7 ATOUTS FORME INFAILLIBLES ANTI-FATIGUE (3)

Étape Nº 3 : Chassez vos toxines par tous les moyens

Que faites-vous lorsque votre maison abrite toute une colonie d’araignées, une bonne dose de poussière sur les meubles et des “moutons” sous les lits ? Vous faites un grand nettoyage de printemps. Eh bien, si vous voulez chasser votre fatigue, il va falloir aussi en passer par là. Et en priorité.

Vous avez le choix entre plusieurs solutions dont le but est le même : mettre au repos vos métabolismes afin de permettre à votre corps de s’épurer et de repartir sur de nouvelles bases. Par mesure de prudence, nous vous proposons des détoxinations sur 3 jours au maximum pour ces 3 techniques de dépuration. Libre à vous de les reprendre dès que vous en ressentez le besoin.

Le jeûne

Si toutes les cultures l’ont toujours recommandé et à toutes les époques, c’est qu’il a des vertus thérapeutiques efficaces et reconnues. Pour l’aborder, il s’agit de vous y préparer car on ne commence pas un jeûne, même d’une journée, en faisant la veille un bon repas sous prétexte que demain vous serez privé(e) de nourriture.

Quelques jours avant de l’entamer, commencez à réduire les quantités d’aliments ingérés, allégez vos repas – notamment en sucres et en graisses –, augmentez vos boissons (eau, tisanes, jus de fruits et de légumes frais), et répétez-vous mentalement, plusieurs fois par jour : “Demain je jeûne, je me fais du bien et je retrouve la forme”.

Comment jeûner ? En buvant tout au long de la journée, au choix :

  • de l’eau (la plus pure possible)
  • du bouillon de légumes (fraîchement épluchés)
  • des jus de fruits ou de légumes frais

Combien de temps ? Commencez par une journée et voyez comment vous avez supporté ce nettoyage. Si vous en ressentez l’utilité, prolongez votre cure d’1 ou 2 jours au maximum.

Attention à la reprise alimentaire. Votre jeûne terminé, revenez progressivement à une alimentation normale avec des soupes et des légumes le premier jour, des protéines végétales ensuite et réintroduisez en dernier les protéines animales et les graisses.

Notre conseil : avant tout programme de détoxination, il est préférable de vous purger pour bien vider votre intestin (voir Étape Nº 3).

La mono-diète

Il s’agit de consommer une seule sorte d’aliment. La quantité importe peu car c’est la qualité qui prime. Choisissez de préférence des aliments biologiques comme :

  • des pommes cuites avec leur peau (lieu de résidence de la plupart des vitamines contenues dans les fruits)
  • des haricots verts
  • du fromage blanc bio
  • du raisin bien mûr (mâchez bien peaux et pépins).

Notre conseil : variez les plaisirs, changez d’aliment chaque jour. Reprenez la mono-diète dès que vous en ressentez le besoin.

Utilisez des draineurs naturels

Vous le savez maintenant, la fatigue provient d’une accumulation de toxines dont il faut absolument se débarrasser.

Pour dépurer le foie : buvez le matin à jeun une cuillère à soupe d’huile d’Olive 1ère pression à froid, additionnée d’une même quantité de jus de citron. À faire en cure de 15 jours, à répéter plusieurs fois dans l’année (aux changements de saison) et lors de fatigue ou de problèmes hépatiques.

Pour détoxiner votre intestin : outre les techniques de lavements, vous pouvez aussi le drainer avec des graines de psyllium, de la poudre d’agar-agar, du jus de pruneaux et des plantes comme la Bourdaine, le Cassis, la Mauve, la Réglisse.

Pour détoxiner vos reins : mangez un demi pamplemousse sans sucre avant chaque repas. Non seulement vous éliminerez mais vous mincirez et perdrez votre cellulite ! Et aidez-vous du jus d’artichaut, de l’asperge, du cresson, etc., sans oublier l’aubier de Tilleul, le Pissenlit, la Prêle, le poireau, etc.

Pour détoxiner votre peau : faites-vous suer par tous les moyens : bains chauds, sauna (déconseillé aux cardiaques), bains de vapeur, enveloppements, etc. Et frictionnez-vous le corps avec 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle de Lavande ou de Géranium, mélangées à un peu d’huile d’Amandes douces.

Un intestin très “propre”

Lorsque vous êtes fatigué(e), les matières stagnent, elles entraînent un engorgement de la rate, du système de la veine porte du foie (et donc une mauvaise circulation sanguine des membres inférieurs) et du système lymphatique. Du coup, votre immunité se déprime, les toxines pullulent et se fixent là où il y a une “faiblesse” particulière. Cela peut se traduire par un orgelet, une rhino-pharyngite, des pertes blanches, des boutons, la goutte au nez constante et sans rhume, etc., d’où l’importance de revenir au bon lavement des familles.

Le lavement à base d’eau salée. Il est intéressant de le pratiquer après un jeûne hydrique ou une mono-diète. Faites chauffer 3 litres d’eau pure avec 18 grammes de sel (il empêche la filtration de l’eau dans les tissus). Il s’agit d’alterner la boisson de 2 verres suivis de 3 mouvements spéciaux (voir ci-après) à effectuer afin d’obtenir une bonne répartition de l’eau dans votre intestin.

Continuez l’opération jusqu’à épuisement des 3 litres. Ne désespérez pas si l’expulsion des matières prend du temps. L’eau doit décoller celles incrustées dans la muqueuse intestinale.

Notre conseil : choisissez un jour où vous êtes seul(e) et tranquille, où vous n’avez pas à sortir… et restez près des toilettes !

– Nota : Par mesure de prudence, nous déconseillons ce lavage salé aux personnes souffrant d’hypertension. Elles peuvent le remplacer par un lavement d’eau pure tiède ou de tisane de tilleul, à l’aide d’un boc ou d’une poire à lavement.

  • 1er mouvement: à quatre pattes sur le sol, levez fessier, bras et jambes tendus afin que votre ventre pende, et tournez légèrement et alternativement la tête à droite et à gauche, le corps suivant légèrement le mouvement. À répéter 5 fois.
  • 2è mouvement: effectuez une danse du ventre lente mais accentuée, afin que le liquide se répartisse bien dans l’intestin. Soyez prudent(e) avec vos lombaires. À répéter 5 fois de chaque côté.
  • 3è mouvement: accroupissez-vous et tenez-vous à quelque chose de solide. Croisez votre jambe droite sur la gauche, maintenez la position quelques instants pour bien comprimer l’intestin, puis changez de jambe. À renouveler 5 fois.

Buvez 2 verres et recommencez les mouvements.

Massez-vous le ventre : installé(e) sur les WC, massez et pétrissez votre ventre, vous accélèrerez ainsi le transit.

– Enfin, terminez par la prise d’un sachet de ferments lactiques (en magasins diététiques) dilué dans une boisson pour réensemencer votre intestin.

sante_7J_hypertension_l