JEÛNE HYDRIQUE

C’est le plus courant. Il consiste à boire de l’eau et à ne pas manger. L’eau doit être la moins minérale possible (Volvic, Mont Roucous).

Il peut durer d’une journée à un mois.

Jésus a jeûné 40 jours, et il ne détient pas le record.

Les jeûnes longs sont peu recommandables, éprouvants, et doivent être suivis médicalement.

Par contre, les petits jeûnes de 1, 2 ou 3 jours sont à la portée de tout le monde.

Il est recommandé de faire une journée de jeûne tous les 15 jours à partir de 20 ans, et une journée par semaine à partir de 40 ans; plus souvent à la fin de la vie, si l’on s’en porte bien.

II ne faut pas croire que l’on soit tenaillé par la faim – si toutefois vous avez pris soin de programmer le mental la veille. Vous décidez simplement: « demain, je ne mange pas ». Si vous oubliez cette programmation, vous ne tiendrez pas.

Pour un jeûne hydrique d’une journée, il n’est besoin d’aucune préparation, sauf si l’on est particulièrement encrassé. Alors, il est souhaitable de prendre une purge douce, comme Frunctine, la veille, afin de ne pas subir de céphalées ou de coliques à cause de la réabsorption intestinale des toxines au niveau du caecum.

Pour un jeûne hydrique plus long, il y a deux procédures importantes:

  • l’entrée du jeûne,
  • la sortie du jeûne et la réalimentation.

Supposons un jeûne de trois jours:

  • La veille, manger uniquement, et toute la journée, un mélange poireaux-carottes, cuit dans plusieurs eaux, afin de produire un ramonage intestinal sans apport nutritif. Prendre une purge douce le soir.
  • Le dernier soir de jeûne, prendre de nouveau une purge
  • Le lendemain, refaire la cure de poireaux-carottes
  • Le surlendemain, se réalimenter progressivement avec des plats légers.

Il faut savoir que le travail d’élimination d’un jeûne coûte de l’énergie et que chacun doit moduler le temps de jeûne en fonction de ses réserves vitales.

Sachez également que si le jeûne peut résoudre les maladies les plus graves, il ne faut pas attendre d’être complètement dévitalisé pour entamer cette thérapeutique.

En général, la langue se charge dès que l’on entame. un jeûne; elle se déchargera dès que l’élimination sera terminée.

Si les réserves du corps ne sont pas suffisantes pour aller jusqu’au bout du travail, la langue se décharge au moment critique, et la faim revient immédiatement.

EN SOMME, C’EST ENCORE LE CORPS QUI DÉCIDE!

D’une façon générale, le jeûne hydrique a pour effets:

  • de laver les liquides extra-cellulaires,
  • de laver tout l’organisme,
  • de dissoudre les cristaux et les calculs, surtout si l’on boit de l’eau distillée.

En effet, l’eau distillée est un solvant universel. Aussi une cure de 8 jours d’eau distillée est-elle le seul moyen de dissoudre des becs de perroquets et autres nodosités osseuses.

Cette cure est sans danger, malgré l’affolement apparent de certains pharmaciens, à condition de ne pas aller au-delà de ces 8 jours.

Enfin, le jeûne revitalise le corps, réveille les systèmes de défenses, active les courants énergétiques vitaux.

Il reste et restera toujours le moyen traditionnel pour se sortir des mauvais pas, des maladies incurables en général, ainsi que du cancer.