Vivre simplement. En selle !

Une grande partie de nos dépenses énergétiques provient du carburant utilisé pour nos véhicules. Mais avec la flambée de son prix jour après jour, conduire une voiture ne relève plus seulement de la consommation d’énergie, mais également des budgets personnel et familial. Le vélo se révèle alors être une alternative simple et saine à la voiture de par son économie d’énergie, ce qui, en plus de porter bénéfice à la consommation énergétique de la planète, peut garder votre portefeuille un peu mieux garni.

Faites-le à vélo

Décidez quelles courses vous pouvez faire près de chez vous. La plupart de nos courses quotidiennes sont accessibles à quelques rues, que ce soit au supermarché, à la laverie ou à la banque. Des tâches facilement opérables sur deux roues plutôt que quatre, sont bénéfiques à la préservation d’énergie ainsi qu’à l’apport d’un air frais et d’un effort physique dans vos commissions de tous les jours.

Pourquoi ne pas vous rendre à vélo sur votre lieu de travail ? Si vous habitez à une distance raisonnable, les bienfaits seraient considérables. Vous pouvez peut-être éviter le stress des autoroutes, belle occasion pour votre corps et votre santé. Par ailleurs, le citoyen français sortirait de sa poche plus de 6000 € par an pour entretenir et conduire sa voiture. C’est une situation que vous pouvez prévenir en utilisant votre bicyclette.

Encouragez votre entourage à prendre la même initiative, plutôt que de les déplacer en voiture. Rien ne vous empêche de les accompagner pour les rassurer et passer du temps ensemble. Cela se prête particulièrement aux trajets scolaires quotidiens, par exemple, idéaux en outre pour éliminer l’excès d’énergie.

Localisez les voies cyclables et routes panoramiques de votre secteur. Les vélos se faufilent là où des voitures ne pourraient aller, comme des parcs ou autres espaces dégagés. En les traversant à bon escient, vous pouvez même trouver un raccourci vers votre lieu de travail ou pour vos courses.

Alternez entre la bicyclette et les transports en commun. Les services de métro, bus et trains font partie de la vie des grandes villes, cependant il est très probable qu’il n’y ait pas de desserte juste devant votre porte. La distance restante peut être parcourue à vélo, d’autant plus que la plupart des réseaux de transport public sont équipés de râteliers pour les deux-roues.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *