Une mauvaise mémoire ? Appliquez ces 5 règles toutes simples qui vont changer la donne !

Comment redonner un bon coup de fouet à votre mémoire, quel que soit votre âge !

Combien de fois par semaine vous arrive-t-il de pester contre votre manque de mémoire ? Que ce soit dans vos études, dans votre activité professionnelle ou même dans la vie de tous les jours :

  • Vous sentez s’accumuler jour après jour un méchant stress, parce que vous perdez régulièrement un temps fou à chercher vos affaires (vos clés, votre portable, votre sac à main, votre manteau, votre liste de courses, etc.)
  • Vous vivez mal le fait d’oublier très rapidement le visage et le nom de personnes rencontrées tout récemment.
  • Vous « zappez » facilement des dates d’anniversaires importants (famille, proche, amis, événements) et vous vous en voulez souvent.
  • Vous êtes incapable de vous souvenir du titre du film ou du livre que vous avez lu tout dernièrement.
  • Votre patron ou vos collègues vous font régulièrement remarquer que vous êtes un peu trop tête en l’air.
  • Pour vous, apprendre et retenir des informations demande un effort quasi surhumain, avec au final des résultats plus que discutables.

Bref, tout ce qui vous impose de solliciter votre mémoire vous pose un vrai problème et vous met plutôt mal à l’aise, c’est bien ça ?

Alors sachez qu’une grosse partie de ces situations embarrassantes peuvent être facilement évitées, quel que soit votre âge. Visiblement, vous ne connaissez pas encore ces 5 règles toutes simples, donc lisez cet article.

Et surtout, arrêtez de croire qu’il n’y a plus rien à faire, que ça fait trop longtemps que ça dure.

Vous vous trompez lourdement.

Mettez au plus vite en pratique ces 5 règles fondamentales. Vous n’aurez pas longtemps à attendre pour ressentir de nettes améliorations au niveau de votre mémoire, mais aussi de votre état général, tant physique que psychologique.

1. Privilégiez ces aliments dont raffole votre mémoire

C’est certainement la responsable majeure de vos problèmes de mémoire, alors surtout ne la négligez pas et suivez ces quelques bonnes recommandations :

  • Consommez quotidiennement des laitages et un peu de fromage à pâte ferme, du germe de blé, des amandes, noix et noisettes, des œufs pour répondre à un apport suffisant en calcium.
  • Faites plus de recettes à base de poisson comme le saumon, la sardine, le hareng, le cabillaud, l’anguille : tous sont très riches en vitamine D et en acides gras essentiels de type oméga 3, pourtant ils sont beaucoup moins gras que la plus maigre des viandes.
  • Pensez à réduire significativement vos portions de viande ou de charcuterie : elles contiennent des graisses saturées néfastes pour votre mémoire certes, mais en plus pour votre santé générale. Puisez le magnésium dans le pain complet, le sel marin non raffiné, les légumes verts, les oléagineux, le chocolat noir avec 70 % de cacao, les dattes.
  • Ne négligez pas non plus la vitamine B, garante d’une solide mémoire : vous la trouverez dans la levure de bière et dans la plupart des aliments précités.
  • De même que la vitamine A, dont regorgent les myrtilles et la carotte. Vous trouverez aussi dans les aliments cités ci-dessus, de très bonnes sources d’acide glutamique, appelé aussi « acide aminé de la mémoire « pour sa capacité à accélérer l’apprentissage, à renforcer la mémoire et à soigner certains cas d’amnésie.
  • Ne bâclez jamais votre petit-déjeuner : évitez absolument café au lait et croissants, surtout au beurre. Idéalement, vous devriez faire un petit repas équilibré avec yaourt, jus de fruit, müesli, oléagineux, pain complet biologique, infusion.
  • Buvez chaque jour au moins 1,5 litres d’une eau faiblement minéralisée (Mont Roucous, Volvic. ou autre…)

2. Dormez suffisamment

Et oui, encore et toujours le sommeil : les études les plus récentes le démontrent : c’est pendant que vous êtes dans les bras de Morphée, que tout s’imprime et que votre mémoire se renforce.

Lorsque vous dormez, les informations que vous avez acquises la veille sont « rejouées », réorganisées et consolidées pour permettre une meilleure restitution le lendemain, ainsi qu’une mémorisation plus durable.

C’est seulement au terme de cette phase de consolidation, que vos informations importantes seront gravées au plus profond de votre mémoire, de façon fiable et dans la durée.

Vous le voyez, si vous êtes du genre à « grignoter » souvent sur votre temps de sommeil, soit entre 6 et 8 heures par nuit, ne vous attendez surtout pas à voir votre mémoire s’améliorer, mais plutôt se dégrader.

3. Développez votre attention et votre intérêt

Vous devez absolument être plus attentif à ce qui se passe autour de vous : Les endroits que vous visitez, les personnes autour de vous, les sons, les odeurs, les bruits…

Entraînez-vous le plus souvent possible à relever un maximum de détails, de cette façon, vous adopterez l’habitude de prêter de l’attention aux choses.

Faites régulièrement ce petit exercice tout simple et qui vous prendra moins de 5 minutes.

Isolez-vous dans un endroit calme puis prenez un objet quelconque au hasard :

  • regardez-le dans ces moindres détails,
  • touchez-le,
  • mémorisez ses formes,
  • ses couleurs,
  • son poids, son odeur,
  • sa température, le bruit qu’il fait, etc.

Une fois que vous l’avez totalement appréhendé, posez-le. Fermez vos yeux et éprouvez mentalement et avec le plus de précision possible, toutes les sensations ressenties juste avant.

4 Stress : le « tue-mémoire » par excellence

Les diverses contraintes de la vie moderne vous imposent un niveau de stress souvent trop élevé ?

Sachez que dans ces moments là, votre organisme fabrique une hormone, le cortisol, unanimement reconnue par les spécialistes comme étant l’hormone du stress.

Vous devez le plus souvent possible vous aménager des petits moments pour vous détendre et lutter contre cette hormone tue-mémoire.

Elle est à l’origine de nombreux dysfonctionnement dans l’organisme et votre mémoire en est une des toutes premières victimes.

Apprenez les techniques de respiration profonde, faites du yoga, de la méditation, écoutez des musiques relaxantes, prenez de longs bains chauds…

Testez ce qui marche le mieux pour vous et pensez à bien vous relaxer dès que vous en avez l’occasion.

5. Entretenez et exercez votre mémoire

Vous devez tenir le même raisonnement pour votre cerveau et votre mémoire, que lorsque que vous entretenez et exercez votre corps pour le rendre plus fort et performant.

  • Remettez vous progressivement à la lecture,
  • Jouez à des jeux impliquant la réflexion et la logique (les échecs ou le jeu de dames),
  • Faites des mots croisés, des mots fléchés, des mots masqués, des exercices psychotechniques,
  • Apprenez par cœur les paroles de vos chansons préférées,
  • Amusez-vous à retenir votre numéro de sécurité sociale, votre plaque d’immatriculation, les numéros de téléphone.

Encore un autre exercice sympa à faire juste avant de vous endormir : refaites-vous le film de votre journée, dans l’ordre chronologique inverse.

Revivez et visualisez mentalement, avec le plus de précision possible, les moments marquants de votre journée en remontant jusqu’à votre lever.

Vous serez étonné de voir que votre cerveau prend moins de 5 minutes pour faire cela et c’est très efficace.

Pensez aussi à intégrer de l’exercice physique, même modéré, c’est essentiel pour irriguer et oxygéner correctement votre cerveau.

Bannissez ou réduisez le plus possible, tabac, alcool et stupéfiants, qui eux ont des effets contre productifs, voire ravageurs pour votre mémoire.

Conclusion

Pour conclure, ne vous limitez pas et cherchez toujours à vous amuser et à vous faire plaisir en choisissant ces nouvelles activités, qui vont revigorer votre mémoire.

Et voilà, maintenant que vous connaissez les 5 règles fondamentales pour avoir une meilleure mémoire, vous n’avez plus d’excuses. C’est à vous de les mettre en application le plus tôt possible.

Vous retrouverez par la ma même occasion un meilleur confort de vie et une plus grande confiance en vous.

Cet exercice est très efficace pour vous aider à développer votre intérêt et votre attention. Chacun sait que l’on retient beaucoup mieux ce qui nous intéresse. En vous entraînant régulièrement avec des choses sans importance, vous aurez rapidement une certaine facilité à mobiliser tous vos sens en cas de besoin.

sante_7J_cerveau_l