COMMENT ON PEUT GUERIR ET PREVENIR LES MALADIES ET PROLONGER SON EXISTENCE

Introduction

C’est en se magnétisant soi-même.

À l’appui de ce dire, j’apporte des preuves per­sonnelles, ce qui va m’obliger à parler souvent de moi, mot haïssable. J’en demande pardon au lecteur dont je réclame toute l’indulgence.

J’étais atteint depuis longtemps d’infirmités qui m’ôtaient le libre usage de mes membres et me condamnaient à l’inaction.

Malgré l’inges­tion fréquente d’iodures, de plusieurs dérivés de l’iode et de spécialités pharmaceutiques très en vogue, mon mal empirait toujours et je devenais impotent.

Au mois de juin de l’an dernier, j’en­tendis parler, pour la première fois, du traitement des maladies chroniques par le magnétisme et de ses résultats merveilleux. Je résolus d’en user, mais il y avait, à cela, une difficulté qui paraissait insurmontable, puisque, dans la ville que j’habite, il n’y a pas de médecin magnétiseur.

Je me procurai les ouvrages qui traitent du magné­tisme et de ses applications et je vis que, dans bien des cas, il était possible de remplacer le magnétiseur et de se magnétiser soi-même.

L’auto-magnétisation est-elle efficace ?

J’en fis l’essai et réussis bien au-delà de mon attente. Je crois faire œuvre utile en portant ces résul­tats à la connaissance du public. Chacun pourra ainsi, le cas échéant, pratiquer sur soi ce traitement par l’auto-magnétisation qui est très simple et ne coûte rien.

Mais ce traitement, qui est d’ordre psychique, exige, pour être bien compris et appliqué avec discernement, certaines notions du même ordre que je vais, tout d’abord, indi­quer très succinctement et qui sont conformes aux dernières données de la science et basées sur des expériences très précises et sur des faits rigoureusement contrôlés. Je parlerai ensuite des divers procédés d’opération.

Ce que le magnétiseur projette sur le magnétisé

L’être humain se compose de 2 parties distinctes : l’une est le corps, l’autre, impondé­rable, est l’esprit ou l’âme. L’esprit est réuni au corps par une enveloppe fluidique, moulée sur le corps, qu’on appelle périsprit ou double fluidique du corps.

Le corps est inerte. C’est son double, et non lui, qui perçoit les sensa­tions et qui ressent la douleur. L’esprit est le centre et la source des forces qui mettent le corps en mouvement. C’est cet ensemble de forces qu’on est convenu d’appeler fluide vital. Il pénètre et anime notre corps. Si, pour une cause quelconque, il n’accède plus librement et en quantité suffisante, à une partie de notre organisme, celle-ci dépérit et la maladie sur­vient.

Notre corps émet, par toutes ses parties et principalement par les extrémités de ses mem­bres, les doigts, les coudes, les pieds, les ge­noux, des effluves animés d’une très grande vi­tesse, ayant des propriétés analogues à celles de l’aimant, mais bien plus énergiques et plus stables, et que, pour cette raison, on a appelés magnétiques.

En réalité ces effluves provien­nent du fluide vital qui, après avoir parcouru et vivifié le corps, s’échappe au dehors et est constamment renouvelé. C’est ce fluide, émané de son corps, que le magnétiseur projette sur le magnétisé et fait pénétrer en ce dernier, avec son consentement et après une certaine adap­tation.

sante_30J_Douleurs_l