LA GEMMOTHÉRAPIE ET L’AROMATHÉRAPIE CONTRE LES ACOUPHÈNES

L’aromathérapie soigne l’être humain grâce à l’emploi des huiles essentielles des plantes, par voie interne ou externe.

Les huiles essentielles sont les substances odorantes des végétaux, transformées en liquide après un processus particulier d’extraction et de distillation. Si elles s’appellent huiles, elles ne sont absolument pas des corps gras et il vous suffira de préférer la dénomination d’essences aromatiques pour ôter toute confusion de votre esprit.

  1. Comment se présentent les huiles essentielles ?

Souvent transparentes, elles sont conservées dans de tous petits flacons, de préférence en verre coloré pour éviter toute altération à la lumière. La technique d’extraction et de distillation des huiles essentielles n’offre qu’un très faible rendement ce qui justifie le prix assez élevé de ce produit.

Mais avant de renoncer définitivement à ce genre de soins pour des raisons économiques, il vous faut savoir que si le prix d’achat en semble excessif, la consommation se fait goutte à goutte et avec parcimonie, ce qui permet d’utiliser un flacon très longtemps, d’autant plus qu’à l’abri de la lumière, les huiles essentielles se conservent plus d’un an.

  1. Attention à la qualité

Pour être utilisées en aromathérapie, les huiles essentielles doivent être pures, extraites par distillation à la vapeur ou à froid.

Les contrefaçons sont nombreuses, la vente en pharmacie ne garantit pas la bonne qualité. Pour essayer de vous y retrouver, essayez d’enquêter auprès de médecins naturopathes ou de revues spécialisées.

Dans tous les cas, et en attendant de devenir vous-même un consommateur averti, exigez la dénomination botanique exacte des plantes – le latin ne laissant aucun doute à ce sujet – ainsi que leur origine et leur mode d’extraction. Vous serez de cette manière certain d’acheter un produit conforme à vos attentes.

  1. Comment agit l’aromathérapie ?

Les huiles essentielles pénètrent très facilement dans la peau et irradient leurs propriétés à travers tout l’organisme. Elles sont antimicrobiennes, antivirales et rééquilibrantes. On les emploie en usage interne, mêlées à certains aliments, et en usage externe, par massages, bains, inhalations et en parfums d’ambiance vaporisés à bon escient.

Attention : les huiles essentielles peuvent être dangereuses, il est prudent de les conserver hors de portée des enfants et de respecter les posologies. Ne faites pas absorber pas d’huiles essentielles aux enfants de moins de huit ans et ne faites pas votre propre posologie. Consultez un praticien, votre pharmacien ou un livre spécialisé.

  1. Aromathérapie et acouphènes

La mélisse, comme en phytothérapie est votre meilleure alliée. Vous prendrez 1 goutte 3 fois par jour, sur un sucre, avec une cuillerée de miel, mélangée à un yaourt ou à de la confiture. N’absorbez pas d’huiles essentielles pures, ce serait trop violent pour vos muqueuses buccales. Ne les mélangez pas non plus à un autre liquide, mais buvez ce que vous désirez aussitôt après absorption de la dose recommandée.

sante_7J_bourdonnements_l