Articles

LA PROSTATITE AIGUË OU CHRONIQUE

Certains microbes du type staphylocoque ou streptocoque, qui circulent dans votre organisme, peuvent aussi s’introduire dans l’urètre et causer une inflammation de la prostate.

Il s’ensuit une enflure de la prostate et donc des troubles d’obstruction urinaire, mais aussi les symptômes suivants :

  • douleur lors de la miction ;
  • forte fièvre avec frissons accompagnée de douleurs dans le périnée, la région lombaire et le bas-ventre ;
  • présence de sang dans les urines.

Ce sont là les symptômes typiques d’une prostatite aiguë, une maladie peu fréquente qui peut aussi s’expliquer par une MST comme la blennorragie.

Il existe aussi une prostatite chronique, qui est tantôt d’origine bactérienne, tantôt d’origine mal connue. Dans ce dernier cas, il pourrait s’agir, entre autres, d’une évacuation anormale de la vessie ou d’une accumulation de sécrétions prostatiques. Encore ici, il y a inflammation et donc enflure de la prostate… avec tous les troubles de miction qui s’ensuivent.

En cas de prostatite chronique, bactérienne ou non, vous aurez donc un besoin fréquent d’uriner et la miction sera douloureuse. À cela s’ajouteront une douleur ou un malaise dans la prostate, les parties génitales ou le rectum ainsi que des douleurs lombaires.

Outre ces symptômes communs aux 2 types de prostatite chronique, vous aurez en plus les symptômes suivants, si vous souffrez d’une prostatite de forme bactérienne :

  • enflure des testicules ;
  • écoulements aqueux du pénis ;
  • douleur durant l’éjaculation ;
  • sang dans le sperme ;
  • éjaculation précoce ;
  • consistance molle et spongieuse de la prostate, lors du toucher rectal.

 

sante_7J_prostate_l