Articles

,

LES BIENFAITS DE LA MÉTHODE DU DR VITTOZ

Nous l’avons choisie parce qu’elle convient à tous, de l’anxieux léger au profondément angoissé. On peut l’adjoindre à toute thérapie.

En vous aidant à “nettoyer” votre cerveau des affects, peurs et consœurs, elle participe au rééquilibre de ses deux hémisphères et prévient son vieillissement.

Plus qu’une rééducation et une relaxation, la méthode du Dr Vittoz vous propose de vivre en conscience, et donc de donner plaisir et sens à votre vie.

La dialectique des deux cerveaux

Revenons à cette anxiété existentielle, normale, comme nous l’avons dit précédemment. Elle a poussé l’homme à aller au bout de ses rêves (comme d’aller sur la lune) et à mettre au point des machines si perfectionnées que l’on ne peut qu’être admiratif en contemplant son génie.

Malheureusement, l’Homo Sapiens n’a pas encore compris qu’à force de vouloir perfectionner à l’obsession sa technologie par orgueil (et pour s’enrichir), il perd contact avec lui-même, oublieux qu’il est du revers de la médaille. Et qu’en l’occurrence, à chercher par tous les moyens à vaincre la mort, il surdéveloppe son cerveau gauche, élaborateur de la pensée, mais aussi émissif, rationnel et analytique, au détriment de son cerveau droit, véritable “repos du guerrier”, réceptif, sensitif et intuitif.

Ainsi, votre éducation, les diktats de notre société (qui veut des “intellos” à tout prix), les temps troublés et peut-être votre solitude personnelle, vous poussent à être constamment “dans votre tête” pour fuir la réalité.

Sans en avoir conscience, vous avez tendance à tout intellectualiser. Vous ne voyez pas que vous vous coupez de votre ressenti et que vous devenez esclave des débordements incessants de votre mental qui :

– fuit dans une rêverie anesthésiante qui le coupe de la réalité ;

– vagabonde : sa pensée papillonne d’une idée à l’autre sans s’arrêter sur aucune ;

– se dédouble : vous écoutez sans entendre, lisez en pensant à autre chose, ne comprenez pas votre lecture, etc.

Résultat : vous vivez en automate et vous maîtrisez de moins en moins votre vie. Votre mémoire se troue comme un gruyère et vous perdez confiance en vous-même. Et en prime, vous vous faites une fausse idée de la réalité : vous interprétez tout et tombez facilement dans l’illusion qui vous fait croire être la victime d’événements extérieurs.

Votre équilibre cérébral et organique normalement liés étant perturbés, vous devenez le terrain de somatisations et de troubles en tous genres, l’anxiété, l’angoisse et la dépression étant leurs expressions.

Le contrôle cérébral du Dr Vittoz, que esa co ?

Il le définissait ainsi : “Nous entendons par équilibre cérébral normal ,lorsque chaque idée, impression ou sensation peut être contrôlée par la raison, le jugement, la volonté, c’est-à-dire qu’elle peut être jugée, modifiée ou écartée”.

Cela veut dire que vous devez :

– Avoir la volonté de vous prendre en charge et de participer activement à votre guérison.

– Devenir conscient de vos actes et de vos pensées, en ne perdant pas de vue qu’“avoir conscience d’un acte, ce n’est pas le penser mais le sentir” (cf. “Angoisse ou contrôle, notes et pensées”, Dr Vittoz, Éd. du Levain) et éliminer vos automatismes qui vous font vivre “à côté de votre vie”.

– Vous concentrer sur l’idée ou sur l’acte que vous accomplissez.

– Et rendre ces derniers volontaires.

LES EXERCICES DU DR VITTOZ

Idéalement, 2 séances de 20 minutes vous permettront de tirer pleinement partie de la méthode. N’oubliez pas que constance et régularité sont les 2 conditions sine qua non de votre réussite.

Pour pratiquer les exercices de concentration et de visualisation mentale, nous vous conseillons de vous installer confortablement dans un fauteuil, dos à la lumière et les yeux fermés, en ayant pris soin préalablement de vous assurer que rien ne viendra vous déranger.

Contrôlez vos perceptions et vos mouvements

Pour qu’un exercice soit profitable, il doit être exécuté sans crispation. Accueillez ce qui vient à vous dans le calme, la détente, la sensation de votre unité et surtout, sans vouloir réussir “à tout prix”! Et si par bonheur un acte conscient vous a procuré un sentiment de plénitude, ne cherchez surtout pas à retrouver cette sensation dans la répétition du même acte. Vous vous brancheriez sur le passé et vous vous priveriez du cadeau qu’offre l’instant présent.

Voici une série de 9 exercices pour que vous contrôliez vos perceptions et vos mouvements.

Exercice Nº 1 : Scotchez la porte de votre chambre à coucher – Vous avez décidé de pratiquer dorénavant des actes en conscience, c’est bien… mais au début, vous risquez d’oublier votre bonne résolution. Donc, le soir avant de vous coucher, posez un gros morceau de scotch sur le bord de votre porte, de manière à être obligé(e) de l’ôter si vous voulez l’ouvrir. Le lendemain matin, il vous “rappellera à l’ordre” et votre volonté de pratiquer dorénavant des actes conscients où vous êtes présent(e) à ce que vous faites. Ainsi, en ouvrant votre porte consciemment, votre main sentira manœuvrer la poignée, la dureté et/ou la froideur du métal, vous écouterez le bruit de la serrure, etc.

  • Durée: plusieurs jours de suite, jusqu’à ce que vous ayez le réflexe de pratiquer un acte conscient sans ce subterfuge.

Exercice Nº 2 : Enregistrez les sons – Installez-vous confortablement, pratiquez quelques étirements et respirations profondes, et fermez les yeux.

Dans cette position, prenez conscience des bruits qui vous parviennent sans les commenter mentalement. Prenez aussi conscience de votre respiration sans la modifier, et des points d’impact de votre corps sur le fauteuil et ceux de vos pieds sur le sol.

Exercice Nº 3 : Enregistrez les images – Yeux ouverts, regardez un objet comme le ferait un appareil photo et recevez consciemment les sensations de sa forme et de sa couleur, sans les analyser. Fermez les yeux quelques instants, prenez 3 grandes respirations avant de les ouvrir à nouveau sur d’autres objets. Ne tentez pas d’attraper les sensations mais laissez-les venir à vous, sans jugement.

Exercice Nº 4 : Touchez en conscience – Prenez un objet en main (sans le tripoter) et soyez présent(e) à la sensation qu’il vous offre pendant quelques secondes. Vous pouvez le manipuler mais lentement, pour ne pas court-circuiter vos sensations. Soyez aussi attentif(ve) à vos mouvements.

Exercice Nº 5 : Goûtez pleinement un aliment – Dégustez en conscience un aliment salé, sucré ou acide, sans transformer vos sensations en mots.

Exercice Nº 6 : Savourez une odeur – Humez un parfum pour le plaisir et la sensation qu’il procure, sans chercher à savoir si c’est du Nº 5 de Chanel ou “Arpège” de Lanvin.

  • Notre conseil: Vous pouvez pratiquer les exercices 2, 3, 4, 5 et 6 dans l’ordre qui vous plaît. Mais intercalez toujours quelques respirations profondes entre chaque exercice et ayez la sensation de votre pleine présence à ce que vous faites.

Exercice Nº 7 : Marchez consciemment – Il s’agit de marcher en percevant la sensation du pied qui se pose sur le sol, du rouage de la cheville, du mouvement de la jambe, du bassin… et du corps tout entier. De plus, adaptez votre respiration au mouvement, en laissant votre vue et votre ouïe y participer. Cette marche consciente défatigue et s’avère très efficace dans l’agoraphobie (peur de la foule).

Exercice Nº 8 : Respirez consciemment – Le Dr Vittoz conseillait de pratiquer ainsi : inspiration 10 secondes – garder l’air 5 secondes – expiration 10 secondes, et ainsi de suite. Sentez l’air envahir vos narines, passer dans l’arrière gorge, la trachée, les poumons, et captez la fraîcheur de cet air régénérateur. Synchronisez votre rythme respiratoire à votre marche consciente.

Exercice Nº 9 : Affinez vos perceptions dans tous les actes de votre vie quotidienne – Tout doit être bon pour exercer votre réceptivité :

  • En vous lavant les dents: sentez le picotement du dentifrice, les poils de la brosse, la fraîcheur de l’eau, etc.
  • En serrant la main d’une personne: ressentez-en le contact (poignée ferme, molle, broyante, etc.), peau sèche, moite, etc.
  • En conduisant: sentez comment vous attrapez le volant, le changement de vitesses, captez les tensions, les mauvaises attitudes, etc.
  • En pratiquant un sport: faites “un(e)” avec votre raquette, sentez sa vibration, etc.
  • En mangeant: vous redonnerez une dimension sacrée à votre nourriture.
  • Et s’il y a bien un moment où vous devez être présent(e) à vous-même, c’est bien en faisant l’amour. En portant toute votre attention détendue à chaque caresse et chaque attouchement, vous décuplerez votre sensibilité, votre jouissance et votre amour. La méthode Vittoz est un puissant remède contre les problèmes de frigidité et d’impuissance. Qu’on se le dise !

Apprenez à vous concentrer

Pierre angulaire de cette méthode, les exercices mentaux de concentration sont incontournables. Il s’agit donc pour vous de les reproduire en imagination, yeux fermés, sur un écran ou un support mental de votre choix.

Si vous avez du mal à visualiser, nous vous conseillons d’abord de les reproduire sur du papier, puis de passer ensuite à l’imagination.

– Exercice Nº 1 : La ligne brisée continue

– Exercice Nº 2 : Les ondulations

– Exercice Nº 3 : L’infini

– Exercice Nº 4 : La spirale

– Exercice Nº 5 : Les segments de droites

Placez 2 points dans n’importe quel endroit de votre écran mental, puis rejoignez-les par un segment de droite. Gardez présents à votre esprit les segments déjà tracés.

Apprenez à vous déconcentrer

Il s’agit ici d’apprendre au cerveau à écarter et à éliminer une idée.

Exercice Nº 1 – Sur une table vide, placez de 3 à 5 objets. Après avoir pris 3 respirations profondes, observez-les attentivement, puis fermez les yeux et ressuscitez mentalement leur image. Lorsque vous y êtes arrivé, enlevez un des objets. Regardez le vide qu’il laisse, puis fermez les yeux.

Il s’agit maintenant que vous ressuscitiez l’image nouvelle sans l’objet écarté. Procédez ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune rémanence de l’objet supprimé.

Exercice Nº 2 – Répétez l’exercice précédent mais mentalement ; voyez-les disparaître un à un. En finalité, imaginez la table uniquement recouverte d’une nappe blanche.

Exercice Nº 3 – Éliminez des chiffres. Inscrivez par exemple sur votre écran mental les chiffres :

7      5       3

Éliminez un chiffre :              5       3

Un autre…                              3

Et le dernier.

Si c’est difficile pour vous, choisissez 4 chiffres et rayez-les mentalement comme suit :

9         7       5       3

9         7       5       3       (rayé)

9         7       5       3       (5 et 3 rayés)

9         7       5       3       (7, 5, 3 rayés)

9         7       5       3       (tous rayés)

Nous ne vous avons présenté qu’une partie des exercices du Dr Vittoz. Vous les trouverez recensés dans ses livres (cf. Pour en savoir plus) et dans l’ouvrage de Christian Godefroy (Éd. Édi-Inter) qui les a recensés et commentés. Nous le remercions chaleureusement de nous avoir donné l’autorisation de les reproduire ici.