne nous décourageons pas, ayons la foi, la patience et la confiance et des résultats se produiront qui nous convaincront de la puissance de cette pratique.

Est-il nécessaire de raconter nos désirs aux autres ?

Il faut dans cet entraînement avoir bien soin de ne nous laisser influencer par qui que ce soit, car nous aurions beaucoup de peine à regagner le terrain perdu. Il n’est pas inutile de répéter ici que pour assurer la bonne réali­sation de nos désirs et autosuggestions, il est absolument nécessaire que nous ne les communiquions à personne.

Le désir ardent, enthousiaste est, comme qui dirait, une accumulation de force avec instruction tacite relative au travail à opérer. Si nous communiquons à autrui le désir formé, nous dépensons en le faisant une partie de cette force, la meilleure, qui, dès lors, ne peut agir pour la réalisation. Il suffit que nous répétions plusieurs fois cette communication, pour que toute la force accumulée se trouve dépensée en pure perte pour nous et tout est à recommencer.

reussite_7j_emettre_pensee_L

L’Idéal

Quand nous aurons, pour ainsi dire, pris possession de nous-mêmes, il s’agira de bien savoir à quoi nous allons employer cette force de volonté qui est capable d’accomplir de grandes choses.

Nous devons établir le plan de notre vie de manière que, tenant compte de nos goûts et de nos capacités, elle puisse être la plus utile et la plus bienfaisante à nous-mêmes et aux autres. Oui, aux autres aussi, car notre vie ne saurait être tout à fait bienfaisante pour nous-mêmes si elle ne l’est en même temps aux autres. Il faut nous créer un idéal.

Comment exploiter au mieux les outils de réussite dont vous disposez déjà en vous, afin d’atteindre le succès ?

Un exemple nous fera mieux saisir l’importance de cette condition de réussite :

Vous disposez d’un terrain et d’un capital que vous voulez consacrer à faire bâtir une maison. Vous vous mettez en rapport avec un entrepreneur de bâtiments et lui dites : « Je dispose d’une somme de x, bâtissez-moi une maison pour ce prix-là ». Il vous répondra sans doute : « Je veux bien, mais donnez-moi des plans bien établis ».

L’architecte auquel vous vous adresserez ensuite vous dira aussi : « C’est très bien ! mais indiquez-moi l’orientation et les dimensions que vous voulez donner à ce bâtiment, le nombre d’étages, de pièces, etc., etc., et je vous établirai un plan ».

Nous avons en nous un architecte, c’est notre intelligence ; des entrepreneurs, ce sont nos organes ; nous de­vons leur fournir des indications bien réfléchies, si nous voulons que leur travail nous satisfasse.

Nous avons aussi le capital nécessaire, c’est notre énergie ; il s’agit de ne pas le dilapider en essais infructueux.

Quand je dis que nous possédons l’énergie nécessaire, j’entends une énergie suffisante pour réussir dans une certaine mesure ; car, je le rappelle, nous ne sommes pas arrivés en ce monde, ni au point où nous nous trouvons, avec des facultés et des énergies égales ; elles sont très diverses.

Eussions-nous hérité une belle fortune, si notre éner­gie, nos facultés et notre intelligence sont bornées, nous ne pouvons prétendre à une vie brillante ; nous devons faire cadrer notre but avec nos facultés.

Quel entraînement journalier vous faut-il pour atteindre votre Idéal ?

Cependant, souvenons-nous que si nous savons désirer avec ardeur et que nous soyons persévérants, notre éner­gie, notre intelligence et nos facultés pourront être déve­loppées en proportion de nos désirs. Il suffira d’appliquer les méthodes d’entraînement qui seront développées plus loin. À cette condition, nous n’avons pas besoin de borner notre ambition et pouvons laisser la voie libre à nos aspi­rations, à notre idéal.

Cet idéal, comme je viens de l’expliquer, il est nécessaire de bien le déterminer.

Il faut consacrer à cela un certain temps, chaque jour, autant que possible, dans le même local, assis ou couché tranquillement dans le même endroit et dans une position physique identique.

Les moments qui me paraissent les plus propices sont le matin, sitôt après le réveil, et le soir, avant de s’endor­mir. Il est de grande importance de se mettre dans un état d’esprit calme et gai en le dégageant de tout souci ou pensée pénible.

Si une pensée de tristesse ou de doute venait nous distraire dans cette occupation, nous aurions beaucoup de peine à reconquérir le calme spirituel et la confiance nécessaires. Les personnes affectionnées à la religion peuvent avantageusement présenter cet idéal sous forme de prière fervente.

Chaque séance consacrée à notre idéal doit être plutôt courte, il est indispensable que toute notre attention soit bien dirigée sur lui pendant tout le temps qu’elle dure. À cet effet, il est nécessaire que nos muscles soient bien relâchés, toute contraction nuirait à l’expansion de notre énergie psychique.

Tâchons de nous persuader que nous sommes nous-mêmes notre Idéal et que nous devons en réaliser la preuve. Cet idéal, en fait, existe bien en nous, il fait par­tie de nous-mêmes. En le réalisant, il nous fait bien ce que nous devenons.

Quand nous nous sommes formé un idéal, tenons-le ferme, esquissons-en tous les détails, représentons-nous-le, pour ainsi dire, plastiquement ; puis, développons-le avec enthousiasme. Ayons surtout et conservons toujours la plus entière confiance en sa réalisation.

Définissez un but pour chacune de vos 3 personnalités

Il faut bien définir les buts que nous nous proposons. Je ne veux pas dire, en mettant le pluriel ici qu’il me pa­raisse utile ou avantageux de diviser notre activité à la réalisation de plusieurs buts. Chacun sait qu’il n’est pas bon de courir plusieurs lièvres à la fois.

Ce n’est pas une raison pour nous borner absolument à un seul but.

Nous devons, sans doute, faire un choix après avoir bien réfléchi et bien sondé nos aspirations, nos goûts et nos aptitudes. Mais notre personnalité étant multiple : corps, âme et intelligence, nous pouvons, et cela est tout à fait recommandable, nous proposer un but pour cha­cune des parties de cette trinité.

Est-ce que le bien-être matériel pourrait-il nous procurer seul le bonheur ?

Nous aspirons, cela va sans dire, à acquérir le bien-être matériel. Voyons par quels moyens nous pourrons nous le procurer, établissons-nous une ligne de vie matérielle à suivre, ce sera un de nos buts.

Soyons cependant convaincus que ce bien-être matériel, une fois réalisé, ne saurait nous satisfaire complètement, ne pourrait nous procurer seul le bonheur. Nous avons les aspirations du cœur qui sont liées dans une certaine mesure à notre ligne de vie matérielle, mais qui ne doivent pas en dépen­dre.

N’eussions-nous pas un sou vaillant quand nous aurons atteint une certaine étape de notre vie, si nous avons développé nos facultés affectives, si nous avons un cœur aimant et, ce qui en est le corollaire, si nous som­mes au bénéfice de solides affections, nous serons certainement plus heureux, que si, ayant acquis une belle aisance matérielle, nous avons laissé dessécher notre cœur et que, égoïstes nous-mêmes, nous ne soyons conséquemment entourés que d’égoïsme.

Pour que nous réussissions dans la vie, il faut aussi nous faire un idéal pour notre âme.

Ce n’est pas tout encore. Il est à conseiller de nous proposer un but intellectuel indépendant de l’intelligence que nous aurons à mettre au service de notre but matériel.

De cette façon, nous aurons établi le plan de développement de toutes les parties de notre personnalité. Elles seront toutes 3 en équilibre et nous aurons le senti­ment de nous être préparé des jouissances nombreuses et solides pour l’époque de notre complète maturité.

Nous ne devons pas craindre que le temps nous manque pour assurer la réussite de ces 3 buts ; nous n’aurons qu’a déblayer le chemin de notre existence de tout ce qui l’encombre inutilement et à répartir notre temps judicieuse­ment. Il ne nous manquera surtout pas si nous sommes diligents à développer notre force de volonté, notre énergie.

 

 

EXERCICES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL (7)

« Le premier bien est la santé, le deuxième la beauté, le troisième la richesse »
Platon

EN AUCUN CAS, JE NE FERAI…. ?

Faites une liste d’au moins 3 phrases commençant par « En aucun cas, je ne ferai… ».

  • Qu’est ce qui, derrière cela, est important ?
  • Quoi d’autres?
  • Et encore?
  • Est-ce que je peux imaginer qu’une personne pense la même chose que moi ?
  • Qu’est ce qui pourrait l’amener à faire…. ?
  • Lequel de ces motifs vous parait le plus fort ?
  • Serait il suffisant pour que vous fassiez …..2
  • Si OUI, SUPER
  • Si NON, Que faudrait-il de plus

A vous de jouer ! 

sante_30-Jours-Energie_l