COMMENT RAJEUNIR VOTRE CERVEAU PAR DES TONIQUES NATURELS (8)

Autres conseils

La caféine : le pour et le contre

“Le gouvernement d’une nation se décide souvent au-dessus d’une tasse de café”, a dit le cardinal de Richelieu. De Balzac à Pointcarré, les grands créateurs en usèrent abondamment pour stimuler leur esprit. Pointcarré attribua même au café l’une de ses principales découvertes.

Quant à Jean-Sébastien Bach, il se laissa également inspirer par cette noire et païenne divinité et lui consacra l’une de ses cantates, la Cantate du café.

Voilà qui montre bien que ce n’est pas d’hier que l’humanité s’en remet au café pour s’éclaircir l’esprit ou se stimuler mentalement.

Mais est-ce vraiment pour vous le meilleur moyen ?

Indéniablement, la caféine prise le matin stimule les facultés cérébrales. Mieux encore, les recherches démontrent clairement qu’elle agit à plusieurs niveaux : mémoire à court et à long terme, concentration, temps de réaction, capacité d’attention, acuité visuelle, maniement des chiffres.

Qui plus est, des chercheurs du MIT (Massachusset Institute of Technology) ont même prouvé que le café matinal augmentait la performance mentale tant chez les habitués que chez ceux qui n’en prenaient jamais. D’autres tests menés au MIT ont également montré que le café augmentait de façon significative la performance au volant.

Par contre, il est clair qu’à doses répétées et importantes, le café a des effets indésirables. Il agit comme un diurétique et peut, de ce fait, diminuer vos réserves en sels minéraux.

On sait aussi que des excès de caféine entraînent une anxiété névrotique associée aux symptômes suivants : irritabilité, tremblements, dérangements d’estomac, spasmes musculaires, désordres sensoriels, insomnie, battements de coeur irréguliers et accélérés, rougissements.

En fait, tout indique que prendre plus d’1 ou 2 tasses de café le matin exerce un effet tout à fait contraire à celui recherché. Au-delà de cette dose, il crée une certaine confusion mentale au lieu de vous clarifier l’esprit.

Prendre 1 autre tasse en fin de journée pourra néanmoins s’avérer positif.

Quelques bonnes habitudes pour vous sentir frais et dispos en tout temps

Prendre divers suppléments est une excellente chose pour préserver ou améliorer votre rendement cérébral, mais n’oubliez pas que vous avez votre part à faire :

  • Faites de l’exercice (le plus souvent possible) pour assurer l’oxygénation de votre cerveau.
  • Entraînez quotidiennement votre mémoire. Pour cela, évitez notamment certaines facilités de la vie moderne : numéros de téléphone préenregistrés dans l’appareil, etc. Habituez-vous à mémoriser les numéros de téléphone, de cartes de crédit, etc. Mémorisez des poèmes ou des chansons que vous aimez.
  • Évitez de sombrer dans la routine. Faites tous les jours quelque chose d’un peu inhabituel.
  • Restez curieux et conservez la capacité de vous étonner de tout. Ce qui signifie ne pas avoir une idée définitive des choses et reconnaître que, malgré toute votre expérience, certains éléments peuvent encore vous échapper. C’est très libérateur de pouvoir dire comme dans la chanson : “Je sais que je ne sais pas”.
  • Étudiez toute votre vie pour le plaisir. Il y a notamment beaucoup à apprendre du côté des langues et de l’informatique. Parlant d’informatique, le fait de jouer fréquemment à des jeux électroniques maintiendra ou améliorera vos réflexes et votre coordination mains-yeux.
  • Ayez une alimentation aussi complète que possible. Les personnes âgées ont tendance à se sous-alimenter, ce qui n’aide en rien leur fonctionnement cérébral. Assurez-vous en particulier de manger suffisamment de protéines.
  • Très important aussi : mangez à heures régulières et avant 8 heures. Votre esprit sera beaucoup plus clair le matin.

sante_7J_cerveau_l