Articles

APPRENEZ A LÂCHER PRISE

Lâcher Prise, ce n’est pas se montrer indifférent mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.

Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens mais prendre conscience qu’il ne doit pas y avoir contrôle d’autrui.

Lâcher prise, ce n’est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.

Lâcher prise, c’est reconnaître ses limites, c’est à dire que le résultat final n’est pas entre nos mains.

Lâcher prise, ce n’est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise, ce n’est pas juger, mais accorder à autrui le droit d’Etre avec toutes ses imperfections comme champ d’expériences.

Lâcher prise, ce n’est pas s’occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d’éveil.

Lâcher prise, ce n’est pas materner les autres, mais leur permettre d’affronter la réalité.

Lâcher prise, ce n’est pas rejeter, c’est au contraire accepter.

Lâcher prise, ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire.

Lâcher prise, ce n’est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier sans oublier de s’aider soi-même.

Lâcher prise, ce n’est pas critiquer ou corriger autrui, mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir.

Lâcher prise, ce n’est pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l’avenir dans l’ici et maintenant.

Lâcher prise, c’est craindre de moins en moins pour aimer de plus en plus.

Et pour vous, c’est quoi le Lâcher prise ?

DES IDÉES POUR VOUS DÉTENDRE : LE TRAINING AUTOGÈNE

Autrement appelé méthode de Schultz, c’est une méthode de relaxation mettant en jeu une sorte d’auto-hypnose à partir d’exercices corporels. Il s’agit pour le sujet de prendre conscience de tout son être, tant d’un point de vue physiologique que psychique.

Pour y parvenir, vous aurez à vous concentrer sur vos membres, vos sensations, votre activité cardiaque, votre respiration, grâce à des exercices appropriés. Puis, ensuite, vous travaillerez sur votre concentration, votre mémoire, votre calme intérieur, et vous insisterez tout particulièrement sur vos troubles auditifs.

Vous pourrez en effet en réduire les nuisances en apprenant à lâcher votre stress, vos angoisses, en rétablissant de meilleures nuits et en acceptant mieux vos bourdonnements d’oreille.

QUE DEVEZ-VOUS ARRÊTER DE FAIRE AU PLUS VITE POUR SAUVER VOTRE CŒUR ET VOS ARTÈRES ?

Le tabagisme, facteur de risque majeur

Vous vous y attendiez, n’est-ce pas ?

Si vous êtes fumeur, sachez que votre sang, d’une viscosité anormale, se coagule plus facilement que celui des non-fumeurs, augmentant considérablement le risque de thrombose.

De plus, le tabac stimule la production d’adrénaline, d’où l’accélération nocive du rythme cardiaque, la vasoconstriction des vaisseaux, la vasodilatation des artères coronaires, l’élévation de la tension artérielle.

Ajoutons à cela les effets catastrophiques sur l’organisme de la nicotine, de l’oxyde de carbone, de la fumée, du papier à tabac… le message est clair !

L’excès de poids

Si vous êtes en surpoids et que de surcroît vous présentez un type morphologique androïde (c’est-à-dire que votre graisse est principalement localisée sur la partie supérieure du corps : poitrine, ventre, bras, nuque), votre cœur est plus ou moins enveloppé de graisse qui s’infiltre dans les artères coronaires et dans le myocarde, vous exposant donc aux troubles coronaires et à l’infarctus du myocarde, ainsi qu’aux hémorragies cérébrales.

L’alcool

S’il est consommé de façon modérée, l’alcool renforce votre cœur, à condition qu’il s’agisse de vin de bonne qualité – particulièrement de rouge de Bordeaux – à raison d’un verre par repas pour les hommes, d’un verre par jour pour les femmes.

En revanche, à une dose supérieure, l’alcool a sur votre cœur et vos artères un effet destructeur et augmente le risque d’artériosclérose, surtout si vous consommez aussi des apéritifs et digestifs.

Le jus de raisin est en revanche excellent.

La pilule contraceptive

Il y a un âge pour tout, surtout si vous avez été sous contraceptif oral pendant de longues périodes.

Aux alentours de 35 ans, il est sage d’abandonner ce mode de contraception pour une autre méthode, d’autant plus si vous présentez un ou plusieurs autres facteurs de risque aggravants comme la cigarette, l’obésité, le cholestérol, l’hypertension.

Mesdames, attention après la ménopause

Les femmes sont généralement moins prédisposées que les hommes aux maladies athéromateuses, mais cet avantage s’estompe avec la ménopause.

Les œstrogènes qui vous protégeaient jusqu’ici ont arrêté de jouer leur rôle bénéfique sur vos parois artérielles.

Consultez votre médecin qui vous prescrira peut-être une œstrogénothérapie préventive.

La sédentarité

L’absence d’exercices physiques favorise des dépôts graisseux sur les parois des artères. Il est vivement conseillé de pratiquer une activité sportive à raison de 2 à 3 fois par semaine – pendant environ 2 heures – pour faire régresser vos risques veineux et cardiaques.

Inutile cependant d’en faire plus, car au-delà de 3 séances hebdomadaires, vous vous exposeriez aux blessures, voire même au surentraînement.

Essayez de combiner sport d’endurance, séances d’assouplissement, renforcement musculaire, mais surtout, bougez.

D’autant plus si votre profession vous colle à un fauteuil de bureau ou au siège de votre véhicule.

Savez-vous que les exercices cardio-vasculaires – jogging, natation, vélo, ski de fond – complétés par l’entraînement de lever de poids, contribuent aussi à équilibrer les taux de cholestérol ?

Le stress

Les personnes très accaparées par une vie professionnelle trépidante sécrètent trop d’adrénaline – ce qui leur confère un peu le même profil que le fumeur –.

Si vous êtes dans ce cas, vous présentez un risque aggravé de maladie coronarienne.

Votre carrière est-elle plus importante que votre santé ? Tachez de décompresser en faisant des séances de relaxation, de stretching ou mieux, de yoga qui vous aideront à sécréter de l’acétylcholine, hormone antagoniste de la néfaste adrénaline.

De plus, essayez de mettre un frein à votre compétitivité, laquelle affecte votre pression artérielle.

Si vous n’êtes pas heureux dans votre travail ou n’avez pas la sécurité de l’emploi, il en est de même.

Ne cherchez pas la dispute à la maison, ne soyez pas agressif sur la route. Efforcez-vous d’être conciliant autant que faire se peut, afin de préserver votre cœur et vos artères.

EXERCICES DE MÉDITATION SUR DES PENSÉES MOBILISANTES

« Nous sommes ce que nous pensons.
Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »
Bouddha

Les pensées sont magiques. Une seule pensée peut changer votre vie du tout au tout.

Je vous ai listé des «PENSEES-POSITIVES», pensées de sage, maître ou penseur qui ont atteint leur but spirituel, professionnel, de vie, ou matériel.

Ces PENSEES-POSITIVES sous forme d’une batterie de phrases puissantes qui réveillera la puissance transformatrice qui sommeille en vous.

Comment intégrer en vous L’ENERGIE QUE VOUS APPORTE ces PENSEES-MOBILISANTES ?

La méditation est une excellente technique pour faire vivre en vous les PENSEES-POSITIVES.

  1. Commencez pas vous représentez un lieu de paix.

Quand le calme et tranquillité sont installés et que la sérénité fait partie de vous, choisissez une PENSEE-POSITIVE.

  1. Posez-vous les questions suivantes :
  • En quoi cette PENSEE-POSITIVE me correspond t-elle?
  • Que veut-elle me dire ?
  • Que m’apporte-t-elle si je l’applique dans ma vie ?
  • Pourquoi je dois l’accepter en moi ?
  1. Ensuite, ayant acquis le sens de la PENSEE-POSITIVE, voyez-vous, en visualisation mentale.
  2. Enfin, sortez de votre niveau de méditation.

Ces pensées ou citations viendront éclairer une situation vécue ainsi que votre journée.

PENSEE-POSITIVE I

« Celui qui est le maître de lui même est plus grand que celui qui est maître du monde. »
Bouddha

PENSEE-POSITIVE II

« L’imagination plus forte que le savoir »
Einstein

PENSEE-POSITIVE III

« Pour parvenir à ce que vous ne savez pas, allez où vous ne savez pas »
St Jean de la croix

PENSEE-POSITIVE IV

« J’ouvrirai une école de vie intérieure, et j’écrirai sur la porte: Ecole d’art. »
Max Jacob

PENSEE-POSITIVE VIII

« Vous pouvez apporter à votre vie davantage de puissance, de richesse, de santé, de bonheur et de joie en apprenant à connaître et à libérer la puissance cachée dans votre subconscient »
Dr Joseph Murphy

PENSEE-POSITIVE IX

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »
Bouddha.

PENSEE-POSITIVE X

« Lorsque l’on veut réussir, on trouve un moyen !
Lorsqu’on ne veut pas réussir, on trouve une excuse ! »

PENSEE-POSITIVE XI

« La plupart des hommes arrivent au bout de leur vie sans avoir rien entrepris car en vain ils ont attendu le bon moment»
Napoléon Hill

PENSEE-POSITIVE XII

«  Les gens célèbres sont des gens ordinaires qui se sont engagés vers des buts extraordinaires. »
Schuller

PENSEE-POSITIVE XIII

« Être de puissance, d’intelligence et d’amour, seigneur de ses pensées, l’homme détient la clé de toutes les situations et renferme en lui-même ce pouvoir transformateur et régénérateur lui permettant d’accomplir ce que lui dicte sa volonté »
James Allen

PENSEE-POSITIVE XIV

« Réfléchissez à deux fois avant de parler, parce que vos mots ont de l’influence et sont comme des plantes ou des graines de la réussite ou l’échec que vous plantez dans l’esprit de l’autre »
Napoleon Hill

PENSEE-POSITIVE XV

« Tout individu est le résultat de ses propres processus mentaux. »
Bouddha

PENSEE-POSITIVE XVI

« La meilleure façon de réaliser ses rêves est de se réveiller.» Paul Valery

PENSEE-POSITIVE XVII

« Dans ce monde où personne n’est contraint de travailler plus de quatre heures par jour […], il y aura assez de travail à accomplir pour rendre le loisir délicieux, mais pas pour conduire jusqu’à l’épuisement. Comme les gens ne seront pas trop fatigués dans leur temps libre, ils ne réclameront pas pour seuls amusements ceux qui sont passifs et insipides. »
Bertrand Russell, in Éloge de l’oisiveté, Allia, 2002.

PENSEE-POSITIVE XVIII

« Sur toute chose la neige a posé une nappe de silence. On n’entend que ce qui se passe à l’intérieur de la maison. Je m’enveloppe dans une couverture et je ne pense même pas à penser. J’éprouve une jouissance animale et vaguement je pense, et je m’endors sans moins d’utilité que toutes les actions du monde. »
Fernando Pessoa, in Le Gardeur de troupeaux, Gallimard, “Poésie”, 2007.

7 jours pour destresser

PEAU : MASSEZ VOTRE VISAGE

Ce massage est idéal pour détendre votre visage et vous rafraîchir la mine. Il permet également de lutter contre les signes de vieillissement.

  1. Posez l’index, le majeur et l’annulaire des deux mains de part et d’autre de votre visage, en écartant légèrement les doigts. Décrivez de petits cercles en maintenant la partie pulpeuse des doigts sur la peau du visage, de façon à faire glisser celle-ci sur les os.

Couvrez ainsi toute la surface du visage.

  1. Pour effacer les rides du front, placez les doigts des deux mains à plat au centre du front et faites-les glisser vers le côté. Comme si vous vouliez lisser les pages d’un livre ouvert.

Répétez 3 fois.

  1. Avec le bout de vos index, martelez le long des rides, même les plus légères. Il ne s’agit pas bien sûr de se faire mal mais le martelage doit tout de même être assez vigoureux pour activer la circulation sanguine locale.
  2. Pour prévenir et estomper le double menton, faites une série de pincer-rouler sur la peau du haut du cou. En guise de pince, utilisez la deuxième phalange de l’index et le pouce.

Vous pincez doucement la peau et vous la faites un peu rouler sous vos doigts. Travaillez simultanément avec vos deux mains.

Commencez les pincements immédiatement sous le menton et dirigez vos doigts sous les oreilles.

Répétez 3 fois.

UNE LOTION TONIFIANTE POUR VOS CHEVEUX

L’ortie stimule la circulation sanguine et améliore notablement la santé des cheveux. En voici une lotion très efficace et facile à réaliser.

  1. Hachez finement suffisamment d’ortie dioïque fraîche pour remplir un petit pot.
  2. Tassez légèrement, remplissez le pot avec de l’alcool à 40 % et vissez le couvercle.
  3. Laissez macérer à l’ombre durant 2 semaines, en brassant le pot 1 ou 2 fois par jour.
  4. Après ce délai, filtrez avec un filtre à café ou une mousseline. La lotion obtenue se garde très bien à la température de la pièce.
  5. Mélangez 3 cuillerées à café de cette teinture à 1/4 de litre d’eau, mouillez-en vos cheveux et massez votre cuir chevelu pour faire pénétrer.
  6. Répétez quotidiennement ou quand le besoin se fait sentir.