IL ÉTAIT UNE FOIS UN FOIE

Voyez comme cet organe est remarquable… même quand il ne vous fait pas souffrir ! Situé et protégé par les dernières côtes du thorax, il se situe sur le côté supérieur droit de l’abdomen.

Composé de 2 lobes, le foie est un vrai phénix car il est non seulement capable de fonctionner – même si on le réséquait à 90 % –, mais aussi de se régénérer grâce à ses 300 milliards de cellules qui se comportent comme de véritables petites abeilles !

Et ce n’est pas tout : cet organe travailleur assure 500 fonctions ! Rassurez-vous, nous n’allons pas toutes les passer en revue ici, mais citons-en quelques-unes pour vous donner une idée de son importance :

– Votre foie stocke les très importantes vitamines A, B, D, E et K, et grâce à son côté “prévoyant”, il peut pallier votre négligence.

En effet, vous pourriez – sans en pâtir – rester près d’un an sans ingérer de la Vitamine A ou environ 4 mois sans ingurgiter de la Vitamine D ou de la Vitamine B12.

– Il emmagasine le sang et assure sa livraison dès que le corps, en manque, lui en fait la demande. Au repos, il en filtre 1,2 litre à la minute. Imaginez le travail colossal qu’il assume sur une année !

– Il reçoit et stocke le sucre absorbé au niveau de l’intestin grêle, veille à sa stabilisation dans le sang, transforme le glycogène en glucose et le renvoie dans la circulation sanguine, lorsque le corps en a besoin.

– Il transforme comme par magie les sucres et les graisses en protéines, et peut aussi fabriquer du sucre à partir des protéines et des graisses.

– Il filtre et purifie le corps de ses poisons, synthétise les enzymes, fixe le fer, concourt à éliminer les vieux globules rouges. De plus, il joue un très grand rôle dans la digestion qui se fait grâce au 0,5 litre de bile qu’il fabrique. Stocké dans la vésicule biliaire, ce liquide verdâtre contient des sels dont le rôle est d’émulsifier les graisses, etc.

Vous comprenez maintenant pourquoi vous devez le ménager !

Votre foie, dans tous ses états

D’aucun ont beau affirmer que “la crise de foie n’existe pas” (et préfèrent le mot plus chic de “dyskinésie”, du grec kinesis, mouvement, et du préfixe dys, indiquant une perturbation), peu vous chaut ces querelles de puristes quand vous souffrez physiquement d’un ou de plusieurs symptômes tels que :

– Grande fatigue.

– Aboulie (le goût à rien).

– Tendance dépressive (vous voyez la vie en noir, vous êtes susceptible et avez facilement la larme à l’oeil).

– Teint jaune voire cireux, cernes sous les yeux.

– Légère fièvre.

– Bouche amère, haleine fétide.

– Grande soif.

– Nausées, sensation de “coeur au bord des lèvres” et vertiges plus ou moins “vertigineux”.

– Selles décolorées et alternance entre constipation et diarrhées.

– Démangeaisons, urticaire.

– Somnolence marquée entre les repas.

– Douleur au niveau de la “bretelle du légionnaire” (sensibilité au niveau du foie avec correspondance dans le dos en forme de bretelle).

– Cauchemars.

7 jours foie