LA RESPIRATION

Comme le sport, la respiration est un excellent moyen de recouvrer une meilleure santé. Et comme vous ne pouvez bien évidemment pas vous en passer, il conviendrait de la réhabiliter dans votre existence.

Une bonne respiration permet la circulation de l’oxygène dans le corps (inspiration) et l’évacuation des toxines (expiration).

Il est facile de comprendre que plus la respiration est de qualité, plus ces échanges vont être satisfaisants. Or le stress, l’anxiété, les contrariétés, les mauvaises habitudes de vie, le refoulement des sentiments induisent peu à peu un mauvais fonctionnement de cette fonction vitale, à l’insu même du patient.

Si vous utilisez mieux vos capacités respiratoires, vous serez plus vivant, en meilleure santé et bien plus apte à lutter contre vos bourdonnements d’oreille.

Différentes disciplines permettent de réapprendre à vraiment respirer. Le yoga, la méditation, le sport, la sophrologie, les arts martiaux sont autant de techniques possibles pour vous.

Mais en attendant de découvrir, d’expérimenter puis d’adopter une pratique respiratoire particulière, vous pouvez déjà faire quelques exercices tout seul pour redécouvrir le plaisir de vivre entièrement.

Exercice 1.

Allongez-vous sur le dos, à l’endroit qui vous convient, votre lit, un tapis, un canapé, l’essentiel étant que vous vous sentiez bien. Décrochez le téléphone, installez-vous dans le silence maximum et détendez-vous. Essayez de chasser vos pensées ou du moins de ne pas y accorder d’importance. Puis observez votre respiration, comment vous inspirez, à quel moment vous expirez, ce qui se passe en vous.

C’est un exercice de prise de conscience, si vous avez envie de faire des essais sur votre respiration, n’hésitez pas. Découvrez consciemment de nouvelles sensations, soupirez, soufflez, respirez par le nez, par la bouche, osez !

Exercice 2.

Le second exercice vous met en contact avec une respiration plus complète. Ne le pratiquez pas trop longtemps, 3 ou 4 fois suffisent au début, vous risqueriez d’avoir des vertiges en insistant davantage.

Allongé comme précédemment, inspirez par le nez le plus profondément possible en gonflant tout d’abord le ventre puis le diaphragme. Posez une main sur votre ventre pour bien sentir les mouvements. Expirez en vidant ensuite le diaphragme, puis le ventre. Surprenez-vous plus tard dans la journée à respirer plus largement, vous verrez combien vous vous sentirez mieux.

sante_7J_sinusite_l