JEÛNE

JEUNE

Seuls les animaux savent jeûner instinctivement lorsque leur corps le réclame, alors qu’ils sont encore apparemment en bonne santé. C’est parce que les animaux sont entièrement soumis à leur instinct. Personne n’a besoin de leur apprendre ce qu’ils doivent faire.

L’homme a eu son instinct obscurci par son intellect qui veut tout réfléchir, tout régenter, tout comprendre. Le passage de sa colonne vertébrale à l’état vertical a libéré l’homme des instincts reliés aux forces de la terre pour le brancher davantage sur les forces du ciel. C’était le prix de son évolution – car pour évoluer, il faut être libre – et quand on est libre, on peut faire les expériences du mieux ou du pire. C’est la seule manière de pouvoir comprendre et de gravir les échelons de la connaissance.

Pour l’homme commun, l’idée du jeûne est toujours un peu effrayante. Elle s’associe souvent à des concepts de faim, de punition, d’affaiblissement, de mort, en fait de sacrifice.

Pourtant, le jeûne a été enseigné par toutes les religions sans exception, et recommandé par les médecines de soutes les époques et de toutes les civilisations.

LE JEÛNE PÉRIODIQUE EST LA MEILLEURE GARANTIT. CONTRE LA MALADIE ET LE VIEILLISSEMENT.

Les expériences faites sur des générations d’animaux sont formelles.

Certaines personnes prétendent ne pas pouvoir faire le jeûne, sous prétexte qu’elles sont déjà carencées et que cela risquerait d’empirer leur état. De multiples expériences ont été faites, prouvant par des analyses de sang, avant et après, que quelques jours de jeûne suffisent à rétablir l’équilibre en vitamines, en sels minéraux et autres métaux.

Alors que s’est-il passé?

Notre système de surconsommation conduit l’organisme à un encrassement réduisant les facultés d’assimilation des cellules du corps. Par ailleurs, de nombreux métabolismes peuvent se produire:

  • d’abord, la flore intestinale peut fabriquer toutes les vitamines dont le corps a besoin, sauf la vitamine C;
  • les stérols de la peau, sous l’effet du soleil, peuvent recycler les déchets organiques de la peau, en protéines et acides aminés;
  • des transferts ioniques peuvent être faits au niveau cellulaire, pour équilibrer les besoins. Ce sont les transmutations à basse énergie, tellement étonnantes, qu’elles sont encore réfutées par la science, malgré de nombreuses expériences pratiquées sur des poules, des veaux et des humains.

D’un autre côté, une élimination massive des déchets s’établit. Il se produit un travail en profondeur qui n’a pas le temps d’être fait entre deux repas. Les électrolytes biologiques conduisent mieux les influx nerveux et les transmissions: électriques du système neuro-végétatif.

Tous ceux qui font des jeûnes parlent de sensation de légèreté du corps, de clarté de la pensée, et même de phénomènes parapsychologiques.

Il y a plusieurs sortes de jeûnes, dont:

  • le jeûne hydrique,
  • le jeûne sec.

7 jour pour compdre l homeopathie