Articles

COMMENT FONCTIONNENT VOS OREILLES ?

Les oreilles assument un triple rôle dans l’organisme. Organe discret, elles n’en sont pas moins responsables de la bonne réception des sons, de leur amplification et de leur transmission au cerveau qui, lui, vous fera prendre conscience de ces informations sonores. C’est grâce à tout ce travail que vous êtes capable de suivre une conversation, de communiquer avec votre entourage ou d’apprécier la musique.

I. L’OREILLE EXTERNE

C’est elle qui reçoit les sons provenant de l’extérieur et permet de les acheminer jusqu’à l’oreille moyenne. Elle est constituée du pavillon et du conduit auditif externe.

  1. Le pavillon

Le pavillon de l’oreille est la partie visible de notre anatomie, celle que nous appelons l’oreille. Il aide à localiser les sons mais sa taille n’affecte en rien leur bonne réception.

  1. Le conduit auditif externe

Au centre du pavillon de l’oreille, commence le conduit auditif externe, dont nous apercevons également le début. C’est en fait un canal osseux qui va jusqu’au tympan et achemine les sons jusqu’à l’oreille moyenne. Ce conduit sécrète du cérumen qui a pour fonction de protéger les oreilles d’intrusions extérieures de poussières ou de corps étranger et d’assurer la souplesse des parois de ce conduit.

Le tympan sépare l’oreille externe de l’oreille moyenne

II. L’OREILLE MOYENNE

L’oreille moyenne à pour fonction d’amplifier les sons avant qu’ils ne soient transmis au cerveau par l’oreille interne. C’est un ensemble de petites cavités entre le tympan et l’oreille interne.

  1. Le tympan

Vous pouvez vous représenter le tympan comme une membrane élastique extrêmement mince sur laquelle les sons viennent frapper et se répercutent sur la chaîne d’osselets.

  1. La chaîne d’osselets

Le marteau, l’enclume et l’étrier constituent une petite chaîne d’osselets reliés les uns aux autres depuis le tympan jusqu’à la fenêtre ovale qui les sépare de l’oreille interne. Ils agissent comme des rouages amplifiant les vibrations sonores transmises par le tympan et les envoient jusqu’à la fenêtre ovale.

  1. La trompe d’Eustache

La trompe d’Eustache, elle, est un fin canal qui fait entrer l’air si nécessaire dans l’oreille moyenne et draine les sécrétions. Elle relie l’oreille moyenne à l’arrière gorge et permet d’égaliser les pressions de l’air exercées sur le tympan.

III. L’OREILLE INTERNE

C’est elle qui transmet, après les avoir codées en signaux électriques, les vibrations sonores au cerveau.

C’est la partie la plus complexe de l’oreille car elle comporte 2 parties, le vestibule, responsable de l’équilibre et la cochlée, responsable de la transmission des vibrations sonores. Cet ensemble de cavités sinueuses constitue le labyrinthe de l’oreille.

  1. Le vestibule

C’est la partie moyenne du labyrinthe. Le vestibule est constitué d’une partie osseuse et d’une partie membraneuse et il communique avec le tympan par la fenêtre ovale.

  1. La cochlée

La cochlée est la partie auditive de l’oreille interne. Elle est située juste derrière la fenêtre ovale et sépare l’oreille moyenne de l’oreille interne. Elle est enroulée sur elle-même à la manière d’une coquille d’escargot et elle est emplie de liquide, l’endolymphe.

À l’intérieur se trouve une fine membrane, la membrane basilaire, qui abrite de minuscules sortes de cils, qui sont des cellules nerveuses. Elles produisent les influx nerveux qui seront retransmis au centre de l’audition du cerveau par le nerf cochléaire. Ces cellules ciliées sont capitales pour une bonne audition, car une fois détruite, par une infection ou des nuisances sonores intenses elles ne se régénèrent pas.