Articles

LES VARIÉTÉS DE PERILLA

Il existe plusieurs variétés de périlla:

  • Périlla frutescens aux larges feuilles vertes et aux dessous argentés, distillées pour la qualité de leur huile essentielle.
  • Périlla crispa aux petites feuilles vertes et aux dessous pourpres, utilisées crues comme herbe aromatique.
  • Périlla crispa purpurea aux feuilles entièrement pourpres.
  • Périlla nankinensis aux grosses graines.
  • Périlla acuta kudo japonensis aux vertus anti-allergiques.

La composition des feuilles et graines de périlla:

Les feuilles de Périlla contiennent du périlla-aldéhyde, un aldéhyde proche du limonène, des flavonoïdes (apigénine, lutéoline, scutellarine, vicénine…), des acides phénolés, comme les acides caféique et ros-marinique1,2,3, des hétérosides cyanogénétiques (prunasoide, amygdaloside) 4.

Quant aux graines de Périlla, elles renferment environ 25% de lipides, dont 65% d’acide alpha-linolénique omega-3, un acide gras polyinsaturé (AGPI).

Depuis 1977, des centaines d’études scientifiques ont mis en évidence les nombreux effets bénéfiques de cette plante précieuse pour la santé humaine.

L’huile essentielle de périlla:

L’huile essentielle de Périlla est obtenue par la distillation de la feuille fraîche à la vapeur d’eau.

L’huile essentielle, principalement composée d’aldéhydes (plus de 50%), lutte contre l’oxydation et protège de multiples agressions.

Ces différentes propriétés lui permettent d’agir aussi comme conservateur et anti-rancissement de l’huile oléagineuse. C’est une huile essentielle négativante donneuse d’électrons qui favorise les échanges respiratoires comme peuvent le faire un séjour en altitude, les appareils d’aéro-ionisation ou le bol d’air Jacquier.

Pour obtenir un kilo d’huile essentielle, il faut distiller plus de cinq cents kilos de feuilles fraîches, ce qui explique son prix élevé.

L’HUILE DE PERILLA : UNE AUBAINE POUR LES ALLERGIQUES

Chez des personnes asthmatiques, l’huile de périlla supprime certaines substances biochimiques associées à la maladie et semble être un traitement utile.

Les allergies, c’est:

  • le rhume des foins (pollinose ou rhinites saisonnières),
  • l’asthme,
  • les allergies aux acariens, aux poils, aux plumes…,
  • l’eczéma atypique,
  • les allergies alimentaires (produits laitiers, arachide, gluten…),
  • la bronchite chronique allergique,
  • l’écoulement nasal, lacrymal, nez bouché.

On constate en particulier:

  • une inhibition de la libération d’histamine,
  • une normalisation de la production d’IgE responsable des états inflammatoires (diminution moyenne de 75 % en 3 semaines de traitement),
  • une inhibition de la lypoxygénase (5Lo), enzyme libérant des substances hautement inflammatoires dans les réactions allergiques.

Les principes actifs:

On y distingue: la lutéoline, l’acide rosmarinique, le chrysoériol, l’apigénine, qui œuvrent en synergie avec les bioflavonoïdes de la plante.

Il est à remarquer que l’on assiste ici à une inversion du terrain pathologique, que son action s’exerce aussi bien en prévention qu’en cas de crise sans avoir à augmenter les doses quotidiennes, ce qui n’est le cas d’aucun autre produit.

21 jours pour retrouver la santé