Articles

LES 7 PRINCIPES FONDATEURS DE LA SANTÉ DURABLE – 4

PRINCIPE 4 :

Les niveaux d’ETRE des personnes évoluent sans cesse

 

Les états de Bien Etre et Mal Etre des personnes évoluent sans cesse. Leurs phases de transformation obéissent à des principes récursifs facilement identifiables.

Il s’avère très utile de savoir se repérer au long des cycles de changement.

Notre programme de coaching est beaucoup plus percutant quand nous adaptons notre stratégie à nos vrais besoins.

Nous savons que nos transformations de vie nous amènent à vivre des états de tous ordres. Passant du BIEN ETRE au MAL ETRE, nous éprouvons tous, à des intensités différentes, les cycles du changement décrits sur ces schémas.

IMG007

Lorsque nous avons expérimenté le trouble de l’incompréhension, du doute, du repli sur soi, et que nous en avons trouvé l’issue, nous attestons de la richesse de telles périodes. Combien témoignent de l’extraordinaire sursaut de vie ressenti suite à une épreuve dépassée.

En modélisant les étapes du changement, je vise deux objectifs

  1. Vous donner les moyens pour ne pas vous enfermer dans une logique de destruction; trouver la dynamique vers le BIEN ETRE,
  1. Atténuer l’intensité des passages « au creux de la vague »; donner pour cela, les repères et indicateurs de progrès.

Les sauts de yo-yo que nous subissons peuvent être domptés. Une observation pragmatique et une vigilance accrue de nos attitudes et comportements nous enseignent beaucoup sur les mouvements intérieurs et les actes qui en découlent. Nous apprenons ainsi à conquérir notre liberté.

 

LE BIEN ETRE

IMG008

Quadrant du BIEN ETRE.

Plaisir, Satisfaction et Plaisir caractérisent ce quadrant.

« je me sens bien, je me sens équilibré »

Plaisir et conscience de son équilibre de vie, réalisation et motivation. Recherche d’options, prise d’autonomie, responsabilisation. Apprentissage du choix, de l’affirmation de soi. Tout cela a du sens.

Les actes posés ont de plus en plus de sens pour soi et pour les autres. Les sensations de bien être appellent de nouvelles affirmations de plus en plus subtiles.

L’intérêt que nous portons à nos activités et à la vie grandit. On se sent bien dans notre peau, ce qui nous pousse à prendre davantage d’initiatives et de responsabilités.

Notre satisfaction s’accroît et le sens de notre existence se révèle à nous avec une acuité nouvelle.

Vers quelle culmination cette progression exponentielle conduirait-elle l’homme, si aucune perturbation ne venait troubler son ascension ?

Nous revoilà, le mystère du yin contenu dans le yang, dans une incessante alternance, que nous avons décrit dans les 2 lois universelles.

En effet, la nature fait toujours en sorte que tout reste dans le « juste milieu » ni trop, ni pas assez.

….et donc d’un état de BIEN ETRE, nous allons tout doucement nous déséquilibrer pour arriver à un état de MAL ETRE.

Quel dommage ! Voyons ensemble les explications de cette chute inévitable.

 

LE MAL ETRE

IMG009

Quadrant du MAL ETRE.

A l’autre extrême, « je me sens mal, je me sens déséquilibré ». Nous sommes envahis par des sentiments de peur, de frustration…..et de mal être.

Nous éprouvons une souffrance intérieure qui annihile nos capacités latentes. Nous ressentons démotivation, colère, découragement, dérision, rejet, non-sens, envie de détruire. L’abattement peut conduire à la dépression.

Il nous arrive aussi de connaître des périodes de non-sens, de doute ou de colère sans pour autant plonger dans une dépression pathologique.

Ces moments difficiles nous font vivre une intériorité parfois propice à la découverte d’un essentiel trop longtemps négligé.

 

LA PERTE DE BIEN ETRE

IMG010

« Celui qui est esclave de l’habitude perd sa disponibilité au présent »
Francis Bacon

Quadrant de la perte de Bien Etre.

 « je me sens encore bien, MAIS je commence à m’ennuyer et à tomber dans une routine….je commence à me déséquilibrer ».

On ne passe pas instantanément du quadrant du BIEN ETRE au quadrant du MAL ETRE.

Des indicateurs alertent la personne et l’entourage comme les signes avant-coureurs précèdent l’orage d’été.

Lorsque l’équilibre des 5 piliers fondamentaux illustré par le premier quadrant du BIEN ETRE s’installe et se confirme, le risque de l’engourdissement nous guette. Nous recueillons le plaisir d’être bien dans sa peau et dans sa tête.

L’expression « s’endormir sur ses lauriers « évoque bien le besoin d’un repos mérité et d’une perte de vigilance.

La perte de bien être est caractérisée par un manque de goût ou de motivation, un ronron inquiétant, qui clignote comme à l’approche d’un danger.

Nous nous en tenons à ce qui marche bien. La créativité suscitée par l’adversité s’étiole.

Progressivement nos habitudes se dressent en citadelles à défendre.

Notre énergie de croissance se loge peu à peu dans la résistance que nous opposons au risque de perdre notre confort. Dans cette logique, tout ce qui arrive de nouveau est perçu comme une menace. Nous commençons par dire «non» avant de dire «oui». De la rébellion, lancée contre les boucs émissaires responsables de notre malheur, à la passivité absurde, il n’y a qu’un pas.

 

LA QUETE DE BIEN ETRE

IMG011

Quadrant de la quête de bien être. Nous ne passons pas subitement du MAL ETRE au BIEN ETRE.

« je cherche une solution, je veux me sentir bien à nouveau » 

Aux prises avec la peur et l’angoisse du lendemain, nous rencontrons à notre insu une source d’énergie insoupçonnée, une peur-moteur.

Réflexe de survie, alchimie de la croissance humaine ? Nous pénétrons l’inaccompli de notre être, et dans un acte d’accueil et de retour sur soi, nous jaillissons vers un surcroît de vie.

Mais avant ce jaillissement, nous éprouvons encore colère et frustration ; pourtant, une frange d’acceptation annonce un renouveau.

Ce passage vers la quête de BIEN ETRE est décisif. Il est primordial de bien saisir le processus de transformation à l’œuvre.

C’est à ce moment là, où l’on tente généralement des régimes minceurs, l’inscription à une salle de sport, le test de patch anti-tabac,……

Le travail sur les objectifs et l’action significative à très court terme, est garant de succès.

Pour passer de la frustration à la satisfaction, il est nécessaire de l’accueillir sans jugement, de l’écouter.

Puis de verbaliser l’attente et le besoin correspondants.

Induits par ce changement intérieur, des comportements pro-actifs se mettent alors en place.

La personne trouve une nouvelle raison d’être dans des objectifs facilement réalisables. Elle sent qu’elle peut accéder à la réussite grâce à une succession de petits pas constructifs. Elle est mobilisée par un projet.

Partant de là, il n’y a plus qu’à commencer, et faire ici et maintenant ce qui convient.

sante_50_Holistiques_l