Articles

VIVEZ VOS INSOMNIES

Afin de ne pas vous tourner et vous retourner en pleine nuit parce que vous livrez une lutte sans merci contre vos acouphènes et votre incapacité à vous rendormir, préparez la veille au soir quelques parades pour passer ce temps d’éveil le mieux possible.

La plupart des insomniaques mènent un combat effréné pour se rendormir, et s’usent les nerfs et le moral à cette vaine activité.

Accepter ces passages sans sommeil permet de les vivre mieux, de les utiliser intelligemment, et dans la plupart des cas d’en raccourcir la durée. Plus vous vous concentrerez sur votre manque de sommeil et vos bourdonnements d’oreille plus vous les activerez et moins vous trouverez le calme.

Si le sommeil vous échappe vous pouvez au moins concentrer votre attention sur l’art d’utiliser au mieux vos insomnies et en vous libérant de votre anxiété vous retrouverez peu à peu un meilleur équilibre ainsi qu’une baisse de la gêne occasionnée par les acouphènes.

I. SI VOUS TOURNEZ DANS VOTRE LIT

Il n’y a rien de pire que de se tourner et se retourner dans son lit en cherchant un sommeil qui semble fuir à chaque minute.

Pour éviter de tomber dans cette attitude épuisante nerveusement, moralement et physiquement, la meilleure solution consiste à se préparer à cette éventualité. Cela demande une organisation minime la veille, afin d’éviter tous les pièges que vous vous tendez tout seul en essayant de retrouver un sommeil définitivement enfui.

Voici quelques idées que vous pourrez suivre et qui surtout vous inciteront sans doute à mettre en place votre propre stratégie nocturne.

– Placez à votre chevet plusieurs livres ou revues car vous ne saurez peut-être pas quoi lire en pleine nuit et cela vous évitera d’être obligé de vous lever.

– Si cela vous est possible, composez-vous à l’avance un programme musical « au cas où » que vous pourrez suivre éventuellement grâce à un baladeur pour ne pas réveiller votre conjoint.

– Pourquoi ne pas préparer la veille une bouteille Thermos d’une boisson à votre goût, en ayant soin de déposer sur votre table de chevet bol, sucre, cuillère qui vous éviteront de vous lever et de vous irriter.

– Dans cette optique vous pouvez d’ailleurs laisser à côté de vous une pomme ou un yaourt à grignoter.

– Si vous aimez écrire, n’oubliez pas de vous munir d’un stylo, d’un cahier, de feuilles, de mots croisés, de tout le nécessaire pour rester confortablement installé.

II. SI VOUS VOUS LEVEZ EN PLEINE NUIT

Si vous entrez dans la catégorie des tourneurs en rond en pleine nuit, au lieu d’arpenter vainement votre logis en maudissant le sort qui vous a transformé en insomniaque, profitez-en pour vous activer intelligemment.

Vous en retirerez un double bénéfice : vous oublierez plus facilement vos bourdonnements d’oreille et vous aurez accompli une tâche qui vous satisfera. Voici quelques pistes pour vous donner des idées :

Étudiez le programme T.V. la veille, peut-être pourrez vous suivre une bonne émission ou bien calez une cassette dans le magnétoscope, prête à l’emploi si vous en avez besoin.

Découvrez les avantages de la nuit : le calme, la douceur, la possibilité de faire presque ce que vous voulez, sans témoin. Positivez et profitez en pour faire votre courrier, étudier un dossier, faire votre repassage, vous adonner enfin tranquillement à une activité de loisir etc. Pourquoi vous obstiner à dormir si vous ne le pouvez pas ?

– Si vous aimez lire dans votre canapé, n’oubliez pas d’avoir à portée de main une couverture pour le cas heureux où vous vous endormiriez à nouveau. Après tout, mieux vaut dormir plusieurs heures bien installé au chaud sur son canapé que de retrouver l’insomnie le temps de rejoindre son lit.

sante_7J_insomnie_l