LES 7 PRINCIPES FONDATEURS DE LA SANTÉ DURABLE – 3

PRINCIPE 3 :

Tout rééquilibrage d’un PILIER a une INFLUENCE positive sur au moins un autre.

Le cycle des 5 piliers fondamentaux ainsi constitué ne reste pas figé, il est animé par au moins deux fonctions de dynamisation et de contrôle que sont les lois d’engendrement et de contrôle que nous allons d’écrire

La loi d’engendrement

Chaque plan (Mental, Emotionnel, Physique, Chimique, et Energétique) dépend l’un de l’autre, il y a un cycle d’engendrement de l’un à l’autre selon le sens suivant :

IMG004

Le plan Mental engendre le plan Emotionnel

Les pensées peuvent donner lieu à des émotions et des comportements de dysfonctionnement, non adaptés au bien-être.

Par exemple : les phobies, le vertige,…

IMG005

Tout d’abord, une phobie se définit comme une peur intense et persistante d’un objet, d’une activité ou d’une situation. Les personnes phobiques ne peuvent pas mener une vie normale bien qu’elles soient conscientes de l’irrationalité dont elles souffrent. Elles se trouvent dans un contexte déterminé qui, en soi, n’a pas le caractère de dangerosité perçu par un phobique. La crise disparaît en l’absence du contexte qui l’a déclenchée.

Cette peur provoque une conduite d’évitement souvent radicale en fuyant la source. Cela provoque une souffrance qui peut interférer avec la vie quotidienne et socioprofessionnelle. La phobie est l’ignorance de l’angoisse qui est un processus naturel, un signal. Ce signal est du domaine de l’affect ; il fait partie du niveau supérieur de l’anxiété si l’on fait une graduation de ce que l’on peut ressentir. Elle montre que quelque chose en soi a un caractère déstabilisant sur lequel on devrait méditer pour réussir à faire disparaître l’angoisse.

 

Le plan Emotionnel engendre le plan Energétique

Les émotions tonifient ou bloquent la circulation de l’énergie.

« La cause de toute une perturbation du système énergétique corporel est une émotion négative »
Gary Craig

Quand une émotion est refoulée, elle se programme en termes de ressenti cellulaire, crée un déséquilibre au niveau énergétique et devient une maladie potentielle.

Par exemple : L’expression d’une colère non exprimée

En énergétique chinoise, si le sujet est soumis à une situation d’agression, de frustration qui le rend en colère, son Foie sera perturbé.

Ajoutons encore à cela la notion de Yin et de Yang :

  • Si une personne est très colérique, l’énergie de son Foie sera en excès (Yang).
  • Si au contraire la personne présente des colères rentrées qu’elle ne peut pas exprimer, l’énergie de son Foie sera en vide (Yin).
Le plan Energétique engendre le plan Physique

L’énergie nous permet d’assurer notre fonctionnement Physique (Bouger, s’alimenter, respirer, se reproduire,…)

Par exemple : Une énergie de la Rate faible

En énergétique chinoise, Si le Qi de la Rate est faible, le Qi raffiné ne peut pas être transporté jusqu’aux muscles et la personne se sent fatiguée, les muscles sont faibles, voire, dans les cas graves, atrophiés.

L’état de la Rate constitue donc un facteur de première importance dans la détermination de la quantité d’énergie physique d’un individu. De très nombreux patients se plaignent de fatigue, dans ce cas, c’est toujours la Rate qu’il faut tonifier.

Le plan Physique engendre le plan Chimique

Le plan Physique influent sur les sécrétions chimiques (toxines, hormones, déchets, …)

Par exemple : La toxination de l’organisme.

Les toxines proviennent de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons, des aliments que nous mangeons, et même des pensées stressantes que nous avons.

Plus nous avançons dans notre époque, plus notre organisme est agressé par les polluants divers qui viennent empoisonner le sang et encombrer les organes : les produits raffinés, la suralimentation, l’excès de graisses saturées et de sucres, l’alcool, le tabac, les somnifères, la pollution ambiante, les vaccins, les métaux lourds, les traitements allopathiques…

Egalement la sédentarité et le manque d’oxygénation du corps empêchent l’élimination naturelle des toxines.

Enfin notre mode de vie, notre façon de penser et le stress que nous nous créons constituent une autre source importante d’intoxination de notre corps.

Un autre exemple, tout aussi connu : le plaisir sexuel

Pour les femmes :

Les caresses préliminaires sur la poitrine stimulent les mamelons, et ces massages ont des effets protecteurs car ils libèrent une hormone protectrice, l’ocytocine, qui agit contre le cancer du sein.

Pour les hommes :

On apprend notamment que pour un homme avoir cinq rapports sexuels par semaine diminuait de 30 % les risques de cancer de la prostate (l’éjaculation ayant un rôle de massage sur cette glande en éliminant les toxines et les produits néfastes, les carcinogènes).

Enfin pour les femmes et également pour les hommes, l’acte sexuel délivre des endorphines. Ces dernières ont, entre autres, la propriété de l’aspirine qui est de calmer les douleurs des migraines.

Au cours de l’acte sexuel, notre cerveau produit également deux substances : la sérotonine et la dopamine, qui sont de véritables hormones du plaisir. L’amour apaise, décontracte, mais aussi tonifie et stimule.

 

Le plan Chimique engendre le plan Mental

Les sécrétions chimiques influent sur notre état mental.

Par exemple : La grossesse

En effet, les hormones jouent un rôle dans ce bouleversement. On a longtemps pensé que le rôle des œstrogènes, de la progestérone et de la testostérone se limitait à la reproduction. «Mais on comprend maintenant que ces hormones ont une influence sur l’humeur et la pensée», explique la Dr Poulin. La recherche montre d’ailleurs que les femmes schizophrènes sont moins affectées que les hommes à cause de ce qu’on appelle l’«hypothèse de protection oestrogénique»: les œstrogènes qui diminuent l’activité de la dopamine ont une action antipsychotique et une action antidépressive. Or plus la grossesse avance, plus les femmes fabriquent des œstrogènes à la fin de leur grossesse, elles en produisent 1000 fois plus qu’au début!

Ce taux phénoménal revient à la normale le jour même de l’accouchement, dès que le placenta est expulsé.

Au premier trimestre de la grossesse cependant, l’équilibre œstrogènes-progestérone est rompu au profit de la progestérone. Les femmes sont alors souvent fatiguées, au ralenti. Nécessaire à la nidation, la progestérone, hormone de la sérénité et de l’équilibre, est une hormone anticonvulsive, stabilisatrice et sédative qui peut provoquer détresse et dépression chez certaines femmes.

En physiologie énergétique humaine, cette seule loi d’engendrement est insuffisante : pour maintenir un certain équilibre de la personnalité humaine, il existe depuis l’Antiquité la conception d’une autre loi de contrôle, appelée loi de domination (contrôle ou de régulation), qui va réguler la précédente par des mécanismes de feed back.

 

LA LOI DE CONTROLE (OU DE REGULATION)

Elle est nécessaire à l’harmonie du cycle précédent; tout échange d’énergie entre plusieurs structures doit rester dans le « juste milieu » ni trop, ni pas assez.

Il doit donc s’établir un équilibre assuré par une régulation de tous les instants. On peut comparer cette loi au système auto-asservi des servomécanismes modernes. Si cette modération n’existait pas, le système s’emballerait; la vie deviendrait alors IMPOSSIBLE.

IMG006

 

Le plan Mental régule le plan Energétique

Les pensées régulent la circulation énergétique du corps.

Par exemple : La sollicitation excessive de nos facultés mentales

En énergétique chinoise, la sollicitation excessive de nos facultés mentales peut conduire à un Vide de Rate.

Le vide de Qi de la Rate peut provenir d’un excès prolongé de pensée ou de travail mental, fréquent chez les étudiants ou dans différentes professions qui nécessitent de longues heures de travail intellectuel quotidien.

Il est alors particulièrement néfaste de retourner immédiatement au travail après un déjeuner avalé à la hâte ou, pire encore, de traiter des affaires au cours du déjeuner.

Le plan Energétique régule le plan Chimique

La circulation de l’énergie dans le corps domine les sécrétions chimiques.

Par exemple : le massage énergétique

Des études scientifiques ont démontré que le massage énergétique provoque des sécrétions d’endorphines qui ont un effet anesthésiant et euphorique.

D’autre part, les bénéfices physiologiques du massage énergétiques sont bien connus : Le massage favorise la circulation de la lymphe, qui élimine tous les déchets du corps, permettant à celui-ci de mieux fonctionner, consolidant le système immunitaire et augmentant l’énergie corporelle.

 

Le plan Chimique régule le plan Emotionnel

Notre système endocrinien régule nos émotions.

Par exemple, les glandes surrénales

Le corps humain est un système complexe d’organes en relation les uns avec les autres, qui doivent travailler ensemble pour fonctionner correctement.

Les glandes endocrines contrôlent les fonctions de l’organisme par l’intermédiaire de substances chimiques appelées hormones, qui sont libérées dans la circulation générale. Les hormones agissent comme des messagers chimiques qui voyagent dans tout le corps grâce à la circulation sanguine.

Les différents organes du système endocrinien sont situés dans des régions parfois très éloignées de l’organisme.

L’hypophyse est dans la boîte crânienne, la thyroïde dans le cou, le thymus dans le thorax, les glandes surrénales et le pancréas dans l’abdomen, les ovaires et les testicules dans le bassin.

Les hormones qu’elles libèrent régulent les pulsions et émotions fondamentales, comme les pulsions sexuelles, la violence, la colère, la peur, la joie et le chagrin.

Elles stimulent également la croissance et l’identité sexuelle, contrôlent la température corporelle, contribuent à la réparation des tissus lésés et aident à générer de l’énergie.

Les glandes surrénales coiffent la partie supérieure de chaque rein. Elles sécrètent des hormones qui aident à lutter contre le stress. De grandes quantités d’hormones sont libérées chaque fois que le système nerveux sympathique réagit à des émotions intenses, telles que la peur ou la colère.

Le plan Emotionnel régule le plan Physique

Un choc émotionnel a pour conséquence de perturber certaines fonctions biologiques et de provoquer des maladies.

Par exemple, la maladie du cancer

« La maladie est une réponse appropriée du cerveau à un choc externe »
Dr Hamer

Le docteur Hamer découvre que chaque MALADIE découle de l’expérience d’un choc inattendu. Un tel choc affecte non seulement le psychisme, mais touche également la partie du cerveau (visible sur un scanner du cerveau) ayant une correspondance biologique avec le traumatisme spécifique.

Le type exact de choc conflictuel vécu détermine la réponse du corps, qui sera soit une croissance tumorale (cancer), soit une dégénération tissulaire, ou une perte de fonction. Jusqu’à présent le docteur Hamer a confirmé ces découvertes dans plus de 40,000 études de cas. Puisque la GUÉRISON ne se manifeste qu’une fois le conflit résolu, l’approche thérapeutique de la Médecine Nouvelle Germanique privilégie l’identification et la résolution du choc initial.

Le plan Physique régule le plan Mental

Les activités physiques contrôlent l’activité mentale.

Par exemple : Le sport

Actuellement, un nombre important d’expériences prêtent à l’exercice physique, la faculté de ‘ booster ‘ le potentiel synaptique.

En clair, le sport favorise les connexions nerveuses.

Or, dans le cerveau, ce n’est pas le nombre total de cellules qui importe mais leurs interactions.

Grâce au sport, on pourrait ainsi créer de nouveaux circuits nerveux qui élargissent le champ des solutions lorsqu’on est confronté à un problème.

Citons par exemple le travail du docteur Kisou Kubota de l’Université de Nihon Fukushi à Handa au Japon.

Lors d’une expérience tout à fait passionnante, il avait soumis sept jeunes sujets à une batterie de tests pour évaluer leurs capacités intellectuelles.

Ensuite, il leur a proposé un programme de footing d’une demi-heure deux à trois fois par semaine durant 12 semaines, avant de recommencer l’expérience. Les conclusions de ses travaux furent limpides.

Le score des bonnes réponses avait significativement augmenté après la période d’entraînement, ainsi que la rapidité d’exécution liée, selon Kubota, à une ‘ nette amélioration de la fonction préfrontale ‘.

Poursuivant ses recherches, il s’aperçut que les scores revenaient à leur point de départ quand les sujets arrêtaient de courir. Cette amélioration n’était donc que fonctionnelle, peut-être liée à l’amélioration de l’oxygénation cérébrale. ‘

L’exercice physique est un bon agent aidant sur le plan intellectuel ‘, concluait-il en prenant soin d’élargir cette précieuse recommandation aux personnes âgées en général et aux malades d’Alzheimer en particulier.

Il y a quelques années, cette affirmation aurait suscité des pincements de lèvres et des haussements de sourcils de la part des spécialistes. Mais les preuves s’accumulent d’un lien direct entre le fonctionnement du corps et les capacités de l’esprit !

A ce stade, l’effet bénéfique d’une activité sportive régulière sur notre cerveau ne fait plus de doute.

Ces deux lois d’engendrement et de contrôle contribuent à la modération et à la régulation de l’équilibre des 5 piliers fondamentaux.

Tout changement (+ ou -) d’un pilier a une influence sur au moins un autre pilier.

C’est l’homéostasie (équilibre du milieu intérieur vis-à-vis du milieu extérieur) des 5 piliers fondamentaux qui permet à tout être de se maintenir en bonne santé.

21 jours pour retrouver la santé