LES CÉPHALÉES LIÉES A DES PROBLÈMES ORGANIQUES

Sans qu’on sache encore très bien expliquer la relation de cause à effet, quand tel ou tel organe est souffrant ou fonctionne mal, des maux de tête peuvent s’installer. Bien entendu, ils ne sont pas la cause du mauvais fonctionnement de l’organe, mais sa conséquence.

Leur origine est parfois facilement repérable. Mais pas toujours. Certains servent même à aiguiller vers un trouble qui passait inaperçu. Voici les principaux.

Les organes digestifs au banc des accusés

Les troubles alimentaires s’accompagnent fréquemment de maux de tête en tous genres. Chacun a connu au moins une fois la redoutable “gueule de bois”. Estomac surchargé, excès ou insuffisance de bile… la nausée est accompagnée de coups de marteaux intracrâniens.

Un dysfonctionnement de la vésicule biliaire – sans excès alimentaire – peut aussi être à l’origine de semblables bobos. De même qu’une constipation opiniâtre.

Les véritables crises migraineuses sont parfois déclenchées par des aliments tels que le chocolat, l’alcool, les matières grasses cuites, les charcuteries, les oeufs, certains fromages.

Si vous êtes migraineux, essayez de repérer si vos crises ont chaque fois un rapport avec l’ingestion de l’un d’eux.

Le nez, les yeux. Cherchez aussi de ce côté

Un mal de tête au-dessus de l’os nasal, avec une lancinante douleur dans les orbites, caractérise souvent une inflammation des sinus. Quand le nez coule, la relation se fait aisément. Mais il y a des sinusites, exemptes de suppurations, qui s’ignorent.

Toutefois, la céphalée liée aux sinus est assez facilement identifiable par sa localisation bien précise.

Les maux de têtes des sinus ne sont pas à confondre avec la migraine oculaire. Mauvaise vision, muscles oculaires trop sollicités entraînent aussi une douleur au niveau des yeux. Elle s’étend au front et aux tempes. Vous l’identifierez au fait qu’elle survient surtout en fin de journée, s’intensifie quand vous bougez les yeux et s’apaise quand vous les fermez.

D’autres éléments vous mettront sur la piste. Vous êtes resté longtemps devant un écran, avez lu sous un éclairage insuffisant.

Peut-être avez-vous besoin de lunettes ou de changer les vôtres.

sante_7J_migraine_l